Mot-clef : Joseph Keilberth

keilberth

Josef Keilberth et le romantisme germanique, une adéquation parfaite

Double célébration : on fête le cent-dixième anniversaire de la naissance de Joseph Keilberth (né le 19 avril 1908) et l’on pleure les cinquante ans de sa mort le 10 juillet 1968 lorsqu’il s’effondra dans la fosse de l’Opéra de Munich durant le deuxième acte de Tristan und Isolde. À soixante ans, un interprète majeur du grand répertoire germanique disparaissait au sommet de son art qui s’était pleinement réalisé dans une ardente ...
backhaus

Des inédits de la radio allemande signés Wilhelm Backhaus

Il y a quelque temps, le label SWR Music a ouvert ses archives en vue de rendre disponibles des trésors d’enregistrement radio qui complètent et embellissent le paysage de la phonographie allemande. Parmi ceux-ci, on découvre, entre autres, des gravures inédites signées Wilhelm Backhaus, reproduites à partir de bandes qui sommeillaient depuis plusieurs dizaines d’années. Wilhelm Backhaus, l’un des pianistes germaniques les plus respectés de sa génération, se cantonna, après la ...
bruckner-3-dresden-staatskapelle_-1484008174

Bruckner magnifié par Yannick Nézet-Séguin à Dresde

Grand défenseur de Bruckner, Yannick Nézet-Séguin est bridé dans l'intégrale des symphonies qu'il enregistre pour Atma par les limites de l'orchestre métropolitain de Montréal. Mais lorsqu'il peut diriger la Staatskapelle de Dresde, sa rencontre avec un orchestre à la tradition brucknérienne séculaire nous vaut une lecture somptueuse de la Symphonie n°3, dans sa rédaction d'origine. Revendiquant haut et fort sa filiation avec Carlo Maria Giulini, Yannick Nézet-Séguin est vite devenu l’un ...
Bamberg

Superbe hommage à Bamberg, un grand orchestre allemand

Les soixante-dix premières années de l'Orchestre symphonique de Bamberg, l'une des grandes formations d'outre-Rhin, nous renvoient à l'histoire même de l'Allemagne d'après guerre. La tradition héritée de Mahler et Zemlinsky, comme ses origines pragoises nourrissent le style spécifique de cet orchestre. Il faut en effet commencer l’écoute de ce superbe coffret par le dernier disque : l’orchestre philharmonique allemand de Prague y joue Mozart, Beerhoven et Pfitzner sous la direction de ...
Abécédaire Tristan : N comme le Nationaltheater

Abécédaire Tristan : N comme le Nationaltheater

Le 10 juin 1865 au Nationaltheater de Munich : Tristan et Isolde de Richard Wagner, l’une des œuvres les plus importantes de l’histoire de la musique, est jouée pour la première fois. Un événement que Resmusica a choisi de commémorer sous la forme d’un Abécédaire Tristan. Aujourd’hui, Tristan et… le Nationaltheater. Le bâtiment actuel du Nationaltheater, siège de l’Opéra national de Bavière, n’a plus aucune pierre en commun avec le théâtre où Wagner a ...
0881488110449_600

Archives du Semperoper de Dresde

Ce coffret, le troisième de la série discographique consacrée aux archives du Semperoper, présente la plupart des enregistrements wagnériens réalisés à Dresde au cours de l’immédiat après-guerre, essentiellement de 1948 à 1956. Seule exception, une bande radio datant du printemps 1945 et qui permet de faire entendre, destinés aux soldats américains stationnés en Allemagne, deux extraits de Lohengrin avec le ténor Hans Hopf. Il s’agit donc bel et bien d’une ...
brilliant_richard_strauss_edition

Mon royaume pour Richard Strauss

Il était vraiment prévisible que Brilliant Classics publie cette vaste anthologie Richard Strauss, puisque le label néerlandais avait déjà édité auparavant de nombreuses réalisations individuelles consacrées à l’illustre compositeur bavarois : l’anthologie orchestrale Richard Strauss la plus exhaustive par Rudolf Kempe et la somptueuse Staatskapelle de Dresde (9 CD Brilliant 7591) ; l’intégrale de la musique de chambre et de piano (9 CD Brilliant 9231) ; divers opéras et mélodies avec orchestre… Aussi ...
orfeo_keilberth

