Mot-clef : Mitsuko Uchida

bp_uchida_rattle_beethoven

Les concertos de Beethoven bien inégaux de Uchida et Rattle

En complément d’une intégrale des symphonies de Beethoven particulièrement remarquée (Clef d'Or ResMusica), l’orchestre berlinois et sir Simon Rattle offrent dans un coffret comme toujours très soigné dans sa présentation les cinq concertos pour piano. Superbe objet contenant les cinq concertos sur trois CD (d’ailleurs peu remplis, la fantaisie chorale aurait pu compléter heureusement cet ensemble), un DVD Blu-ray audio et un DVD Blu-ray vidéo, qui documentent les cinq concertos de ...
mitsuko_uchida_1_c_deccajustin_pumfrey

Uchida inégale dans Schubert à la Philharmonie

En récital sur les terres familières de Schubert, Mitsuko Uchida a témoigné d’une vision toujours aussi passionnée et sensible de l’œuvre du maître viennois, avec un bonheur inégal. La charmante Sonate en la mineur D537 est interprétée sans relief particulier. La pianiste japonaise peine à trouver l’équilibre nécessaire pour faire ressortir tous les contrastes qui innervent les trois mouvements. Si l’Andantino est traité avec toute la délicatesse voulue, les traits plus ...
Très grande soirée à la Philharmonie avec Bernard Haitink et Mitsuko Uchida

Très grande soirée à la Philharmonie avec Bernard Haitink et Mitsuko Uchida

L’un des derniers concerts symphoniques de la saison à la Philharmonie de Paris est aussi l’un des meilleurs, à ranger même dans la catégorie des "grands concerts". Bernard Haitink y dirige d’une main de maître un Troisième Concerto pour piano de Beethoven auquel le doigté fin et trop rare en France de Mitsuko Uchida rend toute sa délicatesse. La Neuvième Symphonie de Bruckner jouée ensuite dans sa forme simple en ...

Krystian Zimerman remplace Mitsuko Uchida

Londres : Mitsuko Uchida ayant dû malheureusement annuler un récital demain au Royal Festival Hall, elle sera remplacée par Krystian Zimerman qui n’a plus joué à Londres depuis cinq ans. Il jouera notamment les deux dernières sonates de Schubert.
Schumann

Berg et Schumann avec Dorothea Röschmann et Mitsuko Uchida

Dans un programme éclectique, la soprano allemande et la pianiste japonaise convainquent par la musicalité de leur interprétation et par la sincérité de leur engagement. Intéressant couplage que celui des deux grands cycles de Schumann, le Liederkreis op. 39 et le Frauenliebe und Leben, avec l’ensemble constitué des Sieben frühe Lieder de Berg. Prises en sandwich entre les lieder schumanniens, les pièces de Berg se liraient presque comme une heureuse transition ...
uchida

Les chemins audacieux de Mariss Jansons

Quelques jours à peine après avoir confirmé qu’il quittait la direction du Concertgebouw, Mariss Jansons retrouvait l’orchestre auquel il a donc préféré rester fidèle, et ce malgré les difficultés irrésolues causées à Munich par l’absence de salle de concert affectée à l’orchestre : son contrat actuel court jusqu’en 2018, et il n’est certainement pas trop tôt pour dire que la longue lune de miel entre l’orchestre et son 6e directeur musical ...
DVD_Arthaus_Jansons_Brahms2_Janacek_Glagolitic

Trois concerts exemplaires de Mariss Jansons avec le Bayerischen Rundfunks

Le label Arthaus Musik nous livre dans une même fournée la captation vidéo de trois concerts de Mariss Jansons à la tête de son excellent Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise, enregistrés en 2011 dans la salle de la Philharmonie am Gasteig de Munich pour les deux premiers et en 2012 à Lucerne pour le troisième. Disponible aussi bien en DVD qu’en Blu-Ray, avec une image et un son plus ...
Mozart Uchida Ctos 9&21 (2)

Le Mozart chambriste de Mitsuko Uchida

Vingt-cinq ans après une première intégrale où les options du chef Jeffrey Tate s’accordaient mal avec la sensibilité de la pianiste japonaise, qui fut d’ailleurs fraîchement reçue à l’époque, Mitsuko Uchida revient aux concertos de Mozart. Cette fois-ci elle les dirige elle-même du piano avec le fameux orchestre de Cleveland rompu à ce répertoire depuis des décennies. On a encore dans l’oreille les interprétations de George Szell avec des pianistes ...
mitsuko_uchida1

Mitsuko Uchida dérangeante dans Schubert

C’est une bien étrange interprétation qu’a donnée Mitsuko Uchida des trois dernières sonates de Schubert. La pianiste japonaise, qui aborde ce répertoire très balisé d’une façon extrêmement personnelle, n’a visiblement pas peur de heurter son auditoire. Si son jeu finit par convaincre, il choque aussi. La Sonate n°19 en ut mineur (D. 958), encore très beethovénienne, sort particulièrement endommagée d’une exécution d’une demi-heure, rendue excessivement pénible non pas tant par les ...
Belle dualité schumannienne

