Mot-clef : John Graham-Hall

Der Gefangene | Das Gehege
Ein Musiktheaterabend mit Opern von Luigi Dallapiccola und Wolfgang Rihm
in italienischer und deutscher Sprache mit deutschen Übertiteln

Altersempfehlung für Schulklassen
26. April 2018


Musikalische Leitung: Franck Ollu
Regie: Andrea Breth
Bühne: Martin Zehetgruber
Kostüme: Nina von Mechow
Licht: Alexander Koppelmann
Chor: Johannes Knecht
Dramaturgie: Sergio Morabito

Auf dem Bild: "Das Gehege": Ángeles Blancas Gulín (Die Frau), Georg Nigl

Foto: Bernd Uhlig

Le XXe siècle en cage par Andrea Breth à Stuttgart

En rapprochant Il Prigioniero de Dallapiccola et Das Gehege (L'enclos) de Wolfgang Rihm, Andrea Breth affronte la part la plus sombre de l'opéra contemporain. Créé à Bruxelles il y a quelques mois, le diptyque consacré par Andrea Breth au thème de l’enfermement arrive aujourd’hui à Stuttgart, qui en était le coproducteur. La soirée commence avec Il Prigioniero de Dallapiccola, créé en 1949, qui adapte un des Contes cruels de Villiers de ...
Après Chéreau, La Maison des Morts de Janáček inspire Warlikowski

Après Chéreau, La Maison des Morts de Janáček inspire Warlikowski

Inspiré par l’univers carcéral du dernier opéra de Leoš Janáček, Krzysztof Warlikowski renoue pour sa première production à l’Opéra Royal de Londres avec la force des spectacles qu’il présentait une décennie plus tôt à Paris sous l’ère Mortier. Cette réussite trouve un écho dans la réalisation musicale, aussi efficace orchestralement que vocalement. Pour sa première collaboration avec le Royal Opera House de Covent Garden, en partenariat avec l’Opéra de Lyon et ...
Lenz Berlin_08

Jakob Lenz au Festival Infektion! Rihm écoute la folie

L'intimité malade et le vaste monde : Wolfgang Rihm et Andrea Breth explorent l'intimité d'un poète torturé. Depuis plusieurs années, la Staatsoper de Berlin clôt sa saison sur le mini-festival Infektion!, dédié au théâtre musical sous toutes ses formes. Avant de rejoindre sa maison natale Unter den Linden, la Staatsoper clôt sa présence dans le beau Schillertheater par l'opéra de Rihm Jakob Lenz, succès retentissant de l'opéra contemporain avec plusieurs centaines ...
Moise-et-Aaron-Bastille-Jordan-Castellucci_DVD

Moses und Aron par Romeo Castellucci ou le triomphe de l’image

La transposition en DVD du Moses und Aron signé par le remuant Romeo Castellucci à l'Opéra de Paris en 2015 souligne la difficulté qu'il y a à rendre justice à une mise en scène dont les aspects radicaux sont conçus pour être vus de loin et dans le feu de l'action. Une captation vidéo pour les inconditionnels du metteur en scène. Lors des représentations données à Bastille en octobre 2015, nous avions souligné la ...
FOXIE_Vincent Le Texier (Harašta ), Lenneke Ruiten (Bystrouška_Foxie) @B. Uhlig _ De Munt La Monnaie

La Renarde de Janáček à Bruxelles, une jeunesse mature

Juvénile mais pas infantile : les forces vives de la Monnaie proposent une version stimulante à défaut d'être parfaite du chef-d’œuvre de Janáček. Foxie! C'est sous ce nom que la Monnaie présente sa nouvelle production de l'antépénultième opéra de Janáček - les titres donnés dans les différentes langues d'Europe de l'Ouest ne rendent pas plus justice à celui donné par Janáček, Les aventures de la renarde Fine-Oreille. L'anglais, qui sait, est ...
5620f47e0000000000000000_BIG

Moses und Aron : le Style et l’Idée sur la scène de Bastille

Rare, très rare, le troisième ouvrage lyrique d'Arnold Schoenberg Moses und Aron n'avait pas reparu sur la scène parisienne depuis 1995, année de la production d'Herbert Wernicke au Théâtre du Châtelet. Chef d'œuvre de la maturité, l'opéra inachevé du compositeur viennois, donné à Bastille en deux actes, scelle la collaboration féconde du metteur en scène Romeo Castellucci et du très schoenbergien Philippe Jordan. Schoenberg ne parviendra jamais à terminer son opéra, dont ...
ferruccio furlanetto2

