Mot-clef : Ensemble Amarillis

MB2018(2)

Les Musicales de Blanchardeau passent la cinquième

Seizième année d’un petit festival breton attaché à la transmission du grand répertoire qui innove également par le biais d’une soirée destinée à mettre en avant quatre jeunes talents. Mine de rien, les Musicales de Blanchardeau 2018, tranquillement rêvées « Nuits rhénanes », balaient audacieusement un spectre qui va des 17 ans de précoces jeunes talents parrainés par Jean-Marc Luisada aux 72 ans du Fine Arts Quartet, en passant par l’âge médian du ...
Amarilis 1

Haendel : suites et sonates en trio par l’Ensemble Amarillis

Haendel fait partie des compositeurs récurrents dans les programmes de l'Ensemble Amarillis. Après notamment les sonates pour flûte et hautbois (Ambroisie-Naïve, 2001), l'ensemble fait dialoguer la flûte à bec et le violon dans cet enregistrement, et met en regard deux sonates en trio avec des pièces pour clavecin seul ou leurs transcriptions instrumentales. La genèse de ce projet prend place au Musée de la musique à Paris, où l'Ensemble Amarillis a ...
mechat-morphose_3

Le chat botté se méchatmorphose à l’Opéra de Dijon

C'est une soirée dans un tempo Allegro molto que propose l'Opéra de Dijon à son jeune public avec cette nouvelle production de l'ensemble Amarillis, Méchamorphoses, menée par la flûtiste et hautboïste du Concert spirituel, des Talens Lyriques et du Concert d'Astrée, Héloïse Gaillard. « Il était une fois un chat globe-trotter qui parcourait le monde à trottinette. Chat philosophe, il aimait à se mêler aux hommes auxquels il empruntait parfois l’apparence. Ainsi, il pouvait ...
pergolesi

Opulence vocale pour un nouveau Stabat Mater de Pergolesi

C’est en grandes dames de l’opéra que Sonya Yoncheva et Karine Deshayes abordent le chef d’œuvre de Pergolesi. À l’intériorité de la souffrance, font place la grandiloquence du pathos et la splendeur des moyens vocaux. De Mirella Freni à Anna Netrebko, de Teresa Berganza à Cecilia Bartoli, toutes les grandes divas de l’opéra italien ont souhaité être associées à une œuvre perçue par les uns comme une quintessence de l’intimisme musical, ...
double coquette

La double coquette sur la scène du Théâtre des Abbesses

« Il m'a toujours semblé que le travail de la mémoire et celui de l'invention étaient contiguës » écrit le compositeur Gérard Pesson. On ne saurait mieux rendre compte du processus à l'oeuvre dans La double coquette à laquelle il collabore. Ce nouveau spectacle lyrique est donné en création parisienne au Théâtre des Abbesses, dans la version scénique produite par le Festival d'Automne. En 2011, à l'Opéra royal de Versailles, l'ensemble baroque Amarillis ...
Sans Souci et avec grâce

Sans Souci et avec grâce

Festival des Musiques d'Automne Bien qu’il ne bénéficie pas de la même couverture médiatique que Beaune, Ambronay ou Sablé-sur-Sarthe, les trois plus importantes manifestations baroques en France, le festival Musiques d’Automne en pays de Saint-Bonnet-le-Château (Loire), affiche pour sa seizième édition, du 11 septembre au 3 octobre, un programme excitant en diable. Jugez par vous-mêmes : sonates pour clavecin et violon de Bach par Pierre Hantai et Amandine Beyer (son disque ...
Telemann ou le bonheur (partagé) de la musique

Telemann ou le bonheur (partagé) de la musique

Georg Philipp Telemann fut en Europe et à son époque le musicien allemand le plus réputé. Ami tant de Jean Sébastien Bach (il sera le parrain de Carl Philipp Emmanuel) que de Georg Frideric Haendel (qui lui envoie des caisses de fleurs d’Angleterre), il se familiarisa – en se rendant sur place ou bien en étudiant les manuscrits – avec les styles musicaux nationaux majeurs de son temps, français et ...
Hommage pastoral au Roi Soleil

Hommage pastoral au Roi Soleil

Si cette année du tricentenaire de sa mort assied définitivement Marc-Antoine Charpentier à une place de choix dans notre patrimoine artistique (par les concerts - en nombre - et les réalisations discographiques à ses œuvres consacrées), il faut bien admettre que cette consécration repose avant tout sur sa musique sacrée : Messes, Leçons de Ténèbres et autres Te Deum…. Aussi, ce disque-là aura-t-il au moins le mérite - et présente-t-il l’intérêt ...
Sur la terre comme au ciel…

Robert Expert, sur la terre comme au ciel…

En matière de musique vocale, la production foisonnante du « caro sassonne » n’est plus à vanter, et Haendel est certainement l’un des rares compositeurs à avoir pu concilier le sacré et le profane avec un égal bonheur. On lui doit des cantates fulgurantes ou élégiaques, des opéras fort célèbres, des oratorios qui ne le sont pas moins, tous écrits avec plus ou moins d’invention, certes, mais parmi lesquels on peut compter ...