chaux de fonds2018 728x90

La Scène

La musique spectrale et ses lendemains

Marc-André Dalbavie, la musique spectrale et ses lendemains

Présences 2005 Pour clore la quinzième édition du Festival de création musicale Présences, son directeur René Bosc invitait pour la première fois l’orchestre de Paris et son chef Christoph Eschenbach pour un troisième concert monographique consacré au compositeur fêté cette année à Radio France, Marc-André Dalbavie. Rappelons que le compositeur est en résidence jusqu’en 2005 à l’orchestre de Paris et que les trois œuvres au programme de la soirée ont fait ...
Troisièmes Noces

Présences 2005, Troisièmes Noces

Vingt minutes de musique dans un concert de plus de deux heures, il fallait oser, Présences 2005 l’a fait. Le Matin des Magiciens du québécois Walter Boudreau (qui, vêtu d’une veste à épaulette et de converses rouge vif, a dirigé cette première partie) mêle à un gamelan javanais sept instrumentistes « occidentaux » : deux harpes, des ondes Martenot, un cor, une contrebasse et des percussions (nécessitant deux exécutants). La tentation de transformation ...
Pour trouver la grande lumière ...

Création du concerto pour alto « les rayons du jour » d’Edith Canat de Chizy

Insérée entre les deux symphonies de Beethoven – il faut bien que l’intégrale débutée par l’orchestre de Paris s’accomplisse ! – la création du concerto pour alto « les rayons du jour » d’Edith Canat de Chizy fait l’effet d’un joyau enchâssé dans son écrin : vingt minutes de pur bonheur sonore sur la scène de Mogador qui, pour l’occasion, a offert une acoustique idéale. C’était le deuxième concert de l’Orchestre de Paris pour ...
L’opéra dans son plus simple appareil

L’opéra dans son plus simple appareil

Yuli Turovsky et l'Ensemble I Musici L’excellente initiative de l’ensemble I Musici de Montréal de proposer des opéras rarement joués ou ne faisant pas partie du répertoire courant revient à son chef Yuli Turovsky. On se souvient que l’an dernier, le même ensemble avait connu un franc succès avec l’opéra Alexandre Bis de Bohuslav Martinu. Cette année, trois opéras de dimension modeste avec peu de personnages et d’ambiance fort différente meublent ...
Debussy, Ravel, Franck

Debussy, Ravel, Franck

On ne se lasse jamais de voir maestro Masur diriger. Clarté, respect de l’œuvre, élégance, finesse, charisme et générosité ont une nouvelle fois marqué la direction de ce grandissime chef d’orchestre à la tête d’un Orchestre national de France scintillant. Ce très beau concert s’est ouvert avec le Prélude à l’après-midi d’un faune créé triomphalement à Paris le 22 décembre 1894. Composé entre 1892 et 1894, ce chef-d’œuvre inspiré de Mallarmé ...

Présences 2005, Deuxièmes Noces

Programme presque exclusivement choral pour ce 12ème concert de Présences 2005. L de Philippe Leroux fait partie des commandes de l’ARIAM Ile-de-France destinées aux chœurs amateurs. L’écriture vocale en est très centrale, l’œuvre étant composée sur des cellules mélodico-rythmiques se répondant d’un pupitre à l’autre. Le chœur de Radio-France, insuffisamment préparé (par manque de temps ? le festival Présences le sollicite beaucoup cette année), ne rend pas justice à cette pièce pourtant ...
vadim_repin

Vadim Repin & Sofia Gubaïdulina : Vents d’hiver

La saison symphonique du Théâtre royal de La Monnaie au Palais des Beaux-Arts se poursuit avec un programme russe en écho aux représentations scéniques de la Dame de Pique de Tchaïkovski. Le violoniste Vadim Repin, premier lauréat 1989, du concours musical Reine Elisabeth jouit d’une grande popularité en Belgique et il remplit sur son nom toutes les salles de concert du royaume. Cette forte personnalité, toujours humble devant la musique, ...
Le bonheur existe, je l’ai rencontré !

Dialogues des Carmélites à Saint-Etienne : le bonheur existe, je l’ai rencontré !

