Archives de l’auteur : Dominique Adrian

01_bph_rattle_simon_haenel

Mahler trop lisse par Simon Rattle à Berlin

Est-ce l'ombre de Claudio Abbado ? Simon Rattle ne parvient pas à faire vivre la Septième symphonie de Mahler. Juste avant de partir en tournée américaine, l’Orchestre philharmonique de Berlin donne le second de ses programmes de tournée, qui comme le premier donné la veille ne comporte aucun soliste. Ce concert-ci, déjà donné par l’orchestre à Berlin et dans une tournée européenne à la fin de l’été, attire comme la veille ...
02_berliner-philharmoniker_c_bph-stefan-hoderath_quer

Musiques viennoises version Rattle à Berlin

Une soirée viennoise pleine de contrastes pas toujours convaincants à la Philharmonie de Berlin. La Onzième symphonie de Mahler, vraiment ? C'est ainsi que Simon Rattle, au début du concert, a présenté la série de pièces pour orchestre de Schoenberg, Webern et Berg qui constituait la première partie de son programme, donné à Berlin une seule soirée avant de partir en tournée en Amérique du Nord pour une quinzaine de jours. ...
elektra_050

Berlin : Elektra, Herlitzius, Chéreau

Historique, toujours historique : musicalement et scéniquement, Elektra vue par Chéreau est un triomphe à Berlin comme ailleurs. Il y a trois ans que cette ultime production de Patrice Chéreau bouleverse le monde lyrique, à Aix d'abord, en DVD peu après, récemment au Met et à Helsinki. Avant-dernier des coproducteurs initiaux à accueillir la production, la Staatsoper de Berlin en affiche seulement cinq représentations cet automne, avec une distribution très proche ...
julian-pregardien-2

Julian Prégardien, trop sage héros haendelien

Julian Prégardien défend le Haendel anglais dans un récital un peu fade. À force d'évoquer la Philharmonie, on finit par oublier que Berlin possède avec le Konzerthaus une autre salle de concert d'importance, certes moins grande et moins prestigieuse par son architecture (le bâtiment précédent ayant été largement détruit en 1944, la RDA finissante a attendu 1984 pour le reconstruire, avec un goût certain pour le trompe-l’œil historiciste), mais qui offre ...
La Favorite à Munich, une rareté magnifiée par Elīna Garanča

La Favorite à Munich, une rareté magnifiée par Elīna Garanča

Une œuvre théâtralement impossible, bien servie par quelques chanteurs d'exception. Depuis que Nikolaus Bachler en a pris la tête, l’Opéra de Bavière a suivi avec constance la piste de l’opéra français et surtout italien de la première moitié du XIXe siècle qui n’était guère sa spécialité : certes, Edita Gruberova avait détenu pendant de longues années une sorte d’exclusivité sur quelques titres de bel canto, mais c’était bien tout. Quelques mois à ...
_mg_7196

À Munich, Afkham et Lupu serviteurs de la musique

David Afkham est un jeune maestro, mais un vrai maître, qui préfère la musique aux grands effets. Lorsqu’en 2010 David Afkham gagna le tout nouveau concours de jeunes chefs d’orchestre du Festival de Salzbourg, une mémorable Dixième Symphonie de Chostakovitch avait clairement fait voir au public que ce premier lauréat allait faire parler de lui pour longtemps. Six ans plus tard, l’œuvre figure à nouveau au programme de son concert à ...
hannigan-gp

Barbara Hannigan, soprano pas encore chef

Barbara Hannigan ne convainc que vocalement pour un concert symphonique à l'Opéra de Munich. Depuis quelques années, la soprano Barbara Hannigan s’essaie à la direction d’orchestre : sa réputation méritée d’intrépide exploratrice du répertoire moderne et le fait qu’elle offre son talent de chanteuse en même temps que ses compétences de chef l’ont conduite à la tête de nombreux orchestres dans le monde entier. Pour ce concert symphonique à l’Opéra de Munich, ...
brso-sk-padmore

Baroque et Britten, Mark Padmore à la Radio Bavaroise

D'un répertoire à l'autre, Padmore est un maître du mot chanté. Mark Padmore est aujourd'hui, avec Ian Bostridge, le plus brillant représentant de la riche tradition britannique de ténors dont Peter Pears est en quelque sorte la figure tutélaire : des musiciens intelligents, dont la carrière passe au moins autant par le concert que par la scène, et qui savent accorder au texte une place fondamentale. Dans le cadre d'une résidence ...
Il barbiere di Siviglia

