Lieu : Paris

Bruno cocset

Voyage à travers le violoncelle baroque avec Les Basses Réunies

Agréable et instructif, tels sont les principaux qualificatifs qui nous viennent en pensant au travail de Bruno Cocset et de son ensemble Les Basses Réunies. Confirmation lors d'un concert parisien à la salle Cortot. Le programme propose un parcours chronologique de la Renaissance à l'apogée du baroque, mais c'est surtout à un parcours à travers la grande diversité et l'histoire tortueuse des basses d'archet que nous convient les musiciens. Si Richard Myron ...
SEQUENZA 3 fevrier 2019 derniere repetition

Un week-end Berio plein d’inattendu à la Philharmonie de Paris

Le théâtre musical et sa conception originale de l'espace scénique sont au cœur du week-end que la Philharmonie de Paris consacre à Luciano Berio et à sa compatriote Lucia Ronchetti. Berio (1925-2003) est l'une des figures les plus riches de l'avant-garde post-sérielle. Attaché viscéralement à la voix et soucieux d'inscrire son travail dans une perspective historique, il a aimé revisiter les chefs d'œuvre du passé pour en vivifier le contenu et ...
Quator Danel
Photo: Marco Borggreve

Début de l’Intégrale parisienne des Quatuors de Weinberg par le Quatuor Danel

Pour la première fois en France est interprétée l’intégrale des Quatuors à cordes de Mieczysław Weinberg, avec pour la défendre en cinq soirs la formation la plus proche de l’œuvre du compositeur depuis plus de deux décennies, le Quatuor Danel, dont les deux concerts initiaux couvrent les six premiers des dix-sept quatuors écrits de 1937 à 1986. Fondée cinq ans avant la mort d’un compositeur à la santé déclinante, le Quatuor ...
Skid_11 © Mats Backer

La gravité selon Damien Jalet dans Skid

Dans Skid Damien Jalet propose aux danseurs de la GöteborgsOperans Danskompani une fascinante expérience autour de la gravité. Un vertigineux plateau de danse, incliné à 34 degrés, c’est le terrain de jeu que Damien Jalet, chorégraphe franco-belge, propose aux danseurs de la GöteborgsOperans Danskompani. Un par un, les danseurs apparaissent en haut de cette pente, qu’ils traversent lentement jusqu’à disparaître dans un gouffre obscur. Glissant sur cette pente neigeuse, on dirait les ...
174860-heptame_ron---13-01-19---simon-gosselin-39---copie

L’Heptameron ou le rêve éveillé de Benjamin Lazar

Au Théâtre des Bouffes du Nord, les récits de Marguerite de Navarre et les madrigaux de la Renaissance se marient dans un théâtre musical onirique. Recluse par une pluie diluvienne, une compagnie d'hommes et de femmes se conte des histoires d'amour. Ainsi commencent le spectacle et l'Heptameron. Aux récits de Marguerite de Navarre se joignent ceux de Boccace, dont le Decameron inspira cette dernière, de Brantôme, ou encore des textes ...
Bouvard-et-Espinasse-Jean-Dardigna

Une cérémonie pour Bach et André Isoir à Radio France

François Espinasse et Michel Bouvard, tous deux disciples d'André Isoir, rendent hommage à leur maître et à ses transcriptions de Johann Sebastian Bach, reprenant le programme d'un disque remarqué (Clef ResMusica). Cette soirée est certainement émouvante pour ceux qui ont connu André Isoir, et pour le monde de l'orgue en général, d'autant plus avec les disparitions survenues entre temps de Michel Chapuis et tout récemment de Jean Guillou. Elle est aussi ...
800px-Totentanz_Lübeck_1701

L’infernale Totentanz de Thomas Adès à la Philharmonie

Dans le catalogue de Thomas Adès, l'orchestre est un Roi au charisme à nul autre pareil. Force est de constater qu'avec son ébouriffante et tellurique Totentanz donnée par l'Orchestre de Paris, il franchit encore une étape, utilisant une écriture qui ne connaît désormais plus aucune limite. Créée en 2013 aux Proms de Londres dans un programme hommage à Witold Lutosławski, la Totentanz de Thomas Adès peut en réalité être considérée comme ...
Aimard c.Marco Borggreve

