Entretiens

Frederick_Delius_1907b

Jérôme Rossi, le premier biographe français de Frederick Delius

Juste avant que 2012 célèbre le cent-cinquantenaire de Frederick Delius, Jérôme Rossi, Maître de conférences à l’Université de Nantes, avait publié la première biographie en français sur Frederick Delius. Une reconnaissance tardive pour un compositeur qui vécut trente-sept ans en France, y composa ses œuvres de maturité, et voulait y être enterré. Cette publication amorce-t-elle une réévaluation de l’art de Delius ou restera-t-elle un acte isolé ? ResMusica ouvre un ...
elianereyes_2012 (2)

Éliane Reyes, pianiste

ResMusica : Vous avez enregistré un album Tansman, chez Naxos, qui a obtenu un accueil international très chaleureux. Comment nait un tel projet ? Éliane Reyes : Avec le clarinettiste Jean-Marc Fessard et le Quatuor Elysée, nous avions déjà enregistré un CD Tansman en musique de chambre en 2006 pour Naxos. À l'issue du concert de lancement du disque à Paris, Gérald Hugon (responsable artistique des éditions Max Eschig) et Mireille Tansman, l'une ...
Kirill-Karabits-credit-Sussie-Ahlburg_vign2

Kirill Karabits, chef d’orchestre

ResMusica : Paavo Berglund nous a quittés il y a quelques jours, le 25 janvier. Il avait été Directeur musical de l’Orchestre de Bournemouth de 1972 à 1979. L’avez-vous connu ? KiKa : Le jour de sa disparition, nous ne savions pas alors qu’il était mort, je dirigeais à Bournemouth pour la première fois la Symphonie n°5 de Jean Sibelius, sur un matériel de partition annoté de sa main. Je l’ai connu quand ...
andre_comte_sponville12_vign2

Entretien sur la musique avec André Comte-Sponville, philosophe

ResMusica : Pour commencer par le commencement, comment avez-vous découvert la musique ? Par quelle(s) œuvre(s) ? Dans quelles circonstances ? André Comte-Sponville : Il y eut une espèce d’imprégnation pendant l’enfance. Ma mère aimait beaucoup la musique classique, j’écoutais parfois des disques avec elle (j’avais un faible, très jeune, pour la Symphonie n°7 de Beethoven, qui reste l’une de mes préférées), je l’accompagnais au concert, le plus souvent au Théâtre des Champs-Élysées (pour applaudir par ...
autograph_jonas_kaufmann_une

Jonas Kaufmann, ténor

ResMusica : Vous semblez être chez vous partout, dans le répertoire allemand, français, italien... Et ce soir, le public de la Scala vous a accueilli en italien! Jonas Kaufmann : C'est vrai, ici à Milan, je suis italien! Mon épouse m'appelle le caméléon ! (rires) RM : Avez-vous des exigences particulières envers vous-même dans une salle comme celle-ci? JK : Le but est évidemment d'être le meilleur possible. La Scala est un endroit exceptionnel, ...
© DECCA / Universal

Marcelo Álvarez, ténor

ResMusica: En ce moment, vous êtes parmi les ténors plus acclamés par le public international. On s’attend beaucoup de vos performances. Comment vivez-vous cette responsabilité et est-ce que cela est pour vous source d’inquiétude ? Marcelo Álvarez: Je ne sens pas particulièrement la pression ; en tous cas pas plus qu’au début de ma carrière. Tous les chanteurs qui font leur travail sérieusement prennent en charge et connaissent leurs responsabilités. Je crois qu’il ...
© Marc Ginot

Jean-Paul Scarpitta, directeur de l’Opéra national de Montpellier

ResMusica : Plasticien, metteur scène, vidéaste, … comment vous définissez-vous ? Jean-Paul Scarpitta : on va dire artiste, mais metteur en scène surtout. Ce qui me plait beaucoup dans le théâtre, depuis l’enfance, c’est le déguisement, le vrai, le faux, et de retrouver sous ces apparences les vérités profondes. RM : Alors pourquoi la mise en scène, et spécifiquement d’opéra ? JPS : Ce qui me plait surtout dans la mise en scène est notre rôle de transfigurer le ...
james-ehnes2_2011_vign3

