Mot-clef : Ludovic Tézier

Simon Boccanegra à l’Opéra de Paris avec Ludovic Tézier

Simon Boccanegra à l’Opéra de Paris avec Ludovic Tézier

Sans inspiration, la nouvelle production du Simon Boccanegra de l’Opéra Bastille par Calixto Bieito ne permet pas à une distribution de qualité de s’exprimer à sa juste valeur malgré l’excellent Ludovic Tézier dans le rôle-titre. Fabio Luisi offre à la partition symphonique, si importante, une direction classieuse. Alors que l’on devrait fêter les trois cent cinquante ans de l’Opéra de Paris, difficile de placer Simon Boccanegra, ouvrage entré si tardivement au ...

Un concert exceptionnel à Pékin pour fêter le 120e anniversaire de Deutsche Grammophon

Deutsche Grammophon fête ses 120 ans en 2018. Pour marquer le coup, un grand concert a été organisé hier dans le temple des ancêtres impériaux, près de la Cité interdite à Pékin.  Depuis la signature du pianiste Yundi (Li) en 2001, le célèbre label au cartouche jaune s’intéresse particulièrement au marché porteur que constitue la Chine, et c’est l’Orchestre symphonique de Shanghai dirigé par Long Yu qui s'est donc produit avec ...
Quatuor vocal d’exception pour l’Ernani de Marseille

Quatuor vocal d’exception pour l’Ernani de Marseille

Pour sa dernière production scénique avant l’été, l’Opéra de Marseille s’offre le meilleur casting verdien de l’hexagone cette saison après Don Carlos à Paris, cette fois avec l'exceptionnel Ludovic Tézier lui-même Don Carlo, face au magnifique Ernani de Francesco Meli et au Silva d’Alexander Vinogradov. Hui He complète un quatuor vocal intégré à une scénographie classique au milieu d'un chœur chaud, survolant un orchestre embrasé par la direction inspirée ...
Lucia.dvd.01

Diana Damrau et Katie Mitchell enflamment Lucia

Quand la télévision et le DVD offrent à voir une production de Lucia di Lammermoor, c’est souvent pour refléter le plaisir vocal de divas qui, dans le rôle-titre font l’attrait de cette œuvre. La partie théâtrale reste souvent un faire-valoir des prima donna qui se complaisent dans l’exécution des airs les plus fameux en se plantant face au public (ou caméra) dans des attitudes stéréotypées et conventionnelles. Rien de tel dans ...
bac142-cover-i-puritanirecto

Damrau, Camarena, Tézier : superbe distribution pour I Puritani

Bellini à Madrid : une distribution des plus remarquables, marquée par Diana Damrau, Javier Camarena et Ludovic Tézier, sauve une mise en scène sans relief. Il est vrai, mettre en scène I Puritani de Bellini relève d’une gageure. Si la musique est sublime, l’action se développe bien lentement et les airs, souvent très longs, sont difficiles à « meubler ». Que faire, par exemple, du duo entre Giorgio et Elvira où rien ne se passe, ...
T+®zier - photo 2 by Elie Ruderman

Ludovic Tézier et ses élèves en concert à Nancy

À côté de jeunes chanteurs au talent encore à confirmer, Ludovic Tézier s’impose comme le plus grand baryton Verdi du moment. L’originalité de ce beau concert proposé par l’Opéra national de Lorraine consistait en l’alternance de pièces du grand répertoire interprétées par le grand baryton français Ludovic Tézier (lire notre entretien), et de morceaux confiés à de jeunes chanteurs encore en cours de formation. Chaque année, l’association « Nancy Opéra Passion ...
Tezier

Ludovic Tézier, le baryton français grand style

Cela fait plus de vingt ans que Ludovic Tézier chante sur les plus grandes scènes internationales mais en quelques années, sa carrière a pris un envol exceptionnel qui l’a propulsé comme le baryton incontournable du répertoire français et verdien. Dans le cadre des représentations du très attendu Don Carlos à l’Opéra de Paris et avant son concert de novembre à l'Opéra de Lorraine, il nous parle de son métier, de ...
Casting d’exception pour Don Carlos à Bastille