Pierre-Laurent Aimard dans les Variations Goldberg à la Philharmonie de Paris

Cinq semaines après Evgeny Koroliov à l’Auditorium de Radio France, Pierre-Laurent Aimard s’attèle au cycle fascinant des Variations Goldberg de Bach, avec une concentration d’une heure et vingt minutes tout juste perturbée par les toux récurrentes d’un public d’hiver, venu nombreux pour remplir presque intégralement la Philharmonie de Paris. Cycle de variations parmi les plus géniaux, les tardives Variations Goldberg de Johann Sebastian Bach sont aujourd’hui marquées par quelques interprétations enregistrées ...
Benjamin Millepied danse avec LA

Benjamin Millepied danse avec LA

Le Los Angeles Dance Project de Benjamin Millepied revient à Paris avec trois créations, dont une première mondiale. La musique contemporaine et Bach s’y côtoient avec intelligence. La soirée s’ouvre avec Homeward, pour la première française d’un ballet créé en octobre 2018 au Gala du LA Dance Project. Opus en noir et blanc, ce sextuor aux tempi ultra-rapides sur la musique de Bryce Dessner pour quatuor à cordes. Alors que défilent ...
valentina lisitsa 1@ gilbert francois

Valentina Lisitsa en récital au Théâtre des Champs-Élysées

Sur la lancée de son intégrale Tchaïkovski consacrée aux œuvres pour piano solo, la pianiste Valentina Lisitsa était de retour sur la scène du Théâtre des Champs-Élysées, dans un programme aussi original qu’exigeant. La Marche Slave constitue la première pépite de ce concert hors des sentiers battus. Cette pièce dévoile un lyrisme dont l'inspiration puise dans le folklore serbe et met en lumière une écriture riche, notamment du point du vue ...
À Garnier, Il primo omicidio de Scarlatti transposé de l’Église à l’Opéra

À Garnier, Il primo omicidio de Scarlatti transposé de l’Église à l’Opéra

Depuis quelques décennies, Alessandro Scarlatti, longtemps éclipsé par la figure de son fils Domenico, sort enfin de l’ombre. Au vu de sa gigantesque production, encore peu explorée, avouons une certaine frustration face au choix de l’Opéra de Paris d’avoir porté à la scène, selon une mode contestable de plus en plus en répandue, un de ses oratorios les plus célèbres Il primo Omicidio plutôt qu’un de ses nombreux opéras intégralement ...
amadigi athénée

Amadigi par Les Paladins, bel écrin pour chanteuses autonomes

Soirée originale au Théâtre de l’Athénée, hors des sentiers battus, avec cet Amadigi très bien défendu par Les Paladins. Encore « un des plus beaux opéras de Haendel »! Amadigi, son onzième, composé en un mois, après les triomphes de Rinaldo et d’Agrippina, (dont les perles "Sussurrate onde vezzose", "Pena tiranna", "Ah spietato" ont été révélées en 1991 par l’enregistrement du jeune Minkowski), n’a guère tenté les metteurs en scène. On se réjouit donc ...
180161

Prégardien et Gees dans Die Schöne Müllerin, parfois discutables mais engagés

En conclusion d’un week-end Lieder très réussi à la Philharmonie de Paris, Christoph Prégardien et Michael Gees donnent une interprétation intéressante de La Belle Meunière, parfois discutable, mais où le ténor montre son immense savoir-faire, en dialogue avec un piano passionné, particulièrement à l’écoute. Le choix de tonalités plus graves que la version habituelle pour ténor est certainement cohérent avec les qualités actuelles de la voix de Christoph Prégardien. Sans doute ...
paavo jarvi

Retour de Paavo Järvi devant l’Orchestre de Paris

De retour devant la formation dont il a été directeur musical de 2010 à 2016 et sous l’œil aguerri de son père présent dans la salle, Paavo Järvi retrouve chez Liszt et Beethoven le geste net qu’on lui connaissait à son arrivée à Paris, pour accompagner Nelson Goerner à la place de Radu Lupu dans le Concerto pour Piano n° 4 du maître de Bonn, avant de livrer une Symphonie ...
T1

Les Troyens de Tcherniakov fracturent l’Opéra de Paris

Pour les 30 ans de Bastille, les 150 ans de la mort de Berlioz, en plein questionnement panthéonique autour du Beethoven français, ces Troyens étaient le spectacle le plus attendu de l’année. Las ! La mise en scène dérangeante de Tcherniakov voit sa force malmenée par l’obstination toute parisienne de charcuter encore et toujours la géniale partition. Berlioz n’a jamais vu Les Troyens. Les Parisiens non plus. L’Opéra de Paris s’y attelle pourtant avec ...
Le rêve hongrois de Barbara Hannigan avec le Philharmonique de Radio France

