Mot-clef : Eric Perez

Jalousie en deux temps à Clermont Auvergne Opéra

Le jumelage de Cavalleria Rusticana et Pagliacci, trop brefs pour combler une soirée entière, est courant. Les similitudes des deux ouvrages donnent l'occasion à Eric Pérez de créer « un ...

Les Pêcheurs de perles au Centre Lyrique, un imaginaire universel

La saison clermontoise démarre avec une belle production d’Opéra Éclaté, menée par un trio de tête enthousiasmant. Alors que l’œuvre de jeunesse de Bizet était rare il y a encore peu ...

Saint-Céré, Un Onéguine sans Eugène

Cet Eugène Onéguine est la nouvelle production du Festival de Saint-Céré, au côté de reprises de Rigoletto et du Roi Carotte d'Offenbach. Plusieurs tables, des tabourets, et six parois amovibles plantent ...

Onegin trop exigeant pour Fribourg

Avec une seule production annuelle, l’Opéra de Fribourg s’était fait un point d’honneur et une bonne partie de sa réputation avec une politique artistique fondée sur la présentation d’œuvres lyriques ...

Eric Vignau et Eric Perez, de la passion du massacre

Jeu de massacre Avant d'être intégré à la programmation du Festival de Saint-Céré, le spectacle a été créé le 18 mai 2010. Et le programme précise que c'était expressément organisé pour ...

La Bohème en double détente

Chanter les grands opéras en français, c'est l'une des vocations du festival de Saint-Céré pour rendre accessible la portée théâtrale des ouvrages lyriques d'anthologie. Dans le cas de La Bohème, la ...

Berlin, années 20 ! C’est dans l’air

Allemagne 1929, France 2009 ; c’est avant, pendant ou après la crise, peu importe : le parallèle s’impose entre ces deux époques. Olivier Desbordes nous fait découvrir cette revue berlinoise décapante, déjà présentée ...

La flûte enchantée, fluo et pas si folle

Pour cette production de La flûte enchantée et comme il en a la vocation, le Festival de Saint-Céré a constitué un plateau de jeunes chanteurs. Et comme pour faire la boucle ...

Un cabaret post-dada, de la crise de 1929 à nos jours…

En présentant le spectacle au public, le metteur en scène Olivier Desbordes insiste sur le fait qu’il s’agit de la première revue dans laquelle a joué Marlène Dietrich. Il insiste aussi ...

Aïda entre terre et ciel …

Ce qui frappe d’emblée le spectateur dans la version dijonnaise d’Aïda donnée vendredi soir, c’est assurément les chaudes couleurs du décor, par ailleurs minimaliste (seules quelques statues très tendance «sarcophages» ...

Tchicatchicatchic !

Les madeleines se dégustent avec impertinence… Avec cet aphorisme digne des messages de Radio Londres, nous touchons au vif du sujet, car dans la mise en scène de La belle ...

Macbeth à Dijon, Bruit et fureur

« Voici l’heure où le meurtre décharné, averti par sa sentinelle le loup, dont les hurlements lui servent de parole, s’avance comme un fantôme à pas furtifs, vers ses desseins… ...

Fortunio, comme des amoureux de Peynet

Avec une seule production par année, on pourrait penser que la maison d’opéra d’une ville de moins de 35 000 habitants programmerait des tubes de l’opéra pour assurer son succès ...

Offenbach : la carotte et le bâton

Le Roi Carotte : quel est ce titre loufoque qui nous promet une soirée déjantée ? Quel est ce monarque peu banal, usurpateur du trône imaginaire de Fridolin XXIV ? Quelle est cette carotte maîtresse ...

De la gravité des Caprices

Coproduit par Duo-Dijon (cf. chronique du 28/01/2007) dont Olivier Desbordes avait, jusqu’en Juin 2007, la direction générale, l’opéra-comique d’Henri Sauguet, Les Caprices de Marianne, faisait l’événement de cette vingt septième ...

Madame Butterfly à Dijon, une tragédie à l’antique

Pour parler comme le Michelin, on pourrait dire sans hésitation : vaut le voyage ! En effet, que ce soit sur le plan de la distribution, de la mise en ...

Les Caprices de Marianne d’Henri Sauguet, l’esprit français

Il y a 10 ans disparaissait Gabriel Dussurget, le mythique directeur du Festival d’Aix-en-Provence. Pierre Jourdan, pour lui rendre hommage, lui a dédié la saison 2006/07 de son théâtre. Ces Caprices ...

Dédé, ou la fête à l’Usine au Festival de Saint-Céré et du Haut Quercy

Le fait devient de plus en plus évident, les comédies musicales des années 20 redeviennent à la mode. Et pourquoi pas en effet, si la musique est agréable et le ...