Flash info

Aurélie Filippetti Ministre de la Culture et de la Communication

 

Aurélie Filippetti, agrégée de lettres classiques et romancière, membre du parti socialiste depuis 2007 , est nommée Ministre de la Culture et de la communication.

Fille du maire communiste d’Audun-le-Tiche (Moselle) Angelo Filippetti, petite fille d’immigrés italiens mineurs ayant fuit Mussolini, Aurélie Filippetti est normalienne (Fontenay Saint-Cloud) et enseigne les lettres avant de se lancer dans la politique. Membre du parti écologiste Les Verts, elle est conseillère de Paris (5ème arrondissement) en 2001. En 2006 à l’occasion de la préparation des législatives de 2007 elle souhaite se présenter en Lorraine (circonscription de Longwy) mais la commission électorale des Verts lui préfère une autre candidate. Elle quitte les Verts et rejoint le PS, où elle s’occupe des questions d’éducation et de culture pour la campagne présidentielle de Ségolène Royal. Aux législatives de 2007 elle se présente finalement dans la 8ème circonscription de Moselle, qu’elle remporte avec 50,9% des voix. Lors de la dernière campagne présidentielle, elle était en charge de la culture dans l’équipe de campagne de François Hollande.

Aurélie Filippetti est l’auteur des Derniers jours de la classe ouvrière (Stock / Le Livre de poche, 2003), qui relate l’histoire de son grand père résistant et déporté et de Un Homme dans la poche (Stock, 2006).

(Visited 39 times, 1 visits today)
 
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.