James Ehnes, le gentleman du violon

ResMusica : Vous venez d’enregistrer les Concertos de Tchaïkovski (Onyx)  et de Bartók (Chandos). Dans quel état d’esprit est, en 2011, un violoniste qui rentre en studio pour graver ces chefs d’œuvres ? James Ehnes : Ces partitions comptent, depuis toujours, parmi mes préférées ! C’était un rêve de pouvoir avoir  la chance de les enregistrer.  Je joue ces concertos depuis de nombreuses années et je ne cesse de les travailler, de les retravailler constamment. ...
peterbromley-markfitzgerald

Mark Fitz-Gerald et Peter Bromley, duo pour la musique de films

ResMusica : Peter, à quoi ressemble la vie d’un éditeur chez Naxos ? Peter Bromley : J’ai rejoint Naxos en 1999, je fais partie de ce qu’on appelle chez nous les « lifers », les condamnés à vie ! En tant que responsable de l’édition pour le monde entier, j’assure le respect du calendrier de publication, j’approuve les épreuves des livrets et des visuels pour toutes nos publications, ce qui représente 30 à 40 CDs tous les ...
Vasily_Petrenko_2

Vasily Petrenko, baguette d’avenir

"La musique de Chostakovitch mérite d’être encore plus reconnue et appréciée" ResMusica : vous êtes désormais en charge de la direction de l’orchestre philharmonique d’Oslo, qu’est- ce qui vous a poussé à accepter ce poste ? Vasily Petrenko : j’ai perçu beaucoup de potentiel chez les musiciens et l’alchimie autour de nos collaborations était très bonne. Je sens que l’avenir sera fructueux et riche ! En avant ! RM : Avec l’orchestre de Liverpool, ...
reinhard_flender_peerclassic_vign

Reinhard Flender, directeur de PeerMusic Classical

ResMusica : Mieczyslaw Weinberg fait aujourd’hui partie des compositeurs importants de votre catalogue. Comment avez-vous découvert ce compositeur qui a fait l’essentiel de sa carrière à l’époque soviétique ? Reinhard Flender : C’est par le Quatuor Danel, en 1999, et le premier mouvement du Quatuor n°7. Je n’ai pas été très impressionné au début, car ce mouvement pris isolément ne permet pas de savoir qui est Weinberg. C’est avec le Quintette ...
admin-ajax2

Stéphane Denève, chef d’orchestre

ResMusica : Pourquoi avoir choisi un orchestre allemand, sans doute pouviez -vous choisir entre plusieurs propositions après l’Écosse...? Connaissiez vous déjà le RSO de Stuttgart? Stéphane Denève : J’ai en effet recu quelques offres aux États-Unis et aussi d’autres pays d’Europe. J’ai bien réfléchi. Je ne voulais surtout pas me répéter après mon expérience, très positive, à la tête du Royal Scottish National Orchestra, orchestre avec lequel je poursuis encore une ...
10-24-07-Vadim-Gluzman-CD-Cover

Violon d’exception : Vadim Gluzman

ResMusica : Comment avez-vous choisi le violon ? Vadim Gluzman : Je ne pense pas que j'ai choisi le violon !  C’est le résultat d’un événement lors de mon enfance. Alors que j’avais six ans, j’ai auditionné à l’école de musique Darzina à Riga, en Lettonie. Après avoir chanté une chanson et tapé différents rythmes, le jury a regardé mes mains. Etant enfant, je pensais qu’ils voulaient vérifier la propreté de mes ongles ! En réalité, ils ont ...
SISILLO

Aldo Sisillo, Directeur du Festival des Nations

Chaque année, le festival qui se tient à Citta di Castello, en Ombrie, se consacre entièrement à un pays. Après l’Espagne en 2007, Israël en 2008, la Grande Bretagne en 2009 et la Russie en 2010, l’édition 2011 du Festival des Nations fête le 150e anniversaire de l’unité italienne. Né en 1968, ce festival est le plus important en Ombrie l’été, avec celui de Spolète qui était récemment en perte ...
angela_denoke2

