Archives de l’auteur : Dominique Adrian

rsys_38252_5310c8e4dba8c

Munich, Le Chevalier à la rose inouï de Kirill Petrenko

ResMusica n’avait peut-être besoin d’une critique supplémentaire de la production antédiluvienne du Chevalier à la rose par Otto Schenk : nous l’avons déjà critiquée à Genève, à Vienne, à Munich même, et si elle n’est pas totalement dépourvue de qualités dans le travail des acteurs, son absence de point de vue sur l’œuvre et ses décors toujours plus décrépits ne donnent plus très envie. S’il y avait donc une raison de ...
1966774_10152240932213794_897365608_n

À Munich, le fantôme de Ponnelle joue toujours contre La Cenerentola

C’est mardi gras, et en cet étrange jour semi-férié sur lequel on ne plaisante pas en Bavière, l’Opéra de Munich affiche non sans pertinence un ouvrage du maître du comique lyrique. Une reprise de routine, certes, vendue à un prix modeste pour attirer un public qui ne vient sans doute pas souvent. Il y avait une bonne raison, pourtant, de se déplacer : Lawrence Brownlee est sans nul doute non seulement ...
clemenza  munich 2

À Munich, une Clémence de Titus décorative

Il y a des opéras qui semblent se mettre en scène tout seuls : leurs possibilités scéniques font que même le moins inspiré des artisans de la scène peut trouver matière à réflexion et à action. Ce n’est pas un secret, La Clémence de Titus ne fait pas partie de ces œuvres fortunées ; le problème n’est pas que les metteurs en scène doivent essayer d’échapper à l’Antiquité des péplums, à toges ...

Blanche-Neige à Bâle, le chef-d’oeuvre de Holliger naufragé par la scène

Ils ne se marièrent pas et n'eurent pas d'enfants. La Blanche-Neige de Heinz Holliger, créée à l'Opéra de Zurich en 1998, n'adapte pas le conte traditionnel : c'est un extraordinaire texte de jeunesse du Bernois Robert Walser (1878-1956), que Holliger a utilisé, en l'abrégeant, comme livret de son opéra (on peut le lire en français aux éditions José Corti). Le conte est déjà fini, restent les personnages : le prince ...
Forza 1

Voix fortes pour destins verdiens à Munich

La Force du destin, entre guerre, vengeance et ascétisme, n’est peut-être pas l’opéra le plus adapté à la période des fêtes, mais certaines distributions peuvent aider à faire passer même dans ces conditions le plus mal bâti des grands opéras de Verdi. Pour sa troisième et dernière première verdienne de cette année anniversaire (après Simon Boccanegra et Le Trouvère), l’Opéra de Bavière a adjoint à Anja Harteros et Jonas Kaufmann ...
Die ZauberflöteVon Wolfgang Amadeus Mozart13. März 2004Musikalische Leitung: Uwe SandnerRegie: Peter KonwitschnyBühne und Kostüme: Bert NeumannLicht: Lothar BaumgarteVideo: Philip BußmannChor: Christoph HeilDramaturgie: Juliane  VottelerAuf dem Bild: Gergely Németi (Tamino),  Mitglieder des Staatsopernchors StuttgartFoto: A.T. Schaefer

Konwitschny et la Flûte enchantée à Stuttgart

En ce jour de Noël nous avons pu entendre des diffractions de la Flûte enchantée dans l'un des bastions de la mise en scène lyrique d'aujourd'hui. Peter Konwitschny, metteur en scène méconnu et souvent mal perçu en France, est l’une des figures artistiques les plus marquantes de l’histoire récentes de l’histoire récente de l’Opéra de Stuttgart, qui contrairement aux errances récentes de l’Opéra de Paris a su garder le cap ...
femme sans ombre munich13

Munich, retour sur La Femme sans ombre

21 novembre 1963 : dans le Nationaltheater tout juste rénové, vingt ans après sa destruction, après quinze ans d’inaction et cinq ans de travaux, l’Opéra de Munich célèbre l’arrivée d’une nouvelle ère en donnant La Femme sans ombre de Richard Strauss, dans une mise en scène de l’intendant Rudolf Hartmann, qui avait déjà mis en scène la même œuvre en 1936. 21 novembre 2013 : c’est à Krzysztof Warlikowski que Nikolaus ...
opera munich63

