Mot-clef : Christophe Mortagne

BB1

Laurent Pelly à Lyon : mais qui est Barbe-Bleue ?

L’Opéra de Lyon rit jaune avec le Barbe-Bleue d’Offenbach en confiant à Laurent Pelly le soin de questionner l’identité contemporaine du sire le plus triste des contes de notre enfance. Une question sans réponse ? Barbe-Bleue (entre Gilles de Rais et Henry VIII) et son avatar féminin la Comtesse Báthory : on voit très bien ce que furent ces tueurs en série de l’Histoire. En revanche, de nos jours, au-delà des mésaventures d’un ...
hoff_0761p

Damrau & Grigolo in « Les Contes d’Hoffmann » at LA Opera

For her LA debut, Diana Damrau was scheduled (announced with great fanfare) to undertake the roles of Hoffmann’s three loves. Events, however, proved otherwise…  Therefore, a great disappointment ensued, especially when the soprano who finally opted for Antonia, appeared in Act III, exceedingly present and convincing, deeply involved and persuasive. Confronted with this stunning Antonia, who takes stage completely, with that soaring, powerful voice, a voice with perfectly placed high notes, ...
hoff_0761p

À Los Angeles, Damrau et Grigolo dans les Contes d’Hoffmann

Pour ses débuts angelenos, Diana Damrau devait affronter, annoncées à grand fracas, les trois amours de notre Hoffmann. Les événements en auront décidé autrement.  Déception donc, surtout lorsque la soprano, qui opte finalement pour Antonia, se révèle ainsi, à l’acte 3, violemment présente et convaincante, hautement pertinente et persuasive. Face à cette Antonia de choc, à la voix altière, percutante, qui vous habite l’espace scénique dans sa totalité, une voix ...
Capture d’écran 2015-12-16 à 23.35.46

Si le Roi Carotte m’était conté… à l’Opéra de Lyon

Attention chef d'œuvre. Ce Roi Carotte d'Offenbach débarque pour la première fois depuis un siècle sur une scène lyrique. Au-delà de l'effet de curiosité, on découvre une oeuvre débordant d'imagination et d'allusions au contexte socio-politique du moment. Plateau et direction orchestrale sont au rendez-vous pour signer un des plus beaux succès de cette fin d'année. Nous sommes en 1872 et, sur les cendres du Second Empire, ces mauvais farceurs que sont ...
LA CHAUVE-SOURIS

La Chauve-Souris en français ouvre la 300e saison de l’Opéra-Comique

L’Opéra-Comique, qui fête ses 300 ans, frappe fort. Défenseur de l’art du chant français, il présente, pour l’ouverture de cette saison phare, une Chauve-souris en français par des chanteurs de premier ordre. Cette nouvelle production est réjouissante sur tous les plans, faisant transparaître le travail minutieux entre tous les collaborateurs. D’abord, le nouveau texte français de Pascal Paul-Harang, qui insiste sur l’intelligibilité en tenant compte de la spécificité du chant ...
Roi Arthus (Strasbourg14)-11

Strasbourg échoue à réhabiliter le Roi Arthus de Chausson

Ernest Chausson n’a pas eu la chance de voir représenté son unique opéra, ce Roi Arthus dont la composition (livret et partition) l’occupa presque dix ans. En 1899, à seulement 44 ans, il se tuait dans un accident de bicyclette. Initialement conçu pour l’Opéra de Paris, l’ouvrage ne sera crée que le 30 novembre 1903 à La Monnaie de Bruxelles et fort peu repris depuis. C’est donc à une authentique ...
MANON; ROH,Manon Lescaut; ERMONELA JAHO,Lescaut; AUDUN IVERSEN,Chevalier des Grieux; MATTHEW POLENZANI,Le Comte des Grieux; ALASTAIR MILES,Guillot de Morfontaine; CHRISTOPHE MORTAGNE,De Bretigny; WILLIAM SHIMELL,Pousette; SIMON MIHAI,Javotte; RACH

Manon au Royal Opera House de Londres

Pour ouvrir l’année 2014, Le Royal Opera House redonnait Manon de Massenet dans une mise en scène de Laurent Pelly proposée pour la première fois en 2010, mais avec de nouvelles têtes d’affiche : l’albanaise Ermonela Jaho et le ténor américain Matthew Polenzani dans les rôles de Manon et du chevalier Des Grieux. Le résultat fut solide et sûr : Emmanuel Villaume donna à la partie d’orchestre toute la saveur à la ...
MAROUF, SAVETIER DU CAIRE crédit photo Pierre Grosbois

Mârouf, délicieux cairote cake

L'Opéra Comique poursuit l'exploration de son patrimoine, mais Mârouf, l'un des plus grands succès de la salle Favart, ravive des souvenirs moins glorieux. Le nom d'Henri Rabaud reste entaché de sa responsabilité dans l'exclusion des élèves et professeurs juifs du Conservatoire, qu'il dirigeait en 1940. De l’œuvre elle-même, on pouvait craindre un pittoresque d'exposition coloniale ou un humour qui sent le rance. Ce n'est pas le cas, puisque le livret ...
Comme on n’ose plus

Eugène Onéguine comme on n’ose plus

Autant Peter Stein avait enthousiasmé dans ses précédents spectacles lyonnais de Pélleas et Mélisande et de Falstaff, autant son Eugène Onéguine passe à côté du propos. Dans le décor scolaire d’un plancher en pente flanqué de deux murs latéraux, la scène n’est habitée que de dérisoires accessoires. C’est un inutile fourneau dans lequel mijote une hypothétique soupe, qu’on débarrasse bientôt (sans brûler les mains de celui qui l’empoigne) pour laisser place ...
Paris est une fête

Paris est une fête

La Veuve joyeuse L’Opéra National de Montpellier rassemble pour son spectacle de fin d’année le meilleur de ses troupes avec son jeune chef d’exception, l’habile metteur en scène de Noces de Figaro à succès, l’indispensable Noëlle Geny pour emmener les chœurs, et, sur scène, Virginie Pochon, qui fut à Montpellier un délicieux Oscar du Ballo in maschera de Verdi, entre autres chanteurs habitués de la scène lyrique montpelliéraine, comme Raphaël Brémard, ...
Entre rêve et réalité

Les Contes d’Hoffmann, entre rêve et réalité

Créée à Metz l’an passé, cette production des Contes d’Hoffmann, qui adopte la traditionnelle version Choudens, refuse le pittoresque des trois actes, et tente au contraire d’unifier le récit en soignant les enchaînements et en laissant toujours deviner sous les costumes des invités de Spalanzani ou des carnavaliers vénitiens, l’uniforme des étudiants qui s’invitent dans le délire du poète (c’est ainsi par exemple que Nathanaël se transforme à vue en ...