Archives de l’auteur : Dominique Adrian

Paavo Järvi, conductor

Brahms version Paavo Järvi à Luxembourg

Un concert parfois stimulant, mais qui reste inabouti. Très active en tournées, la Deutsche Kammerphilharmonie Bremen pose ses bagages à Luxembourg en compagnie de son directeur musical Paavo Järvi, qui la dirige depuis 2004 en complément de ses autres activités, et c’est à Brahms que les musiciens consacrent la totalité de leur programme. Pour le double concerto, c’est à Christian et Tanja Tetzlaff que sont confiées les parties solistes, deux artistes qui, ...
Cojocaru, très belle au bois dormant à l’English National Ballet

Cojocaru, très belle au bois dormant à l’English National Ballet

Dans la version de Kenneth MacMillan, c'est toute une compagnie qui est à l'honneur autour de son étoile. Heureux balletomanes londoniens : tandis que le Royal Ballet propose un nouveau Lac des Cygnes chorégraphié et mis en scène par Liam Scarlett, l'English National Ballet propose La Belle au bois dormant dans la version de Kenneth MacMillan - une version patinée par les ans, qui manque parfois un peu de force, mais ...
wunderzaichen

L’opaque Wunderzaichen de Mark André repris à Stuttgart

Créé à Stuttgart en 2014 et révisé pour cette reprise, cet opéra sans théâtre vaut pour son écriture orchestrale avant tout - et ce n'est pas assez. Attention, métaphysique. Il n’est pas très facile de comprendre ce dont Mark André veut nous parler dans Wunderzaichen, mais il y a un mort qui continue à nous parler après sa mort et qui semble préoccupé par la question des fins dernières. Ce mort, ...
Le Mahler intime et funèbre de Herbert Blomstedt

Le Mahler intime et funèbre de Herbert Blomstedt

Une interprétation personnelle et affirmée de la Neuvième symphonie de Mahler suscite l'enthousiasme justifié du public de Stuttgart. La SWR avait deux orchestres, elle n'en a plus qu'un : on se souvient de la désolation qu'avait provoquée la décision de la radio-télévision du Bade-Wurtemberg de fusionner son prestigieux Orchestre de Baden-Baden et Fribourg, entre autres choses pionnier de la musique contemporaine, et le plus anonyme Orchestre radiophonique de Stuttgart (RSO Stuttgart). ...
Mahler 7, Kirill Petrenko l’intranquille

Mahler 7, Kirill Petrenko l’intranquille

Nationaltheater comble et ovations sonores : Petrenko fait sensation en concert tout autant qu'à l'opéra.  Après Mariss Jansons un mois plus tôt , c’est au tour de Kirill Petrenko d’affronter la Symphonie n° 7 de Mahler devant le public de Munich, et le résultat est sans appel : tout ce que le directeur musical de l’orchestre de la Radio bavaroise ne parvenait pas à construire, à laisser croître, à rendre organique, tout cela ...
9C2A7739

Frank Castorf fait sienne La Maison des morts

Dans le chef-d’œuvre de Janáček, l’Opéra de Munich fait face à une rude concurrence et s’en tire avec tous les honneurs. Depuis la production de Patrick Chéreau au festival d'Aix en 2007 puis en tournée, De la maison des morts occupe dans les programmes des grands opéras du monde une place inédite et bien méritée : après la création à Londres d'une autre coproduction internationale mise en scène par Krzysztof Warlikowski, ...
rosas-mitten-wir-im-leben-sindbach6cellosuiten-c-anne-van-aerschot-mittenannevanaerschot---7jpg

Les suites de Bach, version Queyras/Keersmaeker

Danseurs et musicien offrent un chef-d’œuvre autant émotionnel qu'intellectuel. Au milieu de la vie, nous appartenons à la mort : connue notamment par un texte de Luther mais beaucoup plus ancienne, la phrase choisie par Anne Teresa De Keersmaeker en épigraphe de son spectacle sur les Suites de Bach n'est pas à prendre comme un appel un peu prosaïque au tragique - d'autant que la fin de la phrase est laissée ...
Die fantastischen Fünf
Uraufführungen von Marco Goecke, Katarzyna Kozielska, Louis Stiens, Roman Novitzky und Fabio Adorisio



Foto: © Stuttgarter Ballett

Almost Blue
Chr.: Marco Goecke
Tänzer: Alessandro Giaquinto
© Stuttgarter Ballett