Bob Dylan chante Rossini à Berlin

Moderne ? Non, clinquant. Le Barbier de Séville version boulevard hype à Berlin. Ceux qui étaient jeunes il y a cinquante ans l’auront reconnu à la première seconde : c’est le jeune Bob Dylan lui-même (Tansel Akzeybek) qui, accompagné à la guitare électrique, susurre avec tous les maniérismes du temps (le sien, pas le nôtre, ni celui de Rossini) la sérénade du comte Almaviva (et la vidéo ira bien sûr ensuite sur Youtube). ...
bphil_haitink_081016_003

Bernard Haitink, un souverain à Berlin

Dans un programme idéal, Haitink parvient aux plus hautes sphères de l'exigence musicale. Il y a des orchestres qui connaissent trop leur valeur pour se laisser aller aux caprices des chefs de passage. Et il y a des chefs qui n'ont besoin que de paraître pour mettre ces mêmes orchestres à leurs pieds. Bernard Haitink est de ceux-là, mais, avec son indémodable élégance, il sait en plus laisser aux musiciens la ...
Un Or du Rhin inventif et musical à Karlsruhe

Un Or du Rhin inventif et musical à Karlsruhe

Le Ring en une soirée : beau début pour un nouveau cycle wagnérien à Karlsruhe. En Allemagne, le Ring n’est pas réservé aux grandes scènes à vocation internationale. Pendant qu’en France les édiles de Bordeaux, Nantes ou Lille jugent que leurs administrés peuvent bien, pour ainsi dire, se passer d’opéra, Karlsruhe entame en 2016 sa troisième production du Ring en moins d’un demi-siècle, plus qu’à l’Opéra de Paris. Comme une production fameuse ...
Chailly, Trifonov

Schumann par Trifonov et Chailly, la Scala en tournée à Luxembourg

Chailly souverain, Trifonov stimulant, mais un orchestre milanais encore trop fragile. La Scala, version orchestre seul, se promène en Europe depuis plusieurs semaines : après Salzbourg, Lucerne et Berlin, et avant un concert parisien en compagnie de Martha Argerich, l’orchestre fait étape à Luxembourg pour un concert entièrement consacré à Schumann – de sa période à Leipzig, Riccardo Chailly semble avoir gardé quelque attachement pour le compositeur tutélaire de l’Orchestre du Gewandhaus. ...
Indes galantes 2

Les Indes Galantes vues par Cherkaoui, ailleurs et ici

À Munich, Les Indes Galantes bénéficient d'une production imparfaite avec un orchestre en grisaille, mais essentielle. Jean-Philippe Rameau en Allemagne est encore aujourd’hui une grande rareté. Le théâtre de Nuremberg a récemment accueilli la production toulousaine des Indes Galantes qu’il avait coproduit, mais cette nouvelle production est la première exécution d’une œuvre de Rameau à Munich. On pourrait penser que les grandes tragédies lyriques seraient une meilleure introduction à Rameau que le ...
gerhaher

Raretés schubertiennes par Christian Gerhaher

Christian Gerhaher chantant Schubert à Munich, c’est une sorte d’évidence, mais il faut se méfier des impressions de familiarité. Pour son récital quasi-annuel au Festival d’opéra de Munich, Gerhaher et son pianiste Gerold Huber ont choisi un programme à leur image, qui ne recule pas devant les Lieder les plus connus, mais va aussi chercher dans ceux qui ne figurent dans aucune anthologie, dans toutes les périodes de la courte vie ...
Christoph Prégardien, le roi Idoménée avec Kent Nagano

Christoph Prégardien, le roi Idoménée avec Kent Nagano

Pour une version de concert d'Idomeneo, Kent Nagano et Concerto Köln accompagnent Prégardien père et fils. Pour les plus lettrés, Ingolstadt fut l’une des capitales des ducs de Bavière, qui y fondèrent en 1472 la première université de leurs États ; pour les autres, Ingolstadt est Audi, comme Clermont-Ferrand et Sochaux sont (ou furent) Michelin et Peugeot. La marque automobile affirme sa présence dans la ville de toutes les manières possibles, et ...
Feuriger Engel 04

