Mot-clef : Anita Rachvelishvili

carmen1_2

Une belle Carmen de salon à l’Opéra Bastille

Carmen fait partie de ces œuvres qui exigent des caractères, des tempéraments, une incarnation. En 2017 nous avions pu constater ces qualités chez un Roberto Alagna pourtant affaibli par une bronchite. Ce soir, Anita Rachvelishvili et Jean-François Borras dont on connait les immenses qualités, sont réunis. Mais le beau chant suffit-il pour faire une Carmen mémorable ? On ne reviendra pas sur la mise en scène de Calixto Bieito déjà ...
71Ffsf5gXuL._SY550_

Splendide Nuit italienne avec Jonas Kaufmann et Anita Rachvelishvili

Le temps était morose ce soir à la Waldbühne de Berlin. Mais Jonas Kaufmann emmenait son public sous le soleil de l'Italie. En résulte un DVD enchanteur. Voilà une soirée dont Jonas Kaufmann – nous en sommes sûrs – se souviendra à jamais. Entre deux Parsifal au festival de Munich il se rend à Berlin pour fêter dans la Waldbühne une « Nuit italienne ». Mais le temps est tout sauf italien. Si ...
Julien_Benhamou___Opera_national_de_Paris-Le-Trouvere-17.18---Julien-Benhamou---OnP---10--1600px

Il Trovatore trouve deux femmes exceptionnelles à Bastille

Fascinante un mois plus tôt sur la scène berlinoise, Anita Rachvelishvili porte triomphalement Azucena sur la scène de l’Opéra Bastille face à la magnifique Leonora de Sondra Radvanovsky. La distribution s’accompagne d’un chœur intéressant chez les hommes et d’un orchestre pertinent sous la direction de Maurizio Benini. La mise en scène d’Il Trovatore d’Àlex Ollé dans des décors d’Alfons Flores n’avait pas convaincu à sa création en 2016 et force est ...
HP1Troubadour25CarloVentreAngelaMeadeDaliborJenis(c)BettinaStoess - copie

Distribution des grands soirs pour un Trouvère de répertoire à Berlin

Programmé quatre fois cette saison à la Deutsche Oper Berlin, Il Trovatore retrouve pour deux soirs en mai la direction de Giacomo Sagripanti et la production de Hans Neuenfels créée vingt-deux ans plus tôt, avec une distribution des grands soirs à laquelle il aurait seulement nécessité plus de répétitions pour créer une totale émulation. Si le Comte de Luna de Simone Piazzola comme le Manrico de Murat Karahan intéressent, ...
CD_Anita Rachvelishvili

La puissance d’Anita Rachvelishvili dans son premier album

Ce premier album de la géorgienne Anita Rachvelishvili atteste, s'il y en avait encore besoin, que la mezzo-soprano a tout d’une grande voix. Entre les rôles qui ont construit sa notoriété, une belle découverte « locale » et une possible orientation vers l’opéra romantique français, c’est une programmation riche et variée que la chanteuse a elle-même sélectionnée. La puissance vocale et expressive de la mezzo-soprano Anita Rachvelishvili voyage aujourd’hui sur les plus belles ...
Requiem de Verdi bouleversant par Muti à Cologne

Requiem de Verdi bouleversant par Muti à Cologne

Poignant Requiem devant une salle comble : Riccardo Muti transcende le chef d’œuvre de Verdi. Il n’y a rien à redire : ce concert est un événement. Dès les premières notes des violoncelles le ton est donné. Voilà une exécution des plus bouleversantes où précision et intensité, structure et émotion se marient d’une façon particulièrement heureuse. Le Requiem de Verdi est une œuvre éminemment théâtrale, et c'est bien ainsi que le présente Riccardo ...
aida-2017-8-c-philippe-gromellecopie-c547b

Quand Amneris vient troubler une Aida routinière à Orange

En programmant pour la énième fois Aida à un moment critique de son existence, les Chorégies d’Orange s’assuraient à la fois la séduction d’un large public mais aussi les foudres des aficionados qui attendaient une distribution à la hauteur du lieu. La défection de Sondra Radvanovsky et l’usure du temps sur la voix de Marcelo Álvarez n’ont pas rendu la tâche aisée. C’était toutefois sans compter sur l’immense Amneris proposée ...
La Dalila d’Anita Rachvelishvili triomphe à Bastille

La Dalila d’Anita Rachvelishvili triomphe à Bastille

Damiano Michieletto double la mise à Bastille : Après un Barbier de Séville (2014) à l'humour bon enfant, son choix se porte aujourd'hui sur Samson et Dalila, immense blockbuster et ultime avatar du Grand opéra. Sa vision de l'épisode biblique est transposée dans l'univers assez chic et aseptisé d'un décor entre hall d'aéroport et chambre témoin d'une grande enseigne de design. La distinction sociale entre philistins et israélites se double d'une ...
Du lundi 13 juin 2016 au samedi 16 juillet 2016

Aida par Olivier Py : magistrale leçon d’Histoire en or massif

La mise en scène qu'Olivier Py a conçue en 2013 pour Aida sort grandie d'une reprise pourtant malmenée par une distribution hétérogène et une direction musicale désordonnée. On a beaucoup écrit sur le retour, après 50 ans d'absence à l'Opéra de Paris, de cette Aida confiée à Olivier Py au cours du trimestre probablement le plus chargé de sa vie (la veille Alceste, le lendemain Dialogues des carmélites). On a surtout ...
AIDA-Teatro Regio di Torino

A Turin, Amneris sauve Aïda de l’ennui

Dans une production sans grande inventivité théâtrale, l’extraordinaire prestation de la mezzo soprano Anita Rachvelishvili sauve Aïda de Giuseppe Verdi d’un ennui programmé. Quand dans la scène du Nil, Marco Berti (Radamès) retrouve Aïda, il beugle à tous vents un tonitruant « Pur ti riveggo, mia dolce Aïda… » faisant sursauter la moitié de la salle qui venait à peine de s’assoupir à nouveau après un « O patria ! o ...
Fiancée-du-tsar

Fascinante Fiancée du Tsar à Berlin par Dmitri Tcherniakov

Quasiment inconnue en dehors de la Russie, La Fiancée du Tsar fit son entrée fracassante au répertoire du Staatsoper de Berlin en octobre 2013. Le DVD prolonge le succès d’une production fêtée unanimement par le public berlinois. Nous sommes Russie en l’an 1571. Le tsar Ivan, dit « le terrible », cherche une femme, sa troisième. Pour avoir le choix il demande à se sujets de lui présenter leurs filles, sous ...
Prince Igor

Sensation au Met, le Prince Igor de Tcherniakov

Avec cette nouvelle version du Prince Igor, Dimitri Tcherniakov signe une des plus belles mises en scène. Cette production avait été la sensation de la saison new-yorkaise 2013-2014. Pour la première fois depuis 1917 on redonnait au Met Le Prince Igor, qui plus est dans une version entièrement revisitée, débarrassée des kitscheries rajoutées après coup, suite à la mort de Borodine, par Glazounov et Rimski-Korsakov. On se souvient que sur les ...
Vilaine Carmen!

Vilaine Carmen à Salerne !

Un tableau figurant un taureau à l’épée saignante inaugure Carmen préfigurant l’épilogue dramatique. Malgré le succès auprès du public (toutes les représentations ont été faites à guichets fermés) et une critique favorable, la mise en scène traditionnaliste ne fait place à aucune innovation ni audace. Le moment le plus remarquable est sans doute le deuxième tableau du dernier acte : la procession de la quadrilla des toréros qui passe parmi le ...