Tugan Sokhiev dirige Boris Godounov à Pleyel

Nommé tout récemment directeur musical et chef d'orchestre du Théâtre du Bolchoï, Tugan Sokhiev était ce soir à la tête de l'Orchestre National de Toulouse, avec lequel il va poursuivre sa mission, pour diriger en version de concert l'opéra Boris Godounov de Modeste Moussorgski, donné deux jours avant à la Halle aux Grains de Toulouse. La production, qui invite le choeur basque Orfeon Donostiarra, fait l'objet d'une tournée de cinq ...
© Pascal Victor / Artcomart

Aix et le Nozze, presque réussi

Mozart et Aix, l'histoire dure depuis les débuts en 1948. Après ces dernières années un Cosi fan tutte statique, un Don Giovanni déjanté et pas très bien chanté et une Clemenza di Tito ennuyeuse, on pouvait légitimement se demander si Mozart avait toujours sa place dans la cour de l'Archevêché. Ces Nozze, sans être exceptionnelles, apportent un début de démenti. La mise en scène de Richard Brunel use des ficelles classiques ...
stuttgart_Osud1

La modernité selon Cambreling

Osud ? En cette période où Janáček, par bonheur, a enfin conquis les scènes d’Europe occidentale, où ses cinq opéras les plus célèbres enchaînent les nouvelles productions prestigieuses, il était bien naturel qu’on tente d’explorer les recoins de sa production. Avec Les voyages de M. Brouček, récemment enregistré par Deutsche Grammophon, Osud est le second grand trou noir de son œuvre lyrique : après une production à Vienne en 2005, cet opéra ...
Hartmut Haenchen

Szymanowski, le Roi Roger à Bruxelles

Si la construction européenne semble au point mort, elle se porte pourtant culturellement très bien à Bruxelles. Dans le cadre de leur présidence tournante de l’UE, certains pays se servent de ce vecteur pour s’affirmer et pour présenter leur excellence artistique. C’est le cas de la Pologne, qui de juillet à décembre, met les petits plats dans les grands avec des expositions et de très nombreux concerts. En ouverture de ...
Un barbier diabolique

Sweeney Todd au Châtelet, un barbier diabolique

Pour la première fois en France, une version sombre et sociale du "musical" de Steven Sondheim, d’après un fait divers londonien du XIXème siècle. Du grand art ! La nouvelle comédie musicale du Théâtre du Châtelet nous transporte dans un monde des bas-fonds londoniens. Sous la forme d’une ballade, chantée et reprise par la foule dès l’ouverture de l’œuvre, Sweeney Todd conte l’histoire du barbier diabolique de Fleet Street, imaginée en 1979 ...
Venise est anglaise

Venise est anglaise

Death in Venice Pour commencer l’année 2009, la Monnaie présente, en coproduction avec l’English National Opera (London), le dernier opéra de Benjamin Britten : Death in Venice. Créé trois ans avant la mort du compositeur, beaucoup y cherchent un testament musical, au cours d’un sujet qui prête aux parallèles avec les vivants. Depuis Thomas Mann, après Visconti, Venise reste la ville énigmatique où le tourmenté Gustav von Aschenbach se consume de passion ...
Wagner au coliseum

Siegfried de Wagner au Coliseum

La nouvelle production du Siegfried de Wagner, par Phyllida Lloyd au Coliseum de Londres, est une partie de la Tétralogie qui est exécutée actuellement par l’ENO (English National Opera). L’Or du Rhin et La Walkyrie ont été donnés la saison dernière, et Le Crépuscule des Dieux sera donné en première au début de l’année prochaine. La production de Lloyd est résolument placée dans le monde contemporain, ce qui éclaire la partition ...
Perelà de Pascal Dusapin

Perelà de Pascal Dusapin à Montpellier

Un étranger parmi nous « Pourquoi ma passion pour l’opéra ? C’est pour moi le meilleur moyen de rendre ma pensée » déclare Luigi Dallapiccola dans ses Notes sur l’Opéra contemporain. Pascal Dusapin pourrait faire sienne cette formule simple. Son parcours est celui d’un compositeur discret, pudique, en tout cas l’un des plus doués de sa génération (lire à ce sujet l’entretien de Bruno Serrou ainsi que sa relation de la création de Perelà, ...

Pascal Dusapin ou le Christ de fumée

James Conlon / Peter Mussbach Pour sa troisième création mondiale en six ans, l’Opéra de Paris a su réunir les suffrages. Perelà, Uomo di fumo de Pascal Dusapin (voir l’entretien avec le compositeur, Perelà, Uomo di fumo.) a en effet été chaleureusement accueilli, le compositeur faisant même l’objet d’une « standing ovation » digne d’une star. Dusapin, qui est à quarante-sept ans l’un des compositeurs les plus célébrés de sa génération, ...