Angela Denoke, soprano

ResMusica : Si on prend le programme du Festival de Salzbourg de cette année, on lit : « Salzbourg… Janáček… Marthaler… Denoke », et cela nous dit quelque chose… Angela Denoke : Oui, c’était il y a treize ans, avec Katia Kabanova ici à Salzbourg, dans la petite salle du Festival, et ça avait eu beaucoup de succès ; il n’y a que le chef d’orchestre qui a changé. RM : C’était un peu le début de votre carrière ...
pippa_pawlik_vign4

Pippa Pawlik : Entente cordiale, Musique cordiale

ResMusica : Quelle est l’histoire du festival Musique cordiale? Pippa Pawlik : Le festival a commencé quand j’ai acheté une maison dans le village varois de Seillans. J’ai voulu ensuite faire découvrir cette région à mes amis. Comme je suis également altiste professionnelle, il ne me semblait pas illogique d’y créer un festival de musique ! En 2005, je me suis décidée à franchir les portes de la mairie pour ...
julien_lestel

Julien Lestel, chorégraphe

ResMusica : Parlez-nous de vos années d’apprentissage… Julien Lestel : A l’âge de 4 ans, j’ai vu à la télévision un reportage sur l’Ecole de Danse de l’Opéra de Paris. Cela a été une révélation et j’ai dit à mes parents que je souhaitais intégrer l’Ecole. J’avais été frappé par l’ambiance, la rigueur, la discipline, le chignon des petites filles… Tout cela m’attirait inexplicablement. Mes parents m’ont alors inscrit à un cours de ...
Aulis Sallinen

Aulis Sallinen, compositeur

ResMusica : Vous êtes plutôt un compositeur connu pour ses symphonies. Quelle est, pour vous, l’importance de la symphonie, en 2010 ? Aulis Sallinen : J’ai écrit des musiques très différentes, j’en suis à mon quatre-vingt-quinzième opus ! Il y a six opéras, huit symphonies, des concertos et de la musique de chambre. J’ai composé ma dernière œuvre pour orchestre, il y a 8 ans : la symphonie n°8 commande de l’Orchestre du Concertgebouw ...
shirley_brill

Shirley Brill, clarinettiste

ResMusica : Votre biographie révèle que votre carrière de soliste débute avec l’Israël Philarmonic Orchestra, mais avant d’en arriver là qu’avez-vous fait ? Shirley Brill : J’avais 6 ans quand j’ai commencé la musique avec le piano. Ma sœur ainée jouait du piano et je voulais lui ressembler. Par la suite, je trouvais le piano ennuyeux parce qu’on peut en jouer toute seule. J’aimais la compagnie. Faire de la musique dans mon coin ne ...
Jan Vogler, violoncelliste de son temps

Jan Vogler, violoncelliste

ResMusica : le festival de Dresde 2011 est placé sous le thème des “cinq éléments”. Pouvez-vous nous l’expliquer ? Jan Vogler : La philosophie asiatique des cinq éléments est intéressante car le cinquième élément est la spiritualité. Cette dernière a de très fortes résonances dans la musique et dans l’art en général. L’incroyable dynamisme du continent asiatique me fascine et cette vitalité pourrait être un modèle pour notre «vieille Europe». Dès lors, l’affiche du ...
Edith Canat de Chizy

Edith Canat de Chizy, compositrice

ResMusica : Pourriez-vous imaginer un monde sans musique ? Edith Canat de Chizy : Difficilement maintenant. Vous savez un compositeur travaille tout le temps même quant il ne travaille pas. Tout ce qu’on voit, qu’on écoute et les différentes formes d’expression artistique nourrissent notre imaginaire. Je crois qu’un compositeur est toujours en éveil, que son inconscient travaille. Un monde sans musique ? Non... De toute façon je suis née dedans. RM : Parlez nous de cette imprégnation musicale ...
Olivier Lexa et Benoît Dratwicki

Olivier Lexa, directeur du Venetian Center for Baroque Music

ResMusica : Prochainement va ouvrir à Venise le Venetian Center for Baroque Music dont vous êtes le directeur. N’y a-t-il jamais eu de lieux de recherche musicologique dans cette ville ? Olivier Lexa : Bien sûr il, la Fondazione Cini, toujours en activité, qui ne se consacre pas qu’au répertoire baroque, et ne lie que trop rarement son travail de recherche ou d’édition à la production de concerts ou de disques. Par ailleurs existe ...
Teodor Ilincai

