Archives de l’auteur : Delphine Goater

avatar

À propos de Delphine Goater

Journaliste professionnelle depuis 1989, Delphine Goater est une ancienne collaboratrice des Saisons de la Danse et de Nova Magazine, ainsi que de plusieurs magazines féminins. Elle a étudié la danse classique et la danse contemporaine à l’ENM de St Brieuc dans la classe de Geneviève Meley-Othoniel. Critique de danse, mais aussi administratrice de compagnies et productrice, elle a accompagné la nouvelle génération de chorégraphes qui émergea au milieu des années 1990 en France et au Portugal (Vera Mantero, Emmanuelle Huynh, Laure Bonicel, Nasser Martin-Gousset, Marco Berrettini…). Elle collabore à ResMusica depuis 2006 et coordonne la rubrique Danse.
Réformateurs du XXème siècle

Béjart Ballet Lausanne, réformateurs du XXème siècle

Une intéressante soirée de pièces courtes consacrée aux musiciens réformateurs du XXème qui ont inspiré Maurice Béjart permet au Béjart Ballet Lausanne de revenir à l’Opéra Garnier dix-huit ans après sa dernière tournée. La soirée démarre par Sonate à trois, créé en 1957 à Essen dans le cadre d’une tournée des JMF. Remonté en cours de saison pour la compagnie suisse, ce trio de solistes retranscrit à la perfection l’atmosphère oppressante ...
Messieurs, mesdames, applaudissez !

Ballets Russes : Messieurs, mesdames, applaudissez !

Une salle cacochyme accueille sans chaleur cette remarquable soirée en hommage aux Ballets Russes, créés il y a cent ans par Serge de Diaghilev. Pour le centenaire des Ballets Russes, l’Opéra National de Paris se devait de nous concocter une soirée patrimoniale, mais vivante, dont il a le secret ! C’est donc à un beau programme de répertoire que les spectateurs cacochymes de l’Opéra Garnier ont eu le droit en ce froid ...
cedric_andrieux

Cédric Andrieux, autoportrait d’un danseur

Confession d’un danseur du siècle, cet autoportrait intime propose au spectateur une mise à nu très contrôlée. « Arrête de faire ton intéressant » lui disait sa mère, danseuse contemporaine amateur à Brest dans les années 80. Téléspectateur de la série Fame, le jeune Cédric Andrieux, né en 1977, fréquente assidument le Quartz, scène nationale de Brest où se produisent les chorégraphes de la nouvelle danse française. Il décide de devenir danseur professionnel ...
Un hommage vivant à Cunningham

Un hommage vivant à Cunningham

50 ans de danse Etonnant et facétieux travail sur la danse et l’image, 50 ans de danse de Boris Charmatz est un événement «méta-cunninghamien». Au départ de ce projet, il y a un beau livre que le chorégraphe Boris Charmatz a reçu en cadeau à Noël : Un demi-siècle de danse, livre de photos sur l’œuvre de Merce Cunningham signé David Vaughan en 1997 (éditions Plume). Le livre est toujours là, annoté, couvert ...
Une technique irréprochable

Une technique irréprochable pour Nearly 90 de Merce Cunningham

Nearly 90, la dernière création de Merce Cunningham, le chorégraphe américain décédé cet été à l’âge de 90 ans, est invitée par le Festival d’Automne. Nearly 90, version allégée de Nearly Ninety, créée au printemps dernier à l’Académie de Musique de Brooklyn, a un effet légèrement anesthésiant sur le spectateur. Technique irréprochable, style hiératique (dos et épaules droites, hanches fixes), musique électronique mixée en direct – tout y est. Dans sa ...
Des danseurs orphelins

Vollmond de Pina Bausch : des danseurs orphelins

Sans Pina Bausch, décédée le 30 juin 2009 d’un cancer fulgurant, le Tanztheater de Wuppertal poursuit sa route. Au programme du rituel séjour de la compagnie à Paris, les reprises de Vollmond et de Masurca Fogo. Le Tanztheater, c’est ce subtil mélange entre danse et théâtre, né avec l’expressionnisme allemand mais popularisé par Pina Bausch depuis plus de trente ans. Marque distinctive du travail de la compagnie, une alternance de scénettes ...
Vidéo danse

llámame mariachi de La Ribot : Vidéo danse

Une performance en deux parties composées d’un film et d’une intervention scénique, ou quand la chorégraphe espagnole La Ribot s’éloigne de plus en plus de son public. Mon premier est un film vidéo d’une trentaine de minutes, constituant la première partie de llámame mariachi, le nouvel opus de la chorégraphe espagnole, qui vit et travaille à Genève depuis quatre ans. Pour sa première incursion dans l’image filmée, La Ribot n’a fait ...
Relève néo-classique

