Lieu : Besançon

MC 93 Bobigny 2018-19
"la Chauve-Souris" Johann Strauss
livret Karl Haffner

Direction musicale Fayçal Karoui
mise en scène Célie pauthe
 
Scénographie Guillaume Delaveau
Costumes Anaïs Romand
Lumière Sébastien Michaud
Chorégraphie Rodolphe Fouillot


Angélique Boudeville — Adriana Gonzalez
Sarah Shine — Liubov Medvedeva 
Jeanne Ireland — Farrah El Dibany 
Maciej Kwasnikowski — Jean-François Marras 
Piotr Kumon — Timothée Varon 
Alexander York — Danylo Matviienko 
Tiago Matos, Nelly Toffon, Charlie Guillemin, et Gilles Ostrowsky

La Chauve-souris par Célie Pauthe : Eros chez Thanatos

Pari réussi pour les débuts lyriques de Célie Pauthe. La metteuse en scène de théâtre déleste de sa trop coutumière frivolité la célèbre opérette de Johann Strauss en redonnant vie aux artistes qui, à Terezín, en 1944, jouèrent en plein enfer cette ode à l'existence. Coproduite par l’Académie de l’Opéra national de Paris et la MC93 Bobigny, voici La Chauve-souris à Besançon. L'oeuvre ressuscite la mélancolie euphorique d’un monde qui allait disparaître. Dès son ...
Arthur-Schoonderwoerd-©-JDubois

Brahms à Besançon : quatre symphonies, quatre mains

Folle journée à Besançon : les pianistes Arthur Schoonderwoerd et Jérôme Granjon font entendre dans l’intimité d’un hôtel particulier les quatre symphonies de Brahms dans une version à quatre mains établie par le compositeur lui-même. Rare et convaincant. Difficile de résister à l’invitation du pianofortiste Arthur Schoonderwoerd (Directeur musical de l’Ensemble Cristofori, fondateur du Festival de Musiques anciennes de Besançon-Montfaucon), d’entendre dans l’ordre chronologique et dans une quasi-foulée l’inépuisable corpus : deux symphonies le ...
enlevement besançon2

L’Enlèvement au Kebab à Besançon

Pour sa quatrième production La Co[opéra]tive a choisi le célèbre singspiel de Mozart. La fosse enthousiasme, l’équipe vocale séduit. Mais la scène déconcerte franchement. Et un Kebab de plus à Besançon ! L’échoppe de Selim, revu en Pacha de la restauration rapide et en supporter de football amateur de raki, s’établit au Théâtre Ledoux, première succursale d’une petite entreprise qui essaimera ensuite dans les villes coproductrices (Compiègne, Quimper, Dunkerque). On s’est fait à ...
AC

Ombre et lumière sur le Festival de Besançon

Non, comme tient à le souligner en ouverture la nouvelle Présidente de son festival, « Besançon n’est pas une belle endormie », ainsi que le prouvera une 71e édition vivifiée par quelques mémorables mises en lumière autour de la résidence, pour deux années, d’Éric Tanguy. « Le ciel n’est pas misogyne » constate également Myriam Grandmottet à la Rodia, sous la ligne de crête de la Citadelle de Vauban, le soir du concert gratuit offert ...
T1

La force de la frêle Traviata de Judith Chemla

Nous avions tant envie, après le succès de sa création aux Bouffes du Nord à l’automne 2016, de vibrer à ce spectacle en tournée à Besançon. Le bilan s’avère pourtant mitigé. Et pas pour les raisons que l’on pourrait imaginer. Judith Chemla est de ces actrices (Delphine Seyrig, Edith Scob, Jeanne Balibar) à qui nous avons décerné très tôt tous les César. Dès les rôles les plus brefs, parler d’apparition plutôt ...
Rinaldo à Besançon, l’enchanteresse Croisade de la Co[opéra]tive

Rinaldo à Besançon, l’enchanteresse Croisade de la Co[opéra]tive

Bonne pioche pour la Co[opéra]tive : le style de Claire Dancoisne fait des merveilles dans l’opéra baroque. Avec la grâce d’une poignée d’excellents chanteurs, dont une fracassante révélation, et un orchestre sorti de sa réserve, la réussite est au rendez-vous. Assister à la première mise en scène d’opéra d’un metteur en scène de théâtre est toujours un moment captivant. C’est cette invite au glissement des genres que Loïc Boissier, directeur de ...
Ben Glassberg (c) Petit_1 (2) ter