Teodor Ilincăi, ténor

ResMusica : Comment avez vous découvert la musique et quelles sont les raisons qui vous ont poussé à devenir chanteur? Teodor Ilincăi : Je suis né en Moldavie roumaine pas très loin de Suceava et des monastères de Bucovine avec la musique dans les oreilles. Mon père et tous mes frères chantaient. Mais la musique classique je l’ai vraiment découverte au conservatoire ou j’ai étudié la musique byzantine et la pédagogie. J’ai ...
Tzimon Barto

Tzimon Barto, pianiste

ResMusica : La musique n’occupe pas toute votre vie, puisque vous touchez aussi à d’autres arts. Peut-on dire que le piano soit encore votre activité principale ? Tzimon Barto : C’est l’une de mes deux activités principales, avec la littérature. Chez moi, la musique nourrit la littérature, alors que je ne suis pas sûr que la littérature nourrisse tellement ma façon de jouer. En tout cas, musique et littérature sont des jumelles pour moi. ...
Thomas Hampson

Thomas Hampson, baryton

ResMusica : Vous êtes américain mais vivez en Europe depuis longtemps. L’Europe semble vous suivre partout même en Californie où vous aviez étudié avec le baryton français Martial Singher... Thomas Hampson : Même dans l’État de Washington où j’ai grandi, il y a une région appelée la Petite Suisse. Je suis allé étudier à la Music Academy of the West de Santa Barbara où Lotte Lehman avait ouvert une académie d’été. Martial ...
Christian Lindberg

Christian Lindberg, chef d’orchestre

A côté d’une active carrière de tromboniste virtuose largement documentée chez BIS, Christian Lindberg démarre la direction d’orchestre à 42 ans où il fait des étincelles particulièrement dans la musique de son compatriote Allan Pettersson. Alors que ses deux premiers disques Pettersson ont reçu une Clef ResMusica, il prépare à l’occasion du centenaire de Pettersson la publication de la Symphonie n°1 en première mondiale ainsi qu’un DVD sur l’aventure de ...
Manel Pujol Baladas

Manel Pujol Baladas, peintre

Manel Pujol Baladas est un peintre fasciné par la musique. Il a connu Picasso, a travaillé dix ans avec Dalí, mais son père spirituel est Miró, Catalan comme lui. Pujol Baladas peint sur la musique depuis 1995, pour établir une communication entre le physique et le spirituel, un univers infini de fantasia de sensations. Vivaldi, Debussy, Beethoven, les Beatles inspirent ses toiles, mais ses plus grandes séries, d’une abstraction expressionnistes, ...
Mūza Rubackyté

Mūza Rubackyté, pianiste

ResMusica : 2011 année Liszt. Mais a-t-on besoin de célébrer ce compositeur très souvent joué ? Mūza Rubackyté : Je pense que oui. C’est un célèbre inconnu. RM : Que ne connait-on pas de Liszt ? MR : J’ai l’honneur d’être dans le comité exécutif qui s’occupe du bicentenaire Liszt au niveau international. Il est sorti au cours de nos réunions que c’est un compositeur qui n’est pas assez connu. Il n’y a pas de catalogue complet de ses ...
Rachel Kolly D’Alba

Rachel Kolly D’Alba, violoniste

ResMusica : Votre nom est original. D’où vient-il ? Rachel Kolly D’Alba : Très simple, Kolly est mon nom patrimonial, qui vient de la Gruyère, en Suisse. D’Alba est le nom de mon mari, d’origine italienne. RM : Sur quel violon jouez-vous ? RKDA : Je joue un violon italien de 1730 qui est le mien. C’est un violon de l’école de Rome, de Daniel Tecchler (1666-1748), un garde suisse du Pape qui a appris la lutherie. C’est un ...
Esa-Pekka Salonen

Esa-Pekka Salonen, le compositeur

"Chaque génération doit questionner celle qui la précède : la manière saine est de remettre en cause chacune de ses idées" ResMusica : Comment arrivez-vous à garder un équilibre entre vos activités de compositeur et de chef d’orchestre ? Esa-Pekka Salonen : Je consacre 27 semaines par an à diriger, et le reste à composer. Ceux qui sont dans la même situation que moi vous diront que le temps consacré ...
 

Banniere-ClefsResmu-ok