Millepied / Paul / McGregor : Relève néo-classique

A Garnier, un programme contemporain équilibré et sans surprises avec les pièces de trois jeunes chorégraphes néo-classiques français et britannique. On croit toujours au miracle en assistant à la première mondiale d’une création chorégraphique. S’agira-t-il de la révélation d’un nouveau chorégraphe, d’un chef d’œuvre qui marquera l’histoire de la danse ou tout simplement d’une pièce que l’on aura plaisir à voir et à revoir ? Rien de tel malheureusement avec Répliques de Nicolas ...
Chemin de croix

Golgotha de Steven Cohen : Chemin de croix

  Artiste juif, blanc et homosexuel, tel se revendique le sud-africain Steven Cohen, invité par le Centre Georges Pompidou et le Festival d’Automne dans le cadre du Nouveau Festival, un florilège d’interventions et d’installations ultra-contemporaines. Icône gay, travesti queer, Steven Cohen affiche sa singularité d’artiste et sa difficulté d’être au monde dans des performances excentriques et extravagantes. Toujours au bord du précipice, comme un funambule, il refuse d’évoluer sur ses deux pieds ...
Expérience sensorielle

Solo 2-fréquences de Brice Leroux : Expérience sensorielle

Brice Leroux nous convie à une performance hypnotique pour cinquante spectateurs seulement sur le plateau du Théâtre de la Ville. Cinquante chaises, pas une de plus, attendent en cercle les spectateurs à l’issue d’un sombre couloir en colimaçon, dans lequel ils s’engagent un par un. Comme le dit l’un des administratifs du Théâtre de la Ville, cela ressemble furieusement à la file d’attente du train fantôme dans un célèbre parc d’attractions ...
Architecture à danser

Early works de Trisha Brown : Architecture à danser

Renouant avec ses premières expérimentations dans les parcs, sur les toits ou dans les musées de New York dans les années 70, la chorégraphe américaine Trisha Brown proposait une déambulation chorégraphique exceptionnelle dans les espaces publics du Centre national de la danse à Pantin, un bâtiment en béton brut qui a fait l’objet d’une rénovation remarquable voilà quelques années, récompensée par l’équerre d’argent. Le parcours commence entre les deux immenses rampes ...
Hommage à Heiner Müller

Do you remember, No I don’t : Hommage à Heiner Müller

C’est un Théâtre de la Ville de nouveau convivial, avec une librairie, un vrai vestiaire et même un bar, qui a accueilli en cette rentrée le public de la danse pour le nouvel opus de François Verret, consacré à Heiner Müller. "Do you remember, No I don’t" est un hommage à Heiner Müller, grand et sombre dramaturge allemand. Après avoir revisité l’œuvre de Melville, Faulkner ou Musil, le chorégraphe - metteur ...
Solo zen

Saburo Teshigawara de Miroku, solo zen

C’est une vision apaisante que propose Saburo Teshigawara dans ce solo d’une stupéfiante maîtrise corporelle. Silhouette contemporaine avec un t-shirt rouge près du corps, le crâne rasé, le chorégraphe se déplace à peine sur un plateau délimité par trois murs nus. Petit à petit, il joue avec la lumière – qu’il a signé lui-même – pour produire des effets spectaculaires de disparition ou d’apparition, de lenteur ou de vitesse, d’arrêt ou ...
gisel_odp2009

Giselle : Couleurs d’automne à l’Opéra Garnier

Pour l’ouverture de la saison du Ballet de l’Opéra de Paris à Garnier, rien n’a changé en ce début de l’ère Nicolas Joël, si ce n’est l’ouverture d’une boutique de souvenirs de luxe dans la galerie Halévy. La première distribution de Giselle, Aurélie Dupont et Nicolas Le Riche, se tire admirablement de cette énième reprise du plus romantique des ballets français. L’inaltérable duo Dupont/Le Riche a la lourde tâche d’incarner une ...
Sur le fil

