Lieu : Munich

Mitridate munich 2

Munich, Mitridate le bienheureux ?

Mitridate a eu plus de chance au disque que sur scène : l’admirable enregistrement de Christophe Rousset aura été pour beaucoup une révélation, que n’auront guère su confirmer la mise en scène platement agitée de Jean-Pierre Vincent au Châtelet, pas plus que celle, massacrant le livret tout autant que la partition, signée à Salzbourg par un Günter Krämer convaincu qu’il fallait cela pour rendre l’œuvre supportable. L’Opéra de Bavière, qui avait ...
Tristan Munich 1

Tristan et Isolde de luxe à Munich ?

Surprise à la fin de cette représentation festivalière de Tristan, quand un homme que personne n’attendait vient saluer : Peter Konwitschny, treize ans après la première de cette production, est venu lui rendre visite, et on peut supposer que les huées qui l’ont accueilli, mêlées de bravos tout aussi vigoureux, ne sont rien à côté de celles qu’il reçut alors. Cette production connue depuis des années par le DVD, a pourtant de ...
GerhaherHuber_credit_AlexanderBasta_for_Sony_BMG_vign

Lieder de Mahler par Christian Gerhaher à Munich : redécouverte

Les Lieder de Mahler n’auront guère été au centre du double anniversaire encore en cours, tant les grandes machines orchestrales ont pu faire l’événement partout dans le monde. On n’en remerciera que plus chaleureusement Christian Gerhaher, qui aime consacrer ses récitals à un seul compositeur, d’avoir choisi cette fois Mahler : on le suivra volontiers quand il déclare que Mahler est pour lui un des trois plus grands compositeurs de Lieder, ...
Biester_munich0711_vign3

Festival d’opéra de Munich, Undankbare Biester

En marge de son festival d’opéra, l’Opéra de Munich organise depuis de nombreuses années une manifestation parallèle, tournée vers les petites formes et la création contemporaine, désormais abritée dans un bâtiment démontable construit chaque été juste derrière l’Opéra. Le petit opéra produit et réalisé par la compagnie hongroise Krétakör, bien connue dans le monde du théâtre parlé, est avec sa durée de 70 minutes et son instrumentation allégée un projet ...
michaelvolle2

Munich, Michael Volle en récital

Le Lied sourit aux barytons. Thomas Quasthoff, Christian Gerhaher, Mathias Goerne, Simon Keenlyside ne sont que quelques-uns des artistes qui incarnent la bonne santé de ce genre discret : Michael Volle en fait aussi certainement partie, surtout quand il est accompagné par un spécialiste aussi incontestable que Helmut Deutsch. Ce dernier, après plus de quatre décennies de carrière, est ici un atout de taille : il ne s’agit pas seulement d’une longue ...
chevalier a la rose_munich11_une2

Le Chevalier à la Rose : reprise à Munich

Pour un peu, l’Opéra de Bavière allait avoir un nouveau Chevalier : la rumeur voulait qu’une nouvelle production de cet opéra si essentiel dans le répertoire munichois devait voir le jour en ce mois de juin 2011 dans les mains de Luc Bondy. Les circonstances économiques jointes à l’échec artistique relatif mais certain de sa récente Tosca en ont décidé autrement, et l’Opéra de Munich s’est décidé à ranimer l’antique production ...
Saint Francois d'Assise Munich4

Saint-François à Munich, musicalement exceptionnel et scéniquement indigent

Créé il y a près de trente ans, Saint François d’Assise est sans doute la meilleure preuve que l’opéra contemporain n’est pas condamné à rester lettre morte une fois sa création passée : alors même qu’il est sans doute l’œuvre la plus complexe de tout le répertoire, il n’en finit plus d’enchaîner les nouvelles productions dont chacune fait l’événement. Kent Nagano, qui avait assisté Seiji Ozawa lors de la création de ...
Triomphal

