Lieu : Genève

Barbiere.01

À Genève, une saga de Figaro ?

Trois opéras en trois jours à Genève. Trois opéras pour tenter de raconter le destin de Figaro. Du brillant entremetteur des amours du comte Almaviva, alias Lindoro, jusqu’à son divorce d’avec Susanna, la soubrette rencontrée lorsqu’elle était au service de Rosine devenue la Comtesse Almaviva. Une histoire de famille, l’histoire d’une famille. Premier épisode : Il Barbiere di Siviglia À l’entracte de ce Barbiere di Siviglia, deux des plus éminents critiques musicaux ...
Norma.01

À Genève, Norma l’objet du scandale

Cette production de Norma de Vincenzo Bellini créée en 2002 à l’opéra de Stuttgart, reprise au Novaya Opera de Moscou en octobre 2012, puis en mars de cette année, ou encore au Teatro Massimo Palermo en juin 2014, arrive à Genève vêtue de sa sulfureuse réputation. Elle a été accueillie par une bronca des spectateurs. Norma, opéra mythique des amateurs de bel canto fait s’indigner le public du Grand Théâtre de ...
AntonioPappano.01

A Genève, Antonio Pappano bienfaiteur de l’âme

En avril 2013, Sir Antonio Pappano à la tête de son Orchestra del’Accademia Nazionale di Santa Cecilia Roma bouleversait le public genevois avec une flamboyante ouverture de La Forza del Destino de Giuseppe Verdi qui la disputait à une poignante Symphonie « Pathétique » de Tchaïkovski. Le public qui ne pouvait avoir oublié ce moment de grâce est accouru à ce nouveau rendez-vous. C’est donc devant un Victoria Hall rempli ...
Cosi_fan_tutte.03

À Genève, Così fan tutte sans Mozart

Formidable metteur en scène, David Bösch offre un théâtre d’une grande vivacité dans ce Così fan tutte de Wolfgang Amadeus Mozart dont malheureusement le compositeur semble absent, vu la pâleur de la direction d’un Orchestre de la Suisse Romande d’une discrétion sonore déconcertante. En 1989, après Don Giovanni de Mozart mis en scène par Peter Sellars à la Maison de la Culture de Bobigny, Philippe Meyer, alors chroniqueur matinal à France ...
Dimitri Jurowski.01

À Genève, Dmitri Jurowski enflamme la musique de La Pucelle d’Orléans

Un Orchestre de la Suisse Romande en grande forme se plie à l’énergique direction de Dmitri Jurowski pour enflammer la musique de La Pucelle d’Orléans (Orleanskaya Deva), le trop rarement entendu opéra de Tchaïkovski. Situé entre la composition de Eugène Onéguine et de Mazeppa, Orleanskaya Deva (La Pucelle d’Orléans) fait malheureusement preuve de parent pauvre dans l’œuvre lyrique de Piotr Ilitch Tchaïkovski. On comprend mal les raisons de cet ostracisme car ...
joyce didonato

À Genève, Joyce DiDonato dans la joie du chant

En dépit d'un accompagnement orchestral laborieux, la mezzo-soprano américaine Joyce DiDonato, en grande professionnelle, s’impose dans un récital de très bonne tenue. Après les années de travail pour obtenir l'instrument avec lequel on arrive à tout raconter, à émouvoir un public, à s’émouvoir soi-même, comme ce doit être jouissif de pouvoir en profiter pleinement. C’est l’impression évidente que laisse la mezzo-soprano Joyce DiDonato dès qu'elle lance un saisissant Ai ceppi ed ...
À Genève, Wozzeck ou la folie de la faiblesse

À Genève, Wozzeck ou la folie de la faiblesse

Difficile d’imaginer meilleure interprétation orchestrale, vocale et théâtrale que cette production genevoise de l’opéra Wozzeck d’Alban Berg. Grâce à une mise en scène claire, à une direction d’acteurs exceptionnelle, Sir David McVicar convie le public à une terrifiante et inexorable descente aux enfers de la folie. Une impressionnante introspection sur le pouvoir des forts. L’enfant de Wozzek, délaissant l’improbable cheval qu’il avait entre les jambes, tourne sur lui-même, seul, comme perdu, ...
À Genève, Il Giasone en comédie burlesque

