Mot-clef : Entretiens Chanteurs

_DSC5839-Stephanie-dOustrac-c-CCR-Ambronay-Bertrand-Pichene

Stéphanie d’Oustrac, confessions d’une mezzo

Repérée par William Christie, la mezzo Stéphanie d’Oustrac a développé sa carrière sous le soleil du baroque, donnant l’impression qu’elle tenait là son répertoire de prédilection. Mais celle qui se rêvait en soprano colorature n’a peur ni des vocalises rossiniennes ni de la suprême virtuosité berliozienne, scéniquement aussi engagée dans les rôles de reines que d’amantes délaissées. « Tout sauf un metteur en scène vide ou/et destructeur. » ResMusica : La saison passée, ...
calleja une

Joseph Calleja, ténor de tradition nouvelle génération

De La Vie en rose aux rares Huit romances de Verdi orchestrées par Luciano Berio en passant par la zarzuela, le ténor maltais Joseph Calleja ne craint pas les chemins de traverse ni les curiosités, même si sa priorité va à Massenet et à Verdi. A l'affiche dans rien moins que 24 pays par saison, il n'est pas moins attaché à son pays, dont il est ambassadeur culturel et où ...
jfgatell

Juan Francisco Gatell, ténor

« Tout le monde voit les chanteurs d'opéra comme Pavarotti, vêtus de la même façon. Nous sommes des gens normaux! » ResMusica: Quels événements ont déclenché votre envie de devenir ténor? Juan Francisco Gatell: Il n'y avait aucun musicien dans ma famille, mais la musique était partout dans notre maison, et aussi dans notre ville de La Plata. Avec de nombreux étudiants impliqués dans la musique, on pouvait entendre des chœurs, des ...
© Raphael Brand

Barbara Hannigan, soprano contemporaine

ResMusica : Vous êtes une soprano colorature dramatique, vous pourriez faire tranquillement une carrière avec La Traviata ou enchaîner les Reines de la nuit, pourtant vous vous consacrez exclusivement au XXe siècle et à la création contemporaine. Pourquoi ce choix ? Barbara Hannigan : J’ai abordé pour la première fois la création contemporaine à l’âge de 17 ans. Comme un pionnier – après tout je suis Canadienne – je cherche de nouveaux chemins pour ...
desiree_rancatore

Desirée Rancatore, l’Italie colorature

ResMusica : La Fille du régiment est un opéra français écrit par un compositeur italien. Quels sont, d'après-vous les éléments qui marquent le style français ? Desirée Rancatore : Effectivement La Fille du régiment se caractérise par une ligne de chant italienne qui est prononcée en français. C’est ça, à mon avis, un des aspects les plus singulier de cet opéra. En général je crois que cette œuvre est riche d’éléments ...
autograph_jonas_kaufmann_une

Jonas Kaufmann, ténor

ResMusica : Vous semblez être chez vous partout, dans le répertoire allemand, français, italien... Et ce soir, le public de la Scala vous a accueilli en italien! Jonas Kaufmann : C'est vrai, ici à Milan, je suis italien! Mon épouse m'appelle le caméléon ! (rires) RM : Avez-vous des exigences particulières envers vous-même dans une salle comme celle-ci? JK : Le but est évidemment d'être le meilleur possible. La Scala est un endroit exceptionnel, ...
© DECCA / Universal

Marcelo Álvarez, ténor

ResMusica: En ce moment, vous êtes parmi les ténors plus acclamés par le public international. On s’attend beaucoup de vos performances. Comment vivez-vous cette responsabilité et est-ce que cela est pour vous source d’inquiétude ? Marcelo Álvarez: Je ne sens pas particulièrement la pression ; en tous cas pas plus qu’au début de ma carrière. Tous les chanteurs qui font leur travail sérieusement prennent en charge et connaissent leurs responsabilités. Je crois qu’il ...
angela_denoke2

Angela Denoke, soprano

ResMusica : Si on prend le programme du Festival de Salzbourg de cette année, on lit : « Salzbourg… Janáček… Marthaler… Denoke », et cela nous dit quelque chose… Angela Denoke : Oui, c’était il y a treize ans, avec Katia Kabanova ici à Salzbourg, dans la petite salle du Festival, et ça avait eu beaucoup de succès ; il n’y a que le chef d’orchestre qui a changé. RM : C’était un peu le début de votre carrière ...
Teodor Ilincai

