Flash info

Gerard Mortier fait naître une polémique autour de sa succession

 

Depuis sa convalescence  – suite à une opération due à un cancer – en sa résidence bruxelloise, Gerard Mortier lance via le quotidien espagnol El Pais une polémique sur sa succession à venir en 2016, année de la fin de son contrat.

Gerard Mortier propose six noms (Serge Dorny – Opéra de Lyon, Viktor Schoner – Bayerische Staatsoper, Alexander Neef – Canadian Opera  Company, John Berry – English National Opera, Pierre Audi – Nederlandse Opera, Bernd Loebe – Opéra de Francfort). Mais le gouvernement espagnol entend nommer un espagnol au Teatro Real. Trois noms sont proposés : Antonio Moral (actuel directeur du Centre national de diffusion musicale et prédécesseur de Mortier au Real), Pedro Halffter (directeur du Teatro de la Maestranza de Séville) et Joan Matabosch (directeur du Liceu de Barcelone). Gerard Mortier a menacé le gouvernement de démissionner si un de ces trois noms était retenu.

La position de repli sur soi du gouvernement espagnol, et donc de son ministre de l’éducation, de la culture et des sports José Ignacio Wert, n’est pas étonnante. Ce dernier a dernièrement déclaré vouloir « hispaniser les étudiants catalans ».

(Visited 38 times, 1 visits today)
 
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.