Casting d’exception pour Don Carlos à Bastille

Ils sont tous là ! L’évènement lyrique de la rentrée est bien en ce moment à Paris dans un formidable Don Carlos qui ne détonne que par une direction musicale le plus souvent à côté de la plaque. Peu importe : l’apothéose opératique est sur le plateau, à tout point de vue. On attendait le scandale sur le plateau, c’est dans la fosse que finalement on le trouve. Ou peut-être dans cette salle ...
Philippe Estèphe, baryton nouvelle génération

Philippe Estèphe, baryton nouvelle génération

Philippe Estèphe fait partie de ces jeunes artistes dont la carrière commence à prendre son envol. Doté d’une belle voix de baryton, claire et élégamment menée, le chanteur aborde un répertoire très large : il avait brûlé les planches à Libourne en 2013 à l'occasion de sa prise de rôle de Don Giovanni, nous l'avions trouvé éblouissant pour son Orfeo à Agen l'année dernière... Alors que le public parisien a pu ...
tezier2

Résurgence du chant verdien avec Simon Boccanegra au TCE

Simon Boccanegra est un opéra de Verdi mal aimé du public. Un livret politique et complexe, un héros vieillissant pour baryton et une musique subtile mais peu galvanisante font que cette œuvre a besoin d’un quatuor de chanteur et d’un chef au sommet pour être dignement défendue. Accompagnée par un superbe orchestre et par ce que le chant verdien fait de mieux aujourd’hui, la prise de rôle de Ludovic Tézier ...
2017-03-12 09_50_34-Henri-Lucien Doucet - Carmen - Carmen (opéra) — Wikipédia

Discographie comparée pour Carmen de Bizet

Malgré le grand nombre d’enregistrements, Carmen ne fait pas partie des opéras dont on puisse dire qu’il existe une version de référence. Œuvre ambiguë, elle reste difficile à appréhender. Faute de distribution parfaite, avec une diction perfectible ici, un style inadéquat là, l’auditeur devra d’abord choisir s’il préfère une Carmen soprano ou mezzo, provocante ou plus élégante et cela sans oublier que Don José doit bouleverser et que tous les rôles ...
Anna Netrebko brille dans un Trouvère qui cherche son chemin

Anna Netrebko brille dans un Trouvère qui cherche son chemin

Si l'on admet que Le Trouvère de Verdi culmine au Panthéon des œuvres les plus brillamment complexes et dramatiques du répertoire lyrique, est-ce une raison suffisante pour multiplier dans la mise en scène la densité des effets que contient déjà la partition ? Issu de la désormais très politiquement bien rangée Fura dels Baus, Àlex Ollé propose d'ajouter à un livret déjà hérissé de complexité, des allusions assez brouillonnes aux deux ...
Capture d’écran 2015-11-26 à 17.52.26

A Toulouse, Ludovic Tézier illumine un Rigoletto très classique

Reprise du très "classique" Rigoletto de Nicolas Joel au Théâtre du Capitole de Toulouse. Les qualités du plateau vocal rattrapent en grande partie les conventions de la mise en scène et la direction enthousiaste et désordonnée de Daniel Oren. Habillé à la mode "Renaissance" par un Nicolas Joël alors directeur du Théâtre du Capitole, ce Rigoletto est une valeur sûre. Évidemment, le réalisme et la convention des toiles peintes vouent aux ...
aida warner papanno

Harteros, Kaufmann, Pappano, une Aïda somptueuse, mais…

Somptueux ! L’alléchante distribution de cette nouvelle version de studio d’Aïda de Giuseppe Verdi convaincra certainement l’acheteur. Toutefois, à l’écoute, cette édition n’est pas à la hauteur de ses promesses. Depuis 1906, entre les enregistrements de studio et les « live », ce ne sont pas moins de deux cent cinquante enregistrements qui occupent la discographie d’Aïda. La crise du CD aidant, ces dernières années ont vu la prolifération d’enregistrements en ...
BPhil_BB_Rosenkavalier_002 (bis)

Le Philharmonique de Berlin au Festival de Pâques de Baden-Baden

Pour la troisième année, l’Orchestre philharmonique de Berlin envahit la ville de Baden-Baden pour une véritable cure de musique. En ouverture de ce Festival de Pâques 2015, les 2500 places du Festspielhaus affichaient complet pour une nouvelle production du Chevalier à la Rose de Richard Strauss avec une affiche de stars sous la houlette de Brigitte Fassbaender, mezzo-soprano reconvertie dans la mise en scène et la direction de maisons d’opéra et ...
LA TRAVIATA. Opera National de Paris