Le funambule d’Angelin Preljocaj, un solo sur le fil

Le chorégraphe Angelin Preljocaj renoue avec la scène pour un solo sur un texte aérien de Jean Genet. Un exercice d’équilibriste dont le danseur se tire avec plus ou moins d’habileté. Difficile exercice que celui du solo ! Qui plus est lorsque l’on s’attaque à un texte peu connu de Jean Genet, écrit par le poète à son amant Abdallah. Un texte sur la danse et le risque qui accompagne Angelin Preljocaj ...
La Movida

Le jardin des délices de Blanca Li : la Movida

Blanca Li s'inspire du tableau de Jérôme Bosch Le jardin des délices pour un cabaret contemporain, parodique et burlesque, qui n'est parfois pas exempt de mauvais goût. Le dernier spectacle de Blanca Li illustre les deux facettes de la chorégraphe andalouse, installée en France depuis 1993. Le goût pour l'acrobatie et les immenses possibilités que les corps des danseurs peuvent offrir, à travers des sculptures corporelles (signées Tilmann Grawe) directement inspirées ...
Silence radical

The Song d’Anne Teresa De Keersmaeker : Silence radical

Encore plus radicale que par le passé, Anne Teresa De Keersmaeker met en jeu une poignée de danseurs à la présence fascinante, dans un espace ultra dépouillé signé des artistes Ann Veronica Janssens et Michel François. On croit quelques instants d'abord à une pièce entièrement masculine. Un comble pour celle dont la compagnie ne compta que des danseuses à ses débuts et pendant plusieurs années… Un, puis deux, puis trois danseurs, ...
Le temps des cerises

Le temps des cerises pour Impressing the Czar

Ce que William Forsythe ne peut plus faire depuis qu’il a quitté le Ballet Frankfurt, le Ballet de Flandres l’a fait ! Reprenant le foisonnant Impressing the Czar, ballet fleuve créé en 1988, la compagnie dispose de l’effectif pléthorique nécessaire (46 danseurs !) Le ballet déroule une mystérieuse intrigue, à la recherche d’une paire de cerises dorées. Sur un parquet marqueté, fous, bouffons et écolières anglaises poussent les pions de cet intriguant rébus. ...
poussieres_de_sang

Poussières de sang de Salia Sanou & Seydou Boro

Conçu par le duo de chorégraphes burkinabé Salia Sanou et Seydou Boro, «Poussières de sang» est un véritable métissage chorégraphique et musical entre le sable et l’ocre. Recueilli, en suspens, le spectacle commence par un lamento chanté par Djata Melissa Ilebou, superbement illustré par un duo masculin aux torses nus, lent et mystérieux. La plainte, les gémissements se font plus insistants de la part de la chanteuse, puis des danseurs qui ...
Scènes de famille

Do Animals Cry de Meg Stuart : Scènes de famille

Dans ce spectacle, qui commence comme une Auberge Espagnole sous Valium ®, la chorégraphe Meg Stuart joue avec nonchalance des différences de ses interprètes, cinq garçons et filles de tous les horizons. L’ambiance est neurasthénique dès le petit-déjeuner dans cette famille d’adultes cosmopolites. Même habillés, les relations entre eux ne semblent pas les rendre heureux et épanouis. Jusqu’au retour du fils prodigue qui descend de la croix les bras écartés. Même ...
A l’ombre des tourments

Proust ou les intermittences du cœur : à l’ombre des tourments

Le propos de Roland Petit lors de la création de Proust ou les intermittences du cœur en 1974 pour le Ballet de Marseille était de faire «danser les sentiments». Vingt cinq ans plus tard, la dimension érotique se fait plus évidente dans cette transposition chorégraphique du roman monde de Marcel Proust. Tout, dans Proust ou les intermittences du cœur nous ramène aux émois amoureux et aux tourments sexuels des personnages de ...
Bacchanale débridée

Orphée et Eurydice par Marie Chouinard : Bacchanale débridée

Marie Chouinard, chorégraphe canadienne installée à Montréal, a l’habitude des relectures décapantes des grands mythes. Son « Orphée et Eurydice » ne déroge pas à la règle… Orphée, le premier des poètes, perd deux fois Eurydice. Une première fois à la veille de ses noces, quand elle succombe à la morsure d’un serpent venimeux et la seconde fois aux Enfers alors qu’il se retourne, malgré l’interdiction d’Hadès, en ramenant Eurydice sur ...
Tranches de vie