Créations faites maison par le Ballet de Stuttgart

Le talent et l'engagement des danseurs du Ballet de Stuttgart sont là, mais les chorégraphes n'ont guère de pistes nouvelles à proposer. La culture musicale, dans le monde de la danse, n'est pas le bien le mieux partagée. Pour terminer ses deux décennies de direction au Ballet de Stuttgart, Reid Anderson a choisi de consacrer une soirée à des chorégraphes éminemment liés à la compagnie : quatre d’entre eux sont danseurs dans ...
Der Gefangene | Das Gehege
Ein Musiktheaterabend mit Opern von Luigi Dallapiccola und Wolfgang Rihm
in italienischer und deutscher Sprache mit deutschen Übertiteln

Altersempfehlung für Schulklassen
26. April 2018


Musikalische Leitung: Franck Ollu
Regie: Andrea Breth
Bühne: Martin Zehetgruber
Kostüme: Nina von Mechow
Licht: Alexander Koppelmann
Chor: Johannes Knecht
Dramaturgie: Sergio Morabito

Auf dem Bild: "Das Gehege": Ángeles Blancas Gulín (Die Frau), Georg Nigl

Foto: Bernd Uhlig

Le XXe siècle en cage par Andrea Breth à Stuttgart

En rapprochant Il Prigioniero de Dallapiccola et Das Gehege (L'enclos) de Wolfgang Rihm, Andrea Breth affronte la part la plus sombre de l'opéra contemporain. Créé à Bruxelles il y a quelques mois, le diptyque consacré par Andrea Breth au thème de l’enfermement arrive aujourd’hui à Stuttgart, qui en était le coproducteur. La soirée commence avec Il Prigioniero de Dallapiccola, créé en 1949, qui adapte un des Contes cruels de Villiers de ...
Bouleversant Idoménée par David Bösch à Nuremberg

Bouleversant Idoménée par David Bösch à Nuremberg

La prodigieuse mise en scène d'Idoménée par David Bösch était déjà connue, mais les musiciens du Théâtre de Nuremberg font des merveilles. Quoi de plus difficile qu’une bonne représentation d’un opéra de Mozart ? C’est sans doute le répertoire que les grandes maisons d’opéra réussissent le moins, et cet Idomeneo du Théâtre de Nuremberg confirme qu’il vaut souvent mieux, pour ce répertoire, aller voir des scènes moins exposées. En l'espèce, le risque ...
31393916_10156308321247232_814088009522581283_n

Mariss Jansons et la Radio Bavaroise en hérauts de la liberté

De Guillaume Tell vers l'Eroica : le premier concerto de Prokofiev est au cœur d'un beau programme grâce à Frank Peter Zimmermann. Ouverture, concerto, symphonie : la sainte trilogie du concert symphonique est ce soir strictement respectée, mais le concert a malgré tout une grande cohérence, car les trois œuvres au programme ont toutes trois à voir avec le thème de la liberté et de la révolution. L'ouverture de Guillaume Tell commence ...
9C2A2859

Krenek et Ullmann pour les jeunes chanteurs de l’Opéra de Munich

Le Dictateur de Krenek et La cruche cassée d'Ullmann, composés en 1928 et 1942, sont deux facettes d'une même inquiétude politique, peu reflétée par le spectacle proposé. Chaque année, les jeunes chanteurs de l'Opernstudio de l'Opéra de Bavière sont les vedettes d'un spectacle qui bénéficie toujours du même cadre prestigieux, le Cuvilliés-Theater, reconstruction d'un théâtre baroque construit en 1755 par François de Cuvilliés. La courte soirée de cette année (à peine ...

Pour en finir (enfin) avec le Regietheater

Respect devant les spécialistes : il y a des experts qui savent reconnaître le Regietheater, calculer la part de Regietheater dans une mise en scène d'opéra, définir les caractéristiques précises de ce style qu'est, paraît-il, le Regietheater ; mais diable, au fait, qu'est-ce donc que ce mot qui a toutes les aspérités que l'antigermanisme persistant des Français attribue à la langue de Goethe ? Historiquement, le Regietheater est un tournant : ...
pfoto_soldaten 01

Les Soldats de Zimmermann en garnison à Nuremberg

La réussite totale de la soirée tient d'abord à la mise en scène formidable de Peter Konwitschny. Autrefois jugés injouables, Les Soldats de Bernd Alois Zimmermann sont aujourd'hui partout sur les scènes d'opéra, au moins dans le monde germanique : depuis la production d'Alvis Hermanis à Salzbourg en 2012, on a pu le voir à Zurich, à Berlin, à Munich, à Wiesbaden, mais aussi à la Scala et au Teatro Colón, ...
PB_07__Anna_Karenina_Ensemble_c_W.Hoesl

Anna Karénine par Christian Spuck à Munich

La pièce est efficace, les danseurs engagés et élégants : il n'y manque au fond qu'un peu de créativité chorégraphique. Dans les années 1960 et 1970, le ballet narratif a connu une nouvelle jeunesse grâce à des chorégraphes comme John Cranko, Kenneth McMillan ou John Neumeier. Il s'agissait d'abord d'intégrer directement la narration à la danse, au détriment du décoratif et de la géométrie à la Petipa. Et depuis ? Christian Spuck, ...
Jansons Mahler 7

