Mot-clef : Franco Alfano

Turandot471_Finale_BStoess

Turandot lyrique et moderne à la Deutsche Oper Berlin

En reprenant une énième fois la production de Turandot de Lorenzo Fioroni créée en 2008, la Deutsche Oper montre à nouveau sa capacité à traiter avec la plus belle intelligence le répertoire lyrique. Offrir le rôle-titre à Ricarda Merbeth permet d’entendre une voix moins dure qu’avec les habituées du rôle, entourée d’une distribution de grande qualité et d’un chœur propulsé parmi les meilleurs grâce à l’arrivée de Jeremy Bines ...
A scene from Turandot by Puccini @ Royal Opera House. Conductor, Dan Ettinger. Directed by Andrei Serban
(Opening 05-07-17)
©Tristram Kenton 07-17
(3 Raveley Street, LONDON NW5 2HX TEL 0207 267 5550  Mob 07973 617 355)email: tristram@tristramkenton.com

Turandot à Londres, toujours un très grand spectacle !

En reprenant encore une fois la production de Turandot d’Andrei Șerban, le Royal Opera House réussit de nouveau à créer un magnifique spectacle, porté par deux distributions de très grande qualité et par un chef déjà impressionnant par la dynamique et l’énergie fournies l’an passé dans la fosse de Munich. A Londres, l’orchestre comme le chœur plongent l’auditeur dans la partition de Puccini, seulement perturbée par le finale sans finesse de ...
francesco_lavecchia2

Francesco La Vecchia réhabilite le Symphonisme italien

ResMusica : Le répertoire symphonique italien depuis le début du XXème siècle est resté dans l’ombre, y compris durant la période faste du CD dans les années 1990. Quelles sont les principales causes de l’oubli dans lequel ce répertoire a été plongé ? Francesco La Vecchia : A mon avis le premier problème est le faible nombre d'orchestres symphoniques de plus de 100 musiciens en Italie. Nous avons 14 institutions musicales ...
Cyrano perdu en Espagne….

Cyrano perdu en Espagne….

La résurrection du Cyrano de Bergerac de Franco Alfano est certainement l’un des évènements majeurs des années 2000. Portée par les incarnations de Roberto Alagna et Plácido Domingo, cet opéra s’est imposé sur les grandes scènes mondiales. Filmée, en 2007, à Valence, la nouvelle institution espagnole, cette production permet au chef d’œuvre d’Alfano de faire une rentrée sur le marché des DVD. Cette entrée est hélas un cruel échec… La mise en ...
Le dramaturge et son double

Cyrano de Bergerac, le dramaturge et son double

Long est le chemin qui sépare la création parisienne en 1936 de l’opéra de Franco Alfano, Cyrano de Bergerac, d’après la pièce de Rostand, de sa reprise dans la capitale aujourd’hui. Grands amateurs de raretés, Roberto Alagna et Plácido Domingo l’ont remis à l’honneur, le premier l’exhumant à Montpellier (représentations dont témoignent les intégrales audio et vidéo, chez Deutsche Grammophon) et Monte-Carlo, le second le promenant sur les plus prestigieuses ...
La revanche de Liù

La revanche de Liù

Turandot On pourrait tout autant définir Turandot comme un chef-d’œuvre de l’opéra vériste que comme la difficulté faite opéra. La dernière œuvre lyrique de Puccini étant parsemée d’écueils qu’il appartient à la production d’un tel opéra d’éviter. L’exercice est réussi avec brio par l’Opéra de Marseille. En effet, les décors et la scénographie n’ont rien de la Chine de carte postale mais dessinent un travail stylisé tandis que les déplacements de ...
Cyrano cocorico !

Cyrano cocorico !

Cyrano de Bergerac d’Alfano A tous ceux qui – mélomanes littéraires ! – se désolent de voir qu’à l’opéra, de superbes musiques ne s’appuient bien souvent que sur des livrets médiocres, à la prose convenue ou aux vers approximatifs, on ne saurait trop recommander le superbe Cyrano de Bergerac de Franco Alfano, « ressuscité » à Montpellier lors du Festival de Radio-France de juillet 2003. Annulé suite au mouvement des intermittents du spectacle, mais ...
Flamboiements niçois d’une Turandot sonorisée

Flamboiements niçois d’une Turandot sonorisée

Fin de saison scintillante pour l’Opéra de Nice. Plus précisément pour les ressources locales de l’institution : son directeur, Paul-Emile Fourny, l’orchestre philharmonique de Nice dirigé par son chef Marco Guidarini, les chœurs (étoffés), le ballet de l’Opéra, renouvelaient, ces 17 et 18 juin, le projet populaire d’opéra sonorisé, initié l’an dernier avec Carmen dans ce même Palais Nikaia, qui est pour les niçois ce que le palais omnisports de Bercy ...
Alfanothérapie de choc : Risurrezione

Alfanothérapie de choc : Risurrezione

Une curieuse coïncidence discographique remet à l’honneur, dans des labels différents, Franco Alfano (1875-1954). Or sa discographie est plutôt étique. D’où l’intérêt de cet exercice pratique visant à confronter deux opus originaux du musicien italien. Rappelons que ce dernier est surtout connu pour ce qu’il a peut-être le moins bien réussi, le final peu convaincant, voire insipide Turandot. Si bien que Berio l’a réécrit très récemment - sa version personnelle ...
Alfanothérapie de choc : Cyrano de Bergerac

Alfanothérapie de choc : Cyrano de Bergerac

Cyrano de Bergerac (1936) est indéniablement « supérieur » à Risurrezione, comme si le compositeur, à titre délibéré, s’était définitivement affranchi du courant vériste pour peaufiner son esthétique. A l’instar de Giordano lequel renouvelle radicalement son langage, achevant sa carrière lyrique en 1929 par le très déconcertant Il Re, il se révèle sensible aux innovations de l’École de Vienne. Chez Franco Alfano, le protagoniste principal est l’orchestre. Translucide, fascinant, immatériel, immergé souvent ...

Une Fedora Rusticana

Festival de Radio-France et de Montpellier Languedoc-Roussillon Existe-t-il un moyen terme entre le vérisme pur et dur (Catalani, Giordano…) et le sentimentalisme bien-pensant de la fin du XIX° siècle ? Selon Franco Alfano, oui. Selon son librettiste Cesare Hanau plutôt, qui d’après un mélodrame tolstoïen à succès, trousse en pleine Belle Epoque un canevas extravagant, où la succession des poncifs catastrophistes le dispute à l’enchaînement final des remises de peine et des onctions ...