Mot-clef : Orchestre Dijon Bourgogne

SB6

Sombre et prenant Simon Boccanegra à Dijon

Opéra sombre pour Temps sombres ? Une modernisation bienvenue, une scénographie intelligente : la vision de Philipp Himmelmann plonge le spectateur au plus près du drame étouffant de Verdi. « Toute joie sur la terre est un charme mensonger. Le cœur humain est source de larmes infinies. » Ainsi se clôt Simon Boccanegra. Le Maître tenait à son vingt-troisième opéra (à bien des égards sa Clémence de Titus), qu’il remania en 1881, vingt-quatre ans après ...
Adelaide-Serriere-photo-Yves-Rousseau

Adélaïde Ferrière danse avec son marimba à Dijon

Le marimba n'est pourtant pas un instrument à percussion méconnu, mais Adélaïde Ferrière nous révèle un répertoire écrit spécifiquement pour lui. La jeunesse de l'interprète, la vivacité avec laquelle elle évolue autour de son instrument, sa grâce même, en font aussi un spectacle pour les yeux. C'est un retour au pays pour la percussionniste, accompagnée ce soir par l'Orchestre Dijon Bourgogne.  Deux pièces pour orchestre encadrent les deux œuvres pour marimba. ...
Le banquet Céleste Vézelay 2017-2 - copie

Rencontres musicales de Vézelay sous le signe de la recréation

La 18e édition des Rencontres musicales de Vézelay s’est tenue du 24 au 27 août sur la colline éternelle, où s’opérait l’archimie de transformation, comme le disait Lavoisier (que cite Nicolas Bucher, directeur de la Cité de la Voix) : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Vêpres à la Vierge de Monteverdi citées par Hersant, Stabat Mater de Pergolèse recréé par Bach, œuvres de divers compositeurs ...
img_0107-orphee-eurydice-2017-gilles-abegg_opera-de-dijon

Le retour d’Orphée à Dijon

Après L’Orfeo de Monteverdi donné à Dijon en octobre, voici venu le temps d’Orphée et Eurydice de Gluck. La confrontation des styles, la manière de traiter le même mythe par deux compositeurs majeurs de l’histoire de l’opéra, offrent un plaisir musical et intellectuel des plus intenses. En outre, l’angle sous lequel les deux metteurs en scène ont choisi de montrer cette histoire clé est radicalement différent. Après un Orfeo assez ...
odb-g-m-credit-gerard-cunin_3

À Dijon, la Création dans la fièvre

Une interprétation réussie de La Création de Haydn à l’Opéra de Dijon. La veille du premier jour, Dieu dit : « Vite, vite créons un monde à Notre image, au maximum en sept jours ». Ou bien Dieu dit-il : « Goûtons avec gourmandise Nos inventions et apprécions Nos chefs-d’œuvre » ? La question reste posée… Gergely Madaras, chef de l’orchestre Dijon Bourgogne, opte visiblement pour la première option ; les ...
Fabio Battistelli (clarinettiste de l’Ensemble Suono Giallo), Sandro Cappelletto et Pierre Thilloy ©Monica Ramaccioni.

La France au Festival des Nations, à Città di Castello

Au Festival des Nations, cette année, Debussy, Ravel, Fauré, Vieuxtemps, Vierne, Thilloy, des œuvres françaises connues ou secrètes et quelques créations jouées par des virtuoses français et italiens. La 49e édition du Festival des Nations, qui s’est tenue du 23 août au 3 septembre à Città di Castello, en Ombrie, était dédiée à la France. Seize concerts qui ont animé non seulement la ville ombrienne, mais aussi quelques-uns des endroits les ...
IMG_6601 Médée © Gilles Abegg_Opéra de Dijon

Médée ou la folle par amour

En adaptant l’histoire sanglante de Médée, le metteur en scène Jean-Yves Ruf et le dramaturge Stephen Sazio actualisent le mythe en mettant en relief les désordres occasionnés par la passion amoureuse d’une femme extrême dans ses débordements. La version musicale qu’offre Luigi Cherubini de l’histoire de Médée est, à bien des égards, complexe. À la diversité des styles qu’elle aborde se rajoute la présence inhabituelle du langage parlé, qui présente des ...
INBOX5322unknownfilename

Le Turc à Dijon

Un zeste de tragédie, une pincée de sérieux, une once de pirouettes, et surtout une livre de fantaisie font du Turc en Italie une recette théâtrale réjouissante, comme ici dans cette reprise dijonnaise. Le chef d'orchestre Antonello Allemandi, spécialiste de la musique rossinienne, sait mener l'action assez conventionnelle de cet opéra avec un tempo giusto sans faiblesses. L'Orchestre de Dijon a commencé par nous faire une frayeur ! L'introduction lente a ...
ODB(C)Atelier Marge Design

