Mot-clef : Antonio Vivaldi

Nathalie Stutzmann_metzarsenal_0112_vign

Nathalie Stutzmann et David Hansen à l’Arsenal

La confrontation annoncée entre Nathalie Stutzmann et Max-Emanuel Cencic n’aura finalement pas eu lieu, et c’est au jeune Australien David Hansen qu’est revenu l’honneur de partager l’affiche avec notre contralto nationale, laquelle s’est récemment déclarée, dans son combat pour revaloriser la voix féminine grave de l’opéra baroque, « la rivale des castrats ». L’air de Giulio Cesare « Se in fiorito ameno prato », donné en tout début de programme, ...
maxemanuel_cencic_paris2012

Farnace au Théâtre des Champs-Élysées

Le forfait de Diego Fasolis, remplacé par son assistant Andrea Marchiol, a sans doute été pour beaucoup dans la semi-réussite de ce Farnace. Pendant tout le premier acte, on a eu la pénible impression d’assister à un charmant récital d’airs séparés, servi par de fort jolies voix assez peu concernées, accompagné d’un orchestre mou, sans liant, sans tonus, sans vie. Fort heureusement, les choses s’améliorent après l’entracte. Reprise en main, ou ...
vivaldi_mamy_fayard_vign

Vivaldi et Venise

Depuis la parution en 1967 du Vivaldi de Roland de Candé, aucune étude sérieuse sur le Prete rosso n’avait vu le jour en France, et c’est à l’ouvrage écrit en anglais de Michael Talbot, ou bien à l’étude plus récente rédigée en italien par Egidio Pozzi, que le lecteur français devait se référer s’il souhaitait parfaire sa connaissance de la vie et de l’œuvre du compositeur vénitien. Il est vrai ...
Jaroussky_arsenal1111

Avec Jaroussky, feux d’artifice à l’Arsenal

Il est difficile de concevoir un art du chant plus accompli que celui de Philippe Jaroussky, autant dans la vocalisation rapide que dans le chant tendre et élégiaque. À ce titre, le concert de l’Arsenal aura été une nouvelle démonstration de virtuosité, dans tous les sens du terme. Les airs les plus vifs auront comme à l’accoutumée fait valoir la précision inouïe des attaques, la souplesse inégalable de la vocalise ...
Nathalie Stutzmann_passions_montauban11

Festival Passions Baroques à Montauban : 1ère édition

Pour leur vingt-cinquième anniversaire et après vingt années de présence dans la cité d’Ingres, Les Passions Orchestre baroque de Montauban ont proposé fin octobre un premier festival à leur ville de résidence. Une juste gratitude pour une ensemble dont la renommée ne cesse de grandir en France et à l’étranger par des concerts plébiscités par le public et des enregistrements faisant référence. Se déroulant sur deux jours, la première édition se ...
farnace_virgin

Farnace, opéra de Vivaldi en première mondiale

Même si le Farnace de Vivaldi a déjà fait l’objet de plusieurs enregistrements discographiques, ce coffret paru chez Virgin Classics constitue en réalité une première mondiale. Il s’agit en effet de la version de l’opéra dite de Ferrare, celle de 1738, soit la septième qu’ait mise en musique par Vivaldi à partir d’un livret dont il s’était épris à Rome quelque quatorze ans plus tôt, lors d’une audition du Farnace ...
dg_vivaldi_stutzmann

Vivaldi, Nathalie Stutzmann et la voix de contralto

Ce CD comptera certainement parmi les plus belles réalisations vivaldiennes de ces dernières années. Tout d’abord pour l’originalité du programme, qui contient en plus de quatre premières mondiales vocales – sans compter quelques ritournelles instrumentales jamais enregistrées auparavant… – un certain nombre de petits bijoux, tous destinés à mettre en valeur cette voix de contralto féminin tant prisée par le Prete Rosso. Le beau texte de présentation de Frédéric Delamea ...
raffaella_milanesi

Venise et Vivaldi s’invitent à Versailles

C’est avec faste qu’a débuté le Festival Venise Vivaldi Versailles en proposant la (re)découverte d’une œuvre rarissime : Teuzzone. En effet, et contrairement à la très ennuyeuse et musicalement décevante Armida de Pleyel la saison passée, Teuzzone relève de la meilleure plume du Prete Rosso, inventif, bigarré et rehaussé d’airs de toute beauté ; inspiré certainement par la cohérence et le sujet politico-amoureux du livret et par le caractère exotique qui plaisait ...
orlando2_nancy_vign