La Traviata à l’Opéra de Paris, Diana Damrau impériale

Pour sa 432ème représentation, l'Opéra National de Paris met en scène La Traviata, un des classiques du mélodrame italien. Le livret de Piave peint des portraits de la vie quotidienne avec un regard insistant sur l'aspect psychologique des personnages représentés. Leurs états d'âme et leurs émotions sont le moteur de l'intrigue et de la dramaturgie sonore qui mêle le tragique et le sublime. Les sentiments exacerbés de l'amour, de la ...
La Bohème (Saison 2013-2014)

À Bastille, la Bohème cherche encore la petite étincelle

Mettre en scène La Bohème, c'est un peu être en permanence sur la corde raide. Face à une partition déjà extrêmement expressive et un livret qui, avouons-le, n'a pas très bien vieilli (comme chez Maeterlinck, la limite entre le désuet et le ridicule est parfois ténue), comment ne pas sombrer dans l'overdose de bons sentiments ? Nul Scarpia ou autres Pinkerton pour venir épicer la sauce : pendant ces deux heures où l'on ...
Forza 1

Voix fortes pour destins verdiens à Munich

La Force du destin, entre guerre, vengeance et ascétisme, n’est peut-être pas l’opéra le plus adapté à la période des fêtes, mais certaines distributions peuvent aider à faire passer même dans ces conditions le plus mal bâti des grands opéras de Verdi. Pour sa troisième et dernière première verdienne de cette année anniversaire (après Simon Boccanegra et Le Trouvère), l’Opéra de Bavière a adjoint à Anja Harteros et Jonas Kaufmann ...
Paavo Järvi à la tête de l’Orchestre de Paris

Paavo Järvi : d’Orages à Carmina burana

Si la logique musicale unissant les trois œuvres programmées ici ne sautait pas aux yeux, leur enchainement, bien que purement arbitraire, composait un concert en trois temps tout à fait équilibré avec une ouverture brillante, commande de l’orchestre et de Paavo Järvi pour l’ouverture de la saison, suivi d’une œuvre concertante, intermède poétique précédant les célèbres Carmina Burana, permettant aux chœurs de rejoindre l’orchestre pour la conclusion de la soirée. Commandé ...
Ildar Abdrazakov (Filippo II) © Ramella&Giannese – Teatro Regio

A Turin, le meilleur ne fait pas forcément un Don Carlo

Le 200e anniversaire de la naissance de Verdi coïncidant avec celui des quarante ans de la réouverture du Teatro Regio totalement détruit par un incendie en 1936 (il aura fallu 37 ans pour le reconstruire !), l’occasion était trop belle pour cette maison d’opéra, considérée à juste titre comme l’une des meilleures d’Italie d’offrir à son public un beau cadeau avec la reprise de la fastueuse production du Don Carlo ...
La Favorite Photo : Vincent PONTET/WikiSpectacle

La Favorite de retour à Paris

Il y a plus de vingt ans que Paris n'avait pas eu le privilège d'entendre le premier opéra de Donizetti entièrement conçu en français, La Favorite. La dernière production remonte à 1991 à l’Opéra Comique, dans une distribution qui n'avait à l'époque pas convaincu. La carence est réparée, et cette fois-ci les interprètes donnent lustre et éclat à la partition, et soulèvent l'enthousiasme. Ludovic Tézier, en particulier, est impérial dans le ...
Anna Caterina Antonacci et Nikolai Schukoff  © Charles Duprat/Opéra national

A disappointing Carmen at the Paris Opera

Carmen last production at the Paris Opera dates back to 1997 (performed until 2002), which explains the high expectations for this new production entrusted to the (mostly theater) director Yves Beaunesne. Sold out until the end of 2012, this opera by Bizet is shown in the version with dialogues; the libretto having nevertheless been adapted by the playwright Marion Bernède. In a unique and quite colorless set (a warehouse), Yves Beaunesne chose ...
carmen2012

