Mot-clef : Patrick-Marie Aubert

Maria Stuarda au TCE : pour un répertoire honorable

La coproduction du Royal Opera House, du Gran Teatre del Liceu et du Polish National Opera de Maria Stuarda arrive à Paris, avec une distribution différente de celle de Barcelone. La ...

Patrick Marie Aubert remercié de l’Opéra national de Paris

Dès son arrivée à l'Opéra national de Paris de sensibles progrès s'étaient fait entendre dans le choeur de cette maison. Cinq ans plus tard les forces chorales de la première ...

Les Puritains investissent la Bastille

Cette première de I Puritani a été très applaudie par le public de l’Opéra Bastille. Etait-ce par le retour en grâce d’une œuvre qui n’avait jamais été donnée à l’Opéra ...

Aida à Paris, l’esclave prend la Bastille, ou l’inverse

Avouons-le, la rumeur nous avait alléché : ce n’est pas tous les jours qu’une répétition générale se fait huer par son public d’invités ! On s’attendait donc à quelque relecture bien saignante, ...

Verdi vs Wagner avec le Choeur de l’Opéra de Paris

Si Wagner est largement fêté cette saison avec le Ring doublé de Jordan / Krämer, la  célébration de Verdi est plus discrète à l'Opéra de Paris. Certes Aida quittera enfin ...

Renée Fleming, Arabella sans risques mais sans étincelles

L’Arabella de Richard Strauss et Hugo von Hofmannstahl prend sa source en 1927 lorsque le compositeur suggère à son librettiste favori « un petit travail intermédiaire en un acte » ...

Paris, un Wagner de haut niveau

Cette reprise de la production de Robert Carsen du Tannhäuser de Wagner dans sa version de Paris, avait l’avantage de présenter une nouvelle distribution, et on n’eut pas à s’en ...

Angela Denoke époustouflante dans Kat’a Kabanová à Bastille

Janáček est une valeur montante à l’Opéra de Paris, et il était temps ! Après L’Affaire Makropoulos et la Petite Renarde rusée plus récemment, voici donc Kát’a Kabanová, une œuvre aux ...

Francesca da Rimini à Bastille : En fermant les yeux III

Francesca da Rimini, issue du romantisme finissant, est une œuvre fragile. La musique délivre d’innombrables beautés, étincelant au milieu de moments plus convenus et d’indéniables longueurs. On n’y sent pas vraiment ...

Un Mathis der Maler événement à Bastille

Incontestable soirée événement à Bastille avec cette double première constituée à la fois par l’inscription du chef-d’œuvre lyrique de Paul Hindemith au répertoire de l’Opéra de Paris, et par les ...

Incarnations de haut niveau pour le Vaisseau Fantôme à Bastille

Cette soirée consacrée au Vaisseau fantôme, 137ième représentation de l’œuvre à l’Opéra de Paris et 24ème dans cette mise en scène signée Willy Decker (régisseur du Eugène Onégine également à ...

Onéguine à Bastille, le passé, toujours le passé, …

Les trois premières productions (toutes des reprises) de cette saison de l’Opéra National de Paris provoquent toutes le même questionnement : quelle est la ligne artistique voulue par Nicolas Joel ? Nous savions ...

Don Carlo à la Bastille : tout est dans l’austère

Austérité, toute la scénographie de ce Don Carlo réside dans ce mot. Des décors réduits à une simplicité efficace, une mise en scène statique à en perdre toute dimension théâtrale ...

Schumann lyrique par le Chœur de l’Opéra National de Paris

Le Chœur de l’Opéra National de Paris en concert, seul, voila qui n’est pas courant. Après tout, pourquoi pas ? Le nouveau chef de chœur de la maison Patrick-Marie Aubert confiait dans ...

Patrick-Marie Aubert, chef de choeur

ResMusica : Le lyrique est une deuxième carrière. Comment vous êtes vous retrouvé dans les forces musicales du Ministère de la Défense ? Patrick-Marie Aubert : Au départ j’ai une formation de chef d’orchestre. ...

Andrea Chénier à Paris : en fermant les yeux…

Andrea Chénier enfin au répertoire de l’Opéra National de Paris ! Dans la capitale, seul l’Opéra-Comique avait osé programmer cette œuvre dans un passé lointain – et en français. A l’instar d’Adriana ...

Andrea Chénier : tutta forza vers l’échafaud !

Etrange ouvrage que cet Andrea Chénier assez mal aimé et peu représenté en France ! Le sujet de la Terreur y est certainement pour quelque chose, dans l’horreur qu’elle impose. Mais ...

Quella buona perla di Suzanna !

En tout point classique, impeccablement mise en scène dans des décors superbes, cette production du Capitole a ravi un public venu nombreux au point d’afficher complet. C’est Da Ponte et Mozart ...

Le Don José de Marcelo Álvarez sauve Carmen à Toulouse

Voici donc enfin, dix ans après, la reprise tant attendue de cette Carmen qui avait vu le triomphe de Béatrice Uria-Monzon. La mise en scène de Nicolas Joël, très sobre, ...

Così fan tutte au Théâtre du Capitole : Tutto nel mondo è burla !

C’est peu dire que Così fan tutte réunit toutes les ambiguïtés de la représentation de la nature humaine : théâtre des apparences où se jouent toutes les passions amoureuses - factices ...

Don Carlo ouvre la saison toulousaine

Ouverture de saison en fanfare avec ce Don Carlo très attendu - l’œuvre n’avait pas été donnée à Toulouse depuis 1984 - et succès certain : le spectacle était affiché complet ...

L’Europe galante avec la Rondine

Accentuant l’élégance parisienne de cette Rondine, Nicolas Joël a placé sa mise en scène sous le signe de la somptuosité, opposant décors Art Nouveau et robes hautes des années folles, ...

Le « Coq d’Or » de Rimsky Korsakov en version de concert au Capitole

La Fiancée du Tsar à Bordeaux, le Coq d’Or au Châtelet l’année dernière, repris cette année à Toulouse : les opéras de Nikolaï Rimski-Korsakov semblent entrer enfin au répertoire. Peut-être est-il ...

Louis Aubert, l’homme de « la forêt bleue »

Mince, le profil aigu, vif et léger, homme de toutes les virtuosités pianistiques, des déchiffrages les plus périlleux, toujours prêt à d’abondantes dissertations sur la musique, orchestrateur hors pair, Louis ...

Le Coq d’Or chante les louanges du soleil nantais

Un dimanche rempli d’un soleil éclatant dans un ciel bleu azur souhaitait la bienvenue à cette troisième représentation, en création nantaise, du « Coq d’Or » de Nikolaï Rimski-Korsakov, à ...

Manfred Gurlitt, les Soldats et La Belle endormie

Avec « Les Soldats » de Manfred Gurlitt, l’Opéra de Nantes renouvelait, le 16 janvier, ce qui est désormais une tradition clairement établie de favoriser un répertoire en devenir, mésestimé ...