Parsifal triomphal à Munich

Dès qu’il s’agit de Wagner, le public munichois ne s’en laisse pas compter : malheur à qui n’aura pas su se montrer à la hauteur. Quand une représentation de Parsifal se termine par une ovation debout presque unanime, le spectateur étranger peut donc être sûr que l’événement est exceptionnel. La production de Peter Konwitschny, donnée presque chaque année au moment de Pâques, était pourtant de celles qui, au moment de leur ...
Fidelio sans chef

Fidelio sans chef à Munich

Nikolaus Bachler n’a pas toujours réussi ses nouvelles productions depuis qu’il dirige l’Opéra de Munich, mais l’habilité programmatique de ce nouveau Fidelio est presque diabolique, tant tout est là pour créer l’événement : une nouvelle production d’un grand classique germanique, unissant le ténor le plus populaire du moment, une Leonore aimée du public depuis sa Senta de 2006 et le plus «scandaleux» des metteurs en scène actuels, le tout à la ...

Le Mahler aérien de Jansons

La radio bavaroise n’a pas de chance avec ses pianistes : après Murray Perahia, c’est au tour d’András Schiff d’annuler au dernier moment sa participation à ce concert, qui prend place dans une double intégrale en cours, celle des concertos de Beethoven et celle des symphonies de Gustav Mahler. Au moins, cette fois, le remplaçant est de valeur : la version que donne Lars Vogt du concerto de Beethoven est tout sauf ...
Mahler par Jansons

Troisième de Mahler par Jansons : un interprète devenu artiste créateur

Aujourd’hui comme hier, les bons chefs ne manquent pas ; aujourd’hui comme hier, certains prennent soudain une dimension supplémentaire qui les met en quelque sorte hors concours : parmi ces interprètes devenus artistes créateurs à part entière en se mettant, humblement, au service de la musique des autres, il y a depuis longtemps déjà Claudio Abbado ; il est désormais évident que Mariss Jansons est également de ceux-là. Ce concert mahlérien qui attire ...
Bruckner vivant

Kent Nagano de Zimmermann à Bruckner

Orchestre National de Bavière Quel point commun entre les œuvres de Zimmermann et de Bruckner au programme du second concert symphonique de la saison à l’Opéra de Munich ? Kent Nagano est venu l’expliquer lui-même au public pendant la courte pause séparant les deux œuvres : il s’agit là d’œuvres ultimes, écrites par des compositeurs en proie à la solitude et au doute, mais surtout, le ré qui, sous diverses vêtures instrumentales, forme l’une ...
Photo-Credit-Michael-Pöhn-3

Franz Welser-Möst, le verre à moitié vide !

Le programme choisi par le chef autrichien Franz Welser-Möst pour son concert munichois est entièrement consacré au souvenir l’ancienne double monarchie austro-hongrois, à travers trois œuvres au caractère on ne peut plus contrasté. La symphonie de Haydn qui ouvre le concert est sans doute l’une de ses œuvres les plus étonnantes : en trois mouvements seulement, courte et dense, elle est d’un caractère particulièrement recueilli qui s’explique en particulier par l’utilisation ...
L’Ondine prisonnière de l’aquarium

Rusalka à Munich : l’Ondine prisonnière de l’aquarium

Ni cet excès d’honneur, ni cette indignité : comme on pouvait s’y attendre, l’équipe de mise en scène a reçu des huées assez violentes ; comme on pouvait s’y attendre, les chanteurs de cette nouvelle production de Rusalka d'Antonín Dvořák ont été ovationnés. De ces deux réactions, aucune ne paraît justifiée par le niveau de cette première. Il est toujours gratifiant pour un chanteur d’être à l’affiche d’un opéra rare, surtout quand il ...
Retour aux sources

Retour aux sources pour Christian Thielemann

Que d’anniversaires ! On savait que 2010 et 2011 marquaient les 150 ans de la naissance et les 100 ans de la mort de Gustav Mahler ; les concerts de prestige où Christian Thielemann dirigeait sa Symphonie n°8 marquaient cependant aussi les 100 ans de la création de cette œuvre, par le même orchestre, mais pas dans le même lieu : l’immense salle qui l’a accueillie existe toujours à l’ouest du centre-ville de ...
Chailly et ses deux amours : Mahler et Berio