Avec cette production de Dialogues des Carmélites, l’opéra-théâtre de Saint-Étienne frappe un grand coup, proposant une production qui pourrait faire rougir bien d’autres maisons d’opéra considérées comme plus prestigieuses. Les secrets de cette réussite : une mise en scène à la fois belle, classique et respectueuse de l’œuvre, une distribution évitant le piège de l’agglomération de vedettes internationales plus ou moins rassies, grands noms accrocheurs mais ne possédant pas forcément une ...
Premières Noces

Présences 2005, Premières Noces

Programme fort composite pour ce XIe concert du festival Présences, où se côtoient les créateurs venus de Finlande, du Mexique, de Russie et de France, avec souvent en arrière-plan les Etats-Unis. L’américain Chœur Lionheart, formé de six voix d’hommes a capella, spécialiste des répertoires du Moyen-Age et de la Renaissance, avait passé commande à Marc-André Dalbavie pour une œuvre créée au Musée Guggenheim de New-York. Le compositeur pour ces Chants ...
Perdre conscience … Volupté suprême

Deborah Voigt : perdre conscience… volupté suprême

Magnifique programme allemand, présenté un peu abusivement comme un récital Deborah Voigt alors que la partie chantée n’occupait guère plus d’une trentaine de minutes, et dont la pièce de résistance était le trop rare Pelléas et Mélisande composé en 1903 par un Schönberg qui n’avait pas encore cédé au dodécaphonisme ; musique tonale, d’une incroyable luxuriance harmonique et polyphonique, sorte de symphonie en quatre mouvements imbriqués suivant pas à pas le ...
Pouchkine au pays des Soviets

Pouchkine au pays des Soviets

Théâtre Royal de la Monnaie La Dame de Pique, dont le livret est tiré d’une courte nouvelle de Pouchkine, est généralement considérée à égalité avec Eugène Onéguine comme le chef-d’œuvre lyrique de Tchaïkovski, c’est donc avec impatience qu’on attendait la reprise au Théâtre Royal de la Monnaie d’une production fameuse de cette œuvre. Celle-ci, créée au Welsh National Opera de Cardiff, récompensée en 2001 par une Barclays/TMA Award est donc arrivée ...
Cio-Cio-San, fidèle à elle-même, tout simplement…

Cio-Cio-San, fidèle à elle-même, tout simplement…

Madame Butterfly « Butterfly, opéra diabétique, le résultat d’un incident », tel fut le titre de la presse au lendemain de la première alors que son compositeur, au même instant écrivait, « Ma Butterfly reste comme elle est : l’opéra le plus senti et le plus expressif que j’aie jamais conçu. Vous allez voir, à la fin je gagnerai… ». Etrange paradoxe des impressions ressenties… mais le maître avait raison. Bien que la première de Madama ...
Le Balcon

Le Balcon de Peter Eötvös, quel texte pour un opéra ?

Deux ans après sa création au Festival d'Aix-en-Provence, l'Opéra de Besançon reprend Le Balcon de Peter Eötvös dans une version légèrement révisée (interversion de quelques scènes du début de l'opéra) et une nouvelle mise en scène du belge Jean-Marc Forêt. Dans une interview figurant au sommaire du programme de l'opéra Le Balcon, le compositeur Peter Eötvös déclare qu'il ne peut « pas partir de n'importe quel texte pour composer… certains textes ...
Le Soleil a rendez-vous avec la lune

La Chambre Philharmonique : Le Soleil a rendez-vous avec la lune

Un an après le premier concert public de la Chambre Philharmonique (Folles Journées de Nantes, en Janvier 2004), Dijon accueille, avec curiosité et plaisir anticipé, cet ensemble à la réputation déjà flatteuse et qui entame ici une tournée qui doit le conduire à Saint-Quentin, Paris (T. C. E. ), Metz, Grenoble … L’orchestre rassemble une quarantaine de musiciens issus de différentes formations françaises (et, plus généralement européennes), jouant des instruments ...
Anja Harteros est Arabella

Anja Harteros est Arabella

Il y a quelques années déjà, lors d’une représentation du Freischütz, une jeune remplaçante dans le rôle d’Agathe, enthousiasma les mélomanes munichois : Anja Harteros. Depuis, la soprano allemande d’origine grecque a brillé à Munich dans des rôles aussi différents que Contessa (Noces de Figaro), Fiordiligi (Così fan tutte), Desdemona (Otello) et Freia (L’Or du Rhin), palmarès auquel vient de s’ajouter le rôle-titre dans Arabella. Et, disons-le tout de suite, elle ...
La Forza del destino ...

