Mot-clef : Roberto Saccà

LauréatsConcoursGenève.01

Concerts des lauréats du Concours de Genève

Résultat contrasté pour ces évènements qu’imagine le Concours de Genève afin de présenter quelques-uns de ses lauréats passés. Si les talents d’alors se sont parfois affirmés, certains n’ont pas confirmé l’espoir qu’ils avaient suscité lors de leurs succès au concours. Victoria Hall, le 23 novembre 2017 Un public qui applaudit en rythme au moment des saluts. Peut-être n’a-t-on pas entendu de la même manière cet Orchestre de la Suisse Romande bruyant, sans ...
Rheingold 2017_Tankstelle-1

L’Or noir du Rhin à Bayreuth : Wotan en Amérique

En ces temps d’extrême consensualité, le Festspielhaus est un des rares endroits au monde où les huées les plus décomplexées peuvent cueillir à chaud une production. C’est ce qui arrive une fois encore au Ring pourtant virtuose de Frank Castorf qui, au bout de cinq ans, ne sera pas parvenu à convaincre (on pouvait se procurer des places cinq minutes avant le début de chaque représentation, alors que résonnait le ...
tudor mahler nott

Un Chant de la Terre rugueux et lyrique par Jonathan Nott

Pour Gustav Mahler, au cours de l’année 1907, s’accumulèrent une série de mauvaises et tragiques nouvelles accentuant les affres d’une vie faite de luttes et de sacrifices. Tour à tour le maestro fut poussé à la démission de son poste de directeur de l’Opéra de Vienne, frappé cruellement par la disparition de sa fille chérie à l’âge de cinq ans et terrassé  par l’annonce d’un terrible diagnostic l’assurant condamné à court ...
IDOMENEO_03_MG_6205_(c)AnnemieAugustijns_web

Idomeneo, un conte pour grands enfants par David Bösch à Anvers

Déjà mis en scène par David Bösch en 2013 à Bâle, la mise en scène de cet Idomeneo revient en terres flamandes sous la direction de son assistante Barbora Horáková Joly. Ce qui peut être une découverte pour les uns sera pour les autres l'occasion d'approfondir la connaissance d'une des scénographies les plus originales du moment. Loin d'une exhaustivité conservatrice, on sait gré aux coupes d'usage de se fondre dans une vision ...
boesmans_cypres

Reigen de Philippe Boesmans

On se doute bien qu’en ces temps de mutations du marché du disque, la publication d’un opéra contemporain, créé en 1993, serait une aventure risquée pour un label. Mais, grâce au téléchargement, Cyprès, met à disposition des mélomanes l’un des piliers de la littérature lyrique des trente dernières années : Reigen de Philippe Boesmans. Edité à l’origine chez Ricercar, ce coffret avait rapidement disparu des étals des disquaires. Pourtant, en matière ...
La passagère de Weinberg, l’opéra clandestin

La passagère de Weinberg, l’opéra clandestin

Un an avant sa mort, en 1974, Chostakovitch s’enflammait pour la Passagère de Mieczyslaw Weinberg, «écrit avec le sang du cœur» et dont il considérait que le sujet était d’une «extrême actualité». Dans le bonus du DVD réalisé en 2010, le chef Vladimir Fedoseyev donne avec un maître sens du sous-entendu, la raison pour laquelle le Bolchoï n’a jamais monté l’opéra de Weinberg : il ne convient pas «musicalement». Composé en ...
Ariane à Naxos, non, à Zurich !

Ariane à Naxos, non, à Zurich par Christoph von Dohnányi !

Petite merveille du duo Strauss Hofmannsthal, l’Ariadne auf Naxos que nous connaissons aujourd’hui n’en est pas moins l’héritière d’une fausse bonne idée consistant à mêler opéra séria et opéra buffa, ce qui conduisit sans doute à l’échec de la première mouture de l’œuvre en 1912. L’idée géniale fut alors d’ajouter un prologue où seraient mises en scène les raisons du mélange des genres, suivit de la représentation remaniée et raccourcie ...
Deux sopranos pour une Traviata.

Patrizia Ciofi & Noëmi Nadelmann, deux sopranos pour une Traviata

La Traviata Avec cette XVIe édition, le Festival d’Opéra d’Avenches hisse sa position au rang d’incontournable lieu estival de Suisse pour la musique et l’opéra. Tradition dans le choix des œuvres, distribution éclatante, deux atouts qui s’affirment au cours des ans. Entre le rêve d’une scène aussi réputée que celles des festivals transalpins et la réalité helvétique, le bon sens a finalement tranché. L’évidence que la Suisse ne cultive pas une ...
Chanter n’est pas jouer

Rigoletto à Turin, chanter n’est pas jouer

Après le Teatro Comunale de Bologne en 2004, le San Carlo de Naples en 2005, la mise en scène de Giancarlo Cobelli, reprise par Ivo Guerra fait son apparition sur la scène du Regio de Turin. Dès l’ouverture, le rideau se lève sur un Rigoletto seul, prostré dans un cercle de lumière. Solitude de son rang ? Peu à peu, les très beaux éclairages d’Andrea Oliva dévoilent un fond de scène où ...
L’énigmatique cas Lucio Silla