À Genève, Il Giasone en comédie burlesque

Entre baroque et comédie légère, la production du Grand Théâtre de Genève Il Giasone de Francesco Cavalli s’appuie sur la poésie des décors et la finesse d’une musique sophistiquée pour raconter une mythologie détournée. Il Giasone, l’opéra de Francesco Cavalli, reprend le mythe des amours de Médée et Jason sur fond de Toison d’Or, ici relayés par Egeo, amoureux éconduit de Médée, et Isifile, l’épouse de Jason. Porte ouverte à toutes ...
Jonathan_Nott_Bild_2__c__Thomas_Mueller_01

À Genève, Jonathan Nott trop sage

Ce premier concert de l’Orchestre de la Suisse Romande sous la baguette de son nouveau chef d’orchestre titulaire et directeur artistique, montre qu’il reste beaucoup de travail pour que cet ensemble retrouve l’aisance musicale qui lui manque encore. En octobre 2014, Jonathan Nott dirigeait brillamment l’Orchestre de la Suisse Romande dans une Cinquième Symphonie de Beethoven. Une prestation qui avait certaiment motivé les dirigeants de l’orchestre genevois pour lui proposer sa ...
John-Neschling®Marcio_Scavone.01

À Genève, John Neschling tout en musique

A la tête d’un excellent Orchestra Filarmonica della Fenice, la musicalité extrême du chef brésilien John Neschling fait briller Rossini, Wagner et Rachmaninov. Dès les premières notes de l’ouverture de l’opéra Semiramide de Giacchino Rossini, on se sent transporté dans la quintessence de la musique du maître de Pesaro. On se dit alors que cette musique est la musique des Italiens. Il y a dans ses accents des senteurs si typiques ...
Rival-Queens.01

À Genève, en voiture Simone Kermes

Après ses premières armes à Luxembourg en 2014, après Istamboul, la tournée spectacle « Rival Queens » se fait suisse avec une halte à Genève. Malgré l’enthousiasme d’un public impressionné par les excès scéniques et vocaux de la soprano allemande Simone Kermes, le spectacle manque partiellement l’esprit qu’il se proposait de montrer. L’idée de porter en scène l’expression de la rivalité entre deux divas de l’ère baroque, en l’occurrence celle qui ...
laboheme-03

Paolo Arrivabeni enlace La Bohème à Genève

La nouvelle production genevoise de La Bohème de Giacomo Puccini affirme l’incontestable magnificence de la musique à travers la superbe direction d’orchestre de Paolo Arrivabeni et la bouleversante Mimi de Nino Machaidze. Pourquoi cet opéra réussit-il toujours à émouvoir bien que presque tous les spectateurs en possèdent des incontournables références discographiques ? Peut-être parce que la musique de Puccini s’inscrit au-dessus de l’intrigue, de l’image, de la scène. Parce que cette ...
marek-janowski_0

A Genève, Marek Janowski durcit Bruckner

Quatre ans après avoir fait ses adieux à un Orchestre de la Suisse Romande admirablement reconstruit, Marek Janowski revient à Genève à la tête de l’Orchestre Symphonique de la Radio de Berlin, orchestre avec lequel il a, entre autre, enregistré une intégrale des opéras de Richard Wagner, dont un superbe Parsifal, et un magnifique Meistersinger von Nürnberg. Dès les premières notes de la Symphonie n° 8 de Ludwig van Beethoven, on ...
davidfischer

Finale Chant du 71e Concours de Genève

Chaque année le Concours de Genève attire beaucoup de monde pour assister aux épreuves finales. Et, comme dans chaque concours, les décisions des jurys soulèvent des interrogations sinon des réprobations. Avec le chant, cette nouvelle édition n’a pas fait exception. S’il est deux domaines où les mélomanes sont rarement en accords avec les décisions des jurys, ce sont ceux qui concernent le piano d’une part et le chant d’autre part. Cette ...
Der Vampyr

A Genève, Der Vampyr en liberté musicologique ?