Le Festival de Besançon a 70 ans

Le deuxième plus ancien festival français (1948, un an après Aix) fait preuve d’une belle vitalité en agrémentant ses fondamentaux (la musique symphonique, symbolisée par la haute tension de son Concours international de jeunes chefs d’Orchestre) d’une quantité de manifestations populaires qui lui permettent de s’affranchir de tout élitisme. Coup de projecteur sur sept instants choisis. Solidement campé sur le trésor de sa mémoire – le rédacteur de ces lignes en ...
chaplin

De Mozart à Reich par l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté

Il n'y a pas de musique sans temps et donc sans rythme. Ce soir au Théâtre de Besançon, le XVIIIe siècle rencontrait le XXe sur cette thématique dont l'évidence touche davantage les trois auteurs contemporains que le divin Mozart, dont la conception temporelle est surtout liée à l'interprétation qu'on fait de sa musique. Mais avouons-le tout de suite : nous ne sommes pas allés ce soir au concert pour écouter Mozart. Paradoxe ...

La Fonction Ravel à Besançon : vital !

Le 69e Festival de Besançon Franche-Comté dynamite les chapelles en s'associant avec le CDN pour créer La Fonction Ravel, un prégnant spectacle musical qui s'inscrit dans un sillage allant d'Annie Ernaux à Édouard Louis. "Un jour, nous sommes perdus. Et nous rencontrons un être humain, une œuvre. Et l'on s'aperçoit qu'elle -ou lui- nous a sauvés." C'est ce sauvetage, que le comédien Claude Duparfait et Célie Pauthe, actuelle directrice du Centre Dramatique National ...
ovh-druet-y-petit_11

Le Festival de Besançon sort des sentiers battus

Des Lieder d'Alma Mahler avec Isabelle Druet ; la version originale du Stabat Mater de Dvořák par Bernard Tétu : bien que forcément frustrantes, deux soirées aussi originales qu'intenses . Orchestre Victor Hugo Franche-Comté / Isabelle Druet : l'osmose Aucun cinéphile n'a oublié les larmes rentrées d'Alma enterrant symboliquement ses partitions entre les racines d'un arbre dans le très beau Mahler de Ken Russell. Les voici vengées par l'humour distancié d'un Jean-François Verdier très en ...
tedi-papavrami-c-kauko-kikkas

Le festival de Besançon reçoit le Philharmonique de Liège

Concert fort attendu, même si les œuvres abordées restent délicates à appréhender, le public ne fut pas déçu de cette soirée majeure du  programme du Festival de Besançon cru 2016. Hersant, Prokofiev, Mahler : voilà un programme fort intéressant. Philippe Hersant remplace maintenant Guillaume Connesson en tant que compositeur en résidence jusqu'en 2017 et c'est l'occasion de découvrir des œuvres parfois inédites. Patmos, écrit en 2007, réunit un ensemble de cordes au service ...
russes-le-feu-et-la-glace_alexandra-soummcbenjamin-ealovega

À Besançon, un dernier concert symphonique russe

Encore un programme original qui, malgré un caractère populaire a priori restreint, réussit à remplir la salle du théâtre bisontin : Jean-François Verdier termine cette saison en beauté avec des conditions extérieures qui lui ont échappé. La thématique russe réunit en une même soirée trois grands maîtres de l'écriture symphonique. D'abord une ouverture de la Khovantchina bardée de couleurs subtiles, évocatrices au possible d'un lever du jour au bord de l'eau. Les ...
Visuel_20Ewa_20Shakespeare

Shakespeare intime avec Isabelle Druet

De l'important corpus musical inspiré par Shakespeare, Isabelle Druet, de retour du récent Rigoletto de Bastille, a tiré Shakespeare songs, un très original récital où la jeune mezzo dialogue avec le piano d'Anne Le Bozec en état de grâce. La Mort d'Ophélie, sublime (pléonasme ?) mélodie de Berlioz, donnée ici dans sa version originale de 1842 avant d'être orchestrée en 1848 pour chœur de femmes, sonne comme un condensé de l'art ...
petiterenarde4

Une petite renarde rusée de Janáček inventive

C'est à une féerie tant visuelle que musicale à laquelle nous a convié le Théâtre de Besançon lors de cette unique représentation de La Petite Renarde rusée, un opéra qui permet une interprétation scénique enrichie et créative. En effet, loin des déguisements animaliers enfantins ou plus ou moins ridicules, d'une abstraction dépourvue de charmes et d'idées, la direction artistique de Catherine Kollen et son Arcal (Compagnie nationale de théâtre lyrique et ...
Jardin dv.Y.Petit_110