L’énigmatique cas Lucio Silla

Huitième opéra de Mozart, Lucio Silla (1772) est le fruit du succès de Mitridate (1770). Issu d’une genèse délicate suite aux nombreuses défections des chanteurs, Lucio Silla présente de beaux moments, une belle caractérisation des passions et des caractères, mais l’œuvre peine à s’imposer dans son ensemble. Les préoccupations du jeune Mozart étaient alors autres que l’opéra séria historique. La faible discographie de l’œuvre (5 enregistrements en tout) ne comporte pas ...
Daphné, l’opéra vert de Strauss

Daphné, l’opéra vert de Strauss

Difficile de comprendre pourquoi Daphne reste un opéra assez méconnu, quand on pense à la beauté de son final orchestral, sans doute le plus réussi de tous les opéras de Strauss. Toutes les caractéristiques du style musical de Strauss sont par ailleurs présentes, avec une écriture très contrapuntique, des leitmotivs récurrents, une orchestration tantôt dense et luxuriante, tantôt claire et transparente, de nombreux solos de violons, et toujours cette préférence ...
Tchadors, burqas, moucharabiehs, turbans et babouches un Barbier orientaliste

Tchadors, burqas, moucharabiehs, turbans et babouches un Barbier orientaliste

“Depuis la mort de Napoléon, il s’est trouvé un autre homme duquel on parle tous les jours à Moscou comme à Naples, à Londres comme à Vienne, à Paris comme à Calcutta”, écrit Stendhal dans sa « Vie de Rossini ». Avec le Barbier de Séville, le « Napoléon de la musique » livre une œuvre majeure de l’opera-buffa. Créée au Teatro Argentina de Rome le 20 février 1816 sous sa direction, ...
La Traviata du riche

La Traviata du riche

Novembre 2004, réouverture de la Fenice de Venise avec un spectacle qui se veut prestigieux et sélect dont le prix des places avoisinait les 1000 euros. Retour sur le passé car le célèbre opéra de Verdi fut créé en mars 1853 dans l’auguste théâtre de la lagune. Pour cette occasion, la direction propose la version originale de l’œuvre dont le manuscrit a été retrouvé dans les archives du théâtre. Forcément, ...
Triomphe pour Mozart

Triomphe pour Idomeneo

Si, toute provocation mise à part, le Regietheater à l’allemande nous a apporté un regard plus psychologique sur les opéras du passé, s’il nous a permis de percevoir différemment le jeu sur scène d’un chanteur lyrique, actuellement, il est définitivement en train de tourner en rond. Les décors, souvent les plus laids possibles, se ressemblent d’un opéra à l’autre, les éléments scéniques (chaises, tables, radiateurs, valises... ) sont les mêmes ...
Traviata de glace pour Fenice flamboyante

Traviata de glace pour Fenice flamboyante

Radio Télévision : France Musiques / Arte Saluons Arte qui ose ce que les autres chaînes ont oublié depuis longtemps : l’opéra en heure de grande écoute, de surcroît en direct et à partir de 19h, avec dans le temps des entractes, des reportages cousus main en parfaite entente avec le sujet diffusé : ici, une enquête maison de grand style sur la rénovation du théâtre de la Fenice qui nous accueille ce ...

Double Bill à l’Opéra de Paris

Maurice Ravel/Giacomo Puccini Le spectacle Ravel/Puccini que vient de présenter l’Opéra de Paris au Palais Garnier console de bien des ratages vus sur les deux scènes de ce théâtre national. Ces deux œuvres en un acte, datant du début du siècle dernier, ont en commun leur effet comique. L’une, sur un livret de Franc-Nohain, est située à Tolède au XVIIIe siècle dans une boutique d’horloger, à qui Ravel a donné le ...
Cosí fan tutte en habit de lumière

Cosí fan tutte en habit de lumière

Armin Jordan dirige Mozart Créée le 2 mars 1996 sur cette même scène du Palais Garnier, la production d’Ezio Toffolutti du Cosí fan tutte de Mozart est reprise pour la troisième fois en sept ans à l’Opéra de Paris. Ainsi est-il possible de voir en ce mois de juin les trois opéras nés de la collaboration de Mozart avec Lorenzo Da Ponte, puisque, outre Cosí fan tutte à Garnier, sont donnés ...
Cecilia à l’école buissonnière des amants

Cecilia Bartoli à l’école buissonnière des amants

L’Opéra de Zürich est un opéra de troupe ; Liliana Niketeanu, Roberto Saccà, Oliver Widmer sont des habitués de ses productions, souvent cornaquées on le sait par Nikolaus Harnoncourt ; lequel ne manque pas de pousser l’orchestre vers des sommets que celui-ci n’atteint pas toujours… A l’occasion, s’y adjoint Cecilia Bartoli : qu’on se souvienne de certain Orfeo ed Euridice de Haydn (Saccà, Holzmair)… Le chef autrichien est devenu en même temps un ...

Le Barbier de Bagdad

Il Barbiere di Siviglia Pour sa seconde mise en scène lyrique, toutes deux présentées à l’Opéra Bastille, Coline Serreau, comédienne célébrée, cinéaste à succès, avec des films comme Trois hommes et un couffin (1984) et Chaos (2001), dramaturge de renom, avec notamment Quisaitout et Grobêta, Le Salon d’été, signe un réjouissant Barbier de Séville. Réjouissant, à la fois sur le plan spirituel, pétillant de malice, et par son intelligence, car profond ...