Mahler 7 par Jansons et la Radio Bavaroise

Mariss Jansons offre une lecture un peu sage qui met en valeur les qualités de l'orchestre mais reste à la surface de la partition. En ce printemps, le public munichois ne peut échapper à la Symphonie n° 7 de Mahler : c'est le produit classique de l'absence de coordination entre institutions, mais c'est aussi, après tout, une belle occasion de comparer deux des plus grands chefs d'aujourd'hui. C'est donc l'Orchestre de ...
Fran‡ois Joubert-Caillet_cop_Jean-Baptiste Millot (3)

L’Achéron interprète à Metz les sonates d’Erlebach

Sonates en trio, certes, mais une brillante violoniste attire tous les regards. Quand un compositeur du XVIIe siècle publie un recueil de sonates, il ne peut guère s'imaginer que, plus de trois siècles plus tard, quelques centaines de spectateurs se réuniront dans un silence religieux pour entendre chacune des six sonates, l'une après l'autre, sans même oser respirer quand les musiciens - ici, quatre instrumentistes autour du directeur artistique de l'ensemble, ...
Achterland, Keersmaeker face à son passé

Achterland, Keersmaeker face à son passé

Le Grand Théâtre de Luxembourg accueille Rosas, la troupe d'Anne Teresa De Keersmaeker, dans le cadre d'une programmation de long terme autour de la chorégraphe. Anne Teresa De Keersmaeker aura attendu vingt ans avant de se décider à reprendre Achterland, pièce créée en 1990 sur des musiques d'Ysaÿe et de Ligeti. Ce qui frappe en (re)découvrant cette pièce qu'une captation avait maintenue accessible pendant cette éclipse, c'est d'abord le travail sur ...
Parsifal

Parsifal vu par Calixto Bieito à Stuttgart

La soirée ne laissera pas de grands souvenirs musicaux, mais le complexe travail de Bieito vaut le voyage. Pâques à Stuttgart : la confiserie y a sa place (Don Pasquale), mais les choses sérieuses aussi. L'Opéra de Stuttgart reprend cette année deux de ses productions phares, de celles qui ont marqué l'identité d'une maison connue pour son audace et son ambition artistique et intellectuelle (ce n'est pas un gros mot) : ...
La Calisto ou le retour du baroque à Munich

La Calisto ou le retour du baroque à Munich

Hormis d'admirables Indes Galantes, l'Opéra de Bavière a oublié le répertoire antérieur à Mozart ces dernières années : rien que pour cela, cette Calisto mérite le succès que lui réserve le public. Un peu de nostalgie : il y eut un temps où l’Opéra de Munich faisait des efforts soutenus pour faire vivre le répertoire antérieur à Mozart, avec de nombreux opéras de Haendel et de Monteverdi, sans oublier cette Calisto ; au ...
Don Pasquale
von Gaetano Donizetti
in italienischer Sprache mit deutschen Übertiteln

Altersempfehlung für Schulklassen
25. März 2018


Musikalische Leitung: Giuliano Carella, Marco Comin
Regie und Dramaturgie: Jossi Wieler, Sergio Morabito
Bühne: Jens Kilian
Kostüme: Teresa Vergho
Licht: Mariella von Vequel-Westernach
Animationsfilm: Studio Seufz
Chor: Christoph Heil

Auf dem Bild: Ioan  Hotea (Ernesto),  Enzo Capuano (Don Pasquale),  Ana Durlovski (Norina),  André Morsch (Doktor Malatesta),  Marko Špehar  (Carlotto)

Foto: Martin Sigmund

Don Pasquale à Stuttgart, une sage comédie sérieuse

La soirée est un peu longue, avec un chef trop timoré et une distribution un peu effacée - à une glorieuse exception près. Il y a des répertoires qui suscitent moins que d'autres la créativité des metteurs en scène, et on peut comprendre que Don Pasquale, avec son action un peu lymphatique, ses personnages réduits à des types et ses situations triviales en fasse partie. À l'Opéra de Stuttgart, cependant, c'est ...
Avec Vladimir Jurowski, le GMJO enchante Luxembourg

Avec Vladimir Jurowski, le GMJO enchante Luxembourg

Voir le Gustav Mahler Jugendorchester (Orchestre des Jeunes Gustav Mahler), fondé il y a trente ans par Claudio Abbado, est un enchantement toujours renouvelé. Comme tout orchestre, tous ses concerts ne sont certes pas toujours au même niveau, mais l'admiration et l'optimisme que suscite l'enthousiasme des jeunes musiciens, promotion après promotion, est une nourriture précieuse pour le mélomane sans cesse agressé par les sombres prévisions des déclinologues. Et cet orchestre d'élite attire ...
Press_Photo