Le jardin d’hiver de William Christie à Besançon

Initiée en 2015 dans le jardin d'été de Sir William, la 7e édition du festival Jardin des Voix achève son parcours exemplaire au cœur de l'hiver bisontin. Parvenu au sommet d'un art auquel seule la jeunesse peut épargner la sclérose muséale, William Christie a créé en 2001 Le Jardin des Voix, académie pour chanteurs venus du monde entier. Après deux semaines de travail intensif au théâtre de Caen sous la main ...
edito_2_ovhfcctheglint

Ciné-concert Carmen à Besançon

L'Orchestre Victor Hugo Franche-Comté a offert un ciné-concert Carmen pour son concert du Nouvel An. Pour beaucoup, la Carmen tournée en 1915 par Cecil B. DeMille est une découverte. Un film muet court dont il a été choisi d'illustrer les images par la musique homonyme de Bizet en plus de quelques compléments dont la fameuse Arlésienne. Précisons que le film n'est pas un copier-coller de l'opéra, que la musique n'est pas la partition ...
DUG_8338RDugovic

Les Noces de la Co(opéra)tive à Besançon : Mariage heureux

Époque oblige : le 15 avril 2014, Besançon, Quimper, Dunkerque et Compiègne ont fondé la bien nommée Co(opéra)tive, collectif de théâtres s'engageant à initier dès 2015 une programmation lyrique. Les Noces de Figaro est le premier titre. Le cahier des charges de la Co(opéra)tive préconise entre autres le choix de metteurs en scène venus du théâtre sans nécessaire grande expérience de l'opéra. C'est le cas du metteur en scène bulgare Galin Stoev, ...
messina_grd

Festival de Besançon : La Messe en si de Bach et le Fine Arts Quartet

Pour cette 68e édition du festival de Besançon: de Bach avec la Chapelle Rhénane à Haydn, Brahms et Connesson avec le Fine Arts Quartet. La très connue Messe en si de Johann Sebastian Bach permet de nombreuses approches musicales. La tendance actuelle est bien tournée vers le retour aux sources musicologiques. On ne parle même plus de retrouver le spirituel et les multiples et très complexes symbolismes qui y sont attachés, ...
Sympho_Mulhouse _Y_Petit_9

Guillaume Connesson enthousiasme à Bâle et Besançon

Au Festival de Besançon, la nature était le sujet thématique du concert donné par l'Orchestre symphonique de Mulhouse placé sous la direction de Patrick Davin. On retiendra surtout Flammenschrift et le Concerto pour violoncelle de Guillaume Connesson.  Trois manière de la voir, de l'entendre et de l'écrire ou la décrire. De Schumann – Symphonie Rhénane – à Honegger – Pastorale d'été – pour conclure avec le Concerto pour violoncelle (2008) de Guillaume ...
Ch. Phila .Y.Petit_10

La Chambre Philharmonique rode son Brahms au Festival de Besançon

Le festival de Besançon, dans la politique symphonique qui a toujours été la sienne, invite Emmanuel Krivine et sa Chambre Philharmonique à faire dialoguer de concert Mendelssohn, Bizet et Brahms. Le Conte de la Belle Mélusine, ouverture de Felix Mendelssohn, est, ce soir, bien davantage que l'apéritif d'un concert où se pressent ceux qui ont envie d'entendre pour de vrai l'art d'un chef auréolé d'une intégrale fêtée des symphonies de Beethoven. ...
OVHFC©Chloe.Stiefvater

Bach et Brun à Besançon c’est beau

Dans le cadre des nombreuses propositions pédagogiques de ses saisons, l'Orchestre Victor Hugo Franche-Comté invite, pour la cinquième année, Michel Brun. L'homme est un fondu de Bach. Comme Bach… Ainsi s'intitule la manifestation. Tout a commencé à Toulouse. Jean-François Verdier, l'actuel chef de l'OVHFC, y a rencontré Michel Brun. Ce dernier navigue entre enseignement et direction d'orchestre mais est surtout animé par une passion pour le Cantor de Leipzig telle qu'il ...
brundibar

Brundibár à Besançon 

A travers les oeuvres des compositeurs persécutés, hommages à une époque, à un style, aux victimes des nazis. On pourra espérer loin l'époque de la découverte de ces artistes compositeurs assassinés par des nazis épurateurs de la modernité : de plus en plus, Schulhoff, Ullmann, Krása ont voie au chapitre. Seul dans ce programme Kurt Weill l'exilé est resté dans les mémoires de façon continue. Pas pour le Berliner Requiem toutefois, à ...
armida_arcal_massy_2015_0