La rentrée de l’Orchestre Dijon Bourgogne

L’orchestre Dijon Bourgogne fait sa rentrée avec des oeuvres de Beethoven et de Schubert. L’Orchestre Dijon Bourgogne fait sa rentrée après bien des vicissitudes qui ont failli lui coûter la vie, et il la fait dans deux œuvres qu'il n’avait pas encore abordé. La quatrième symphonie de Ludwig van Beethoven est interprétée d’une façon bouillante et contrastée par Gergely Madaras. Dès l’introduction adagio du premier mouvement, il tente des oppositions de nuances ...
nozze dijon

Une folle soirée à Dijon

Mettre en scène Le Nozze di Figaro est une gageure : cet opéra faisant partie de la liste des  ouvrages lyriques les plus connus et les plus appréciés du public, on est forcément tenté de chercher une porte d’entrée pour une mise en évidence originale d’un sens nouveau à donner au propos théâtral. Richard Brunel place donc l’action dans un cabinet d’avocats des années cinquante, et tente de faire comprendre que ...
Gergely Madaras

Brahms, un Requiem bourguignon à Dijon

Les deux formations chorales réunies pour la deuxième fois sur la scène de l’Auditorium ont visiblement eu beaucoup de plaisir à interpréter cette œuvre si monumentale et si germanique. L’engagement de chacun est évident, et on comprend qu’il en soit ainsi : chanter Ein deutsches Requiem compte dans la vie d’un choriste, car l’aspect profond de cet opus de Brahms fait appel à toute une palette de challenges. Disons tout de ...
IMG_7451 c Gilles Abegg Opéra de Dijon

Peer Gynt à Dijon : l’intégrale

Qui peut se vanter de connaître la pièce d'Ibsen avec son complément musical ? Bien peu de spectateurs, en vérité, ont eu l'occasion de voir ce spectacle dans son entier car si on connait bien les suites d'orchestre  du même nom  composées par Grieg, on n'a guère l'occasion de les replacer dans leur contexte. Dans le cadre de cette saison sur les « musiques du Nord », la curiosité est satisfaite : ...
Roberto Brizzi-Brignoli / DR

La Neuvième tambour battant à Dijon

Œuvre mythique, avec ses moments poignants, cette symphonie dégage à la fin une énergie formidable. A la tête de l’orchestre Dijon Bourgogne, des chœurs de Dijon et de Chalon réunis pour l’occasion, Roberto Rizzi Brignoli a su traduire cet élan rassembleur. Dans un mouvement généreux, il a par ailleurs remercié le compositeur pour avoir inspiré ces émotions musicales toujours actuelles. Ce chef aborde ce répertoire avec une sensibilité toute italienne : ...
Ariane & Barbe-Bleue©Gilles Abegg -Opéra de Dijon06

Ariane et Barbe-Bleue de Paul Dukas à Dijon

Ariane et Barbe-Bleue reste une rareté. Cet unique opéra de Paul Dukas révèle pourtant des trésors : un orchestre rutilant, un traitement de la voix assez personnel, un scénario original, tout cela magnifié en l’occurrence par une mise en scène intelligente. Ariane arrive au château de Barbe-Bleue, toute auréolée du désir que le seigneur du lieu éprouve pour elle. Mais elle dévoile d’emblée sa personnalité : les ordres non justifiés d’un ...
11 Répétition©Gilles Abegg

A Dijon, voyage au centre de la Lune

Opéra pour enfants ? Eloge de l’imaginaire ? Manifeste pour une vision poétique de la vie ? Remise en cause de certains principes sclérosants ? Conseils à chacun pour acquérir sa Liberté ? Il y a tout cela dans l’œuvre de Jacques Prévert, et c’est à cette transcription musicale, rude tâche s’il en est (Denis Levaillant s'y était déjà essayé, Clef ResMusica) , que s’attaque le compositeur en résidence à ...
Qu’on leur coupe la tête !

Turandot de Busoni : Qu’on leur coupe la tête !

Loin des habitudes, des opéras italiens ou allemands battus et rebattus, voici une production locale pleine d’audaces. Le choix de mettre en parallèle cette œuvre d’un auteur oublié avec des pièces théâtrales de Gozzi jouées l’an dernier à Dijon montre un certain souci pédagogique de la part des programmateurs, et il fallait aussi une certaine audace pour monter un opéra du XXe siècle, et pour exhumer un compositeur dont on ...
Essai transformé

Essai transformé

Orchestre Dijon-Bourgogne Surprenante, l’adaptation pour orchestre de chambre de ces cycles de lieder que l’on a l’habitude d’écouter avec le poids de l’orchestre, même si celui-ci est employé avec parcimonie par Gustav Mahler… Pari tenu par David Walter, hautboïste de formation et arrangeur confirmé, pour les Rückert Lieder, et qui suit ainsi les traces d’Arnold Schönberg. On trouve dans les poèmes de Friedrich Rückert (1788-1866) tour à tour le thème de la ...
Lumières et ombres