Décevante Carmen à l’Opéra de Paris

La dernière Carmen à l’Opéra de Paris remontait à 1997 (reprise jusqu’en 2002), c’est dire si cette nouvelle production confiée au metteur en scène (essentiellement de théâtre) Yves Beaunesne était attendue. Donné à guichet fermé jusqu’à la fin de cette année 2012, l’opéra de Bizet est présenté dans sa version avec dialogues, une adaptation du texte ayant néanmoins été confiée à la dramaturge Marion Bernède. Dans un décor unique assez terne, ...
Nozze di Figaro

Le nozze di Figaro de Giorgio Strehler

En dépit de son âge – près de quarante ans ! –, la célèbre mise en scène de Giorgio Strehler, qui fit les beaux jours du Palais Garnier dans les années 1970 et 80, continue à enchanter aujourd’hui les spectateurs de Bastille. Les décors et les costumes d’Ezio Frigerio n’ont pas pris une ride, les éclairages réglés par Strehler lui-même sont toujours aussi envoûtants et la direction d’acteurs n’a perdu ...
damedepique_bastille2

Vladimir Galouzine est le sel de la Dame de Pique à la Bastille

Après un lumineux Eugène Onéguine, l'opéra de Paris présente l'une de ses productions préférées: la  Dame de pique de Tchaïkovski, mise en scène par Lev Dodin. Une production, donnée quatre fois depuis 1999, qui, hormis sa distribution, n'a pourtant rien d'exceptionnel. Tchaïkovski a remanié la nouvelle de Pouchkine de façon a en redessiner des personnages, à recadrer des scènes et des émotions mais cette production a jugé judicieux de ranimer un ...
Joseph Calleja, Ludovic Tézier ©  DR

Ludovic Tézier et Joseph Calleja, comme un avant-goût de Paradis…

On annonçait Ludovic Tézier souffrant avant le lever de rideau. Mis à part sa visible appréhension lors de ses entrées sur scène, il n’en est rien paru. Mieux, le baryton entame la soirée à froid sur un « Eri tu » de la Forza del destino miraculeux de phrasé, de couleurs, de mordant, qui met d’emblée le public à ses genoux. Le ton est donné, Joseph Calleja n’a plus qu’à paraître et à ...
LA TRAVIATA (Jean Francois SIVADIER) 2011

Aix et La Traviata, histoire d’un désamour

Le Festival d’Aix-en-Provence doit-il s’entêter à monter La Traviata ? Après le semi-échec de 2003, une production qui ne connut qu’une représentation, avec la mise en scène contestée de Peter Mussbach, la Violetta Valery contestée de Mireille Delunsch et la direction contestée de Yutaka Sado, force est de constater que La Traviata 2011 n’aura même pas la chance d’avoir une grève des intermittents pour faire date dans l’histoire du Festival. Là aussi, ...
L’irrésistible Werther de Jonas Kaufmann

L’irrésistible Werther de Jonas Kaufmann

Voici l’un des grands succès, sinon «le» succès, de la saison 2009-2010 de l’Opéra de Paris. Dès le début, la position des caméras nous frappe. Certaines d’entre elles, soigneusement installées par le cinéaste derrière les décors et dans les coulisses, filment les chanteurs attendant avec plus ou moins de tension leur entrée sur scène, entourés parfois d’une partie du personnel du back stage. Ce caractère «live» (le DVD est basé ...
Le passé, toujours le passé, …

Onéguine à Bastille, le passé, toujours le passé, …

Les trois premières productions (toutes des reprises) de cette saison de l’Opéra National de Paris provoquent toutes le même questionnement : quelle est la ligne artistique voulue par Nicolas Joel ? Nous savions tous par avance que la nouvelle mandature serait celle d’un retour à une forte tradition lyrique. Mais devrions-nous nous accommoder dorénavant de cette vision non plus traditionnelle mais carrément passéiste ? Avec cette reprise d’un Eugène Onéguine conçu pendant les années Gall, ...
Le Liebestod de Vincent d’Indy

L’Etranger, le Liebestod de Vincent d’Indy

Tous les témoignages l'attestent : Vincent d’Indy fut, durant les trente premières années du XXe siècle, non seulement une autorité reconnue et officielle du monde musical mais encore un compositeur de renommée internationale au même titre que Mahler, Debussy ou Ravel. Son opéra L’Etranger qui était donné en version concert à Montpellier tend à nous le rappeler avec insistance tant ce chef d’œuvre, qu’exhumaient ce soir les forces vives du Corum, ...