Teodor Ilincăi, ténor

ResMusica : Comment avez vous découvert la musique et quelles sont les raisons qui vous ont poussé à devenir chanteur? Teodor Ilincăi : Je suis né en Moldavie roumaine pas très loin de Suceava et des monastères de Bucovine avec la musique dans les oreilles. Mon père et tous mes frères chantaient. Mais la musique classique je l’ai vraiment découverte au conservatoire ou j’ai étudié la musique byzantine et la pédagogie. J’ai ...
Thomas Hampson

Thomas Hampson, baryton

ResMusica : Vous êtes américain mais vivez en Europe depuis longtemps. L’Europe semble vous suivre partout même en Californie où vous aviez étudié avec le baryton français Martial Singher... Thomas Hampson : Même dans l’État de Washington où j’ai grandi, il y a une région appelée la Petite Suisse. Je suis allé étudier à la Music Academy of the West de Santa Barbara où Lotte Lehman avait ouvert une académie d’été. Martial ...
Manon Feubel, la voix du Québec

Manon Feubel, lirico spinto

ResMusica : Comment définissez-vous votre voix ? A-t-elle subi des modifications depuis vos débuts à la scène ? S’est-elle enrichie en abordant des rôles plus imposants, peut-être plus dramatiques ? Manon Feubel : Je suis un lirico spinto, en traduction littérale un «lyrique poussé ». En fait «poussé » ici, au sens de posséder une grande étendue vocale sur tout le registre de la voix. On pourrait aussi définir cela comme un lyrique à tendance ...
Dame Joan Sutherland

Dame Joan Sutherland, soprano

Le Nouveau Quotidien : Comment êtes-vous arrivée dans ce magnifique chalet des Avants sur Montreux ? Joan Sutherland : Nous étions dans le Tessin depuis 1960, où nous louions une très jolie maison en attendant d’en trouver une à acheter. J’adorais cet endroit, les montagnes, la vue sur le lac Majeur. C’était pratique, je travaillais à Milan, on y était en moins de deux heures. En 1964, un ami nous a parlé de cette ...
Elīna Garanča, Habanera ?

Elīna Garanča, mezzo-soprano

ResMusica : Comment êtes-vous devenue une chanteuse d’opéra ? Elīna Garanča : Je viens d’une famille de musiciens ! Mes deux parents sont, en plus, liés au chant : ma mère est une chanteuse et mon père est un chef de chœur. C’est à l’âge de 17 ans que j’ai réfléchi à mon avenir et j’ai décidé de devenir une chanteuse d’opéra ! RM : Mozart est-il toujours aussi important dans votre répertoire ? EG : Curieusement, Mozart est désormais ...
Jean-François Borras

Jean-François Borras, ténor

ResMusica: Vous avez commencé à chanter à l’âge de huit ans. Pour quelles raisons? Jean-François Borras: J’ai débuté à huit ans chez les petits chanteurs de Monaco, et j’y suis resté quinze ans. Je pense qu’en réalité, à force de m’entendre accompagner sans cesse la radio en fredonnant, mes parents ont préféré me faire chanter de la musique sacrée, et surtout hors de chez nous! (rires) RM: On commence à parler de ...
Laure Baert

Laure Baert, soprano

ResMusica : Tout a commencé en 2003, avec votre victoire au Concours des Voix d’or à Metz. Laure Baert : Absolument. À la suite de la finale durant laquelle j’ai chanté les airs de Philine d’Ambroise Thomas et Fauno dans Ascanio in Alba de Mozart, Laurence Dale, président du jury et directeur de l’Opéra de Metz, m’a aussitôt engagée pour Oscar, Glauce et Servilia. Il a été le premier à me confier ...
Nathalie Manfrino

