Mot-clef : Hervé Gary

La Traviata - Anita Hartig (Violetta) - crédit Mirco Magliocca _opt

La Traviata au Capitole ou la belle Violetta d’Anita Hartig

Best-seller du genre, il aura pourtant fallu vingt ans à La Traviata pour intégrer de nouveau une saison lyrique au Théâtre du Capitole même si Verdi à régulièrement fait les beaux soirs de la ville rose ces dernières années. Pas sûr que les amoureux des aventures de Violetta et Alfredo sortent totalement repus. Mais le bel canto est bien là, grâce particulièrement à Anita Hartig. Premier laboratoire que cette Traviata du ...
Rinaldo à Besançon, l’enchanteresse Croisade de la Co[opéra]tive

Rinaldo à Besançon, l’enchanteresse Croisade de la Co[opéra]tive

Bonne pioche pour la Co[opéra]tive : le style de Claire Dancoisne fait des merveilles dans l’opéra baroque. Avec la grâce d’une poignée d’excellents chanteurs, dont une fracassante révélation, et un orchestre sorti de sa réserve, la réussite est au rendez-vous. Assister à la première mise en scène d’opéra d’un metteur en scène de théâtre est toujours un moment captivant. C’est cette invite au glissement des genres que Loïc Boissier, directeur de ...

Le Casse-Noisette de Kader Belarbi au Capitole

Kader Belarbi laisse libre cours à son imagination pour donner un coup de vitalité au Casse-Noisette traditionnel. S'il conserve la magie du conte de Noël tout en le transposant dans un univers aux couleurs acidulées qui parle davantage aux enfants d’aujourd’hui, l’ambition chorégraphique reste faible et la composition du ballet en demi-teinte. Casse-Noisette, c’est l’histoire d’un succès mondial non démenti. A partir de la version initiale créée par Marius Petipa en ...
death+in+venice

Death in Venice, nouvelle production réussie à Nice

À Nice, Hans Schöpflin, Davide Damiani, James Laing et Hermann Schneider constituent un quatuor gagnant, tant sur le plan vocal qu'au niveau de la mise en scène, particulièrement réussie pour cette nouvelle production de Death in Venice. Sans doute les inconditionnels du film de Visconti Mort à Venise ont-ils été surpris par cette mise en scène, qui, en réaffirmant sa fidélité à la nouvelle de Thomas Mann, s'éloigne considérablement de la ...
LES BALLETS DE NOVERRE

Ballets de Noverre à l’Opéra-Comique : un contrepoint contrasté

Le répertoire lyrique baroque connaît un renouveau depuis quelques décennies absolument considérable, et l'intérêt de recréations d'opéras du XVIIIème siècle n'a pas connu de parallèle pour les œuvres chorégraphiques de la même période. Certes, il y a quelques œuvres oubliées du XIXème siècle finissant qui connaissent une nouvelle vie sous les doigts de chorégraphes qui établissent une nouvelle partition, mais les périodes baroque et classique pâtissent encore de difficultés qui ...
La force d’un destin

La force d’un destin

Si, comme le prétend (en 1956) le musicologue américain J. Kerman, Tosca n’est qu’un « petit mélo miteux » dont la facture musicale serait « d’une banalité de café chantant », autant le dire tout de suite, le public, depuis maintenant un siècle bien sonné, ne se lasse pas de ce mélo-là et se plaît encore à chanter, certes le plus souvent dans le style Barbier de Belleville, qui dans sa salle de bains, ...
Le Balcon

Le Balcon de Péter Eötvös, quel texte pour un opéra ?

Deux ans après sa création au Festival d'Aix-en-Provence, l'Opéra de Besançon reprend Le Balcon de Péter Eötvös dans une version légèrement révisée (interversion de quelques scènes du début de l'opéra) et une nouvelle mise en scène du belge Jean-Marc Forêt. Dans une interview figurant au sommaire du programme de l'opéra Le Balcon, le compositeur Péter Eötvös déclare qu'il ne peut « pas partir de n'importe quel texte pour composer… certains textes ...