Mot-clef : Michelle DeYoung

Guergana_Damianova___OnP-Rusalka-18.19--c--Guergana-Damianova-18.19---OnP--5--800px

À Bastille, intelligence et esthétisme de Rusalka par Robert Carsen

L’Opéra de Paris est bien inspiré de donner à voir une troisième fois cette extraordinaire Rusalka, une des productions les plus mémorables du metteur en scène. Et quelle distribution : Vogt, Nylund, Mattila... Rusalka, hormis sa célèbre Invocation à la Lune, est un opéra presque difficile. Unique titre de gloire lyrique de Dvořák, créée en 1901, Rusalka se caractérise par une ampleur, une opulence orchestrale qui n’est pas sans annoncer, au-delà de ...
Les Gurrelieder à Saint-Denis sous la baguette d’Esa-Pekka Salonen

Les Gurrelieder à Saint-Denis sous la baguette d’Esa-Pekka Salonen

Esa-Pekka Salonen a choisi la partition foisonnante des Gurrelieder, qu'il a l'habitude de diriger, pour célébrer ses 60 ans. Une vraie fête, tant il est vrai que le chef finlandais, entouré d'interprètes de premier plan, la maîtrise et lui donne vie. Mardi 26 juin, 20 h 30. La basilique de Saint-Denis est pleine d'une foule venue entendre une grand-messe profane : les Gurrelieder de Schoenberg, œuvre vocale et symphonique, entre lied ...
12519_1

Le monumental testament mahlérien de Lorin Maazel

Un témoignage grandiose sur Lorin Maazel, l'une des personnalités les plus fortes de la direction d'orchestre, disparue en 2014. Interprète longtemps discuté de la musique de Mahler, Lorin Maazel avait programmé les neuf symphonies dans un cycle marathon donné en 2011 à Londres avec le Philharmonia. C'est cet ensemble imposant, remarquable par sa qualité orchestrale et sonore autant que par sa conception très personnelle, que nous restitue l'éditeur Signum. Lorin Maazel a découvert ...
pj_high_res21

Mahler et Paavo Järvi : l’apothéose des adieux

Naguère encore une des moins jouées du compositeur, la Symphonie n° 3 de Mahler connaît aujourd'hui une belle revanche. C'est elle que Paavo Järvi a choisie pour dire adieu à l'Orchestre de Paris, qu'à la suite de Christoph Eschenbach, il aura dirigé de 2010 à 2016. Les symphonies de Mahler sont les opéras déguisés d'un compositeur qui n'a jamais pratiqué le genre. Sa 3ème, la plus longue (1h40), son « monstre à lui», en ...
2014-03-18 02_13_28-Les Gurre-Lieder de Schönberg dirigés par Esa-Pekka Salonen _ ARTE Concert

La Salle Pleyel soulevée par les Gurre-Lieder dirigés par Salonen

C’est à un véritable événement musical que nous conviait la Salle Pleyel puisque l’œuvre jouée ce soir, les fameux Gurre-Lieder d’Arnold Schoenberg, se fait plutôt rare dans la programmation des institutions symphoniques, qui regardent sans doute à deux fois avant d’engager cent cinquante musiciens, à quoi s’ajoute six solistes vocaux et un chœur mixte. Non seulement le coût d’une telle représentation est forcément plus élevé que pour un classique concert ...
Wagner, Lohengrin, photo 1, par Hans-Jörg Michel

Lohengrin conquiert Bâle

Cette production de Lohengrin court le risque de ne pas immédiatement séduire (ici, nul regard ni des images forts ; nul cinglant angle d’attaque). À petit feu et avec intelligence, elle s’attache à convaincre chaque spectateur, et y parvient. Le rideau levé, la coupe biologique d’une église romane (décor attendu et sage) se dévoile : dans le sens de la profondeur, trois piliers latéraux, chacun prolongé par sa voûte ; au fond, une grande ...
Parsifal.cd

Envoûtant Parsifal de Marek Janowski

Nouvel opus de l’œuvre titanesque entreprise par Marek Janowski pour enregistrer l’intégrale des opéras de Wagner. Une initiative à nouveau couronnée du succès avec cet envoûtant Parsifal. Favorisant à tous moments le sacré de l’œuvre wagnérienne, le chef allemand porte les solistes. Soignant l’aspect profondément mélancolique et spirituel de l’oeuvre wagnérienne, il laisse cependant ample place à l’expression vocale. Il tisse autour des chanteurs un tapis chargé d’harmonies aux couleurs ...
mahler_symph2-accentus

Mahler pour la mémoire du 11 septembre

Les Américains possèdent majoritairement un sens développé de la nation. Les commémorations qui illustrent un calendrier soutenu en offrent régulièrement la démonstration. Leur ferveur ne semble pas feinte comme le prouve ce DVD filmé à l’intérieur du Avery Fisher Hall et à l’extérieur, sur la place du Lincoln Center de New York, où s’entassaient de nombreux auditeurs. L’orchestre de la ville, après une courte et émouvante  allocution de son chef, ...
exton_mahler_honeck

Manfred Honeck, le grand mahlérien des années 2010 ?

