Lieu : Californie

hoff_0761p

Damrau & Grigolo in « Les Contes d’Hoffmann » at LA Opera

For her LA debut, Diana Damrau was scheduled (announced with great fanfare) to undertake the roles of Hoffmann’s three loves. Events, however, proved otherwise…  Therefore, a great disappointment ensued, especially when the soprano who finally opted for Antonia, appeared in Act III, exceedingly present and convincing, deeply involved and persuasive. Confronted with this stunning Antonia, who takes stage completely, with that soaring, powerful voice, a voice with perfectly placed high notes, ...
hoff_0761p

À Los Angeles, Damrau et Grigolo dans les Contes d’Hoffmann

Pour ses débuts angelenos, Diana Damrau devait affronter, annoncées à grand fracas, les trois amours de notre Hoffmann. Les événements en auront décidé autrement.  Déception donc, surtout lorsque la soprano, qui opte finalement pour Antonia, se révèle ainsi, à l’acte 3, violemment présente et convaincante, hautement pertinente et persuasive. Face à cette Antonia de choc, à la voix altière, percutante, qui vous habite l’espace scénique dans sa totalité, une voix ...

Plácido Domingo renouvelé à Los Angeles jusqu’en 2022

Marc Stern, le Président du conseil d'administration de l'Opéra de Los Angeles a annoncé hier que le contrat de Plácido Domingo de Directeur général était renouvelé jusqu'à la fin de la saison 2021/22. "La musique est ma vie, et ma collaboration pendant trois décennies avec le LA Opera a été l'un des aspects les plus gratifiants de ma carrière», a déclaré Plácido Domingo, 75 ans, d'abord conseiller artistique (1984-2000) à Los ...
ka1_279p

Le Macbeth de Plácido Domingo à Los Angeles

Plácido Domingo offre son Macbeth à la compagnie dont il est le Directeur Général. La mise en situation de ce Macbeth satisfera, puis ralliera les plus hésitants. Darko Tresnjak (4 Tony Awards, petit chéri de Broadway) travaille ici, il est vrai, aidé en cela de Colin McGurk, sur ses propres décors, souvent pertinents, souvent astucieux, malléables et accommodants, aisément manipulés, aisément manœuvrés, sombres et inquiétants, sinistres (pour les forêts et coupe-gorge), ...

Matthew Aucoin premier artiste en résidence du LA Opera

Plácido Domingo, directeur général du Los Angeles Opera, a annoncé hier que Matthew Aucoin (25 ans) compositeur, chef d'orchestre, pianiste et écrivain américain, récemment salué par le New York Times Magazine comme "grand espoir" rejoindra l'opéra en tant que premier artiste en résidence, un titre créé spécialement pour lui. Selon la maison, ce mandat de trois ans, qui débutera pour la saison 2016/17 représente une étape importante dans l'engagement de longue ...
Leif Ove Andsnes sf

Leif Ove Andsnes à San Francisco, ou l’étude transfigurée

Leif Ove Andsnes est l'invité très attendu de la série des Grands interprètes du San Francisco Symphony. Dans sa tournée à travers le monde, qui devrait l'amener ces jours prochains en Europe, le pianiste norvégien présente un programme des plus intéressants, une combinaison astucieuse et inattendue de monuments du répertoire – dont certains, les Chopin par exemple, lui valent une grande part de sa célébrité – et d'excursions plus osées, qu'il ...
MTThomas

Retrouvailles de Michael Tilson Thomas avec le San Francisco Symphony

En cette soirée du 13 novembre, à quelques pas de la mairie de San Francisco éclairée aux couleurs de la France, Michael Tilson Thomas fait son retour à la tête de son orchestre du San Francisco Symphony. Le plaisir avec lequel l'orchestre retrouve son chef attitré, après plus d'un mois d'une absence qu'il a consacrée à diriger sous d'autres cieux, est visiblement réciproque : dès les premières notes du Cygne de Tuonela, ...
JEBavouzet

Les Français sont à l’honneur à San Francisco

Celebrating the French : un hommage américain le temps d'un concert du San Francisco Symphony. Chef, soliste, compositeurs : les Français sont à l'honneur. En se rendant à la « célébration » dont l'intitulé un peu tapageur barrait de grandes affiches le long des avenues de la ville, l'auteur de ces lignes, bien que secrètement flatté, n'a pu se défendre d'une forme d'appréhension. L'amour à l'américaine pour la culture française, ou plutôt pour les ...
GKremer

