Mot-clef : Christa Mayer

la ville morte

La Ville Morte mise en scène par David Bösch à Dresde

Après Le Miracle d’Héliane à l’Opéra des Flandres, David Bösch s’attaque au chef-d’œuvre lyrique de Korngold, La Ville Morte, au Semperoper de Dresde. Sa mise en scène moderne et littérale cherche à maintenir l'action entre réel et onirisme, tandis qu’en fosse le chef Dmitri Jurowski emmène la partition vers un vérisme puccinien, personnalisé sur scène par le ténor Burkhard Fritz et la soprano Manuela Uhl. D’une époque viennoise parmi les plus ...
Tristan 2017 2. Akt

Tristan et Isolde à Bayreuth : Marke et Isolde

An III pour le Nô wagnérien revu et corrigé par la très originale vision de Katharina Wagner. Une Isolde vindicative, un Tristan de première classe et un Marke bien noir disent la triste histoire du triangle amoureux selon Wagner. Tristan et Isolde sans philtre. C’est l’intérêt principal de cette production créée en 2015 et éditée en DVD (DG) : Katharina Wagner, au plus près du livret, a bien lu que ces deux-là ...
tristandvd

Tristan und Isolde à Bayreuth, voir l’ennui

En août dernier, ResMusica rendait compte de la représentation de Tristan und Isolde de Richard Wagner au Festival de Bayreuth, aujourd’hui éditée en DVD. Si cette captation vidéo semble confirmer les propos de notre confrère, le résultat sur nos petits écrans de télévision s’avère encore plus consternant. Les quelques réflexions de Katharina Wagner sur sa mise en scène, paraissant dans le fascicule accompagnant ce coffret, sont à l’image de ce que le spectacle offre ...
Bayreuth vaisseau2

Fin de partie pour le Vaisseau fantôme de Gloger au festival de Bayreuth

Dernière virée pour un Fliegende Holländer qui ne fera pas de vagues dans les annales du festival de Bayreuth malgré la qualité de la direction d'Axel Kober et un plateau renouvelé par rapport à l'an dernier. Le frêle esquif de Daland et son pilote voguent sur une mer noire de chiffres et de bilans comptables. Tout un réseau de connexions électroniques s'allument et s'agitent au gré du flux et du ressac ...
bayreuth16_tristan1

Reprise en demi-teintes pour le Tristan de Katharina Wagner

Pour sa deuxième année à Bayreuth, le Tristan signé Katharina Wagner peine à imposer sa rhétorique laborieuse de l'amour absolu et impossible. Certes, on ne saurait reprocher à Katharina Wagner d'avoir pris de court ses détracteurs avec ce Tristan und Isolde (voir notre compte-rendu 2015) mais la question qui se pose à présent est de savoir comment se présente la reprise d'une production, si monotone au premier abord. Le regard bute toujours ...