Chailly et ses deux amours : Mahler et Berio

Quand on pense à l’Italie musicale, on pense un peu trop souvent à ce long XIXe siècle entièrement dominé pour le meilleur et pour le pire par le triomphe de la voix et d’une sentimentalité à fleur de peau ; beaucoup moins à cette génération d’après guerre entraînée par les figures de Luciano Berio et de Luigi Nono, animés d’un inextinguible besoin d’aventure, portés par leurs convictions politiques et qui trouvaient ...
Les Noces de Figaro

Les Noces de Figaro à Munich

Les débuts de saison sont toujours difficiles pour les maisons d’opéra. Pour tenter de convaincre le public de revenir plus tôt dans ses murs, l’Opéra de Bavière a donc décidé de faire des deux premières semaines de sa nouvelle saison un mini-festival Wolfgang Amadeus Mozart à partir des productions de son répertoire. En ce 3 octobre, à la fois 20e anniversaire de la réunification et dernier jour de la Fête ...
Ne tirez pas sur le pianiste

Ne tirez pas sur le pianiste Francesco Piemontesi

Un magnifique et dense programme, un pianiste exceptionnel, un chef au sommet de moyens expressifs qui n’appartiennent qu’à lui : voilà ce que pouvait attendre le public munichois de ces concerts d’abonnement. Las ! On le sait, la santé de Mariss Jansons n’a pas été au beau fixe ces derniers temps, et cette annulation supplémentaire n’était pas vraiment une surprise, mais elle est d’autant plus regrettable qu’elle a été suivie de celle ...
Une reprise des plus solides

Tannhäuser, une reprise des plus solides à Munich

David Alden a pendant longtemps joué un rôle essentiel à l’Opéra de Munich, où Sir Peter Jonas lui a confié plus d’une dizaine de productions dans tous les répertoires, avec quelques échecs flagrants, mais aussi plusieurs sommets du théâtre musical contemporain. De ce vaste répertoire, sévèrement dégraissé dès le départ de Jonas en 2006, il ne reste aujourd’hui que ce Tannhäuser, créé dès 1994 et remonté ici avec un soin ...
Richard Strauss en version rare

Die schweigsame Frau : Richard Strauss en version rare

Dans Lohengrin, donné la veille, tout tourne autour d’une question interdite. Pour cette nouvelle production straussienne, la troisième de Kent Nagano comme directeur musical de l’Opéra de Munich, une autre question interdite plane au dessus du public tout au long de cette longue soirée de près de 4 heures : était-il vraiment bien utile de monter cette bien inoffensive petite comédie ? La mise en scène de Barrie Kosky ne donne pas vraiment ...
Lohengrin, l’épreuve du temps ?

Lohengrin, l’épreuve du temps ?

C’est dans la nouvelle production de Richard Jones à Munich que Jonas Kaufmann avait fait ses débuts en Lohengrin à l’été 2009, avec un succès retentissant dont témoigne désormais le DVD : au moment où il fait ses débuts à Bayreuth dans le même rôle, cette même production est donnée pour la première fois sans lui. Aux côtés d’Anja Harteros, c’est désormais Robert Dean Smith qui endosse le T-shirt bleu qu’avait ...
Musique de chambre à l’Opéra

Solistes de l’Orchestre de l’Opéra d’État de Bavière, musique de chambre à l’Opéra

Festival d’opéra nonobstant, le mois de juillet, à Munich, n’est pas réservé aux grandes voix et aux metteurs en scène : on y trouve aussi quelques représentations de ballet, mais aussi une série de concerts. Si la musique de chambre, avec raison, n’a pas élu domicile dans le trop vaste Nationaltheater, elle ne manque pour autant pas de lieux de prestige : c’est souvent le célèbre Cuvilliés-Theater qui lui offre un écrin ...
Mécanique de l’enfermement

Don Carlo, mécanique de l’enfermement

La production de Don Carlo conçue en 2000 par Jürgen Rose est fréquemment présentée comme un morceau de choix au Festival d’opéra de Munich, à la fois parce que cet opéra donne à des distributions prestigieuses une bonne occasion de briller et parce que la spectaculaire réalisation scénique de Rose n’a pas perdu son pouvoir de fascination, d’autant qu’elle est ici remontée de façon assez vivante. Limité à une sorte ...
Kaufmann prophète en son pays