Le romantisme à rebours, avec le SF Symphony

Kremer et Boreyko : rencontre entre deux générations de musiciens au Davies Hall. La venue de Gidon Kremer à San Francisco est un évènement en soi. Mais comme le violoniste, même s'il n'a rien à prouver, est friand de collaborations nouvelles, le plaisir de l'entendre semble toujours neuf. Cette fois, c'est avec Andrey Boreyko qu'il se produit, et la rencontre est prometteuse : l'actuel directeur musical de l'Orchestre National de Belgique, en visite ...
SMälkki

À San Francisco, Tetzlaff et Mälkki touchent au sublime

En cette fin de mois d'octobre, Susanna Mälkki est l'invitée du San Francisco Symphony. « Russian Masterpieces », certes, mais quels destins contrastés que ceux des deux chefs-d'œuvre en tête d'affiche ! Alors que, dans nos contrées européennes, on aime assez à souligner les compromissions politiques de Chostakovitch, et que l'on goûte plus volontiers chez Prokofiev le génie intemporel du mélodiste-né, le San Francisco Symphony choisit d'inverser les rôles. La monumentale Cinquième de Prokofiev, ...

Dudamel prolongé à Los Angeles jusqu’en 2022

Le Los Angeles Philharmonic Orchestra a annoncé la prolongation du contrat de directeur musical de Gustavo Dudamel jusqu'à la saison 2021/2022. A cette prolongation Dudamel se voit attribuer le titre de directeur artistique en reconnaissance de son investissement pour l'institution. Son contrat initial en tant que directeur musical a commencé pendant la saison 2009/10 pour un mandat de cinq ans et a été étendu en mars 2011 jusqu'à la saison 2018/19 du ...
thais la opera2

Thaïs at Los Angeles with Domingo and Fournillier

Plácido Domingo offers American audiences his first Athanaël, already successfully honed in Europe, and about which there really is nothing to say or write…or very little. At 72, the General Director of the Los Angeles Opera, is still, despite everything, a 10, in the vocal and dramatic “force of nature” category! The breath is slightly shorter, the timbre slightly less colored. The movements have slowed down a bit, but this Athanaël, ...
thais la opera2

Thaïs à Los Angeles pour Domingo et Fournillier

Plácido Domingo présente ainsi ce jour au public nord-américain son premier Athanaël, déjà rodé en Europe, et sur lequel il n'y a véritablement rien à dire ou à écrire…ou si peu. A 72 ans, le Directeur Général du Los Angeles Opera demeure, envers et contre tous, une force 10, vocale et dramatique, de la nature ! Le souffle s'est légèrement raccourci, le timbre s'est légèrement décoloré. Les mouvements se sont légèrement ralentis, mais ...
Magic Flute_Orchestra Tech 1 _November 18, 2013

Los Angeles : The Magic Flute in silent film style

This Flute, which first we watch, with ever-widening eyes, for we proceed from good to excellent surprises, then we hear…is especially noteworthy, as you may have guessed, because of the unique, often staggering reinterpretation by the Berlin theatre troupe, “1927,” (Suzanne Andrade) and Barrie Kosky, the Australian director, in the throes of euphoria. An audacious reinterpretation, embellished by the breathtaking animation of Paul Barritt. Of course, Mozart suffers a bit…but ...
Magic Flute_Orchestra Tech 1 _November 18, 2013

Une Flûte enchantée version cinéma muet à Los Angeles

Cette Flûte qui d' abord se regarde, les  yeux de plus en plus écarquillés, car nous allons de (bonnes) surprises en (excellentes) surprises, … puis s'écoute, vaut surtout, on l'aura déjà compris, par la relecture insolite, souvent ahurissante, qu' en  donne l' équipe du « 127 », groupe théâtral berlinois (Suzanne Andrade, Barrie Kosky) en mal d' euphorie. Relecture audacieuse, agrémentée des époustouflantes animations de Paul Barritt. Bien sûr, Mozart en pâtit ...
The Tales of Hoffmann Natalie Dessay (Antonia) and Christian Van Horn (Coppelius). ©Cory Weaver/San Francisco Opera.