Cérémonies funèbres sur la lagune

Étrenné au Théâtre des Champs-Elysées et retransmis par Mezzo en mars dernier, Orlando Furioso mis en scène par Pierre Audi et dirigé par Jean-Christophe Spinosi vient clore la saison de l’Opéra national de Lorraine après un passage par l’Opéra de Nice. L’opéra le plus célèbre de Vivaldi méritait bien cette nouvelle production scénique, d’autant que chef, orchestre et une grande part de la distribution promettaient d’y renouveler le choc du ...
Vespro a San Marco

Vespro a San Marco

Actuel directeur artistique du Chœur de Chambre de Namur et régulièrement sollicité comme chef invité de l’ensemble Les Agrémens, Leonardo García-Alarcón se produisait avec ces musiciens dans un programme Vivaldi lors de l’édition 2010 du Festival d’Ambronay, où il est en résidence. C’est un témoignage de cette soirée consacrée à des Vêpres à Saint-Marc (patron de Venise) qui paraît en disque, dans la même optique que ce qu’ont pu faire ...
« Prima Donna », ou les rivales des castrats

« Prima Donna », ou les rivales des castrats

Nathalie Stutzmann et Orfeo 55 à l’Arsenal Destiné avant tout à démontrer l’amour d'Antonio Vivaldi pour la voix de contralto opposée dans cette optique à celle, de loin plus prisée en son temps en raison de son caractère plus spectaculaire, de celle de castrat, le programme choisi par Nathalie Stutzmann et son ensemble Orfeo 55 a enchanté à nouveau le public de l’Arsenal de Metz. Ne montrant aucune trace d’usure malgré ...
Noir furieux, sauf à l’orchestre

Orlando furioso au TCE : Noir furieux, sauf à l’orchestre

Touffu et exubérant, l’intéressant livret d’Orlando furioso manipule, avec jouissance, la dialectique de l’ambiguïté dans toutes ses dimensions : l’identité sexuelle, les sentiments amoureux, le tandem vérités/mensonges, et le couple raison/folie. Chaque personnage dispose moins de sa nature propre qu’il n’est un espace vacant où chacune de ces dialectiques sèmera la tempête, voire la guerre. Comme bien souvent, Pierre Audi est un lecteur impeccable : ses personnages errent, fantomatiques, dans une Venise en ...
Vivaldi à l’anglaise ?

Les Sonates de Manchester par Fabio Biondi, Vivaldi à l’anglaise ?

Les Sonates de Manchester d'Antonio Vivaldi n’ont de britannique que la ville qui recueillit et détient encore aujourd’hui les manuscrits de Vivaldi. Cette œuvre traversa la Manche au cours d’un périple mouvementé : écrites initialement pour le cardinal Pietro Ottoboni, très riche mécène de la Cour de Rome, elles durent être vendues à sa mort en paiement de dettes. Les Sonates furent ainsi récupérées, transmises jusqu’en Angleterre et finalement acquises par ...
Du Vivaldi libre et vibrant au violoncelle

Du Vivaldi libre et vibrant au violoncelle de Roel Dieltiens

Dès les premières notes des Sonates d'Antonio Vivaldi, on ne peut qu’être saisi par la chaude couleur et la plénitude sonore du violoncelle de Roel Dieltiens. Les musiciens ont travaillé sur les pratiques musicales de l’époque, tout en conservant une interprétation libre et vécue. Le disque n’est pas une démonstration de virtuosité, même si certaines pages exigent une vélocité et une adresse d’ailleurs parfaitement maîtrisées. L’énergie pétulante caractéristique de Vivaldi ...
Gloria !

Gloria pour Sara Mingardo !

