Mot-clef : Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie

Le retour du Postillon de Lonjumeau à l’Opéra-Comique

Le retour du Postillon de Lonjumeau à l’Opéra-Comique

Créé en 1836 à l'Opéra-Comique, Le Postillon de Lonjumeau, qui revient aujourd'hui à Paris, fut un triomphe mondial jusqu'à la fin du XIXe siècle, puis tomba complètement dans l'oubli. Il fallut, pour pouvoir entendre l’œuvre d'Adolphe Adam tout au long des cent années suivantes, rester à l’affût et voyager beaucoup, ne serait-ce que dans la bonne ville de Longjumeau, qui le mit à l'honneur au début des années 2000. Conformément à ...
OryRouen3©JeanPouget

L’Opéra de Rouen révèle Perrine Madoeuf dans le Comte Ory

Bel canto oblige, cette nouvelle production du Comte Ory, par ailleurs peu convaincante, fournit à la jeune soprano Perrine Madoeuf l’occasion d’une brillante interprétation. Dans la droite ligne du Voyage à Reims composé trois ans auparavant, Le Comte Ory de Rossini (1828) tient à la fois de l’opéra comique français et de l’opéra buffa italien. En s’appuyant sur une ancienne légende picarde, son livret, nous narre les assauts du libertin Comte Ory ...
Médée

À Rouen, l’esprit de Médée plane sur les bords de scène

Avec sobriété et puissance, la dernière production de la saison de l’Opéra de Rouen met Cherubini à l’honneur et plonge le spectateur dans d’étranges profondeurs… inconnues ? Médée ! Un nom et tout est dit ! Un nom et tout s’obscurcit ! Personnage ambivalent, comme tout mythe grec. Femme qui pousse à l’extrême les traits du « beau mal », Pandora offerte aux hommes par Zeus en punition, la Médée de Cherubini se découvre bien plus ...
andrea Sanguineti

À Rouen, Andrea Sanguineti mène Mozart et Schubert d’une baguette flamboyante

Une soirée en « do majeur » enlevée, aussi tonique que tenue avec rigueur et enthousiasme par Andrea Sanguineti et les musiciens de l’orchestre de l’Opéra de Rouen, pour une Chapelle Corneille comblée, malgré quelques déceptions à la flûte. À la première impulsion, il n’y a pas de doute, Andrea Sanguineti mène le concert à la baguette. Avec sobriété, conviction, rigueur et précision, le maestro joue les musiciens comme l’organiste son orgue, sans ...
top-left

Ambiance cabaret pour L’Enlèvement au sérail à l’Opéra de Rouen

La mise en scène d’Emmanuelle Cordoliani et la distribution vocale qui ne repose que sur des jeunes chanteurs lauréats du Concours International de Chant de Clermont-Ferrand 2017, ne constituent pas les moindres attraits de cette nouvelle production de L’Enlèvement au sérail de Mozart qui séduit de bout en bout par son dynamisme et sa pertinence. Une fois n’est pas coutume, cette nouvelle production, menée conjointement par le Centre Lyrique Clermont-Ferrand, l’Opéra ...
Kateřina Knĕžiková & Václav Luks

Le Festival de La Chaise-Dieu reprend son cours normal

De Marie-Madeleine à Sainte Cécile, d’Allegri à Duruflé, de La Chaise-Dieu à Brioude, ce sont trente concerts qui ont été proposés aux nombreux spectateurs de la 51e édition du Festival de La Chaise-Dieu. Diversité et qualité sont, comme toujours, les bases de sa programmation. Il est loin, le temps où le piano était la seule vedette du Festival de La Chaise-Dieu. Et pourtant, il est toujours là, au fil des concerts : ...
laurence-equilbey_cop_jana-jocif

Laurence Equilbey dirige Niels Gade à la Cité de la Musique

À peine sorti du Timbre d’Argent à l’Opéra Comique, le chœur Accentus s’attèle à une autre rareté, cette fois danoise, avec la musique de Niels Gade. Laurence Equilbey dirige le concert devant un Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie apte à porter la chaleur de cette musique, tout particulièrement aux violoncelles, très utilisés par la partition. Pour la seconde pièce du concert, la cantate Comala, la distribution profite de trois ...
2017-06-05 10_42_00-IMG_9900_opt

À Rouen, la Bohème en mode sixties

La fin de la saison à Rouen se clôture par La Bohème, le classique des classiques. Dans l'ingénieuse mise en scène de Laurent Laffargue, la distribution vocale de ce spectacle se révèle homogène et somme toute de belle qualité alors que l’Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie, sous la baguette de Leo Hussain, dépeint brillamment tous les accents pucciniens qui font l’extraordinaire succès de cet opéra. « La Bohème ne laissera pas une trace mémorable dans ...

Sonate de Vinteuil & tablette

Double originalité pour un concert qui sera donné le 15 septembre par l’Orchestre de l’Opéra de Rouen dirigé par Yvan Cassar, dans le cadre de la 3e édition du festival Normandie Impressionniste 2016. Première surprise avec ces « Portraits de la Sonate de Vinteuil », production de l’Opéra de Rouen Normandie et NoMadMusic en partenariat avec le Conservatoire à rayonnement régional de Rouen. L’Orchestre de l’Opéra de Rouen ouvrira la cérémonie avec l’hymne ...

