Mot-clef : Arabella Steinbacher

arabella

Arabella Steinbacher dans l’exercice du récital avec orchestre

Très classiquement, Arabella Steinbacher sacrifie au récital avec orchestre en mêlant les grands « tubes » du répertoire de virtuosité (Saint-Saëns, Sarasate, Ravel), les pièces au mélodisme flatteur (Massenet et même le moins connu - en France - Vaughan Williams) et une rareté de Waxman. En effet en lieu et place de la Fantaisie sur Carmen de Sarasate, la violoniste allemande a préféré, apparemment sous l’influence du chef Lawrence Foster, graver ...
8939b602c769ee8257f6e92691046a32244e39e1

Salonen et le Philharmonia Orchestra, tambour battant

La superbe machine orchestrale du Philharmonia Orchestra est menée par Esa-Pekka Salonen au Théâtre des Champs-Elysées. Dès le premier accord de l’Ouverture de Beethoven, la manière est entendue : ce sera vite, fort et souvent un peu brusque. Le concert débute en fanfare, presqu'au sens propre, avec cette ouverture peu jouée de Beethoven, puisque le thème est celui du Postillon de Karlsbad. C’est enlevé, rapide, un peu tonitruant aussi par moments mais ...
festival beethoven varsovie

Le Festival Beethoven de Varsovie

Pour cette nouvelle édition, la fondatrice Elżbieta Penderecka, place le festival sous le thème de Beethoven et l’idéal de liberté avec en toile de fond l’anniversaire de la composition du Fidelio. Pendant presque 15 jours, des concerts sont donnés quotidiennement à la Philharmonie nationale de Varsovie ou au château royal avec des opéras, des concerts symphoniques et des récitals de musique de chambre ; par ailleurs, cette édition 2014 hébergeait le ...
Montreux.Zinman.01

A Montreux, Mozart côtoie Brahms sans enthousiasmer

Tout avait pourtant très bien commencé avec une Ouverture d’Euryanthe particulièrement enlevée, David Zinman emmenant le Royal Philharmonic Orchestra dans une interprétation haute en couleurs. On y goûte principalement des cordes énergiques et chantantes. Suivait une pièce de choix avec le Concerto pour violon et orchestre no. 5 de Mozart. L’orchestre réduit d’une bonne moitié pour l’occasion s’engage avec légèreté dans les premières mesures de l’Allegro aperto. L’autorité et la musicalité ...
Arabella Steinbacher, une grâce aérienne

Arabella Steinbacher, une grâce aérienne

Dans le cadre de ses concerts de prestige, la Philharmonie de Luxembourg accueillait le très renommé Gewandhaus de Leipzig et le vétéran Herbert Blomstedt. Ce dernier, âgé de 83 ans, revient à la tête d’une phalange dont il a assuré la direction musicale. C’est sans partition et de main de maître qu’il dirige pendant tout le concert de ce soir son orchestre d’environ 80 musiciens. L’ouverture d’Oberon est exécutée tout ...
Herbert Blomstedt dirige Bruckner

Herbert Blomstedt dirige Bruckner

Après le Wiener Philarmoniker et le Budapest Festival Orchestra, c’était au tour d’une autre formation européenne prestigieuse, le Gewandhaus de Leipzig, de se produire à l’Auditorium Maurice Ravel dans le cadre de la courageuse série des orchestres invités. Une fois de plus, on déplorera que le public n’ait pas entièrement rempli l’immense vaisseau lyonnais pour fêter ce concert qui s’annonçait comme le plus stimulant du début de saison. Le concert ...
Froideur d’hiver ?

Arabrella Steinbacher, froideur d’hiver ?