La Forza del destino à Liège…

Opera Royal de Wallonie Avec des moyens financiers modestes à l'échelle internationale, l'Opéra Royal de Wallonie propose une politique artistique ambitieuse. Il affiche, cette saison, plus de productions que le théâtre royal de la Monnaie et le Vlaamse opera d'Anvers et Gand. Cette scène régionale n'hésite pas à monter des ouvrages prestigieux et difficiles comme Don Carlos, Tännhauser, Les Huguenots, sans oublier, depuis 2002 et pour la première fois à Liège, ...
Don Pasquale : Salsa americana y mariachis

Don Pasquale : Salsa americana y mariachis

Donizetti aussi Outre Atlantique Don Pasquale fut créé au Théâtre-Italien à Paris en 1843 et connut un triomphe qui ne se démentit jamais. Cet opéra bouffe renouvelle en quelque sorte le miracle du Barbier de Séville de Rossini par différents aspects - jeux de crescendos, accélération du rythme dans les ensembles, débit extrêmement rapide dans certains airs et duos - et si par tous ces éléments, Donizetti se réclame de l’art ...
Convive de pierre et baguette de plomb.

Convive de pierre et baguette de plomb

Don Giovanni Ce Don Giovanni promettait beaucoup, à la fois par la présence de Ludovic Tézier dans le rôle-titre, et par la mise en scène de Brigitte Jaques-Wajeman, venue du théâtre -son Britannicus la saison dernière à la Comédie-Française avait visiblement été apprécié. On pouvait ainsi espérer tout à la fois une relecture passionnante du mythe et de l’opéra, et une prise de rôle majeure par l’un des meilleurs barytons français ...
Niño de Pura et Thierry « Titi » Robin

Niño de Pura et Thierry « Titi » Robin

Ve Festival « Sur les routes des musiques tsiganes » Pour sa 5ème édition le festival « Sur les routes des musiques tsiganes » offre une fois de plus un programme de choix. Au fil des années les rencontres musicales ont été complétées par des expositions photographiques, des films, des documentaires et des rencontres qui, durant trois semaines, permettent de partir à la rencontre des mondes des tziganes, manouches et autres roms. De ...
Dans la solitude du porte-avion

Création munichoise de Billy Budd, dans la solitude du porte-avion

C'était le choix délibéré du chef de la maison, Sir Peter Jonas, de présenter le premier Billy Budd munichois dans la production d'un metteur en scène allemand, étranger aux traditions britanniques et à l'univers de Benjamin Britten et qui ne voit pas cette œuvre sous un angle historique. Et en effet, lorsque le rideau se lève, on ne découvre pas un vaisseau de guerre anglais de 1797 (l'année, nommée explicitement ...
La Sortie du Prince

René Koering, la sortie du Prince

Présences 2005 Consacré à Marc-André Dalbavie, le cru 2005 de Présences s’ouvrait sur une œuvre en création française de ce « poulain » de Pierre Boulez, Rocks under the Water. Pièce de circonstance écrite pour l’inauguration du Peter B. Lewis Building de Cleveland (ville où Dalbavie fut « compositeur en résidence »), ouvrage conçu par l’architecte Franck Gehry, Rocks under the Water était prévu à l’origine pour différents groupes instrumentaux répartis en différents lieux de ...
quatuor_2004

Le Quatuor rencontre la voix

Sur la corde rêve Forts de leurs longues années d’expérience, les quatre compères du Quatuor continuent à laisser hilare et pantois d’admiration leur public. Facétieux à souhait, les larrons persistent et signent. Leur spectacle « Sur la corde rêve », s’il égratigne toujours avec la même tendresse faussement débonnaire la « Grande musique », propose en sus des références qui s’adressent manifestement à un public élargi. Plus encore qu’avec « Il pleut des cordes », les musiciens ...
Le vase des parfums