Nous notions, à l’occasion de la très récente parution de cette même Symphonie n°3 de Mahler, sous la direction du chef Jonathan Nott, à quel point cette symphonie est un examen redoutable pour les chefs d’orchestre. En effet, nombre d’entre eux, et pas les moins talentueux, se sont pris les pieds dans le tapis ! Pas de risque avec Manfred Honeck qui construit, avec patience, son intégrale Mahler avec ses forces de ...
Merci, Achim Freyer !

Götterdämmerung à Los Angeles : merci, Achim Freyer !

Après avoir longuement cherché à coller une quelconque relecture sur ce Crépuscule qui participe d’un nouveau Ring que Los Angeles inaugure en mai, on ne peut finalement qu’y déceler l’élucubration bien outrancière, plus ou moins bien agencée, d’un potache (Achim Freyer) en mal de bouffonneries, et/ou un exercice incongru, forcé, dada - comme le fut Dali, et/ou une opération d’agit-prop à laquelle collabore alors inconsciemment le spectateur. Toute autre tentative ...
Dernière !

Dernière du Klara Festival avec Esa-Pekka Salonen

Dernière soirée du Klara Festival et quelle soirée ! Compositeur qui dirige «pour payer les factures», Salonen a, lors de ses années californiennes, considérablement évolué pour arriver à un style dynamique et éclatant qui prend autant sa source dans la virtuosité d’écriture d’un Stravinsky que dans l’énergie solaire d’un John Adams ou dans l’amour du timbre de Magnus Lindberg. Ce nouveau concerto pour violon qui vient après un renversant concerto pour ...
Tan Dun, l’opéra pour tous

Tan Dun, l’opéra pour tous

Le compositeur Tan Dun s’impose comme une valeur sure d’une musique contemporaine «antiélitiste». Ses origines chinoises matinées d’une formation aux USA en font également une icône d’une musique mondialisée sur fond d’affirmation culturelle de la Chine. Dès lors, le compositeur a abandonné une certaine radicalité instrumentale et vocale présente dans l’opéra Marco Polo ou des expérimentations sonores comme dans le Water Concerto pour livrer une musique, dans l’air du temps, ...
Boulez, Mozart et l’évidence

Système métrique

London Symphony Orchestra Après un concert Berg/Mozart avec son ensemble intercontemporain, Pierre Boulez clôt sa résidence au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles par deux concerts exigeants et prestigieux avec le London Symphony Orchestra. Les deux généreux programmes étaient, comme toujours avec Boulez, excellemment conçus avec la mise en perspective de deux pièces presque contemporaines de Schœnberg, deux partitions de Bartók et des œuvres contemporaines : une pièce du maître et une autre ...
Fin de l’intégrale Mahler de Pierre Boulez

Fin de l’intégrale Mahler de Pierre Boulez

Avec ce double album se clôt l’intégrale des symphonies de Gustav Mahler sous la direction de Pierre Boulez pour le label jaune. Commencé en 1996 à Vienne avec une somptueuse symphonie n°6, ce parcours se termine ici par cette interprétation de la gigantesque symphonie n°8. Longtemps resté en suspend pour des questions financières, cet enregistrement a été rendu possible par le festival Mahler proposé par les Festtage 2007 du Staatsoper ...
Mahler en excellence à Chicago

Mahler en excellence à Chicago

Chaque année des dizaines d’enregistrements de la musique de Gustav Mahler, passés un temps aux oubliettes, se voient exhumés et largement diffusés. Trouvent-ils preneurs sous leur forme encore matérialisée ? En tout cas, de tels trésors représentent tour à tour une nouvelle occasion de rejoindre le clan ouvert des fascinés par les partitions grandioses et largement inspirées par un post-romantisme et un post-wagnérisme de la meilleure veine. Bernard Haitink dont on connaît la ...
Boulez dirige Mahler

Boulez dirige la Résurrection de Mahler

Après la Symphonie n°3 gravée en mars 2003 et ses critiques mitigées, Boulez continue son avancée dans Mahler et s’attaque à un des grands piliers du compositeur autrichien : sa Symphonie n°2 dite « Résurrection » en ut mineur. Alors que les versions de référence ne manquent pas (Klemperer 1962 : Philharmonia, Schwarkopf, Rössl-Majdan EMI ; Bernstein 1963 : New York Philarmonic, Venora, Tourel, Sony, ou encore la version très appréciée de Zubin Mehta avec le Wiener ...