Allée des cosmonautes : tranches de vie

Dans le salon d’un appartement du Berlin populaire, allée des cosmonautes, Sasha Waltz retrace avec humour et bienveillance les soirées quotidiennes d’une famille nombreuse. Sur le canapé défoncé, le père et la mère se disputent le journal, le frère et la sœur se chamaillent. L’un tente de jouer de l’accordéon, tandis que l’autre met à fond sa sound machine. Entre Tati, Buster Keaton et Joseph Nadj, la chorégraphe allemande trempe l’encre ...
Lyrisme et austérité

Gat / Duato / Preljocaj : Lyrisme et austérité

Programme contemporain à Garnier, avec les reprises de White Darkness de Nacho Duato et du controversé MC 14/22 d’Angelin Preljocaj. Le chorégraphe israélien Emmanuel Gat, désormais installé à Istres avec sa compagnie, offre au Ballet de l’Opéra une création mondiale exclusivement féminine intitulée Hark ! C’est un groupe de femmes, austères et attentives les unes aux autres comme le suggère le titre Hark !, qui signifie «attention extrême» en anglais élisabéthain. Pour cette ...
Le diable roux

Maria-Magdalena par Wayn Traub : le diable roux

Véritablement diabolique, le performer Wayn Traub se met en scène dans un univers asiatico-futuriste. Support du spectacle, projeté à l’arrière-scène, un film qui nous mène d’un corps de ballet de religieuses asiatiques futuristes à la visite guidée d’une abbaye flamande, en passant par un concert de coquillages ou le récit effrayant d’un spéléologue. Sur scène, grimé de rouge, Wayn Traub dévoile avec gourmandise un carrousel d’objets symboliques qui apparaissent et ...
Répertoire grahamien

Répertoire grahamien

Martha Graham Dance Company 83 ans après la création de sa compagnie à New York, la puissance créatrice de Martha Graham reste intacte. Elle revient à Paris pour trois programmes, après plusieurs années d’absence. Devenue compagnie de répertoire, la Martha Graham Dance Company offre en trois soirées un programme historique, composé de pièces écrites dans l’immédiat après-guerre, mais aussi dans les dernières années de sa vie. Thème récurrent, la mythologie grecque est ...
ecole_de_danse_onp_2009

Les jeux de l’amour à l’Ecole de danse de l’Opéra national de Paris

Sincère et juvénile Trois pièces de styles très différents au programme du spectacle annuel de l’Ecole de danse de l’Opéra national de Paris. Ou quand de futurs danseurs professionnels se frottent avec grâce et enthousiasme à la scène et au public de Garnier. Ils ont les rondeurs et l’inquiétude de l’enfance, mais aussi l’attitude crâne de ceux à qui rien ne fait peur. Dans Péchés de jeunesse, créé pour l’école par le ...
Cabaret

Cabaret

LULU, une opérette de circonstance Comédie musicale ou cabaret dramatique, plus qu’opérette de circonstance, LULU est une adaptation économe et kitsch du livre de Wedekind. Mark Tompkins a remisé ses atours de danseur et de chorégraphe pour endosser celui de chanteur interlope et expressionniste. Pour confier au compositeur portugais Nuno Rebelo le livret qu’il a adapté de Lulu, il a attendu de trouver la jeune femme qui l’incarnerait, lointaine réminiscence de ...
Politiquement (in)correct

L’Orgie de la Tolérance de Jan Fabre : Politiquement (in)correct

Une charge appuyée et bien pensante contre la société de consommation pour le dernier spectacle de Jan Fabre, donné l’été dernier à Avignon. Miliciens ou chasseurs de luxe, vêtus de gros pulls de cachemire gris, de pantalons de tweed ou de souliers vernis, les "performeurs" de Jan Fabre se lancent dans une chasse à l’homme dans un monde corrompu par l’argent et la consommation. Voilà, en gros, l’intrigue de L’Orgie de ...
Belle danse vide

Entity de Wayne McGregor, belle danse vide

Wayne McGregor pratique une belle danse unisexe et super laxe, basée sur l’en dehors, le déhanché et l’extension, comme William Forsythe a pu l’utiliser à une période de son œuvre. Cette malléabilité du corps ne sert pourtant pas un propos difficile à cerner. Dans un décor d’abord statique, délimité par trois pelles de bulldozer géantes, les danseurs se déploient en duos, trios et ensembles mouvants. Virtuose, énergique, la danse ne ...