Les senteurs émouvantes d’un vase de parfums

En signant cette création lyrique, le metteur en scène français Olivier Py apporte une lumière imprévue et apaisante aux provocations scéniques dont il a abreuvé la scène depuis quelques années. Son opéra, bercé d’une belle atmosphère de spiritualité, baigne dans des senteurs émouvantes. Critique. Le public romand, genevois en particulier, voit la venue d’Olivier Py avec une certaine circonspection depuis ses tapageuses mises en scène des Contes d’Hoffmann en 2001 et ...
Pascal Rophé

Création de Michel Fourgon par Pascal Rophé

Dans le cadre de la saison symphonique du Théâtre Royal de la Monnaie au Palais des Beaux Arts de Bruxelles l’OPL a fait entendre la création d’une œuvre commandée au compositeur liégeois Michel Fourgon. Celui-ci, professeur de composition et d’histoire de la musique au Conservatoire de Liège, a composé un « Concert » pour clarinette et orchestre pour son confrère et ami Jean-Pierre Peuvion, professeur de clarinette et musique de chambre dans ...
Les Manfred cautionnent Lemmy

Les Manfred cautionnent Lemmy

Hommage au Quatuor de Hollywood La saison musicale 2004/2005, nouvelle saison à thème du Quatuor Manfred, s’intitule sobrement Dédicaces, une série d’hommages à quelques illustres quatuors du passé : le Quatuor Amadeus, en novembre dernier, les Quatuors Calvet et Parrenin, en décembre. Le 10 février prochain, seront concernés les Quatuors Kolisch et Busch ; le 1er mars, les Manfred, renforcés de Régis Pasquier (violon) et Jean-Claude Pennetier (piano) rendront hommage à Eugène Ysaÿe, ...
La Clef des Chants

La Clef des Chants

Médecin malgré lui ? C’est au Théâtre Municipal de Tourcoing que « La Clef des Chants », association de décentralisation lyrique de la région Nord-Pas-de-Calais, a commencé une ambitieuse tournée française avec un opéra comique bien peu présent sur les scènes lyriques aujourd’hui, Le Médecin malgré lui de Charles Gounod. Le moins que l’on puisse dire est que cette association s’est donnée les moyens de ses ambitions pour ce spectacle, convoquant une équipe ...
Ivan Moravec

Ivan Moravec au Piano Quatre Etoiles

La prestigieuse série piano**** permet depuis plus de 20 ans déjà d’entendre dans deux salles parisiennes (Châtelet et Gaveau) les plus grands noms du piano. Ce lundi 24 janvier 2005, Ivan Moravec offrait à une salle Gaveau à moitié vide un récital dont les contrastes du programme impliquaient à priori des divergences d’interprétation et de style qui malheureusement ont fait cruellement défaut au pianiste tchèque. Si l’on pouvait apprécier un ...
orfeo_affiche_2005

Savoir se retourner sur ce qu’il y a de mieux !

« Orfeo » au Grand Théâtre Les premiers instants de la mise en scène de Philippe Arlaud ont de quoi nourrir maintes inquiétudes. Tout d’abord, un jeune enfant lit avec empressement et impétuosité juvénile un texte qui, en l’état, doit être parfaitement inintelligible au-delà du dixième rang. S’ensuit la projection de la distribution sur le rideau de scène rigide à la façon d’un générique de péplum hollywoodien avec sur le devant ...
Et bien danfez maintenant !

On Danfe de José Montalvo et Dominique Hervieu

Les chorégraphes José Montalvo et Dominique Hervieu sont passés maîtres dans l’art délicat du collage. Avec trois spectacles désormais cultes et qui ont fait le tour du monde, Paradis (1997), Le Jardin Io Io Ito Ito (1999, Laurence Olivier Award en 2000) et Babelle heureuse (2002), trois grands succès présentés au Théâtre de La Ville et au Théâtre de Chaillot, ces deux chorégraphes français ont créé un style utilisant l’image ...
Jörg Widmann au carré

Jörg Widmann au carré

Vogler Quartet et plus Le cycle annuel des quatuors à cordes de la société philharmonique de Bruxelles est toujours un évènement suivi avec attention par les mélomanes. Les ensembles prestigieux, à l’instar des Borodine et les Tokyo côtoient, tout au long de la saison, de jeunes quatuors. Ce jeudi, c’est le quatuor Vogler qui est à l’honneur. Fondé en 1985 par des étudiants du conservatoire Hans Eisler de l’ex Berlin-Est, ce ...