Malgré d'importantes coupures infligées à la musique de cet opéra pour en faire un spectacle de Grand-Guignol, la production genevoise de Der Vampyr du compositeur allemand Heinrich Marschner rencontre un succès mérité grâce au soin apporté à la réalisation musicale, orchestrale et vocale. Cette coproduction du Grand Théâtre de Genève avec le Komische Oper Berlin soulève une question fondamentale concernant le respect des œuvres qui sont présentées au public de nos ...
peter-oundjian-01

À Genève, un Sibelius en gris

Alors que les affiches du concert extraordinaire des Amis de l’OSR annonçaient la violoniste Janine Jansens dans le Concerto pour violon et orchestre en ré mineur op. 47 de Jean Sibelius, brusquement souffrante, c’est le violon de Valeriy Sokolov qui la remplace au pied levé en s’attaquant au même programme que sa consœur. Ainsi allait-on découvrir ce jeune prodige (d’aujourd’hui trente ans tout de même !) que Bruno Monsaingean, époustouflé par ...
andreasbrantelid_marios-taramides

A Genève, le vibrant violoncelle de Andreas Brantelid

Traditionnellement, à pareille date, la Confédération Suisse, la Ville et le Canton de Genève offrent un concert de l’Orchestre de la Suisse Romande aux délégués de l’Organisation des Nations Unies pour souligner l’anniversaire de la création de cette institution le 24 octobre 1945. Après les quelques discours de circonstance, le chef slovène Marko Letonja entame le concert avec l’ouverture de Lohengrin de Richard Wagner. Dès les toutes premières mesures, un malaise ...
thomas_hampson-01

A Genève, le métier de Thomas Hampson

Au lendemain de la tapageuse production de Manon de Massenet au Grand Théâtre de Genève, le baryton Thomas Hampson revenait dans la cité de Calvin après plus de quinze ans d’absence pour un récital qu’il a donné avec grande noblesse malgré les rides de son instrument. Après plus de trente ans de scène, le métier conseille la prudence. Surtout lorsqu’on est, comme Thomas Hampson, un artiste reconnu et célèbre dans le ...
manon-geneve16

À Genève, Manon révèle un merveilleux Chevalier des Grieux

Avec la mise en scène qu’en proposait le metteur en scène Olivier Py, Manon de Jules Massenet devait faire l’évènement de l’ouverture de saison du Grand Théâtre de Genève. Apportant son bagage de provocations, les facéties du metteur en scène français font chou-blanc, le public ne s’en offusquant plus. Elles sont balayées par la musique et l’admirable prestation de Bernard Richter en Chevalier des Grieux. Dans une récente interview, Olivier Py ...
Falstaff.02

A Genève, Falstaff dans la grisaille

Pour son ultime spectacle de la saison, le Grand Théâtre de Genève offre un Falstaff de Giuseppe Verdi vocalement et musicalement de bonne facture toutefois dans un environnement scénique quelque peu inadapté. Dans la scène finale de Falstaff, Giuseppe Verdi envoie un ultime message ironique à la société en faisant dire à son héros : « Tutto nel mondo è burla » (Tout dans le monde n’est que farce). C’est la ...
Anne 2783

A Genève, entre frustration et tonnerres sonores

Pour sa fin de saison, l’Orchestre de la Suisse Romande offre un concert dirigé par un Sir Mark Elder plus attentif à la partition qu’à la musique qu’elle est censée exprimer. En février 2011, la soprano Anne Schwanewilms, jusqu’alors inconnue sous nos latitudes, offrait un bouleversant récital sur la scène du Grand Théâtre de Genève. Depuis, la soprano allemande s’est révélée l’une des interprètes parmi les plus importantes de la musique ...
CarminaBurana.01

A Genève, on danse Carmina Burana

Carmina Burana, l’œuvre magistrale et emblématique du compositeur Carl Orff sert de support au chorégraphe français Claude Brumachon pour offrir un ballet semblant favoriser la performance plutôt que l’esthétisme. Après la reprise de Casse Noisette de Piotr Ilitch Tchaïkovski en novembre dernier, le Ballet du Grand Théâtre de Genève propose un changement total d’atmosphère dans son second spectacle de la saison avec le chorégraphe Claude Brumachon qui, en s’attachant à l’expression ...
À Genève, Simon Keenlyside en artiste valeureux et vaillant