Douleurs sacrées par Vox Luminis à Metz

Vox Luminis, un des meilleurs ensembles vocaux d'aujourd'hui, défend avec éclat un répertoire sacré toujours trop méconnu. Fondé en 2004 par son directeur artistique Lionel Meunier, l'ensemble vocal Vox Luminis a acquis une réputation sans pareille dans le répertoire qui est le sien (la musique vocale de la Renaissance à l'époque de Bach), avec une prédilection pour le répertoire a cappella, ou accompagné du simple continuo. Pour ses débuts à l'Arsenal ...
Inoubliable Requiem de Brahms par Haitink à Munich

Inoubliable Requiem de Brahms par Haitink à Munich

En pleine possession de ses moyens, Bernard Haitink offre un nouveau sommet musical au public munichois. Le concert de Bernard Haitink avec l'Orchestre symphonique de la Radio Bavaroise revient chaque année avec une régularité métronomique ; ce n'est pas ce qu'on appelle une rencontre inédite, mais le triomphe tout aussi prévisible à la fin du concert ne doit pas faire illusion : si l'événement est prévisible, la richesse musicale et émotionnelle, ...
LM0A2191

Les Vêpres siciliennes à Munich, beaucoup de bruit pour rien

Pendant que chanteurs et orchestre se soucient d'abord de produire des décibels, la mise en scène joue plus noir que noir, sans penser à diriger les chanteurs. Y a-t-il une loi des séries ? Ces Vêpres siciliennes, qui prennent place dans un louable effort de l’Opéra de Bavière pour explorer les recoins du répertoire français, sont la troisième nouvelle production de la saison, après des Noces de Figaro fort grises et un ...
Lunea de Heinz Holliger ou la poésie des dernières paroles

Lunea de Heinz Holliger ou la poésie des dernières paroles

Autour du poète romantique Nikolaus Lenau, et autour de Christian Gerhaher, Holliger crée un théâtre musical aussi délicat qu'émouvant. Il était là, heureusement ; quelle triste unanimité aurait sinon régné dans cette première très attendue ! Merci donc à lui, le hueur solitaire, convaincu mais pas très en voix, qui a eu peine à attendre la dernière note pour, enfin, s'exprimer : tel Donner à la fin de L'Or du Rhin, ...
2018_03_02_Fille_Summerscales_Acosta(3)_cHoesl

La Fille mal gardée ou Londres à Munich

Deux solistes brillants pour éclairer une représentation sans panache. Tout n'est donc pas russe dans le "nouveau" Ballet national de Bavière créé par Igor Zelensky lorsqu'il en a pris la tête en 2016 : non seulement il a fait entrer au répertoire Alice au pays des merveilles de Christopher Wheeldon, mais voilà qu'il reprend aussi La Fille mal gardée d'Ashton, entrée au répertoire de la troupe en 1971 après avoir vu ...

Heinz Holliger version musique de chambre à Zurich

En prélude à la création de son opéra Lunea, les musiciens du Philharmonia Zürich dressent un portrait d'un musicien exigeant et généreux. Heinz Holliger est un musicien discret, qui n’a jamais servi de chef de file ni voulu frapper fort en créant des œuvres à sensation. Il faut aimer la nuance, la délicatesse, l’impalpable pour aimer cette musique qui se sert de ces moyens pour aborder des univers intellectuels et émotionnels ...
Oper Zürich - Parsifal - 2018
© Danielle Liniger

Parsifal à Zurich, Kundry et Gurnemanz

Une mise en scène trop clinquante laisse toute sa place à la musique - Nina Stemme et Christof Fischesser avant tout. Inscrire Parsifal dans le temps long de l’histoire allemande, en voilà une idée féconde. Stefan Herheim l’avait fait à Bayreuth en 2008, avec son goût coutumier pour la multiplication de détails signifiants ; Claus Guth ne s’en est pas privé pour cette production, créée à Barcelone puis à Zurich en 2011 ...
Muenchner_Philharmoniker__Valery_Gergiev__Helene_Grimaud_credit_Hans_Engels

Gergiev et Grimaud à Munich, festival de couleurs

Un concerto de Beethoven passionnant, un Petrouchka inhabituel : Valery Gergiev ne fait rien comme les autres, et cette fois, avec un plein succès. Tout fraîchement confirmé dans son poste de directeur musical des Münchner Philharmoniker (jusqu'en 2025), Valery Gergiev partage les esprits, ceux du public munichois, ceux de la critique, et même ceux des musiciens de l'orchestre. En entendant, pour entamer le concert, les Symphonies d'instruments à vent de Stravinsky ...