Mot-clef : Giovanni Paisiello

La liberté mozartienne selon Raphaël Pichon

Raphaël Pichon et l'Ensemble Pygmalion signent un disque mozartien réjouissant, mais vocalement imparfait. Voici que Raphaël Pichon explore, et nous fait ainsi découvrir, l'œuvre du maître de Salzbourg dans une ...

Mozart plus, Peretyatko moins

Dans un programme à la fois classique et original, Olga Peretyatko déçoit par un chant fruste et brouillon. Le XVIIIe siècle semble peu convenir à la soprano habituée au bel ...

Festival baroque de Pontoise : de Venise à Marie-Antoinette

Le Festival Baroque de Pontoise propose chaque année des raretés ; parmi les programmes de cette année, on a pu admirer des œuvres de compositeurs amateurs vénitiens et des pièces jouées ...

Un petit opera buffa tout en vivacité

Après plusieurs enregistrements de Donizetti, Bruno Rigacci vient de graver un disque consacré à Giovanni Paisiello et à son opéra Gli Astrologi immaginari, créé en 1779 à Saint-Pétersbourg. Cet opera buffa, ...

Le Barbier de Séville de Giovanni Paisiello : Rosine au Pays des Merveilles

Lorsqu’on se confronte à l’écoute d’Il Barbiere di Siviglia de Giovanni Paisiello, on se prend à regretter la version que Gioachino Rossini devait composer quelque trente-quatre ans après le compositeur ...

La Serva Padrona de … Paisiello

Giovanni Paisiello fait partie de ces artistes de l’ouest de l’Europe qui, à l’époque des Lumières, ont tenté leur chance à l’est auprès des Tsars de toutes les Russies. C’est ...

L’autre Barbier, de Giovanni Paisiello

Après une première partie de saison faisant la part belle à Monteverdi (Vespro della Beata Vergine, Combatimento di Tancredi e Clorinda, Orfeo), l’Atelier Lyrique de Tourcoing se lance dans une ...

Festival de Montpellier et Radio France, vingt ans déjà !

Pour sa vingtième édition, le Festival de Radio France et Montpellier dirigé par René Kœring débutait ce dimanche 11 Juillet en la cathédrale Saint Pierre par une messe d’ouverture et ...

L’Opéra en Italie après Monteverdi

C’est à Rome que le genre va connaître un premier développement sous l’impulsion des princes Barberini, neveux du pape Urbain VIII qui font construire dans leur palais un théâtre privé ...