En différé symphonique du festival de Salzbourg

Du côté symphonique, Orfeo nous rend un concert de 1960, où le grand mais trop oublié Joseph Keilberth officie à la tête de la philharmonie de Berlin avec un soliste de choix : le Français Christian Ferras. Valeur sûre des podiums des années 1950-1960, Joseph Keilberth était un fidèle du festival autrichien, il y dirigea, une légendaire Arabella, en 1958. Ce long programme débutait par une belle et fort classique ouverture ...
5114EU2Z9TL

Fidelio à Dresde en 1948, historique et moderne

Quel moment historique ! Le 22 septembre 1948, l’Opéra de Dresde retrouve une salle digne de sa réputation. Le fameux Semperoper étant détruit c’est au Staatstheater qu’il trouve refuge – et cela jusqu’en 1985. C’est une nouvelle production de Fidelio que l’on a choisie pour l’occasion avec une distribution qui fait rêver encore aujourd’hui : Christel Goltz, Bernd Aldenhoff, Gottlob Frick, Elfriede Trötschel et, au pupitre, Joseph Keilberth. Evidemment, cette soirée historique ...
Kulenkampff

Opus Kura épanouit le violon de Georg Kulenkampff

Le label japonais Opus Kura fête dignement ses dix années d’existence en publiant une série d’excellents transferts dont les plus imposants sont consacrés au violoniste allemand Georg Kulenkampff (1898-1948). Nous avons déjà évoqué cette belle figure d’artiste lors d’une précédente publication Andromeda qui, si elle était loin d’une qualité technique irréprochable par son filtrage excessif, permettait néanmoins de maintenir ce musicien hors d’un oubli injuste : nous ne reviendrons donc pas ...
517EJa9ovpL

Georg Kulenkampff, violoniste allemand au sein d’une époque trouble

Le nom de Georg Kulenkampff n’évoque plus grand chose auprès des mélomanes de la génération actuelle, et bien que cela soit regrettable, l’explication est aisée : la carrière discographique du violoniste Georg Kulenkampff (1898-1948) est centrée sur la fin de l’ère du 78 tours, particulièrement à l’époque du nazisme, et bien qu’il fut unanimement reconnu comme l’un des violonistes allemands les plus fins, tout comme d’ailleurs son compatriote Adolf Busch, la ...
Dvořák Cap sur l’Amérique !

La Symphonie du Nouveau Monde d’Antonín Dvořák : cap sur l’Amérique

Créée en décembre 1893 au Carnergie Hall de New York, la Symphonie n°9 en mi mineur dite du "Nouveau monde" d'Antonín Dvořák est comme la Rhapsody in Blue de Gershwin, le tube d’un compositeur. Jouée par tous les orchestres, des phalanges de prestige aux formations d’étudiants, elle est également sur toutes les lèvres des amateurs de musique. 1. Présentation de l’œuvre Composée entre janvier et mai 1893, la partition remporte d’emblée un ...
Mozart et les pièges du temps

Mozart et les pièges du temps

Les archives pléthoriques de la radio de Cologne nous proposent une Clémence de Titus témoin d’une époque où l’ultime opéra de Mozart était passablement dénigré. En dépit de ses qualités musicales, cet enregistrement réalisé pour des besoins radiophoniques est handicapé par l’esprit de l’époque qui voit les copieux récitatifs supprimés au profit d’un texte déclamé par un narrateur en allemand. Le texte n’est certes pas scandaleux et il se limite ...
Tristan und Isolde

Tristan und Isolde par Elmendorff

Nous entamons, avec cet article, un tour d’horizon de la collection TENDIL-DUMAZERT éditée par MALIBRAN-MUSIC. Cette très belle collection se propose de nous faire voyager dans le temps aux côtés des plus grands interprètes du répertoire Lyrique. Commençons par présenter cette réédition extraordinaire du Tristan und Isolde avec les Chœurs et Orchestre du Festival de Bayreuth dirigés par Karl Elmendorff. Cet enregistrement réalisé en 1928 réunit Gunnar Graarud dans le rôle ...