Jonas Kaufmann prophète en son pays

Tosca Scandaleuse dans l’automne new-yorkais, la nouvelle production confiée par trois grandes maisons à Luc Bondy n’est plus à Munich qu’une mise en scène semblant déjà éprouvée par une longue présence au répertoire : le soir de la première, l’accueil indifférent réservé au metteur en scène avait donné le ton. La popularité de l’œuvre et des interprètes principaux a sans doute suffi à contenter une bonne partie des spectateurs présents ; Luc Bondy, ...
Dans la moyenne

Medea in Corinto de Johann Simon Mayr, une rareté à Munich

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas à l’Opéra de Bavière : le dimanche, on a pu voir un chef-d’œuvre populaire (Carmen) dans une production pour laquelle le mot de routine est trop faible, mais avec une distribution au-delà de tout éloge (Elīna Garanča et Jonas Kaufmann). Le lundi, c’est une œuvre presque inconnue qui fait ses débuts au Nationaltheater, comme l’équipe scénique réunissant Hans Neuenfels et Anna Viebrock, ...
Des Maîtres dignes d’un festival

Des Maîtres dignes du Festival d’Opéra de Munich

Traditionnelle œuvre de clôture du Festival d’Opéra de Munich, jouée tous les 31 juillet, Die Meistersinger von Nürnberg était depuis des années la chasse gardée munichoise de Zubin Mehta (qui a fait ses adieux de Directeur Musical au Staatsoper l’an passé en dirigeant la représentation du Festival 2006) et de Peter Schneider. C’est donc naturellement ce dernier que nous retrouvons ce soir à la baguette, dans la production gentiment modernisée ...
Un Fidelio décevant

Un Fidelio décevant au Festival d’Opéra de Munich 2007

Tous les étés, pendant le mois de juillet, se déroule dans les murs du Nationaltheater, situé sur la Max-Josef-Platz de Munich et sous l’égide de l’Opéra d’Etat de Bavière (Bayerisches Staatsoper) désormais dirigé par Kent Nagano, un festival d’opéra permettant au public bavarois d’assister chaque soir à un spectacle différent. Ainsi cette année, dix neuf opéras se sont succédés sur la scène du Staatsoper, de Haendel (Alcina et Orlando) à ...
Entre Planète des singes et Guerre des étoiles

Entre Planète des singes et Guerre des étoiles

Bayerische Staatsoper Cette production de Rigoletto fit couler beaucoup d’encre le soir de la première en février 2005 et fut vite surnommée «la planète des singes». Le rideau se lève sur le dénouement : la scène est plongée dans le noir. Un cosmonaute - Rigoletto- nous tourne le dos agenouillé devant une tombe surmontée d’une croix tandis que des planètes s’éloignent ou s’approchent projetées sur l’écran en fond de scène. Ce qui ...
Des adieux de maîtres

Des adieux de maîtres

Les Maîtres chanteurs de Nuremberg Avec cette traditionnelle reprise de clôture du Festival d’opéra de Munich se terminaient conjointement les mandats d’intendant de Sir Peter Jonas et de directeur musical de Zubin Mehta. À la tête de l’institution bavaroise depuis 1993, Sir Peter Jonas quitte Munich avec un bilan à faire pâlir bien des directions d’opéras ! Sous son règne, le Staatsoper peut se targuer d’avoir fait la course en tête des ...
Un triomphe pour Zubin Mehta

Moses und Aron, triomphe pour Zubin Mehta

Moses und Aron est l’une des œuvres les plus difficiles du répertoire lyrique – à la fois pour les interprètes et pour les spectateurs. La musique, basée sur le système dodécaphonique, et le sujet sont en effet des plus complexes. Sans raconter une histoire proprement dite, ce fragment en deux actes nous confronte avec certaines dichotomies plutôt abstraites, mais fondamentales pour la société humaine : image et parole, captivité et liberté, ...