Lumières et ombres

Orchestre Dijon Bourgogne Cette soirée offre suffisamment d’émotions contrastées pour que n’importe quel auditeur y trouve son miel. L’orchestre Dijon-Bourgogne, sous la baguette efficace de son directeur musical Pascal Verrot, s’adapte d’ailleurs fort bien aux climats que demandent ces partitions de styles et d’époques si divers. Lumen II est une œuvre sans prétention qui utilise avec habileté les possibilités des cordes dans l’aigu pour évoquer le titre : on pense alors à des ...
Sage offenbacchiade orphique

Sage offenbacchiade orphique

Orphée aux Enfers Le public dijonnais s’était déplacé massivement pour venir écouter Orphée aux enfers d’Offenbach à l’auditorium. Toutes les représentations sont en effet annoncées «à guichet fermé». Si la mise en scène d’Yves Beaunesne, très classique, offre quelques trouvailles, le plateau reste quelque peu inégal pour une prestation globalement séduisante et agréable. Les décors de Damien Caille-Perret sont assez convenus : une cuisine aménagée au premier acte, les dieux autours d’une table ...
Papillon épinglé

Papillon épinglé

Madama Butterfly Puccini a, de toute évidence, été attiré par l’exotisme : la Fanciulla del West, Turandot, Madama Butterfly sont des œuvres qui témoignent de l’air du temps : à la belle époque les arts et la littérature empruntent largement aux civilisations découvertes par les colonisateurs. Le musicien va donc «teinter» sa partition d’airs originaux japonais et accentuer en percussions métalliques son orchestration. Il aurait donc été facile de céder à la tentation ...
Cuvée 100 % Bourgogne !

Cuvée 100 % Bourgogne !

Mozart / Britten, le duo marche depuis longtemps en concert, le classicisme du premier trouvant son prolongement dans le néoclassicisme du second. Le concerto pour cor de Mozart, écrit pour un ami de celui-ci, présente toutes les caractéristiques de l’exercice de virtuosité propres au XVIIIe. André Cazalet aborde ce répertoire avec une décontraction déconcertante : il nous régale d’une sonorité veloutée, il nous fait chanter dans le second mouvement, et il nous ...
Champagne et caviar !

Champagne et caviar pour l’Amour des trois oranges!

La magie opère tout de suite : Sandrine Anglade n’a pas perdu le contact avec l’enfance... Dès les premières images, trois drôles de petites souris nous introduisent dans le monde de l’imaginaire, celui qui, à tout prendre, vaut sans doute mieux que le réel. Le spectacle va durer deux heures, deux heures de bonheur fait d’extravagances, d’humour, de légèreté, d’élégance et de surréalisme permanent. Ce théâtre là, n’est-il pas un rêve ...
Orchestre et piano : un beau mariage

Orchestre et piano : un beau mariage

Contrairement au concert de la veille où l’auditorium de Dijon accueillait Krystian Zimerman salle comble, le concert de l’orchestre Dijon Bourgogne n’a pas fait déplacer les foules. Seul le parterre clairsemé était occupé. Et pourtant… D’entrée de jeu, l’orchestre Dijon-Bourgogne présente une version dynamique et enlevée de l’ouverture de L’Enlèvement au Sérail sous la baguette énergique et précise de Jean-François Verdier. L’atmosphère qui se dégage est réellement plaisante. Ensuite arrive le ...
Un philtre magique filmique pour Donizetti coloré et magnifié

Un philtre magique filmique pour Donizetti coloré et magnifié

L’Elisir d’amore Les Dijonnais ont pu assister à un spectacle haut en couleurs à l’auditorium avec l’Elisir d’amore de Gaetano Donizetti. Même si l’histoire et la musique sont un peu convenues, tous les éléments étaient réunis pour une soirée idéale. Le succès remporté avec un public chaleureux et très enthousiaste atteste d’ailleurs de la réussite de l’entreprise. Tout d’abord, il faut saluer la prestation des chanteurs. Et quand on dit «chanteurs», il ...
Bouffon tragique

Rigoletto à Dijon, bouffon tragique

C’est avec l’opéra le plus cruel de Verdi qu’Yves Beaunesne se manifeste pour la seconde fois sur la scène dijonnaise cette saison (après avoir présenté cette production à Lille) : au diable les références historiques à la ville de Mantoue au XVIe siècles, on place l’action dans une station balnéaire à la mode dans les années 30. Le public est de la sort incité à penser que les thèmes abordés par ...
pascal_verrot

Quatre raisons de profiter de la saison !

Orchestre Dijon Bourgogne Pour la deuxième fois de la saison, l’Orchestre Dijon-Bourgogne retrouve Pascal Verrot. Après le succès mérité du Médecin malgré lui, c’est aujourd’hui Haydn et ses Saisons qui enflamment le public dijonnais ! En effet, l’orchestre fait montre d’un dynamisme et d’une cohésion irrésistibles sous la baguette précise d’un chef très à l’aise. Les courtes parties solistes instrumentales – aussi bien les bois tour à tour espiègles ou lyriques que ...