Mot-clef : Auguste Bournonville

Gala des Ecoles 1

Gala des Écoles du XXIe siècle à l’Opéra de Paris : un panorama

L'École de danse de l'Opéra de Paris invite pour la deuxième fois, après une première édition en 2013, différentes écoles à se produire sur la scène du Palais Garnier afin d'offrir une sorte de panorama de ce qui se fait sous d'autres latitudes. Force est de constater que les caractéristiques de chacune de ces écoles ressortent avec une très grande finesse, entre le choix de la pièce présentée, l'essence même de ...
57178a0a0000000000000000_BIG

Spectacle de l’École de Danse de l’Opéra : une belle soirée équilibrée

Très belle soirée pour cette cuvée du Spectacle de l’École de Danse de l'Opéra National de Paris, qui reste un rendez-vous incontournable annuel pour prendre la température du niveau de l'école et essayer de découvrir les nouveaux talents de demain. La soirée s'ouvre avec un extrait du Conservatoire de Bournonville. C'est effectivement sage de commencer par cette pièce dont le vocabulaire est un peu étranger à l'école française : tout ne ...
NYCB 1

Le New York City Ballet au Lincoln Center : visages du classique

Classique, mais pas académique, le New York City Ballet est un des fers de lance de la culture new-yorkaise. Sur le même parvis que celui du Metropolitan Opera House (où se produit l'American Ballet Theatre) se trouve, comme un dialogue artistique, la troupe fondée par George Balanchine et Lincoln Kirstein. Elle est reconnue pour être l'étalon du style balanchinien et de celui de Jerome Robbins et le programme des soirées ...
021b

Musiques danoises pour les ballets de Bournonville

Les chorégraphies proposées aux spectateurs du 19e siècle provoquaient bien souvent un authentique ravissement dont les louanges revenaient presque systématiquement aux danseurs et danseuses, sans oublier le maître de ballet. Le rôle du compositeur demeurait dans une relative discrétion. Un peu comme aujourd’hui lorsque après avoir regardé un film on est souvent bien embarrassé pour décrire la musique qui l’accompagnait (et parfois son rôle, incontournable). Cela n’ôte en rien l’importance ...
Herman Severin Løvenskiold (1815-1870)

La Sylphide de Løvenskiold

Musique de ballet du Danois Løvenskiold (1815-1870) Les amateurs de ballets, les spécialistes de chorégraphies, les mélomanes avertis connaissent tous le titre de ce ballet romantique, La Sylphide, et celui du chorégraphe de la création, le célèbre Auguste Bournonville. Peu en revanche sont capables de citer le nom du Danois qui en composa si habilement la musique : le discret baron Herman Severin Løvenskiold. Voici son histoire singulière…   Un baron nommé… Herman ...

Beaucoup d’oubliées, de nombreux élus…

Concours annuel du Ballet de l’Opéra Le concours de promotion de l’Opéra de Paris demeure le seul moyen de gravir les échelons hiérarchiques au sein du Corps de ballet. En dépit d’un très bon cru, très peu de postes Femmes étaient malheureusement à pourvoir cette année, et seules deux danseuses furent promues à l’issue des épreuves. En revanche, du côté des Hommes, de nombreux postes étaient disponibles, alors que le niveau ...
Napoli

Napoli au Ballet royal danois : rare et attachant

L’histoire d’amour entre Gennaro, un pêcheur, et Teresina, une villageoise, est le prétexte d’un des ballets les plus célèbres de Bournonville, Napoli. Finalement assez court, il est divisé en trois actes ; le premier acte est plutôt un acte d’exposition, permettant de découvrir les protagonistes de l’histoire ; une tempête a lieu et emporte Teresina dans les flots de la mer, et nous la retrouvons dans une grotte au second acte ...
La Sylphide

La Sylphide par le Royal Danish Ballet

La Sylphide est le grand ballet qui entame l’ère glorieuse du romantisme et des ballerines reines de la danse. Composé en 1832 par Filippo Taglioni à l’Opéra de Paris pour sa fille, Marie, réputée pour ses qualités d’élévation et de légèreté, une autre version a vu le jour en 1836, créée par Auguste Bournonville et dansée pour la première fois par Lucile Grahn, à Copenhague. Emblématique d’une époque, il symbolise ...