Jonathan Heyward, nommé chef assistant au Hallé Orchestra

Grand Prix de direction du concours de Besançon 2015, le jeune chef américain Jonathan Heyward, 23 ans vient d’être nommé chef assistant de la formation de Manchester. Il a par ailleurs été récemment invité à diriger l’Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine, le Prague Symphony Orchestra ou encore l’Orchestre de l’Opéra de Rouen. Il a été formé au Conservatoire de Boston et à la Royal Academy of Music. (d’après The violin channel)
Don Giovanni et Zerlina © Carnuccini

Don Giovanni à Rouen, la modernité féminine contre le traditionnel masculin

Une nouvelle production de Don Giovanni par l’Opéra de Rouen Normandie met l’accent sur les personnages féminins rebelles face aux personnages masculins traditionnels, dans un décor unique représentant un carrefour, au croisement de différentes valeurs. Le metteur en scène Frédéric Roels, qui n’est autre que le directeur artistique et général de la maison, donne une lecture du livret sous l’angle de la confrontation entre deux mondes, ancien et moderne, dans une ...
Conteslune©JPouget6

D’un film à un opéra : Contes de la lune vague après la pluie

Le film culte des cinéphiles Contes de la lune vague après la pluie du cinéaste japonais Kenji Mizoguchi devient un opéra, dont le livret retrace fidèlement l’histoire portée au grand écran en 1953. L’histoire met en scène deux hommes, le potier Genjuro et son beau-frère Tobe qui, au temps des guerres, aveuglés par la gloire et la richesse, oublient et délaissent leurs femmes. Après avoir erré entre deux mondes, réels et ...
Hoffmann©FCarnuccini4

Les Contes d’Hoffmann à Rouen : une véritable déception

Est-il crédible, de nos jours, de proposer sur scène la version Choudens de 1907 des Contes d’Hoffmann ? Est-il possible de se réclamer de celle-ci, en remplaçant de plus les récitatifs chantés par des textes parlés, et en y rajoutant bizarrement l’air de Nicklausse  « vois sous l’archet frémissant » ? L’œuvre ultime d’Offenbach a supporté bien d’autres tripatouillages, et on n’est plus à cela près. Tout au plus regrette-t-on la suppression de beaucoup de ...
ALI BABA

Ali Baba de Lecocq, les quarante voleurs dans le grand magasin

Dire que cet Ali Baba est une oeuvre méconnue frôle l’euphémisme : créé en 1887 dans le cadre du fastueux Alhambra de Bruxelles, repris dans l’indifférence à Paris lors de l’Exposition universelle de 1889, l’ouvrage n’entre qu’aujourd’hui au répertoire de la Salle Favart (en coproduction avec l’opéra de Rouen). Est-ce sa place ? Pas si sûr. Car cette opérette opulente - ou, plutôt, cet « opéra comique », pour lui rendre son appellation véritable, ...
Damnation de Faust à l'Opéra de Rouen - photo Vincent Ferron

La Damnation de Faust à Rouen ? Jugez par vous-même !

C’est avec la Damnation de Faust que l’Opéra de Rouen ouvrait sa saison, avec comme heureuse particularité que la dernière représentation du 8 octobre était retransmise en direct sur Culturebox et restera consultable gratuitement pendant un an (voir la vidéo en bas de l’article). Cette coproduction avec l’opéra de Limoges se distingue par une mise en scène qui vise à l’efficacité, structurée entièrement d’une large roue crantée dont les motifs évoquant ...
jfverdier (c) ville de Besançon

Festival de Besançon : deux orchestres pour un Sacre

On ne pouvait regretter que deux choses hier soir au Théâtre de Besançon. D'une part un déséquilibre entre les deux parties du concert, déséquilibre temporel – une première partie d'à peine 30 minutes suivie d'une seconde de près d'une heure – et  que l'acoustique de la salle ne rendait pas justice au volume sonore des morceaux. En même temps, une logique s'y développait : centrée sur le Stravinsky des années 10, ...
lolo_ferrari6

Lolo Ferrari, création mondiale à Rouen

Un opéra sur le destin de la bimbo Lolo Ferrari mis en musique par Michel Fourgon... Non, l'Opéra de Rouen Haute-Normandie n'a pas fait de poisson d'avril en avance. Et c'est très sérieusement que l'équipe exécutive de cette création, venue de Belgique francophone, s'est attelée à adapter pour l'art lyrique le destin d'Eve Vallois, jeune fille de la bonne société de La Baule, devenue Lolo Ferrari, danseuse, chanteuse, star du ...
Une bouffe raffinée

Le Nozze di Figaro à Rouen, une bouffe raffinée

 Après un Barbier de Séville intéressant mais inachevé, les Nozze di Figaro s’imposent comme la clé de voûte de la trilogie Beaumarchais proposée par l’opéra de Rouen. Esthétiquement d’abord car l’originalité de la production passe par le décor. Cadres, portes, fenêtres et accessoires mobiles sont utilisés avec plus de faste encore que dans le Barbier. On joue sur les dimensions ostentatoires, le détail luxueux, le vide et la lumière, et on ...
Cadre recherche tableau