Souvent saluée dans ces colonnes, Arabella Steinbacher poursuit son exploration des grands concertos du répertoire. Mais malheureusement, l’artiste est encore plombée par un accompagnement orchestral ! Après ses concertos de Chostakovitch, de Beethoven et de Berg emberlificotés dans un ennui crépusculaire par Andris Nelsons, la jeune femme est tombée, pour cet album, sur un Marek Janowski des plus mauvais jours ! Son accompagnement, peu inspiré et mécanique, est à peine passable ...
Le combat des reines II

Arabella Steinbacher & Andris Nelsons, un duo mal assorti

Arabella Steinbacher possède un son d’une beauté plastique peu commune avec un parfait dosage de chaleur et de rondeur. Dans le concerto de Beethoven, l’artiste fait briller les phrasés aidés par son Stradivarius «Booth» de 1716. Pourtant si l’on reste assez déçus par cette lecture de grand luxe, c’est à cause du chef Andris Nelsons. Présenté comme «le jeune chef le plus prometteur de la scène internationale» et recherché par ...
Mahler en bonne forme

Mahler en bonne forme

Orchestre National de Belgique L’Orchestre National de Belgique jouait ce dimanche, et pour la seconde fois cette semaine, la cinématographiquement (mais pas seulement) célèbre Symphonie n°5 de Mahler. Un après-midi bruxellois, une journée sans voitures, en silence, et le Palais des Beaux-Arts bien rempli. Pour l’excellente initiative de faire jouer au Bozar l’intégrale des œuvres symphoniques de Mahler par des orchestres belges, comme un anniversaire de naissance (2010) et de mort ...
L’orchestre de l’opéra mis à l’honneur dans un répertoire symphonique

Arabella Steinbacher, l’orchestre de l’opéra mis à l’honneur dans un répertoire symphonique

Fin de saison symphonique pour l’Orchestre de l’Opéra de Paris qui retrouve l’un des fidèles amis de Gérard Mortier et du public parisien : Christoph von Dohnányi. L’Offertorium de Sofia Gubaidulina, créé en 1980, est dédié à Gidon Kremer qui en a assuré la création et laissé un enregistrement majeur (avec Charles Dutoit pour DGG). L’instrumentation à la manière de Webern, qui emploie une large palette de couleurs, est à la fois ...
Les souffles de Fauré, Ravel, Poulenc

Arabella Steinbacher : Les souffles de Fauré, Ravel, Poulenc

Cet enregistrement respire. Certes, il n’est pas interprété par des instruments à vent ou des voix. Raison de plus pour le souligner. Une respiration qui aère le propos et lui donne vie, un souffle intense qui porte et transcende les mélodies. Arabella Steinbacher a déjà été honorée pour la rondeur de son timbre, pour l’intensité avec laquelle elle transmet les œuvres qu’elle interprète. Ici, elle s’immerge avec brio dans la ...
Du violon sans crin-crin

Arabella Steinbacher, du violon sans crin-crin

Ce qui frappe en premier chez Arabella Steinbacher c’est la projection du son. Point de puissance ni de décibels, le jeu paraît (paraît seulement !) fragile, la sonorité qu’elle sort de son violon est toujours fine, on se prend à penser que passé le troisième rang cela devient inaudible. Que nenni. Arabella Steinbacher est de ces musiciens qui ne jouent pas au virtuose pyrotechnique. Point de démonstration extérieure, une technique sûre ...
Arabella cherche partenaire pour concertos à deux

Arabella Steinbacher cherche partenaire pour concertos à deux

Les deux concertos pour violon de Dimitri Chostakovitch composés en 1948 et 1967 forment un programme simple mais efficace car ils illustrent deux périodes créatrices de la maturité du compositeur, et permettent au soliste de faire la preuve de ses capacités techniques et surtout expressives. Mission accomplie pour la jeune Arabella Steinbacher, qui confirme l’excellente impression qu’elle avait produite en concert à Cologne en 2005 (lire la chronique). Tout serait ...
Tchequissimo

Tchequissimo

Orchestre de Cologne La Philharmonie de Cologne est un bâtiment qui extérieurement ne paie pas de mine, gros cube de béton installé entre la cathédrale et les rives du Rhin. L’intérieur en revanche est magnifique, les accès à la salle sont aisés, les foyers nombreux et aérés, et la salle, avec sa disposition spectaculaire en gradins, est un plaisir pour les yeux, en plus d’être très confortable. Quant à l’acoustique, fine ...