San Francisco’s Tales of Hoffman is Right on Target with Natalie Dessay

Let’s be clear right from the start: the joint effort of Barcelona, San Francisco and Lyon, vocally powerful in this production, is right on target. Because quite simply, precise, explicit, slimmed-down, fast-paced--in a word, successful--it unquestionably achieves its goal. No use rehashing the libretto’s history or the structure of these Tales. That would be opening too large a can of worms. Happily, our colleague Catherine Scholler has deciphered the puzzle ...
SF13-Hoffmann

Les Contes d’Hoffmann à San Francisco font diablement mouche avec Natalie Dessay

Disons-le d'emblée, tout net, cette collaboration entre Barcelone, San Francisco et Lyon, vocalement percutante ici, fait diablement mouche ! Car, tout simplement, précise, explicite, dégraissée, enlevée, bref aboutie, elle sait aller droit au but. Inutile de ressasser l'historique du livret, les structures de ces Contes. Une poule n'y retrouverait pas ses petits. Fort heureusement, notre collègue Catherine Scholler, elle, les y aura retrouvés pour nous (cf : Les Contes d' ...
"The Flying Dutchman" Final Dress Rehearsal_March 6, 2013

In Los Angeles, Sensational Timely Debuts by Matos and Tomasson

Nikolaus Lehnhoff’s former production (Chicago, 2001; San Francisco, 2004), very slightly retouched, retains its freshness and all its brilliance here and, in particular, gets right down to essentials. Of course, some psychological elements still remain but the myth, which immediately clears up any ambiguity. is frankly and straightforwardly recounted, as it should be, with explicit precision and accessibility. The timeless universal sets and costumes, often sinister and even macabre, also ...
flying dutchman LA

A Los Angeles, débuts fracassants, in loco, de Matos et Tomasson

L'ancienne production (Chicago, 2001; San Francisco, 2004) de Nikolaus Lehnhoff, légèrement retouchée, mais si peu, conserve ici toute sa fraîcheur, tout son éclat et va surtout droit à l' essentiel. Bien sûr, certaines considérations psychologisantes y demeurent, mais le mythe, qui dissipe d'emblée toute équivoque, est ici raconté, clair et franc, comme il se doit, avec une précision, une lisibilité toutes explicites. Les décors et les costumes, de tous temps, ...
Attila-19_vign

Attila : pour l’Odabella de Lucrecia Garcia

Pour conclure avec brio ce mini-festival de juin 2012 (après une Flûte qu' il vaut mieux taire, après un Nixon in China décevant), cet Attila rarement monté in loco (Ramey, Connell, Ordonez, Chernov/Ferro … 1991!) nous est repris dans la nouvelle production, claire et nette, droite dans ses bottes, de la Scala (20 juin 2011). Nicola Luisotti dirigeait à Milan….. il officie également ce soir à San Francisco. Lucrecia Garcia ...
Nixon-22_vign

San Francisco : Nixon in China consternant

Un noir tarmac plombé par un épais brouillard sur lequel, impatients, crispés, dansottent quelques officiels en attente. Aéroport de Pékin. Puis Nixon. Tout ceci plus imposant encore qu' il y a 25 ans (Houston, 1987, de Waart, Sellars, en création mondiale)…. même si ce soir une certaine désinvolture des personnages (deux ou trois sourient !), leurs uniformes (on y entr'aperçoit quelques couleurs !), le cafouillage indescriptible du rituel d'accueil, augurent ...
mobydick3_sandiego

Moby Dick version lyrique

Créé le 30 avril 2010 à Dallas, Texas, le Moby-Dick de Jake Heggie, jeune coqueluche emblématique  du petit monde opératique américain, repris le mois dernier à Calgary, puis ce mois-ci à San Diego, en attendant San Francisco à l' automne 2012  … et mieux, s' avère d' emblée promis hic et nunc, en seconde « création », aux plus gros succès. L'on en espérait pas moins de l'auteur de l' étonnant Dead ...
Lucrezia-fleming2