Cadre recherche tableau

Il Barbiere di Siviglia Le Barbier de l’Opéra de Rouen réunit de nombreux atouts. Avec ses voix de caractère, son décor intelligent, un chef racé et un orchestre ductile, il n’a manqué que peu de chose pour parvenir à un résultat de rêve. L’intelligence du décor est un des moments forts de cette production qui sait investir et ses fonds et son imaginaire : portes, fenêtres et lumières suggèrent les différents espaces avec ...
Le péril jeune

Albert Herring, le péril jeune

Derrière ce nom un peu curieux (Albert Le Hareng... ) se cache une célèbre nouvelle de Maupassant, Le rosier de Madame Husson, transposée par Britten dans son Suffolk natal. Dans son troisième opéra, créé au festival de Glyndebourne en 1947, Britten reprend la figure de l’individu isolé face à la société, comme dans Peter Grimes, et aborde le thème de l’innocence soumise à la tentation, qu’il développera dans Le tour ...
Viva Despina, che sa servir

Viva Despina, che sa servir

Così fan tutte En ouverture de sa nouvelle saison et d’un cycle «1789» consacré aux musiques de la Révolution, la Cité de la Musique donnait en concert un Così tout droit venu de Rouen. A contre-courant de l’actuelle doxa baroqueuse, la lecture très classique du directeur musical de l’Opéra de Rouen surprend avec des tempi bien lents dans lesquels s’enlisent d’interminables quintette «Di scrivermi ogni giorno» et trio «Soave sia il ...
Les amours de Bastien et Bastienne

Les amours de Bastien et Bastienne

Des amours Initiatiques Donner une version redimensionnée de Bastien et Bastienne, aurait pu être très périlleux et controversé. Mais il faut bien avouer que pour qui ne connaît pas ce singspiel du premier âge mozartien, il est sans doute bien difficile de faire la part de la pièce proprement dite et des adjonctions extraites d’autres compostions du jeune salzbourgeois. Le plan tonal initial de l’œuvre à été respecté de bout en ...
Un vaisseau fantôme inspiré par la sobriété

Un vaisseau fantôme inspiré par la sobriété

La force fragile S’il est aisé de faire des choix d’interprétation pour certaines œuvres, on ne peut pas dire que ce soit vraiment le cas pour le Vaisseau Fantôme. Le chef d’orchestre, comme le metteur en scène, se trouvent souvent prisonniers d’une habitude interprétatrice, de clichés issus de vieilles traditions. Pourtant, Oswald Sallaberger et Alain Garichot ont résolument tranché : le Vaisseau Fantôme est un poème symphonique dans lequel le vaisseau n’est ...
Eclatant Puccini

Eclatant Puccini

Madame Butterfly La salle est plongée dans l’obscurité, le rideau n’est pas encore levé lorsque, clairs et sonores, les premiers accords de Madame Butterfly jaillissent, impétueux, du silence qui les contenait. Ouverture franche qui saisit le public pour ne plus le lâcher une mesure jusqu’au dernier accord étouffé, comme happé par le silence dramatique qui reprend ses droits, ensevelissant la pauvre Cio-Cio-San poignardée par son espérance trompée, que le rideau sans ...
Mozart invité à l’inauguration du Théâtre des Arts

Mozart invité à l’inauguration du Théâtre des Arts

Così fan tutte Così fan tutte ! Si elles pouvaient effectivement toutes faire de même, ces voix d’artistes, et atteindre la beauté et la profondeur de ce que nous ont livré Guylaine Girard, Patricia Fernandez, James Oxley, Boris Grappe, Eric Martin-Bonnet et Virginie Pochon lors du premier concert que donnait vendredi 23 juin 2006, l’opéra de Rouen pour inaugurer sa nouvelle cage de scène ! Le public, toujours aussi fidèle, après une saison ...
Le dernier rêve d’un condamné

Le dernier rêve d’un condamné

Zaïde de Mozart Dans le cadre de la thématique Mozart / Lachenmann déclinée par la Cité de la Musique du 11 au 21 janvier, l’Orchestre de Rouen/Haute Normandie dirigé par Oswald Sallaberger était sur la scène de la salle des concerts pour interpréter, ce dimanche 15 janvier, Zaïde de Mozart mise en espace par Emmanuelle Cordoliani. Composée entre 1779 et 1780, l’œuvre restée inachevée n’est découverte par Constance, la veuve de ...
Les rapports en déséquilibre

Tosca à Rouen, les rapports en déséquilibre

Cette nouvelle Tosca, en coproduction avec le Grand Théâtre de la ville de Luxembourg, nous permet d’entendre de jeunes voix qui ne manquent pas d’intérêt, et dont il faudra suivre à l’avenir la carrière. Le soprano belge Hélène Bernardy, avec une voix généreuse, bien conduite et à l’aise sur toute la tessiture de ce rôle exigeant, s’investit éperdument dans un rôle où le drame, inexorable, s’accomplit d’instant en instant. La ...