Mot-clef : Saburo Teshigawara

FLOT2©LaurentPhilippe

Thomas Hauert crée Flot pour le Ballet de Lorraine

Le Ballet de Lorraine propose un nouveau programme dans le cadre de sa saison 2018-2019, autour de quatre chorégraphes contemporains. Une reprise avec Record of ancient things, de Petter Jacobsen et Thomas Caley, une première nancéienne avec Transparent Monster de Saburo Teshigawara et une création avec Flot de Thomas Hauert. Thomas Hauert collabore pour la première fois avec les vingt-deux danseurs du Ballet de Lorraine pour une création sur la Suite de Valses ...
l'idiot

L’Idiot, de Dostoïevski à Teshigawara

Invité au théâtre de Chaillot dans le cadre du programme « Tous Japonais », le chorégraphe contemporain Saburo Teshigawara présente son interprétation du somptueux roman de Fiodor Dostoïevski, L’Idiot. Le résultat est brillant, intriguant, comme une interprétation japonaise d’un roman russe. C’est très conscient de la difficulté, voire de l’impossibilité de la tâche que Saburo Teshigawara s’est attelé à mettre en scène le roman du maître russe. Pour évoquer cette œuvre riche, complexe ...
Le fascinant Tristan de Saburo Teshigawara à Metz

Le fascinant Tristan de Saburo Teshigawara à Metz

Teshigawara fait bien mieux que d'illustrer la musique de Wagner, il en explore les forces primitives. D'abord la musique : le prélude du premier acte de l'opéra de Wagner, in extenso. La scène reste constamment dans l'obscurité, des découpes éclairant, en des points variés de la scène, tantôt elle, tantôt lui, en mouvement ou non, mais toujours seuls : c'est le temps où chacun de son côté se débat dans la ...
Balachine/Teshigawara/Bausch (saison 2017-2018)

Un triptyque Balanchine/Teshigawara/Bausch moderne et percutant

Voilà une soirée composée comme un repas de grand-chef, savamment dosée, savoureuse et épicée, un feu d’artifice pour les papilles du balletomane ! Comme un dialogue avec la fondation LVMH qui s’interroge sur ce que c'est qu'être moderne en peinture, ce programme questionne la modernité en danse, depuis Balanchine jusqu’à la nouvelle création de Saburo Teshigawara, Grand Miroir, en passant par le chef-d’œuvre absolu qu’est Le Sacre du printemps de ...
Bach en sept paroles par Pygmalion : premier épisode

Bach en sept paroles par Pygmalion : premier épisode

Le message universel de Johann Sebastian Bach, défendu avec ardeur et brio par Raphaël Pichon et son ensemble Pygmalion lors de cette première étape intitulée « Lumières » d’un cycle de sept concerts, a bien été reçu à la Cité de la Musique. C’est un orchestre grandiloquent, avec trois trompettes et timbales, qui débute le marathon de l’ensemble Pygmalion et de son chef Raphaël Pichon autour des cantates de Johann Sebastian Bach. Dès ...
R Pichon

Donner les cantates de Bach aujourd’hui : rencontre avec Raphaël Pichon

Rentrée parisienne chargée pour l'Ensemble Pygmalion qui, après Miranda à l'Opéra comique, enchaîne sur un cycle de concerts à la Philharmonie intitulé "Bach en sept paroles". D'octobre à mai, sept programmes autour de cantates de Johann Sebastian Bach ont été conçus par Raphaël Pichon, qui revient pour nous sur la démarche à l'origine de ce cycle. ResMusica : L'Ensemble Pygmalion s'est notamment fait connaître par ses enregistrement d'œuvres peu connues de ...
Flexible Silence, création de Saburo Teshigawara à Chaillot

Flexible Silence, création de Saburo Teshigawara à Chaillot

Alors que nous évoluons dans un univers saturé de bruits, Saburo Teshigawara cherche à faire renaître le silence. À partir de musiques d’Olivier Messiaen et de Tōru Takemitsu, Teshigawara s’interroge sur l’audible et l’inaudible, et crée une chorégraphie à la fois aérienne et terrestre, organique, dont chaque mouvement est la traduction corporelle de la musique. Un moment suspendu à la lisière du temps. Le travail de Saburo Teshigawara, chorégraphe nippon qui marque ...
9-laac-nicolas_et_clairemarie-Jean-PhilippeRaibaud

Nicolas Le Riche, un artiste en mode transmission

Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta, anciens danseurs étoiles du Ballet de l’Opéra National de Paris, donnent un nouveau virage à leur carrière. Dès la rentrée, ils se lancent dans un projet éducatif et artistique dans un théâtre parisien, en ouvrant un atelier d’art chorégraphique, le LAAC. « Le temps des méthodes est révolu ! » ResMusica : Que représente pour vous la transmission ? Nicolas Le Riche : Depuis longtemps, nous nous posons la question de l’apprentissage ...
solaris

La science-fiction à l’opéra avec Solaris de Dai Fujikura

Dans Solaris au Théâtre des Champs-Élysées, avec une chorégraphie somptueuse, Dai Fujikura place l'auditeur au centre de l'espace cosmique. Solaris, le roman de science-fiction de Stanislas Lem, a été porté à l'écran par deux fois, en 1972 par Andreï Tarkovsky et en 2002 par Steven Soderbergh. La planète-océan de l'écrivain polonais avait déjà inspiré Dai Fujikura au sein de son écriture instrumentale. Avec le librettiste Saburo Teshigawara, il adapte le roman ...
Teshigawara-Brown-Kylian (Saison 2013-2014)

Trois contemporains dans l’espace de Garnier

Du grand art ! Pour dresser les purs sangs que sont Aurélie Dupont et Nicolas Le Riche, il fallait bien « Darkness is hiding black horses », spectacle total du chorégraphe japonais Saburo Teshigawara, qui signe aussi la lumière, la scénographie, les costumes et même la musique (des galops remixés new age) ! Des danseurs racés, profonds, investis à l’image de Nicolas Le Riche – exceptionnel dans son interprétation de cheval sauvage. Fougueux, ample, ...
Solo zen

Saburo Teshigawara de Miroku, solo zen

C’est une vision apaisante que propose Saburo Teshigawara dans ce solo d’une stupéfiante maîtrise corporelle. Silhouette contemporaine avec un t-shirt rouge près du corps, le crâne rasé, le chorégraphe se déplace à peine sur un plateau délimité par trois murs nus. Petit à petit, il joue avec la lumière – qu’il a signé lui-même – pour produire des effets spectaculaires de disparition ou d’apparition, de lenteur ou de vitesse, d’arrêt ou ...