Mot-clef : James Ehnes

Renaissance du Concours Long-Thibaud-Crespin

Après un arrêt en 2016 et 2017, le Concours International Long-Thibaud-Crespin renaît à partir de cette année avec un nouveau conseil d’administration, une nouvelle organisation, et une nouvelle direction artistique. L’édition 2018 est consacrée au violon et Renaud Capuçon en est le président du jury. Un jury d’ailleurs prestigieux avec la présence des violonistes Maxim Vengerov, James Ehnes et Akiko Suwanai notamment, des chefs d’orchestre Yan Pascal Tortelier et Jean-Jacques Kantorow, ...
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La somptueuse renaissance du festival d’Évian

Inaugurée il y a vingt-cinq ans pour Mstislav Rostropovitch, la salle de la Grange au Lac d'Évian vient de retrouver sa splendeur, après quelques années d'endormissement. Une saison désormais annuelle culmine en été pour les Rencontres musicales, lorsque la magnifique acoustique de la salle est au service d'une programmation de haut vol. La résurrection de la Grange au Lac d'Évian est l'un des plus remarquables événements musicaux de ces toutes dernières ...
onyx james ehnes

James Ehnes, musiques américaines

Le violoniste James Ehnes et ses amis de la Seattle Chamber Music Society nous font découvrir un panorama de la musique de chambre des Etats-Unis. La musique de chambre étasunienne reste un domaine encore largement inconnu sur cette rive de l’Atlantique. Le brillant et virtuose James Ehnes mérite tous nos éloges pour nous proposer un panorama de deux générations de grands compositeurs américains. Le voyage commence avec Charles Ives, le « père ...
Oundjian-Peter-1-©-Sian-Richards1

Peter Oundjian and the Toronto Symphony Orchestra at the Helsinki Festival

The Toronto Symphony Orchestra, despite being one of Canada's flagship ensembles, has had a difficult recent history. Throughout the 1990s and early 2000s, the orchestra struggled with financial difficulties, a musician's strike, poor attendance, and a seeming lack of public sympathy to the orchestra's situation. Some even wondered if the orchestra would survive. The fact that the ensemble has risen from the abyss and is now touring some of Europe's ...
onyx james ehnes wigglesworth

James Ehnes à la soviétique

Bien que composé pour le légendaire violoniste David Oïstrakh par un Khatchatourian plus virtuose de l’orchestre que jamais, Son Concerto pour violon ne s’est jamais durablement imposé au répertoire des solistes. Des jeunes musiciens actuels, seul Sergeï Katchatrian (Naïve) et Arabella Steinbacher (Orfeo) ont osé en laisser des versions discographiques. Peut-être trop flamboyante et démonstrative, cette partition peine à s’affirmer face aux introspectifs concertos de Chostakovitch, contemporains et écrits pour ...
tchaikovski nemtanu

Sarah Nemtanu, vaillante mais mal accompagnée

Violon solo de l’Orchestre national de France, Sarah Nemtanu est incontestablement une musicienne qui compte.  Hautement appréciée des chefs d’orchestre pour sa fonction au pupitre de notre National,  cette musicienne engagée, au carrefour des styles,  donne de la musique classique une image en phase avec le monde 2.0. Pour son premier disque concertant, elle se risque à enregistrer le Concerto de Tchaïkovski.  On imagine l’émotion et la joie de la musicienne à ...
chandos_bartok_ehnes

James Ehnes joue Bartók : l’imagination au pouvoir

A côté des quatuors à cordes, la musique pour violon (avec ou sans piano) est l’autre pan important du corpus chambriste de Béla Bartók. André Gertler, ami et disciple du compositeur, en a signé un enregistrement faisant toujours figure de « référence » (Supraphon) –malgré un son un peu « maigre ». En deux disques séparés, Peter Csaba (avec Jean-François Heisser pour les Sonates et Peter Frankl pour les Rhapsodies) a proposé une version ...
onyx_tchaikovski_ehnes

James Ehnes transcende Tchaïkovski

Nouveau disque et nouveau miracle de James Ehnes : un album 100% dédié aux pièces violonistiques de Piotr Ilitch Tchaïkovski ! Tube des tubes, tarte à la crème des violonistes, cheval de bataille des concours : le Concerto de Tchaïkovski est mis au programme de la plupart des albums « débuts » des violonistes du moment ! Depuis un an, on a pu pointer : Sokolov (Virgin), Chen (Sony), Kamio (RCA), Benedetti (Decca), sans oublier Korcia (Naïve) ...
jamesehnes_bartok

