Mot-clef : Christophe Duquenne

ecole de danse demonstrations onp18

Démonstrations de l’École de danse de l’Opéra de Paris 2018

Pour ces démonstrations, les classes de troisième, deuxième et première divisions montrent l’étendue de leur travail, du cours de classique au pas-de-deux, en passant par l’enthousiasmant cours de danse de caractère, au rythme de la gigue irlandaise. Un cru de qualité. Petites filles en tutu, cheveux tirés en chignon, et groupes d’enfants venus avec leur professeur de danse, s’empressent et se bousculent à l’entrée du Palais Garnier. Passionnés de danse, ces ...

40 ans pour les démonstrations de l’École de danse de l’Opéra de Paris

2017 est l’année d’un double anniversaire pour l’École de danse de l’Opéra de Paris : celui des quarante ans des démonstrations de l’École sur la scène de l'Opéra Garnier, instaurées par Claude Bessy, et celui des trente ans de l’installation de l’École à Nanterre. Élisabeth Platel, directrice de l’École de danse depuis 2004, inaugure cette séance de démonstrations en rendant hommage à Claude Bessy qui a eu l’idée de montrer le ...
Robbins

Robbins et Ratmansky à l’Opéra de Paris : reprise et classique

Qu'il est parfois difficile d'écrire sur un spectacle dont on aimerait ne garder que le souvenir des sensations et des émotions plutôt que d'en réduire la portée par la mise en mots. La soirée formée par la réunion de deux reprises de pièces chorégraphiques, Dances at a Gathering et Psyché avaient, en leur temps pu paraître bavard et longuet pour la première et trop dispersée dans sa recherche d'effets pour la ...
6740_anne-deniau-1840

Deux beaux portraits de femme au répertoire de Garnier

Le répertoire de ballet de l’Opéra de Paris s’enrichit des œuvres de deux femmes, chorégraphes pionnières dans les années 50, traduisant chacune à sa façon le « roman national ». Rapports de classe ou violences familiales, chacune raconte deux destins tragiques, deux beaux portraits de femme à la narration un peu datée. Agnès De Mille, comme l’écrivain Truman Capote avec « De Sang Froid », s’empare en 1948 d’un fait divers ...
Onéguine (saison 2011-2012)

Eugène Onéguine à Paris, Pagliero enfin

On a fort tort de considérer que la danseuse Ludmila Pagliero, parce qu’elle est brune, danseuse d’allegro et d’origine argentine, serait la meilleure représentante de rôles de caractère comme Kitri par exemple; à l’aune des autres typologies de solistes de l’Opéra de Paris, c’est celle qui s’en rapproche certes le plus, mais il a fallu, à nos yeux, que la direction de la danse lui donne cette opportunité d’un personnage ...
dame aux camélias

La Dame aux Camélias, un peu routinière à Garnier

La saison du Ballet de l’Opéra National de Paris s’ouvre avec la désormais familière Dame aux Camélias de Neumeier. Certaines des Étoiles l’ayant dansé sont parties depuis les dernières reprises (comme Clairemarie Osta ou Delphine Moussin), et d’autres sont devenues Étoile entretemps ; tel est le cas de Mlle Abbagnato, qui avait par ailleurs eu l’occasion de danser le rôle de Marguerite Gautier en tant que Première Danseuse. Elle se révèle ...
Troisième symphonie Malher 2013 ONP

3e Symphonie de Mahler de Neumeier : un peu de métaphysique

Septième ballet de John Neumeier entré au répertoire du Ballet de l’Opéra, en 2009, la Troisième Symphonie de Gustav Mahler est une des rares pièces de danse qui ait été montée sur l’entièreté d’une œuvre orchestrale aussi magistrale. Gustav Mahler est le compositeur de prédilection du chorégraphe prolixe, de son propre aveu. Se rendre au cérémonial de cette reprise d’un moment un rien processionnaire, on est surpris de l’évolution de ...
Roland Petit (3 ballets) (Saison 2012-2013)

Roland Petit à l’Opéra de Paris : ensemble convaincant

Une soirée de tryptique de ballets de Roland Petit efficace, narrative et bien dans la veine actuelle des performances du Ballet de l’Opéra. Le Rendez-vous laisse apparaître une Isabelle Ciaravola absolument fatale et délicieusement perverse, tout en jambes infinies malgré une chorégraphie finalement bien peu présente pour le rôle de la plus belle fille du monde : quelle douce évocation du mépris lorsqu’elle jette aux pieds de l’homme qu’elle vient ...
Visuel 2 balanchine

Balanchine, le chorégraphe qui aimait les femmes

Pour débuter la saison, l’Opéra nous propose une soirée en forme de triptyque, placée sous les auspices de Balanchine. Sérénade, Agon et Le fils prodigue : trois œuvres très différentes à la personnalité bien distincte. Du bon et du moins bon tout au long de cette soirée : retour sur les moments forts de la représentation. Sérénade se veut porteuse d’une conception de la danse novatrice et dynamique. Or, si l’œuvre ...
Clairemarie Osta et Jérémie Bélingard dans Appartement

Festival de solistes à l’Opéra Garnier

Comme In the night, dont il est le pendant diurne, Dances at a gathering de Jerome Robbins est une pièce légère et mélancolique. Son alchimie comportementaliste repose en grande partie sur l’interprétation des danseurs, dans un équilibre subtil entre individualisme et collectif. La distribution de solistes réunie le soir de la Première sur la scène de l’Opéra Garnier est parfaitement équilibrée. Elle réserve en effet son lot de virtuoses et ...
onp_cendrillon_une