Belle dualité schumannienne pour Mitsuko Uchida

Grande spécialiste du répertoire allemand (ses interprétations de Mozart comptent parmi les plus remarquables), Mitsuko Uchida consacre pour la deuxième fois un disque à Robert Schumann (Kreisleriana et Carnaval dans le premier disque). Elle allie ici dynamisme et délicatesse, afin de mieux servir l’expression musicale très personnelle de Schumann, notamment dans son amour pour Clara. Dans Davidsbündlertänze, la pianiste met en valeur les deux caractères contrastés, l’impétueux Florestan et le ...
Brouillards romantiques

Mitsuko Uchida, brouillards romantiques

Le récital de Mitsuko Uchida faisait suite à l’annulation du concert qu’elle devait donner en compagnie de Seiji Ozawa et l’orchestre Saito kinen – on devrait retrouver le chef japonais en mars prochain pour deux soirées au Théâtre des Champs-Elysées. Pour débuter la trilogie romantique Beethoven-Schumann-Chopin, nous eûmes droit à une "Clair de Lune" pour une fois parfaitement en phase avec son titre. Le lent sur-place de l’adagio sostenuto initial baignait ...
Mozart en version intellectuelle

Mozart en version intellectuelle

Mitsuko Uchida aime Mozart ! On se souvient de ses enregistrements des sonates et des concertos pour piano chez Philips. Des concertos pour piano, on devait regretter un accompagnement orchestral fonctionnel et mécanique qui s’accordait peu aux intuitions et à la sensibilité de la pianiste (Jeffrey Tate et l’English Chamber Orchestra !). Artiste en résidence auprès du Cleveland Orchestra entre 2002 et 2008, la pianiste a donné les concertos pour piano de ...
Mozart/Berg

Boulez et l’Intercontemporain jouent… Mozart !

Un disque surprenant puisque Pierre Boulez et l’Ensemble Intercontemporain y réunissent les deux écoles de Vienne en rapprochant deux œuvres possédant chacune la particularité d’avoir été écrite pour treize solistes : la curieuse Sérénade en si bémol majeur de Mozart, dite «Grande partita», et le célèbre Concerto de chambre de Berg. Ce qui surprend dès la première écoute du chef-d’œuvre mozartien, c’est le merveilleux équilibre qui règne tout au long de l’œuvre ...
Mozart-Berg : le plus facile à réussir n’est pas forcément celui qu’on croit …

Mozart-Berg : le plus facile à réussir n’est pas forcément celui qu’on croit …

Ensemble InterContemporain L’Ensemble InterContemporain a parfaitement bien porté son nom ce soir, joignant Mozart à Berg, juxtaposant le classicisme intemporel de la fin du XVIIIe siècle à la modernité désormais classique du XXe, et en faisant entendre deux des plus belles œuvres pour instruments à vents du répertoire. En outre entendre Pierre Boulez diriger la Sérénade « Gran Partita » de Mozart constituait un intérêt tout particulier, sachant qu’il ne s’agit ...
Boulez, Mozart et l’évidence

Boulez, Mozart et l’évidence

Ensemble Intercontemporain En ouverture d’un mini-cycle Pierre Boulez, le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles accueillait maître Pierre dans un programme, pour moitié, bien peu « boulézien ». En effet, Mozart, n’est pas le répertoire que l’on associe le plus naturellement à l’art du Sage de Montbrison. Cela étant, en tout bon chef d’orchestre et directeur musical de grandes phalanges, Boulez s’est toujours frotté au répertoire classique ; les discophiles maniaques du chef ...
Distribution exceptionnelle

Distribution exceptionnelle

Colin Davis/Mitsuko Uchida au Bozar Exceptionnel, ce concert réunit en une seule soirée l’un des orchestres les plus réputés au monde, une légende vivante de la direction d’orchestre, et une pianiste dont l’immense talent force le respect de tous. La programmation a de quoi réjouir les mélomanes avertis. L’Introduction et Allegro composée pour quatuor et orchestre à cordes utilise une mélodie galloise, initialement prévue pour une autre composition (Welsh Ouverture) mais qui ...

La leçon de Michael Gielen

Au Festspielhaus de Baden-Baden, les concerts réservent décidément bien des surprises. Mais en l’espèce, ceux qui connaissent bien le chef Michael Gielen ne seront pas étonnés de son extraordinaire maîtrise des partitions complexes de Bartok, Schönberg et Stravinsky. A la tête d’un orchestre de la radio de Baden et Fribourg, il a donné une leçon de professionnalisme. L’ensemble suscite une merveilleuse impression de finition et de vigilance aux moindres détails. Gielen ...