Les enregistrements contenant les deux Gloria d'Antonio Vivaldi, le célébrissime RV589 et le moins connu RV588, ne sont en fait pas si nombreux que cela, les éditeurs discographiques préférant généralement associer le premier des deux à des ouvrages du répertoire dits plus « populaires », comme par exemple le Magnificat de Bach ou encore le Dixit dominus de Haendel. On se réjouira donc de cet intelligent couplage, qui finalement s’imposait. L’amateur de ...
Vivica Genaux s’invite sur les terres de Cecilia Bartoli

Vivica Genaux s’invite sur les terres de Cecilia Bartoli

Qui n’a pas son Vivaldi ? Après le succès remporté par l’album Vivaldi de Cecilia Bartoli (on parle de plus d’un million d’exemplaires vendus depuis sa sortie en 1999), après le récent enregistrement de Magdalena Kozená sans parler des éditions que le label Naïve dédie au compositeur, voici que Vivica Genaux s’invite sur les terres de Cecilia Bartoli. Si comparaison n’est pas raison, difficile pour autant de ne pas s’interroger sur l’opportunité ...
4 éléments - 4 saisons

4 éléments – 4 saisons, concert chorégraphique de Juan Kruz Diaz de Garaio Esnaola

Pour leur troisième collaboration avec la compagnie de danse Sacha Waltz & Guests, l’Akademie für Alte Musik Berlin présente un «concert chorégraphique» dans le cadre industriel et lumineux du Radialsystem V à Berlin. Sur la musique remarquable des Éléments (1737) de Jean-Féry Rebel, l’omniprésent Juan Kruz Diaz de Garaio Esnaola propose un jeu de scène où le danseur mêle son espace à celui des musiciens, ou peut-être est-ce l’inverse. Une prise ...
La métamorphose de l’instrument du Roi

La métamorphose de l’instrument du Roi

Longtemps considéré comme l’enfant bâtard de la viole, le violino semblait né sous de malheureux auspices. Destiné à animer les fêtes de village, à la fois témoin et complice des excès de toutes sortes, il n’avait pas sa place hors de cet univers profane et vulgaire. Mais sa sonorité profonde, laissant deviner un fort potentiel émotionnel et technique ont très vite interpellé les compositeurs. Tels des anges se penchant sur ...
Il vero Vivaldi !

Il vero Vivaldi !

Orchestre de chambre de Toulouse Heureux Vivaldi qui après le long purgatoire de l’oubli puis l’enfer de la publicité et des standards téléphoniques bénéficie aujourd’hui d’interprétations rendant grâce à son talent ! Même Les quatre saisons, devenues scie musicale, peuvent encore nous surprendre au disque (par Amandine Beyer et Gli Incogniti). Cela a été une vraie joie d’entendre une si belle interprétation de 8 concertos du recueil l’Estro Armonico, l’autre groupe célébrissime ...
Une première mondiale exceptionnelle

La fida ninfa de Vivaldi, première mondiale exceptionnelle

Attention, chef d’œuvre ! Musicalement, l’ouvrage est une pure merveille, et la partition contient de nombreux trésors qui, pour une fois, ne sont pas pour l’essentiel la Xième version d’airs connus et recyclés pour la circonstance par le compositeur. Le livret, certes compliqué et alambiqué – pour ne pas dire totalement invraisemblable… – est cependant d’une belle cohérence, et se trouve tout à fait dans la tradition des ouvrages de cette ...
Tchicatchicatchic !

Le juste Ton

Carte blanche à Ton Koopman Paris, Cité la musique, Amphithéâtre. 09-XI-2008. Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Concerti pour deux, trois et quatre clavecins BWV 1060, 1062, 1063, 1064 et 1065 ; Antonio Vivaldi/Ton Koopman, Concerto pour quatre clavecins d’après le Concerto pour quatre violons op. 3 n° 7, RV 567. Tini Mathot, Patrizia Marisaldi, Pietro Paganini, clavecins ; Amsterdam Baroque Orchestra ; Ton Koopman ; clavecin et direction. Paris, Salle Pleyel. 14-XI-2008. Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Messe ...
Le Trille du diable à l’école de Vivaldi et ses « Bell » Saisons …

Le Trille du diable à l’école de Vivaldi et ses « Bell » Saisons …

Après une très belle version des Quatre Saisons de Vivaldi par Amandine Beyer et son ensemble Gli Incogniti, Joshua Bell offre à son tour une vision intéressante de ce «tube» maintes fois enregistré. La profondeur du son, le sens du legato et du phrasé en général, la sonorité chaleureuse dans le grave contribuent au charme de cette vision qui sonne plus romantique que baroque. Le claveciniste, John Constable, a «un ...
Le violoncelle vivaldien revisité