À Genève, Simon Keenlyside en artiste valeureux et vaillant

En dehors de son Papageno en décembre 1993, de son magnifique Hamlet en septembre 1996, de son splendide Pelléas aux côtés de la Mélisande d’une magnifique Alexia Cousin en février 2000, c’est le quatrième récital que Simon Keenlyside offre au Grand Théâtre de Genève. C’est dire son attachement bienvenu à ce théâtre. Avec un programme entièrement dédié à Franz Schubert, le baryton anglais entame son récital avec un très touchant Alinde. ...
Sol-Gabetta.01

A Genève, Sol Gabetta un violoncelle de soleil

Ne recherchant pas la popularité à tous prix, le chef d’orchestre canadien Yannick Nézet-Séguin et l’Orchestre Philarmonique de Rotterdam se penchent sur des œuvres moins connues pour offrir un concert honnête mais sans grande brillance. Sol Gabetta illumine la scène avec un violoncelle précis et inspiré. Avec Francesca da Rimini en ouverture de concert, l’ambiance recherchée est lancée. Est-ce bien Tchaïkovski qu'on entend ici ? Pas d’envolées mais une masse bruyante ...
ows_136754023995483-1

A Genève, flamboyant Osmo Vänskä

Précédé de la réputation de ses interprétations captivantes, le chef d’orchestre Osmo Vänskä enthousiasme le public genevois en mettant en valeur un Orchestre de la Suisse Romande subjugué. En ouverture de concert, le violoniste Renaud Capuçon offre une époustouflante démonstration de sa technique dans un endiablé Rondo cappriccioso de Camille Saint-Saëns. La sonorité de son violon Guarnerius del Jesù « Panette » est somptueux de rondeur et de puissance. À ses ...

Un Médecin malgré lui de bonne tenue à Genève

Match Molière contre Gounod : 1-0. Avec Le Médecin malgré lui, curiosité lyrique de Charles Gounod basée sur la célèbre comédie de Molière, le Grand Théâtre de Genève propose un spectacle de bonne tenue grâce à une mise en scène fine et enlevée de Laurent Pelly. En 1857, Charles Gounod mettait la dernière main à son Faust. Il y travaillait depuis de nombreuses années, et sa première au Théâtre-Lyrique était prévue ...

À Genève, une Susan Graham kaléidoscopique

Avec sa première venue à Genève, la mezzo américaine offre un récital complexe qui met en valeur sa connaissance des langues et sa belle mémoire des mélodies sans déranger le fil des émotions. Cassant les habitudes des récitals de ses consœurs, la mezzo-soprano américaine Susan Graham offre un récital kaléidoscopique qu’elle présente elle-même dans un petit préambule explicatif énoncé dans un très bon français. Un récital en huit chapitres, les huit ...
pletnevcon05_01

A Genève, Mikhaïl Pletnev joue Hollywood sur Volga

Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas au Victoria Hall de Genève qui, après le formidable concert de l’Orchestre de la Suisse Romande avec le violoniste Vadim Gluzman, accueille l’Orchestre National de Russie sous la baguette de Mikhaïl Pletnev qui joue proprement, mais sans esprit, son programme russe. S’il existe deux sortes de musiques : la bonne ou la mauvaise, ainsi que l’affirmait Duke Ellington, il doit exister deux ...

Formidables Kazuki Yamada et Vadim Gluzman

Dans un Victoria Hall bondé, l’orchestre de la Suisse Romande sous la direction de Kazuki Yamada offre un formidable concert alliant musicalité, énergie et complicité. En 2010, à la suite d’un concert resté dans les annales de l’orchestre de la Suisse Romande, les musiciens de l’orchestre plébiscitaient Kazuki Yamada comme chef titulaire. Jugeant son expérience et son répertoire encore trop incomplets, le jeune chef japonais renonçait à cette tâche. Depuis la ...
Alcina, de la conquête au désespoir avec Leonardo Garcia Alarcón

Alcina, de la conquête au désespoir avec Leonardo Garcia Alarcón

Aujourd’hui le Théâtre Éphémère de la Comédie-Française est installé à Genève pour se substituer à la scène du Grand Théâtre de Genève qui va subir d'importantes réfections. Ainsi pendant les deux prochaines années, c’est au Théâtre des Nations (installé près des bâtiments des Nations Unies) que les Genevois (et les autres) verront leurs opéras. Renouant avec l’opéra baroque longtemps délaissé sur la grande scène genevoise, c’est la magie d’une très ...