Une Cendrillon à demi-convaincante

« Il était une fois un gentilhomme qui épousa en secondes noces une femme, la plus hautaine et la plus fière qu’on eût jamais vue. Elle avait deux filles de son humeur, et qui lui ressemblaient en toutes choses. Le mari avait, de son côté, une jeune fille d’une douceur et d’une bonté sans exemple… » On s’abstiendra de raconter la suite de l’intrigue, tant le conte de Charles Perrault a marqué l’imaginaire ...
lasource_une1011

Le Ballet de l’Opéra fait rejaillir La Source

La Source a tout pour devenir un ballet mythique ! Des noms de personnages impossible à mémoriser, une intrigue mêlant orientalisme et mystérieux, des costumes splendides, un argument limpide, une scénographie claire et dégagée. Ajoutons enfin à cette liste d’ingrédients un zeste de danses de caractères, d’amours contrariées et une fin tragique… L’Orient, ses voiles et ses odalisques, a toujours fait à la fois rêver les artistes (Ingres, Delacroix…) et ...
Les Enfants du Paradis (saison 2010-2011)

Les Enfants du Paradis : pour les beaux yeux de Garance

1840, boulevard du Crime. Le boulevard du Crime, c’est cette vaste avenue grouillante de monde où s’égosillent bonimenteurs, comédiens, équilibristes et cocottes pour attirer le badaud. C’est ce lieu, où se mêlent l’artifice et la vie de tous les jours, qui accueille l’intrigue des légendaires Enfants du Paradis de Carné et Prévert. L’idée d’adapter sur la scène de l’Opéra cette grande fresque populaire vient du réalisateur François Roussillon et de Brigitte ...
Certes

Le Lac des Cygnes, certes

Certes Mlle Pagliero danse pour la première fois le Lac, certes c’est une Première Danseuse, certes sa Paquita était absolument exquise. Mais le rythme imposé lors de cette soirée qui se situe au début de la reprise du Lac pour les fêtes de fin d’année est marqué d’une longueur incommensurable. Ce qui péche ce soir là n’est pas une question de technique ; la danseuse s’en tire fort bien et ...
Existentialisme et humanisme

Roland Petit, existentialisme et humanisme

Ne cherchons pas plus loin ! Avec Roland Petit, la France a eu ses Ballets Russes, juste après la seconde guerre mondiale. Petit aperçu avec cette remarquable soirée "patrimoine" qui enchaîne trois histoires d’amour tragiques. Le répertoire de l’Opéra National de Paris recèle de véritables pépites. Leur exhumation permet de concocter des soirées patrimoniales tout à fait exceptionnelles, telle cette soirée Roland Petit qui ouvre la saison du Ballet à l’Opéra Garnier. ...
Invariable et inconstant

La Dame aux Camélias : Invariable et inconstant

Nous avons déjà eu l’occasion de parler de ce ballet, que ce soit lors de chroniques de représentations ou de DVD. Le couple Ganio-Osta a déjà été éprouvé lors des séries précédentes, mais a eu, lors de ces retrouvailles, quelques difficultés à trouver ses repères. Non tant dans l’art de danser, car à ce sujet il n’y a pas grand-chose à reprocher ; Ganio est toujours d’une grande pureté, avec un ...
Le Riche prodigieux dans Neumeier

Nicolas Le Riche prodigieux dans Neumeier

Troisième Symphonie de Gustav Mahler Pari gagné avec l’entrée au répertoire du Ballet de l’Opéra National de Paris de l’une des premières chorégraphies de Neumeier sur la musique de Gustav Mahler. Nicolas Le Riche est prodigieux de présence dans ce ballet fleuve, emblématique des années 70. De prime abord, le pari n’était pas gagné ! Quelle mouche avait piqué Brigitte Lefèvre, directrice du Ballet de l’Opéra national de Paris, de faire entrer au ...
Nicolas Le Riche triomphe dans Boléro

Nicolas Le Riche triomphe dans Boléro

Lifar / Petit / Béjart L’école de danse française, de Serge Lifar à Maurice Béjart, met dans ce programme de rentrée superbement en valeur les étoiles et solistes du Ballet de l’Opéra national de Paris. L’école française, dans toute sa puissance et sa maîtrise réserve un morceau de choix aux solistes de la compagnie. Créativité et inventivité chorégraphique, alliées à une grande rigueur et pureté de style sont au programme de Suite ...
onp_dame_camelias_072008-300x450

La Dame aux Camélias : Un drame, sublime, sous nos yeux

La Dame aux Camélias est le thème romantique par excellence ; tous les arts vivants se sont emparés du sujet, le déclinant au théâtre, à l’opéra, au ballet. La difficulté d’adaptation d’un sujet aussi galvaudé est grande, et ce n’est pas sans appréhension que nous craignions alors de l’entrée au répertoire d’un ballet en trois actes, de facture classique, sur un roman aussi emblématique de la littérature française. Malgré quelques longueurs ...
proust_ou_les_intermittences_du_coeur

Proust ou les intermittences du cœur

En mars 2007 entrait au répertoire de l’Opéra de Paris Proust ou les intermittences du cœur de Roland Petit, d’après l’œuvre de Marcel Proust. Ballet créé en août 1974 à l’Opéra de Monte-Carlo, on ne sait exactement quel était l’impératif de faire entrer cette œuvre dans le répertoire de la compagnie nationale. (Très) librement inspiré d’un monument national, la difficulté de passer d’une œuvre écrite à une œuvre chorégraphique est ...