Mot-clef : Martial Defontaine

Pénélope (Strasbourg15)_8HD

Anna Caterina Antonacci est Pénélope à Strasbourg

Comme chaque année depuis qu’il a pris les rênes de l’Opéra national du Rhin, Marc Clémeur invite le public à redécouvrir une rareté du répertoire lyrique français, en l’occurence Pénélope, l’unique opéra de Gabriel Fauré. Après leur éblouissante réussite avec Ariane et Barbe-Bleue de Dukas la saison dernière, Olivier Py et Pierre-André Weitz sont de nouveau à la manœuvre. Comme à son habitude, Pierre-André Weitz a conçu une architecture complexe et ...
fribourgmamma

Viva la Mamma à Fribourg ou l’opéra en son miroir

L’opéra qui se gausse de lui-même fait un bon ressort comique, efficace à défaut d’être fondamentalement original. Lorsqu’il donne à lire ses propres codes, qu’il se rit de leurs hermétismes avec mordant, il nous rappelle que rien n’y est naturel, que tout n’est que fiction, portée par le chant. A Fribourg, le Viva la Mamma (1827) de Donizetti, donné pendant les fêtes, thématise sa propre fiction et se joue de son ...
untitled

Intégrale des mélodies d’Albert Huybrechts

Après un disque consacré à sa musique de chambre, le label belge Cypres édite un deuxième volet des œuvres du compositeur Albert Huybrechts, sous le titre général de « Musique chambre II », même si l’enregistrement est dédié à l’intégralité des mélodies, avec un complément instrumental : Sicilienne pour piano. Composées de 1918 à 1934, mais d’une esthétique fin-de-siècle, ces mélodies sont marquées par une forte influence de Debussy, en particulier dans des œuvres ...
Champagne et caviar !

Champagne et caviar pour l’Amour des trois oranges!

La magie opère tout de suite : Sandrine Anglade n’a pas perdu le contact avec l’enfance... Dès les premières images, trois drôles de petites souris nous introduisent dans le monde de l’imaginaire, celui qui, à tout prendre, vaut sans doute mieux que le réel. Le spectacle va durer deux heures, deux heures de bonheur fait d’extravagances, d’humour, de légèreté, d’élégance et de surréalisme permanent. Ce théâtre là, n’est-il pas un rêve ...
Trop sérieux, s’abstenir !

La Périchole d’Offenbach, trop sérieux, s’abstenir !

Angers Nantes Opéra a pris l’habitude, pour les fêtes de fin d’année, de nous présenter un ouvrage léger confié à une jeune metteur en scène : L’Etoile revisitée dans les grands magasins Ouf par Emmanuelle Bastet, La Belle Hélène transposée par Mariame Clément dans l’univers d’Hollywood, et désormais La Périchole imaginée par Bérangère Jannelle et créée en début d’année à Lille. Il est difficile de croire que celle-ci signe sa première ...
La revanche du théâtre sur l’opéra

La Périchole à Lille, la revanche du théâtre sur l’opéra

Après des Noces de Figaro exceptionnelles, l’Opéra de Lille remet le couvert avec une comédie qui fait la part belle au théâtre : la Périchole. Souvent donné pour sa conjugaison singulière du burlesque et du tragique, le sujet socio-politico-romanesque n’en demeure pas moins un prétexte. En effet, les projecteurs ne semblent tournés ni vers la musique, ni vers l’intrigue, mais vers les acteurs. Dans un Pérou onirique, où le drame commence aussi ...
Le chef-d’œuvre de Poulenc magnifié par Carsen

Le chef-d’œuvre de Poulenc magnifié par Carsen

Dialogues des Carmélites Proposer une production de Robert Carsen par saison est presque une tradition au Vlaamse Opera. La collaboration entre l’institution flamande et le metteur en scène canadien compte déjà de nombreuses réussites tels que les cycles Janáček et Puccini. Cette production (ici une reprise) des Dialogues des Carmélites s’ajoute indéniablement à ces grands moments d’opéra, le travail de Carsen s’accordant subtilement à la lumineuse musique de Francis Poulenc. A ...
Une Flûte désenchantée