Le rêve hongrois de Barbara Hannigan avec le Philharmonique de Radio France

Barbara Hannigan dirige l'Orchestre Philharmonique de Radio France dans un programme hongrois et se transforme progressivement en musicienne "totale". C'est avec la Rhapsodie pour violon et orchestre n° 1 de Béla Bartók que s'ouvre cette riche soirée "Rêve de Hongrie". Composée il y a 90 ans exactement pour Joseph Szigeti, elle est empoignée aujourd'hui par Ji-Yoon Park (co-premier solo de l'orchestre avec Hélène Collerette), avec force vibrato et accents un brin ...
Riccardo-Chailly-©-Silvia-Lelli

Riccardo Chailly et Maxim Vengerov avec la Filarmonica della Scala à Paris

Pour ce concert unique à Paris, Riccardo Chailly, à la tête de la Filarmonica della Scala, et le violoniste Maxim Vengerov réalisent des interprétations remarquables du Concerto pour violon n° 1 de Chostakovitch et du Concerto pour orchestre de Béla Bartók. C’est dans la profondeur des cordes graves et du basson, dans une ambiance d’attente inquiète que débute le Nocturne du Concerto pour violon n° 1 de Dimitri Chostakovitch, tandis que ...
Anara Khassenova et Vincent Mussat vign

Un frais bouquet de Lieder de Strauss à Cortot

Anara Khassenova et Vincent Mussat nous offrent un début de soirée d’une grande intensité autour de Lieder de jeunesse de Richard Strauss, où l’apparente simplicité de l’interprétation accentue le lyrisme et la subtilité de l’écriture musicale pour nous toucher et nous charmer. Le Centre de musique de chambre de Paris propose une formule intéressante à la salle Cortot, avec un concert d’une demi-heure à 19h30. L’originalité de la salle, due au ...
phl100

De l’épaisseur et autres qualités du son avec l’ensemble Court-Circuit

Deux créations mondiales sont à l'affiche du concert de l'ensemble Court-Circuit qui met à l'honneur Philippe Leroux, un des compositeurs les plus étonnants de sa génération. Il fête cette année ses soixante ans. Les cinq pièces au programme sondent, chacune à leur manière, les qualités morphologiques du son et les pouvoirs internes de la matière. Dans Au dehors de Jean-Luc Hervé, la musique est nantie d'une force ascensionnelle irrépressible ralliant le ...
anaclase_nelsons-wiener

Mendelssohn et Schumann par Andris Nelsons à la Philharmonie de Paris

Pour ce deuxième concert à Paris dans le cadre de sa tournée européenne, le Gewandhausorchester Leipzig met en miroir la Symphonie n° 4 dite « Italienne » de Mendelssohn et la Symphonie n° 2 de Schumann. L’interprétation originale d’Andris Nelsons interroge et séduit, en clarifiant Schumann et en densifiant Mendelssohn. L’Ouverture de Ruy Blas de Mendelssohn donne le ton d’un concert qui retrouve, ce soir encore, une phalange saxonne de haute tenue, où ...
In memoriam Basquiat par l’EIC à la Fondation Vuitton

In memoriam Basquiat par l’EIC à la Fondation Vuitton

Belle initiative que cet hommage rendu au peintre Jean-Michel Basquiat par l'Ensemble Intercontemporain. Le concert donné à l'auditorium de la Fondation Vuitton venait en clôture de l'importante rétrospective consacrée à cet artiste new-yorkais hors norme, dont l'œuvre fulgurante aura marqué tous les esprits. Basquiat a toujours entretenu un lien fort avec la musique, celle de ses racines (le Griot qu'il peint à plusieurs reprises) et celle qu'il jouait lui-même, avec une ...
andris nelsons

Retour aux sources pour Andris Nelsons et le Gewandhausorchester Leipzig

Dans un programme d’une rare cohérence, conçu comme un retour aux sources leipzigoises, l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, dirigé par son directeur musical Andris Nelsons et accompagné de la pianiste Hélène Grimaud en soliste, porte la musique de Mendelssohn et de Schumann.  En associant les deux compositeurs pour cette tournée européenne, le chef letton et la prestigieuse phalange allemande rendent un vibrant hommage à l’école de Leipzig, tenante de la grande ...
airs-serieux-william-christie-018_philippe-grollie