L’Ange de feu à Munich, le théâtre est en fosse

La production de Barrie Kosky déçoit, mais le théâtre est dans la fosse avec Vladimir Jurowski. Les opéras de Sergueï Prokofiev n’encombrent pas les saisons des maisons d’opéra, même en Russie, ce qui est une négligence coupable ; on peut donc particulièrement se réjouir d’avoir pu voir en une seule saison deux productions fort différentes de L’Ange de feu, l’opéra maudit que Prokofiev n’entendit jamais, et qui pourtant a tant de titres ...
meier

Mahler et les autres : Röschmann et Meier à Munich

Waltraud Meier au sommet de l'art du Lied, Dorothea Röschmann en difficulté. Deux chanteuses, deux pianistes, deux théâtres, mais une même tourneuse de pages et un même cycle de Mahler pour couronner deux soirées successives de Lied dans le cadre du festival d’opéra de Munich, voilà ce que proposait, de manière imprévue, l’Opéra de Bavière ces derniers jours. Le retour de Dorothea Röschmann, huit ans après son dernier Liederabend à Munich, ...
Lucrezia Borgia 1

Lucrezia Borgia à Munich, Gruberova toujours ?

Une Lucrezia Borgia dominée par Alex Esposito plutôt que par la reine Gruberova. Les relations entre Edita Gruberova et l’Opéra de Bavière sont un phénomène unique dans le monde lyrique d’aujourd’hui : des applaudissements sans fin, des salles toujours pleines, des mises en scène taillées sur mesure, et pendant des années une quasi-exclusivité sur le bel canto. Le triomphe pour la chanteuse à la fin de cette Lucrezia Borgia, plus de 45 ...
13640876_10154309272962232_3213564424052071209_o

Quand Anna Prohaska éclipse Yannick Nézet-Séguin

Un Bruckner comme un pensum précédé par l'opéra romantique allemand sous son meilleur jour. Une trop courte première partie suivie d'un long, très long épilogue : ce n'est pas ainsi, sans doute, que le mélomane consciencieux lira le programme de ce dernier concert d'abonnement de la saison de l'Orchestre de la Radio Bavaroise, et certainement la Symphonie n° 7 de Bruckner n'a pas mérité d'être rabaissée à un rang d'appendice. C'est ...
c_Felix_Broede_1800-06-ret_0

Nagano et Lugansky en demi-teinte à Munich

Désormais en poste à l'Opéra de Hambourg, Kent Nagano revient à Munich sans parfaitement convaincre. Désormais dirigé par Valery Gergiev, dont la nomination avait suscité des remous, l'Orchestre Philharmonique de Munich termine sa saison d'abonnement avec un programme ambitieux et un chef invité bien connu des Munichois : après avoir dirigé l'orchestre de l'Opéra de 2006 à 2013, Kent Nagano revient régulièrement à Munich pour des concerts, avec les orchestres locaux ...
La Juive 2

Belles images pour une pâle Juive à Munich

La Juive de Jacques-Fromental Halévy à Munich, une soirée bien peu nécessaire pour une œuvre difficile, malgré les belles images de Calixto Bieito. Il y a deux manières possibles de monter La Juive. L'une consisterait à la prendre pour ce qu'elle est, un grand divertissement mondain où la profusion est la qualité suprême. L'autre est extraire du très ambigu livret de Scribe, sans doute un des plus médiocres de l'histoire ...
Kaufmann, Harteros, Terfel, Petrenko dans Tosca à Munich

Kaufmann, Harteros, Terfel, Petrenko dans Tosca à Munich

Une Tosca faite de stars et de musique. Kaufmann, Harteros, Terfel, Petrenko : les noms parlent d'eux-mêmes en ouverture du festival d'opéra de Munich. On reproche souvent aux critiques de trop parler de la mise en scène et pas assez de la réalisation musicale : pour les trois représentations de Tosca données par l'Opéra de Bavière en ouverture de son festival estival, le risque de tomber dans ce travers n'est pas ...
Haitink Mahler 3 BRSO

Bernard Haitink et la Radio bavaroise sur les sommets mahlériens

Bernard Haitink au cœur de son répertoire : la force du neuf sur des sentiers battus. Nous autres mélomanes connaissons beaucoup trop les chefs-d’œuvre du répertoire classique. Les habitués du concert n’en finissent plus de réentendre les symphonies de Beethoven, de Mahler ou de Brahms, et ne parlons pas même des disques ou de la radio qui multiplient encore les redites. Comment retrouver, dans ces conditions, le choc de la première ...
Holliger Gerhaher BRSO