Nathalie Manfrino, soprano

ResMusica : Vous avez récemment donné à Pleyel un récital qui dosait en proportions égales le répertoire français (Gounod, Massenet) et le répertoire italien (Bellini, Verdi) avec en particulier un air de La Traviata. Nathalie Manfrino : Ce programme me ressemble, puisque je suis à moitié italienne par mon père, mais du côté de ma mère, je suis espagnole-suisse-française, donc européenne finalement ! Je suis le produit de cultures très dissemblables, avec des ...
Julien Dran, l’hérédité du talent

Julien Dran, ténor

ResMusica : Quand on est fils et petit-fils de ténor, est-ce naturel de devenir soi-même artiste lyrique ? Julien Dran : Non, bien au contraire. Je n’avais jamais pensé à devenir chanteur, ça a démarré il y a tout juste cinq ans, un peu par hasard. J’ai commencé la musique très tôt, à l’initiative de ma mère surtout, car elle est professeur de musique. J’ai fait du piano, ensuite du cor, instrument avec lequel ...
VIII. Marie-Nicole Lemieux

Marie-Nicole Lemieux, contralto

"Aux Etats-Unis le mécénat va de soi, alors qu’au Québec nos élites, nos fortunes ne donnent presque rien" ResMusica : Vous souvenez-vous de quelle manière vous a-t-on connu en France ? Marie-Nicole Lemieux : Après le concours Reine-Elisabeth j’étais connue des imprésarios, des directeurs de théâtre, mais ma première rencontre avec le public français remonte à 2003 au Théâtre des Champs-Elysées dans l’Orlando furioso de Vivaldi avec Jean-Christophe Spinosi. Je devais faire un ...
Anne-Marguerite Werster, soprano

Anne-Marguerite Werster, soprano

ResMusica : Vous défendez, depuis plusieurs années, la musique d’Alfred Bruneau en récital. Comment est né votre intérêt pour ce compositeur ? Anne-Marguerite Werster : Par le plus grand des hasards ! J’avais été engagée par l’Orchestre de la Garde républicaine pour des concerts en l’Eglise de la Madeleine à Paris et dans les morceaux que l’on me demandait d’interpréter, il y avait l’air de la guerre, extrait de L’Attaque du moulin. J’ai tout de ...
Mirella Freni

Mirella Freni, soprano

ResMusica : Votre carrière a été d’une exceptionnelle longévité. A quels sacrifices avez-vous du faire face ? Mirella Freni : Vous ne pouvez pas donner corps à votre création sans sacrifices, et ça ne concerne pas seulement les chanteurs. L’important est d’aimer ce qu’on fait. Le sacrifice en devient un peu plus léger. Evidemment je n’étais pas libre de faire ce que je voulais, je ne pouvais pas sortir car il fallait étudier les ...
Julie Boulianne

Julie Boulianne, mezzo-soprano à l’orée d’une carrière prometteuse

Titulaire de plusieurs prix internationaux, ancienne élève de l’Université McGill (Montréal) de et la Julliard School de New York, ancienne membre de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, Julie Boulianne est à l’orée d’une carrière prometteuse. Rencontre avec la mezzo venue du Lac Saint-Jean au bord du Vieux-Port de Marseille, à l’occasion de sa prise de rôle dans Cendrillon de Massenet. « Il faut s’exporter. C’est en France que j’ai eu ...
L’eau qui danse, la pomme qui chante et l’oiseau qui dit la vérité

« L’eau qui danse, la pomme qui chante et l’oiseau qui dit la vérité » de Gilles Tremblay : table-ronde

Création contemporaine ResMusica : Vous avez une très grande connaissance de l’œuvre de Gilles Tremblay. Vous avez sûrement des affinités avec le compositeur. L’opéra, d’ailleurs, est une commande de Chants Libres. Pauline Vaillancourt : Effectivement, c’est une commande. Mais l’initiative en revient à Gilles Tremblay. En 2002, il m’avait dit qu’il voulait composer un opéra ludique. C’est peut-être en 2004 qu’il en a commencé l’écriture. C’est lui qui a choisi le thème à ...
sumi_jo

Sumi Jo, soprano colorature

ResMusica : Quand votre voix vous a-t-elle été révélée ? Vous aviez commencé mezzo- soprano... Sumi Jo : Étudiante, je n’avais pas une voix aigüe, j’essayais de chanter Carmen, enfin, le répertoire de mezzo... Mais quand je suis arrivée en Italie, j’ai rencontré un professeur très important qui m’a dit que j’étais supposée avoir des aigus, ce que je n’arrivais pas à croire! Elle m’a demandé de lui faire confiance et de suivre ...
Max Emanuel Cencic