Une Flûte désenchantée

Die Zauberflöte Rompant avec le secret toujours bien gardé des nouvelles productions lyriques, une dizaine de jours avant la première, les journaux locaux s’épanchaient sur ce spectacle à venir à grands renforts de détails sur le travail des costumes, des masques, du décor, de la mise en scène, de tout ce qui ferait de cette nouvelle production de Die Zauberflöte l’événement lyrique de cette saison. C’est que le Grand Théâtre de ...
Des trous dans le filet ...

Des trous dans le filet …

Les Pêcheurs de Perles L’Opéra de Tours terminait sa saison avec les trop rares Pêcheurs de perles de Bizet, coproduits avec les Opéras d’Avignon et de Metz. La représentation commence mal avec de flagrants décalages entre fosse et plateau mais aussi entre solistes, dont le superbe duo entre Nadir et Zurga (« Oui, c’est elle, c’est la déesse ») souffre. Dans le rôle de Nadir, Martial Defontaine, en évidente méforme, abuse d’une voix ...
Cythère à terre

Cythère à terre

La belle Hélène Imaginons que nous ouvrons la chronique musicale d’un hebdomadaire qui soit à la fois « Gala » et « Le Canard enchaîné ». Nous voici chez les grands de ce monde, politiciens, roitelets de province : Agamemnon le roi barbu, son beau-frère Ménélas, l’époux de la reine Elisabeth, pardon, Hélène, les deux frères Kaczynski, pardon, Ajax 1 et 2 (des héros récurrents…), le bouillant Poutine, pardon, Achille ! Il y a aussi LA reine, ...
La revanche de Liù

La revanche de Liù

Turandot On pourrait tout autant définir Turandot comme un chef-d’œuvre de l’opéra vériste que comme la difficulté faite opéra. La dernière œuvre lyrique de Puccini étant parsemée d’écueils qu’il appartient à la production d’un tel opéra d’éviter. L’exercice est réussi avec brio par l’Opéra de Marseille. En effet, les décors et la scénographie n’ont rien de la Chine de carte postale mais dessinent un travail stylisé tandis que les déplacements de ...
Entre rêve et réalité

Les Contes d’Hoffmann, entre rêve et réalité

Créée à Metz l’an passé, cette production des Contes d’Hoffmann, qui adopte la traditionnelle version Choudens, refuse le pittoresque des trois actes, et tente au contraire d’unifier le récit en soignant les enchaînements et en laissant toujours deviner sous les costumes des invités de Spalanzani ou des carnavaliers vénitiens, l’uniforme des étudiants qui s’invitent dans le délire du poète (c’est ainsi par exemple que Nathanaël se transforme à vue en ...
Hauteur de vue…et grandeur d’âme

Hauteur de vue…et grandeur d’âme

Dialogues des carmélites L’opéra de Francis Poulenc serait-il en passe de supplanter Pelléas dans les programmations lyriques? On est en droit de se le demander au vu de la multiplication, depuis quelques années, du nombre de Dialogues à l’affiche des productions d’opéras ; mais loin de nous la tentation de le déplorer… Notre collaboratrice Catherine Scholler rendait compte, il y a seulement trois semaines, d’une représentation fort bien réussie et perçue (à Saint-Etienne) ...
« Flûte » de charme ?

« Flûte » de charme ?

Die Zauberflöte Cette « Flûte » est une reprise du spectacle donné en juillet 2000 au festival de Saint-Céré, avec une tout autre distribution. Olivier Desbordes, directeur de l’« Opéra Eclaté » (Compagnie Nationale de Théâtre Musical et lyrique) et du Festival de Saint-Céré depuis une vingtaine d’année, assure en outre depuis 2002 la direction de la scène lyrique du Duo/Dijon. En cette qualité et en cette occasion, il précise ses intentions. Sur le plan ...