1943-1963-2013: l’Opéra de Munich, passé et présent

Quatre minutes de Nina Stemme et trois minutes de Jonas Kaufmann auraient sans nul doute suffi à remplir les 2100 places de la principale maison d’opéra de Munich, et ce même si cette cérémonie avait été payante. Pourtant, on aurait tort de penser que le grand intérêt montré par le public munichois pour cette cérémonie ne vient que d’un quelconque star power. Au-delà des vingt minutes de musique et des ...
Zauberflöte München2

A Munich, une Flûte enchantée vieille de 35 ans

Elles sont rares, les productions qui dépassent de nos jours 30 ans de carrière : la Flûte enchantée montée en 1978 à l’Opéra de Munich par l’intendant de l’époque, est un de ces témoins du passé. Bien connue par un DVD filmé en 1983, cette production doit son succès perpétué à vrai dire moins au travail scénique d’Everding qu’au rapide défilé qu’avait conçu le décorateur Jürgen Rose dans une esthétique largement ...
SONY DSC

Le Festival de Salzbourg à la croisée des chemins

Salzbourg 2013 est à peine fini qu’il faut déjà songer à l’avenir : le 25 septembre prochain, le conseil d’administration du Festival choisira le successeur d’Alexander Pereira, deux ans après son entrée en fonction pour un mandat de cinq ans qu’il abandonnera à la fin de l’édition 2014, deux ans avant le terme. Ce genre de ruptures de contrat n’est pas exceptionnel dans le monde de la culture ; mais le problème ...
Parsifal munich 2013

Les adieux bavarois de Kent Nagano

Tout est bien qui finit bien : en 2006, les débuts du mandat de Kent Nagano comme directeur musical de l’Opéra d'Etat de Bavière n’avaient pas été paisibles, même si les bravos n’avaient jamais manqué pour lutter contre les huées ; sept ans plus tard, l’hostilité n’a pas totalement disparu, mais la manière dont le public bavarois accueille cette ultime représentation de son mandat montre que le pari est réussi et que ...
gerhaher_jimrakete_sonyclassical

Christian Gerhaher en récital à Munich

Pour la troisième année consécutive, Christian Gerhaher fait l’événement dans la série de Liederabende qui accompagne traditionnellement le Festival d’Opéra de Munich, comme à chaque fois dans une salle complète dès l’ouverture des locations – le plus vaste Nationaltheater serait sans doute tout autant à ses pieds, mais Gerhaher tient à juste titre à chanter dans un théâtre compatible avec l’atmosphère du Lied. Tout autant que lors de son récital Mahler ...
Written on skin © Wilfried Hösl

Admirable Hannigan dans Written on Skin à Munich

Un an déjà. Depuis sa création en juillet 2012, et malgré la déplorable annulation de sa création italienne pour cause de caisses vides (ou d’indifférence à la culture), l’opéra de George Benjamin aura fait le tour de l’Europe, et Resmusica peut être fier d’avoir accompagné ce chef-d’œuvre sur son parcours, d’Aix à Toulouse et maintenant à Munich, en attendant Paris à l’automne. L’Opéra de Munich, qui n’était pas coproducteur du ...
stuttgart_st_schaum

Stuttgart : L’écume des jours de Denisov

Un opéra créé à l’Opéra de Paris dans les années 80 ? Oui, le Saint François de Messiaen, mais encore ? On a bien oublié l’opéra qu’avait écrit Edison Denisov, directement en français, que l’Opéra de Paris créa en 1986 à l’Opéra-Comique. Repris sporadiquement dans la décennie qui suivit, l’œuvre n’a ensuite plus été jouée avant sa recréation à Stuttgart en 2012. Il y a pourtant de quoi susciter la curiosité : Denisov, ...
Munich Boccanegra 1

Munich : Simon Boccanegra abandonné par l’orchestre

Créée il y a plus d’un an à l’English National Opera et reprise au début du mois de juin à Munich, la production de Boccanegra par Dmitri Tcherniakov trouve en cette unique représentation à l’occasion du Festival d’Opéra de Munich la distribution qui aurait dû être celle de la première munichoise, Krassimira Stoyanova comme Ramón Vargas s’étant chacun, pour des raisons différentes, retirés de la première série – tant mieux ...