Mot-clef : Chloé Briot

Debuy-L-enfant-Prodigue-Ravel-L-enfant-et-les-sortileges

L’Enfant et les Sortilèges et l’Enfant Prodigue par Mikko Franck

L’Enfant et les Sortilèges de Maurice Ravel fait partie de ces rares œuvres dont une référence enregistrée il y a plus de cinquante ans rend aujourd’hui encore toute comparaison impossible, évidemment ici celle de Lorin Maazel pour Deutsche Grammophon. Pour autant, de nouveaux enregistrements apparaissent régulièrement et permettent de découvrir d’autres artistes dans des rôles aussi amusants ou grotesques que la Table, la Chaise, la Théière ou la Tasse Chinoise. En ...
000_q351t

Le nouveau Pinocchio soporifique de Pommerat et Boesmans

Parce que soutenir la création artistique dans toute sa diversité doit implacablement faire partie de la mission d’un festival, celui d’Aix-en-Provence a choisi pour sa saison lyrique 2017 de commander un opéra aux créateurs d’Au monde, Joël Pommerat et Philippe Boesmans. Même si la pièce de théâtre originelle de ce Pinocchio avait reçu le Molière du Jeune public en 2016 et que l’on retrouve l’écriture musicale minutieuse à plus d’un ...
handel

Alcina et Tamerlano à la Monnaie, Haendel à son sommet

Fabuleux diptyque haendélien dans un album à marquer d’une pierre balance. Pour une fois, autant la mise en scène que l’interprétation musicale rallient tous les suffrages. C’est le dépouillement, sinon le minimalisme, qui pourrait caractériser ces mises en scène de deux des plus beaux opéras de Haendel. Une chaise comme unique accessoire pour les deux ouvrages, une double colonnade pour Tamerlano, remplacée par de simples lattes de bois dès lors que ...
Sokolov_Christophe_Gremiot_28072016-1

Trois générations de pianistes à la Roque d’Anthéron

Référence incontournable en la matière, le Festival de la Roque d’Anthéron réunit depuis 36 ans tous les amoureux du piano. Retour sur trois concerts au plus haut niveau qui ont permis d’entendre trois générations de pianistes au talent rare. La foule des grands soirs se presse au Grand Théâtre de Provence pour le récital de Grigory Sokolov dans le cadre du Festival de la Roque d’Anthéron. Si de beaux moments ...
pelléas 2

Katie Mitchell et le rêve de Mélisande

Aix-en-Provence permet à Katie Mitchell de frapper un grand coup à la porte du Monde de l'Opéra, majoritairement balisé par des hommes, en parvenant à arracher Pelléas et Mélisande à tout fatras symboliste. Au propre comme au figuré, on ouvre beaucoup de portes chez Katie Mitchell. Written on skin et Alcina avaient installé la signature d'un imaginaire scénique où l'on donnait à voir ce qui se passait dans la pièce d'à côté. Il ...
fred6342_pelleas_suite

Serge Baudo revient diriger Pelléas à l’Opéra de Toulon

Rien de très inspirant dans la très illustrative mise en scène de René Koering, même si le plateau offre de belles surprises, c'est vers la fosse que nos oreilles se tournent. Mémoire musicale d'une époque où Karajan l'invitait à diriger Pelléas et Mélisande à la Scala, Serge Baudo offre un somptueux écrin sonore au chef d’œuvre de Debussy. Plongés pour l'essentiel dans une lumière noire, un enchaînement de décors abstraits alternent ...
Capture d’écran 2015-12-16 à 23.35.46

Si le Roi Carotte m’était conté… à l’Opéra de Lyon

Attention chef d'œuvre. Ce Roi Carotte d'Offenbach débarque pour la première fois depuis un siècle sur une scène lyrique. Au-delà de l'effet de curiosité, on découvre une oeuvre débordant d'imagination et d'allusions au contexte socio-politique du moment. Plateau et direction orchestrale sont au rendez-vous pour signer un des plus beaux succès de cette fin d'année. Nous sommes en 1872 et, sur les cendres du Second Empire, ces mauvais farceurs que sont ...
LaFluteStE-4

Une adorable Flûte Enchantée à Saint-Étienne

Inspirée par l'incendie de la bibliothèque de Weimar en septembre 2004, la mise en scène de Pet Halmen, venue de Lausanne, reprise ici par Eric Vigié, décline toutes les formes du corollaire livres/savoir, opposé à ignorance/obscurantisme. Le rideau se lève sur l'image forte du bâtiment qui brûle, tandis que Tamino, déguisé en collégien anglais, tente de sauver ce qu'il peut. Par la suite, le monde de Sarastro est plein de rayonnages ...
Marc Minkowski

Les Boréades de Rameau : vents impétueux

Les Boréades, chef d’œuvre tardif de Rameau, a connu sa première représentation à l’Opéra Royal de Versailles avec les Musiciens du Louvre Grenoble. La partition, d’une grande richesse concernant l’orchestration des instruments à vent, était dirigée par un Marc Minkowski, qui n’a laissé passer aucune difficulté sous silence, soulignant çà et là telle subtilité de l’écriture, surtout que la version de concert laisse une part importante à la pure écoute musicale, ...
Pélléas et Mélisande, Nantes

Un Pélléas très incarné à Nantes

La production événement du Pélléas et Mélisande de Debussy donnée à Nantes repose sur un pari on ne peut plus risqué. La quasi-totalité des chanteurs y effectue en effet une prise de rôle, notamment Stéphanie d’Oustrac et Armando Noguera dans les rôles-titre, quand on sait que la partition repose véritablement sur leurs épaules ! À l'issue du spectacle cependant, le pari est gagné. Stéphanie d'Oustrac, tout d'abord, possède une voix claire, son articulation ...
Mercedes Arcuri (le Feu) © P.Berger / artcomart

Retour en enfance à Dijon

Fort évidement cette fantaisie lyrique n’est pas qu’un mini-opéra pour gamins pas sages, mais elle jette des ponts entre l’âge adulte et l’enfance, comme d’ailleurs l’avait fait Robert Schumann, avant Colette et Ravel, dans les Scènes d’enfants pour piano : les souvenirs attendris des « grandes personnes », ne sont finalement que des prétextes pour évoquer des peurs enfantines, peurs que le petit d’homme se doit d’exorciser s’il veut grandir. ...
enfants2_bdx

Terribles enfants à Bordeaux

Après une première production hexagonale au Théâtre de l’Athénée en 2009, Les Enfants terribles de Glass d’après Cocteau investissent le sud-ouest (au point de déborder en Espagne). Le sujet est connu, la forme est légère (trois pianos, quatre chanteurs, trois lieux d’action), l’objet lyrique idéal, adaptable à toute scène. Quant à la musique de Philip Glass, elle reste fidèle à elle-même. Resituons ces Enfants terribles : Cocteau a élaboré dans son court ...