Rajeunissement pour tous avec l’Armida de Mariame Clément

Mariame Clément plonge Armida, premier opéra seria de Joseph Haydn, dans une audacieuse transposition temporelle. En petite forme scénique (production de l'itinérante Arcal oblige) mais nullement privée d'imagination, sa mise en scène, dommageablement contrainte sur le petit plateau du Théâtre Ledoux de Besançon, parvient à instiller un trouble salutaire. Claus Guth, Olivier Py, Robert Carsen, Dmitri Tcherniakov, etc., il est temps d'affirmer que Mariame Clément est la seule femme aujourd'hui à pouvoir ...
Voyage d'hiver C Elisabeth de Sauverzac (1) - copie

Schubert égaré dans la neige à Besançon

Créé à l'Athénée en 2012, le Winterreise orchestré par Takénori Némoto et mis en scène par Yoshi Oida poursuit sa route scénique avec une distribution quasi-renouvelée. Plutôt que d'imprimer ses pas enneigés dans notre cerveau friands d'images, ce Voyage d'hiver peine à déployer son imaginaire et revêt à l'arrivée des allures de voyage scolaire. Loin de nous les cris d'orfraie des puristes : bien évidemment que l'on peut mettre en scène le Voyage d'hiver ! On ...
city lights5

Ciné-Concert du Nouvel An à Besançon 

Pour le ciné- concert du Nouvel An, Les Lumières de la ville de Charlie Chaplin brillaient de mille feux. L'exercice est presque devenu à la mode : convier un orchestre symphonique classique afin d'accompagner en live un film muet. Le ciné-concert, ou plus généralement la musique de film, bien que fort souvent considérée à tort comme simplement illustrative, relève pourtant de la haute voltige artistique. Quand on se remémore Eisenstein travaillant main ...
matin-midi-soir-vienne-642250053

Matin, Midi et Soir à Vienne par l’OVHFC et Anne Queffélec

Salle bondée pour cette soirée à thématique musicale viennoise qui s'est voulue une conclusion réussie pour la première partie de la saison bisontine. Après une mise en bouche légèrement sur la retenue de l'ouverture de l'Enlèvement au Sérail, les tourments mozartiens du concerto n°20 furent eux aussi bien atténués dans la version proposée par Anne Queffélec, propre à délivrer un message alliant pourtant simplicité et naturel. C'est comme si le passage ...
OVHFC

La symphonie pastorale à Besançon, ou l’orchestre à ses sommets

Une réussite dans la Pastorale qui n'est pas donnée à tous, même aux plus grands. L'originalité d'intention, l'engagement artistique, la construction d'une représentation font son succès. La recherche et le maintien d'un fil conducteur aussi. Quel rapport entre un dessin animé japonais des années 1980 – Goshu le violoncelliste – et la Symphonie pastorale de Beethoven ? C'est Isao Takahata qui donne lui-même la solution : « Je souhaitais que le spectateur ait envie de ...
Concert Besançon

Pavel Haas revit à Besançon

L'audacieuse aventure continue. Clef ResMusica, In memoriam Pavel Haas, le disque paru chez Gallo au printemps 2014, et conçu autour de la Suite op.17 du compositeur tchèque assassiné par la barbarie nazie le 17 octobre 1944, se voit incarné cet automne par ses deux interprètes au cours d'une série de 4 concerts entre la France et la Suisse. On ne dira jamais assez la puissance d'une exécution en concert. Vous avez dit ...
arubikis

Festival de Besançon 2014 : les deux derniers concerts

Derniers jours du festival de Besançon avec l'Orchestre national d’Île de France dirigé par Ainars Rubikis puis en clôture, l'Orchestre symphonique de Bâle avec à la baguette Dennis Russell Davies, et  la pianiste Élisabeth Leonskaja . Le burlesque servait-il de fil conducteur musical dans cette avant-dernière soirée du Festival bisontin ? On pouvait trouver en effet dans les trois morceaux interprétés un lien tendant par moments vers un expressif verbiage intentionnel soutenu et dense ...
mer.16._5

Souvenirs de guerre au festival de Besançon

Le puissant concert donné dans la magnifique acoustique du Kursaal de Besançon par les Salzburg Chamber Soloists vient rappeler que les ruines de la seconde guerre mondiale sont encore fumantes dans tous les cerveaux. La Symphonie de chambre opus 110B de Dimitri Chostakovitch ouvre un programme d'une cohérence exemplaire. Cette partition dont la popularité grandit à chaque exécution, est l'adaptation que Rudolf Barschaï réalisa en 1967, avec l'adoubement du compositeur, ...