Le violoncelle vivaldien revisité

Depuis toujours, ces œuvres ont attiré les violoncellistes, même les plus romantiques comme Paul Tortelier, ou Pierre Fournier qui les jouaient dans les années 60 en version «orchestre», à la manière de véritables concerti. Depuis, les baroqueux les ont pétries à leur façon, afin de leur redonner une certaine authenticité : Anner Bysma ou encore Christophe Coin ont signé de magnifiques versions, et plus récemment encore, Ophélie Gaillard. Pour l’heure, c’est ...
Les Quatre Saisons : une source qui ne veut pas se tarir

Les Quatre Saisons : une source qui ne veut pas se tarir

Il y a un an, l’ensemble Les Passions nous permettait de découvrir qu'Antonio Vivaldi pouvait encore offrir quelques divines surprises. Alors que depuis longtemps nous n’attendions plus rien des Quatre Saisons de Vivaldi, Amandine Beyer et son ensemble Gli Incogniti, nous démontre avec l’insolence de la jeunesse qu’il ne faut jamais jurer de rien, car rien n’est jamais acquis et que le baroque aime à se jouer du principe d’incertitudes. ...
Comme en Savoie ? Ça va bien, merci

Comme en Savoie ? Ça va bien, merci

L’Orchestre des Pays de Savoie, créé en 1984, nous propose ici une compilation de captations – donc d’enregistrements effectués en public – réalisées entre 2004 et 2006 par des équipes de Radio France ou de Radio Classique. Cet album débute par une œuvre plutôt rare : les Illuminations (1939) de Benjamin Britten, série de dix splendides mélodies composées d’après des poèmes en prose de Rimbaud (restés en français) et écrites pour voix ...
Sérénissime harmonie

Sérénissime harmonie

La présence d’Elizabeth Wallfisch, invitée comme première violoniste sur cinq concertos et dont la discographie a déjà confirmé la constance des qualités, l’étendue de répertoire et la pertinence des choix esthétiques, nous gratifie à nouveau de cette justesse de ton et de sonorité situant son jeu dans la sphère de l’Armonia cultivée par Giuliano Carmignola, sensiblement éloignée de la Stravaganza de Fabio Biondi dont elle partage par moments la théâtralité ...
Les 4 Saisons par Amanda Favier

Les 4 Saisons par Amanda Favier

Amanda Favier a du talent, certes. Le Quatuor Alma gagne en réputation, certes. La virtuosité est là, certes. A peine sorti des bacs, le disque est élu coup de cœur France-Musique et d’autres, certes. On pourrait se demander pourquoi encore un enregistrement des Quatre saisons alors que cette œuvre est sans aucun doute la partition la plus enregistrée tous compositeurs confondus. Si l’enregistrement trouve son originalité par un ensemble de musiciens réduits, ...
Il Gardellino : Le chant flamboyant des instruments

Il Gardellino : Le chant flamboyant des instruments

A Venise les nuits palpitent. Un souffle mystérieux semble retenir l’instant. Des masques surgissent des ruelles et le largo de La Notte nous fait entrevoir les lumières pales des torches qui font vibrer l’eau des canaux. Puis dans un éblouissement, le bruissement de soieries multicolores, le « Presto » emporte les carnavaliers dans une fête assoiffée de vie. Antonio Vivaldi avait la réputation de posséder « une furie prodigieuse de composer ...
Vivaldi et l’orgue : çà existe !

Vivaldi et l’orgue : ça existe !

Il reste encore de la musique d'Antonio Vivaldi à découvrir. Plusieurs éditeurs s’y emploient de pied ferme : Naïve avec une intégrale en cours, et Brillant Classics qui nous préparent sans doute aussi un coffret intégral… Tactus n’est pas en reste avec plusieurs découvertes dont cette approche de l’orgue Vivaldien. Attention, il ne s’agit pas ici de sempiternelles transcriptions modernes vers l’instrument fourre-tout qu’est l’orgue, car en ce domaine, tout est permis ...
Fabio Biondi et Europa Galante

Fabio Biondi et Europa Galante jouent Bajazet

Même si les grands opéras de Vivaldi sont désormais accessibles en CD, les occasions d’entendre ces ouvrages en live sont particulièrement rares, autant à la scène qu’au concert. C’est ainsi qu’on saluera tout particulièrement l’initiative de Fabio Biondi et de son ensemble Europa Galante de faire entendre à leur public ce Bajazet, opéra pasticcio créé par le Nuovo Teatro dell’Academia de Vérone durant le carnaval de 1735. Le livret qui ...