Debussy rencontre Holliger avec la Radio bavaroise

Programme rare et réfléchi pour Heinz Holliger à la Radio bavaroise. Il est rare que les concerts d’abonnement de l’Orchestre de la Radio bavaroise ne soient pas pleins, mais c’est le cas ce soir : sans doute la présence d’une œuvre contemporaine au programme, même sous la direction du compositeur, justifie-t-elle cette abstention. La musique de Heinz Holliger, pourtant, n’est pas la plus difficile qui soit et possède souvent un pouvoir de ...
À Munich, les Maîtres-Chanteurs d’un maître-chef

À Munich, les Maîtres-Chanteurs d’un maître-chef

Scéniquement pas tout à fait aboutis, les nouveaux Maîtres de Munich connaissent la musique. Les Maîtres-chanteurs de Nuremberg, créés en 1868 au Nationaltheater de Munich, sont une œuvre phare du répertoire munichois : pour cette nouvelle production, presque 150 ans plus tard, l’attente était d’autant plus grande que la précédente, réalisée par Thomas Langhoff en 2004, avait si peu convaincu qu’elle avait disparu du répertoire dès 2008. David Bösch, déjà bien connu ...
Reigen

Reigen de Boesmans à Stuttgart, images plates pour musique forte

Un des chefs-d’œuvre de Philippe Boesmans trouve à Stuttgart une réalisation scénique banale. Dans la longue série des opéras du dernier demi-siècle qui, contrairement à un stéréotype très répandu, n’ont pas disparu du répertoire après leur création, les opéras de Philippe Boesmans occupent une place de choix. Pas plus de six œuvres en trente ans ont largement suffi à en faire l’un des plus dignes successeurs de Britten ou de Henze, ...
Blomstedt BRSO 2016

Lidholm éclairé par Wagner et Beethoven, version Blomstedt

Herbert Blomstedt met Ingvar Lidholm à l'honneur dans un programme pas si romantique. Deux grands classiques du répertoire symphonique autour d’une œuvre contemporaine, dans un programme pensé et choisi par le chef même, qui, cinquante ans plus tôt – en 1964 –, en avait assuré la création : on pourrait penser, dans cette structure du concert donné avec l’Orchestre de la Radio Bavaroise dirigé par Herbert Blomstedt, à une manière fort commune ...
Marthaler et Cambreling unis pour de sombres Contes d’Hoffmann

Marthaler et Cambreling unis pour de sombres Contes d’Hoffmann

Les Contes d'Hoffmann sont une affaire sérieuse : belle démonstration à Stuttgart, avec une distribution largement dominée par Eric Cutler. Après sa création à Madrid, le dernier spectacle voulu et pensé par Gerard Mortier parvient à Stuttgart, qui l’avait coproduit, avec une distribution largement renouvelée, mais avec les mêmes maîtres d’œuvre, le metteur en scène Christoph Marthaler et le chef Sylvain Cambreling, directeur musical de la maison et grand spécialiste des ...
BRSO Jansons

Mariss Jansons emmène son chœur à l’opéra

Anniversaire opératique pour un des meilleurs chœurs du monde, celui de la Radio Bavaroise. 1946 : dans la capitale bavaroise encore marquée par les terribles bombardements subis les années précédentes, la radio nationale de l’État libre de Bavière crée un chœur, avant même de se doter d’un orchestre trois ans plus tard. Comme partout en Allemagne, il s’agit de donner une assise culturelle d’avenir pour construire sur les ruines laissées par douze ...
Albert_Herring_Marzo_Carpenter_Nekoranec_c__W.Hoesl__9C2A0760

Albert Herring à Munich, comédie amère

Britten côté comédie pour les jeunes chanteurs du studio de l'Opéra de Munich. On n'a pas fini d'explorer encore et encore les infinies richesses du répertoire lyrique du XXe siècle, mais il faut bien reconnaître que ce n'est pas la comédie qui y tient le rôle principal. Dans l’œuvre de Britten même, ce sont les destins tourmentés des marins Budd et Grimes ou les maléfices du Tour d'écrou qui sont le ...