Max Emanuel Cenčić, contre-ténor

ResMusica : Plutôt que de parler du passé, pouvons-nous parler de votre carrière telle quelle est et de vos projets, de votre voix, et d’abord de votre actualité au disque : Faramondo c’est vous qui l’avez voulu ? Max Emanuel Cenčić : Oui. C’est venu d’une idée «fixe». C’est très difficile aujourd’hui pour un contre-ténor de se produire dans le répertoire où il se sent bien, car il y a très peu de ...
Nicolas Cavallier, ou les vertus de la lenteur

Nicolas Cavallier, ou les vertus de la lenteur

ResMusica : Le public était particulièrement réactif aujourd’hui, il riait à chaque trait d’esprit, à la moindre situation un peu comique ! Aviez-vous déjà vu cela en France, vous qui avez souvent chanté Figaro ? Nicolas Cavallier : Non, pas à ce point, le public ici est incroyablement spontané, bercé par une sorte d’insouciance qui lui donne un regard presque enfantin face aux situations comiques de la pièce de Beaumarchais. Les surtitres ont été réactualisés ...
Paulin Bündgen

Paulin Bündgen, contre-ténor

ResMusica : Pouvez-vous nous parler de votre parcours ? Paulin Bündgen : C’est Jean Tubéry qui le premier m’a appelé il y a cinq ans environ, me permettant ainsi de faire de la musique ancienne sur scène. J’ai commencé en autodidacte, je voulais faire de l’orgue ou du clavecin, mais il n’y en avait pas à l’école de musique de Montbrison où je me trouvais. J’ai commencé à prendre des cours de chant après ...
Joseph Rouleau : la vie est un opéra

Joseph Rouleau : la vie est un opéra

Resmusica : Permettez-moi de commencer cette entrevue par une anecdote. Une collègue française m’a confié : «Quoi ? Joseph Rouleau, c’est un sacré monument ! Un colosse de l’art lyrique. Tu dois être fier de pouvoir lui parler» À l’instar de Léopold Simoneau, j’ai l’impression que vous êtes plus connu en Europe que dans votre propre pays. Joseph Rouleau : Vous devez la remercier de ses bonnes paroles (rire). Il est vrai que j’ai vécu trente ...
Nathalie Stutzmann

Nathalie Stutzmann, contralto

ResMusica : Nathalie Stutzmann, bonjour et merci pour cet entretien. Une première question nous brûle les lèvres : vous avez la réputation d’être une artiste discrète, enfin, à la carrière «feutrée». Pourquoi ? Nathalie Stutzmann : Vous savez, déjà, on voit peu de contraltos, encore moins en tête d’affiche. Il y a une folie des voix aigües depuis quelques années, ce qui va avec l’époque : le monde artistique et musical n’est qu’un reflet de la ...
Viorica Cortez

Viorica Cortez, mezzo

ResMusica : Vous avez chanté tous les grands rôles de mezzos, sur les plus grandes scènes avec les partenaires les plus prestigieux. Comment cela a-t-il commencé ? Viorica Cortez : Sans que je le cherche, dès le début on m’a demandé les femmes fatales, Dalila, Carmen... RM : Lorsque vous avez gagné le concours de Toulouse en 1964, vous veniez de Roumanie avec une belle formation. VC : Oui j’étais prête, mais j’avais ma fille qui ...
Norah Amsellem, celle que l’on cache aux Français

Norah Amsellem, soprano

ResMusica : Ces Puritains sont une vraie réussite (lire notre critique), avec une standing ovation pour toute la distribution et particulièrement pour vous et Lawrence Brownlee. Vous devez être satisfaite? Norah Amsellem : Oui bien sûr. J’ai été étonnée par cette standing ovation, le public du mercredi soir est d’ordinaire plus réservé. RM : Comment s’est passée cette prise de rôle ? Avez-vous rencontré des difficultés imprévues ? NA : Le plus délicat dans I Puritani ...