Humour et émotion début XVIIe par les Arts Florissants

William Christie, avec ce passionnant voyage des Arts Florissants dans les débuts du baroque français, nous fait (re)découvrir et aimer ce répertoire aux styles contrastés, grâce à des chanteurs exceptionnels. Cinq instrumentistes, cinq chanteurs derrière une table à la nappe bleutée, le ou les solistes venant devant pour se rapprocher du public. À leur droite le théorbe et le clavecin, à leur gauche la viole et les deux violons. Avec son ...
Credit-Alicia-Clarke-Igor_Moreno_Andante_MG_7672_V2BASSEDEF

L’Andante dans le brouillard d’Igor & Moreno

Expérience immersive et multi-sensorielle, Andante est la troisième pièce d’Igor & Moreno, deux chorégraphes basés à Londres. Avançant ou descendant sur le sol blanc comme les notes de musique sur les lignes d’une portée, ces danseurs polyphoniques semblent des anges tombés du ciel, avec leur tunique céleste. Plain chant et polyphonies vocales s’intensifient, impulsant un rythme hypnotique et soutenu au quatuor. Le spectacle prend alors une dimension onirique, avec la création d’un ...
Ghostland de Pierre Jodlowski à la Philharmonie

Ghostland de Pierre Jodlowski à la Philharmonie

Pour son week-end "fais-moi peur", la Philharmonie accueille Ghostland de Pierre Jodlowski, commande des Percussions de Strasbourg pour quatre percussions et électronique, créée en 2017 à Varsovie. L’œuvre intègre une dimension scénique où le geste du musicien est central. Au fond de la scène, derrière les instruments, une toile permet à la fois la projection vidéo et un jeu d'ombres chinoises : les interprètes passent ainsi régulièrement derrière la toile pour ...
concert academie onp19

Concert de gala de l’Académie de l’Opéra de Paris

L'Académie de l'Opéra de Paris, fondée en 2015, est encore un peu nouvelle pour nous laisser de jolis souvenirs, mais on se souvient avec gratitude que l'institution précédente, l'Atelier lyrique, nous a fait découvrir bien avant leur percée médiatiques des chanteurs tels que Marianne Crebassa, Alexandre Duhamel, Florian Sempey, Cyrille Dubois, et on en passe... C'est pourquoi il est aussi important qu'agréable d'assister à ce genre de concert de gala, pour ...
Un nouveau solo de Jan Fabre au Théâtre de la Bastille

Un nouveau solo de Jan Fabre au Théâtre de la Bastille

Programmé en ouverture du festival Faits d’hiver, le solo de Jan Fabre, The Generosity of Dorcas, déroule le fil d’une personnalité aux multiples couleurs, interprétée par Matteo Sedda. Incarnant tour à tour un cowboy, un magicien, un mime ou un derviche tourneur au fur et à mesure qu’il se défait des multiples couches successives qui composent son costume, Matteo Sedda se glisse comme un transformiste dans ces multiples personnalités. Dans la chorégraphie, ...
707

Les éclatantes Dissonances de David Grimal à la Philharmonie de Paris

Une fois de plus, Les Dissonances enthousiasment le public parisien dans un programme haut en couleur associant Prokofiev, Korngold et Stravinski. Qui aurait pu prédire le fabuleux destin des Dissonances, en 2004, lors de sa création, alors que certains regardaient naître cette aventure d’un œil amusé ? Un collectif de musiciens du plus haut niveau, appartenant aux plus grandes phalanges internationales, regroupés autour du violoniste David Grimal, décidé à faire de ...
th-1

Des compositrices à l’affiche de l’Ensemble 2e2m

Que des dames ! C'est le mot d'ordre, plutôt bienvenu, qui préside à la programmation de l'Ensemble 2e2m pour la saison 2019, qui accueille en résidence la compositrice, chanteuse et vocaliste polonaise Agata Zubel. Trois figures féminines prennent ainsi le devant de la scène dans un concert révélant autant d'imaginaires singuliers. La Rivière de Suzanne Giraud est le deuxième concerto pour basson de la compositrice, sollicitant un petit ensemble dont elle ...
gabel

Nuits d’été un jour d’hiver à la Philharmonie

L’Orchestre national d’Île-de-France, dirigé par Fabien Gabel, montre son savoir-faire dans des œuvres issues de deux périodes clés de la musique française, le romantisme d’Hector Berlioz – avec notamment ses très célèbres Nuits d’été – et le goût de la première moitié du XXe siècle pour une antiquité revisitée, ici par Maurice Ravel et Albert Roussel. Avec ses premières mesures extrêmement rapides puis un thème lent qui paraît surgir trop ...