Bartók de classe avec James Ehnes

Le violoniste James Ehnes et son fidèle chef et ami Gianandrea Noseda offrent un album Bartók idéal dans son approche artistique et dans son sens éditorial. La plastique du jeu du violoniste, sa perfection technique et son archer inspiré sont au service de l’évolution stylistique de Bartók. L’artiste ne cherche pas la modernité pour la modernité, ni ne romantisme son propos. Quant au chef, il allège la masse orchestrale privilégiant le ...
james-ehnes2_2011_vign3

James Ehnes, le gentleman du violon

ResMusica : Vous venez d’enregistrer les Concertos de Tchaïkovski (Onyx)  et de Bartók (Chandos). Dans quel état d’esprit est, en 2011, un violoniste qui rentre en studio pour graver ces chefs d’œuvres ? James Ehnes : Ces partitions comptent, depuis toujours, parmi mes préférées ! C’était un rêve de pouvoir avoir  la chance de les enregistrer.  Je joue ces concertos depuis de nombreuses années et je ne cesse de les travailler, de les retravailler constamment. ...
Le violon du diable dompté par un ange

Caprices de Paganini par Julia Fischer, le violon du diable dompté par un ange

Les Caprices pour violon seul de Paganini sont un passage obligé pour tous les violonistes. Qu’il soit question d’un examen de conservatoire, d’un bis de concert ou d’un enregistrement intégral, tous les pratiquent un jour ou l’autre. Julia Fischer a choisi de les analyser en profondeur afin de nous en livrer une lecture mûrement réfléchie. En plus de les avoir répété au violon, la musicienne confie en effet avoir étudié ...
james_ehnes

Hommage à Armand Marsick avec James Ehnes

Fidèle à sa politique de promotion du répertoire français et belge, l’OPL n’a pas oublié cette saison de rendre un hommage au liégeois Armand Marsick disparu il y a cinquante ans. De Bilbao à Athènes en revenant finalement à Liège, sa carrière fut partagée entre direction d’orchestre, enseignement et composition. Son poème symphonique Stèle (In Memoriam), œuvre de jeunesse, s’esquisse comme une musique à programme dédiée à la mémoire d’un ...
James Ehnes romantique

James Ehnes romantique… du XXème siècle

Le XXe siècle concertant en matière de violon ne se limite pas aux pièces de Berg, Stravinsky, Chostakovitch, Prokofiev, Szymanowski…Il faut aussi compter avec trois magnifiques partitions « anglo-saxonnes » de Korngold, Barber et Walton. Ce couplage unique dans la discographie mais idéal esthétiquement nous propose ce trio concertant. Natif de Vienne mais ayant fuit le nazisme, Erich Wolfgang Korngold composa son Concerto pour violon entre 1937 et 1947. La première audition eut ...
Beethoven morne plaine !

James Ehnes joue Beethoven… morne plaine !

On attendait Zweden, c’était Eivind Aadland. L’espoir changea de camp, le combat changea d’âme, et l’on était heureux d’entendre un nouveau chef. Hélas, du critique, James Ehnes trompa l’espérance : Beethoven, Beethoven, Beethoven morne plaine ! Mais trêve d’hugolâtrie mirlitonesque, n’infligeons pas ce châtiment au lecteur, disons-le simplement : ce concert a, en effet, fort mal débuté, eut égard à la notoriété du soliste. Non qu’il jouât mal, bien au contraire ; seulement, derrière ce ...
De mémoire et d’oubli

De mémoire et d’oubli, création de Claude Ledoux

Après la création du concerto pour violon Frisson d’ailes en 2004, Claude Ledoux revenait à l’Orchestre Philharmonique de Liège avec la création d’une nouvelle œuvre intitulée De mémoire et d’oubli. Elle a été inspirée à Claude Ledoux par la vision du film Eternal sunshine of the spotless mind, de Michael Gondry. Le film se déroule dans un monde où l’amnésie peut être contrôlée et provoquée par la médecine. Lorsqu’il se ...