San Francisco, Renée Fleming chez les Borgia

La production de John Pascoe, robuste et passionnelle, s' évertue à dramatiser encore plus, comme si besoin l' était, une Lucrezia Borgia qui séduit d'emblée par un bel canto suffisamment tragique en soi. Les décors reproduisent à l'ancienne ces murs gris et sévères de ces palais et turri italiens, qu' ils soient de Venise ou Ferrare. Les costumes, eux, propres et nets, se fondent à l' envie dans cette grisaille, dans ...
Turandot_sanfrancisco

San Francisco, David Hockney décape Turandot

Reprise très attendue de cette Turandot mise en situation par le peintre David Hockney, enfant chéri d'Hollywood, et dont nous avons déjà, en son temps, et ailleurs, loué l'extrême efficacité. Très attendue également pour ses éclats, sa brillance, ses éclaboussures de couleurs, intenses et brutaux dont le mordant vous agresse, vous "sonne" tel un poing en plein visage : un seul exemple, le palais de l’acte II, aux longues et ...
Du grand n’ importe quoi !

Lohengrin à Los Angeles, du grand n’importe quoi !

Anvers. 1917. Les ruines calcinées, toujours fumeuses et malodorantes d’une église aménagée en hôpital aux armées, interpellent d’emblée, violemment, dès le lever de rideau. On attend, avec une certaine anxiété, l’arrivée des forces prussiennes, celle du Kaiser, soi-même. Une autre armée, celle de ces infirmières attentives et généreuses, dont une pauvresse, Elsa, accusée d’avoir assassiné son frère, et qu’il faudra bien juger, s’agite et s’empresse auprès de cette chair à ...
Tristes Noces !

Tristes Noces dirigées par Plácido Domingo

Que dire ? Et surtout qu’écrire ?... et pourquoi faudrait-il à tout prix démolir cet immense travail de plusieurs semaines mené à bout par un Los Angeles Opera généralement accompli et superpolicé ? Mal ficelée, bâclée, si peu comique (bien que Barbarina, Bartolo, Marcellina et quelques autres soient ici ce soir assemblés dans le seul but de divertir), la production déroute, désoriente, tombe à plat. Mais aussi... pourquoi vouloir à tout prix transposer ces Nozze ...
Gros, vulgaire  et triomphal !

Aida à San Francisco : Gros, vulgaire et triomphal !

Cette nouvelle co-production (Houston, ENO, San Francisco), nouvelle in loco, par ses excès, ses outrances, voire ses abus, surenchérit encore, comme si cela s’avérait encore possible, mille productions locales entrevues et joue le grand jeu du tout pour le tout. C’est gros, c’est vulgaire, c’est criard... et c’est gagné ! Grâce à l’»énhaurme» Zandra Rhodes, fofolle et géniale enfant terrible des modes londoniennes des annés 60 : certains de ses tissus rappellent ...
Faust, traditionnel mais envoûtant

Faust californien, traditionnel mais envoûtant

En deux mois de temps, l’Opéra de San Francisco boucle sa saison avec trois grandes productions : Puccini, Wagner et Gounod. Un rythme d’autant plus médusant que l’opulence des décors, costumes et des moyens en général ne semble pas en souffrir. Bien au contraire ! Pour une œuvre aussi ancrée dans son époque, le Faust de Gounod a toujours son mot à dire, surtout quand il est dirigé dans les règles de l’art ...
La Fille de l’ouest : spaghetti sauce ketchup

La Fille de l’ouest à San Francisco : spaghetti sauce ketchup

La Fanciulla del West Secrètement attendu comme l’opéra qui forgera une nouvelle identité musicale américaine, La Fanciulla del West de Puccini, commande du Met de New York, est finalement resté seul en son genre et sporadiquement joué. Pour son centième anniversaire, l’Opéra de San Francisco met à l’honneur cette œuvre «locale» ancrée dans l’histoire californienne – La ruée vers l’or – où les noms de San Francisco, Sacramento et Wells Fargo ...
eugene_brancoveanu

Eugène Brancoveanu, un baryton qui tape dans l’œil

Dans une ville éminemment lyrique, les San Francisco Performances se devaient de conclure dans le même ton. C’est le jeune baryton Eugène Brancoveanu qui a eu ce privilège. Accompagné par le très stylé John Parr, cet ancien Adler Fellow de l’Opéra de San Francisco a fait mouche. Toutes les voix d’opéra, surtout aussi profondes, aussi généreuses que la sienne ne sont pas taillées pour les lieder et c’est en sculpteur patient ...