Mot-clef : Orchestre de l’Opéra des Flandres

Les P+¬cheurs de perles (c) Annemie Augustijns 1

Les Pêcheurs de perles en maison de retraite

Pensionnaires d'une maison de retraite, les protagonistes de l’opéra de Bizet revivent les grands moments de leur passé. Réussite mitigée, en raison notamment de certaines faiblesses vocales. On le sait, l’histoire des Pêcheurs de perles est celle d’une longue remémoration. Deux « amis d’autrefois », Zurga et Nadir, évoquent leur amour de jeunesse pour une femme inaccessible, Leïla, laquelle à son tour se rappelle ses émois d’antan : « Comme autrefois, ...
les bienveilantes 2

À Anvers, les Bienveillantes d’Hèctor Parra, opéra (e)sc(h)atologique

La création très attendue du nouvel opéra d’Hèctor Parra Les Bienveillantes sur un livret de Händl Klaus d’après le roman de Jonathan Littell, et dans la mise en scène de Calixto Bieito, nous a laissé une impression mitigée.  Métamorphoser l’épais et controversé roman de Jonathan Littell en un livret d’opéra de trois heures tient de la gageure. Les Bienveillantes, ainsi titré dans le lointain souvenir des Euménides de l’Orestie selon Eschyle, ...
Cardillac à Anvers : les diamants sont éternels

Cardillac à Anvers : les diamants sont éternels

Ironie du sort, le sinistre destin de l’orfèvre-joailler fou obsédé par ses créations est donné en première à Anvers, capitale mondiale du diamant, plus d’une fois évoquée obliquement par Guy Joosten dans sa sobre et efficace mise en scène. L’Opéra des Flandres, sous la houlette  de Bart Van der Roost et d’Aviel Cahn, et en coproduction avec l'Opéra d'Oviedo, continue d’explorer avec fruit le répertoire  germanique dit "dégénéré" de l’entre-deux-guerres. ...
Falstaff

Christoph Waltz met en scène Falstaff pour l’Opéra des Flandres

Pour les raretés comme pour les ouvrages célèbres, l’Opéra des Flandres sait réunir les meilleures équipes musicales et scéniques. Ainsi après le rare Duc d’Albe de Donizetti, l’Opéra d’Anvers clôture l’année sur un magnifique Falstaff, l’occasion d’offrir une seconde mise en scène au célèbre acteur Christoph Waltz, tandis que la musique est portée en fosse par l’excellent Tomáš Netopil et sur scène par tous les artistes, sans exception. Le dernier opéra ...
Albe_3

Avec le Duc d’Albe de Donizetti, Gand chante en français

Pour tout amateur de bel canto ou de grand opéra français à la recherche d’ouvrages sortant des sentiers battus, l’Opera Vlaanderen a reprogrammé Le duc d’Albe de Donizetti en langue originale. Sa création mondiale avait été proposée par cette même institution flamande en 2012, soit plus de 170 ans après la commande de l’Opéra de Paris pour laquelle Donizetti avait commencé à composer cet opéra. Les opéras posthumes ne sont pas ...
Das Wunder der Heliane

Le Miracle d’Héliane de Korngold à Gand

Toujours aussi dynamique, l’Opéra des Flandres ouvre sa saison avec une rareté : Das Wunder der Heliane d'Erich Wolfgang Korngold. Le livret peu dramaturgique est développé avec difficulté par la mise en scène de David Bösch, tandis que la musique est à l'inverse superbement défendue par l’équipe musicale présente en fosse et sur la scène. Alors que des six opéras d’Erich Wolfgang Korngold seul Die Tote Stadt retrouve régulièrement de nouvelles ...
chaya-czernowin-Photo-Schott-Promotion-Astrid-Ackermann

Infinite Now de Chaya Czernowin en création française à la Cité de la musique

Donné en version de concert sur le plateau de la Cité de la musique dans le cadre de Manifeste, l'opéra Infinite Now de la compositrice israélienne Chaya Czernowin créé l'événement. Le pari est certes risqué pour la compositrice, présentant au public privé de mise en scène un spectacle d'une durée de deux heures trente sans entracte. Mais l'opéra ne souffre d'aucune longueur. Situant l'auditeur an centre de l'espace scénique grâce ...
Agrippina

L’univers impitoyable d’Agrippina à Anvers

L'Opéra des Flandres a eu raison de reprendre un des spectacles les plus inspirés de la metteuse en scène Mariame Clément, l'Agrippina de Haendel créé in loco en 2012, en coproduction avec l'Opéra d'Oviedo. Ann Hallenberg et Tim Mead sont les joyaux d'une vision rehaussée par la direction ba-rock de Stefano Montanari. S'il n'est pas le plus foisonnant en tubes (du type Ogni vento ou Se voi pace), le quasi-pasticcio Agrippina, ...