Mot-clef : Olga Pasichnyk

Paul-Agnew-2-362x543

Messe en Si par Malgoire au TCE

Jean-Claude Malgoire et la Grande Écurie et la Chambre du Roy reprennent une Messe en si mineur de Bach qu’ils ont donnée en janvier à Tourcoing, mais avec deux nouveaux interprètes, Paul Agnew en ténor et le Chœur de chambre de Namur. L’ensemble monte en puissance dans une des partitions les plus complètes et les plus exigeantes du Cantor de Leipzig. À la manière de Philippe Herreweghe, Jean-Claude Malgoire pétrit la ...
1-acte-i--zauberflote-photo-alain-kaiser_09131354814177

La Flûte à Strasbourg : trop rationnelle pour être enchantée

Sous les atours d’un conte pour enfants manichéen et presque simpliste, la Flûte enchantée de Mozart est une œuvre riche et profonde, dont les multiples niveaux de lecture autorisent des approches très variées. Quoi de commun en effet entre la luxuriance du livre d’images de Benno Besson au Palais Garnier et l’ascétisme kabuki de Robert Wilson à l’Opéra-Bastille, entre le hiératisme du cérémoniel franc-maçon d’Andreï Serban et la transposition colorée ...
Hartmut Haenchen

Szymanowski, le Roi Roger à Bruxelles

Si la construction européenne semble au point mort, elle se porte pourtant culturellement très bien à Bruxelles. Dans le cadre de leur présidence tournante de l’UE, certains pays se servent de ce vecteur pour s’affirmer et pour présenter leur excellence artistique. C’est le cas de la Pologne, qui de juillet à décembre, met les petits plats dans les grands avec des expositions et de très nombreux concerts. En ouverture de ...
Entre dérision et violence

Entre dérision et violence

Orchestre National de Lille Le Gloria de Poulenc et Les Choéphores, extrait de L’Orestie de Milhaud : deux œuvres puissantes, deux expressions de la relation entre humanité et divinité, dans un cadre chrétien d’un part, et mythologique d’autre part : voici le programme proposé par Jean-Claude Casadesus et «son» orchestre, l’Orchestre National de Lille. Poulenc, dans son Gloria, alterne entre joie et recueillement dans un morceau jamais vraiment sérieux, toujours à la limite de ...
Faites l’amour, pas la guerre

Faites l’amour, pas la guerre

Certains metteurs en scène ont leurs marottes : le lit (Robert Carsen), les néons (Olivier Py), la couleur bleu (Bob Wilson), … Pour Krzysztof Warlikowski ce sont les salles d’eau, les vieux, les enfants et les chefs d’œuvres du cinéma. Pour le second opéra de Karol Szymanowski, donné enfin en création scénique et ultime production de l’ère Mortier, nous avons eu droit à un ballet de cacochymes faisant de l’aquagym dans ...
Olivier Py intellectualise le romantisme.

Der Freischütz : Olivier Py intellectualise le romantisme

Pour sa dernière saison à la tête du Grand Théâtre de Genève, Jean-Marie Blanchard scelle son règne sous le titre pompeux de La Trilogie du Diable, de trois spectacles de son metteur en scène fétiche : Olivier Py. Avec les reprises de ses très contestés Contes d’Hofmann de Jacques Offenbach de décembre 2001 et de La Damnation de Faust de Berlioz de juin 2003, ce «cycle» s’est ouvert avec une nouvelle ...
Le chef-d’œuvre de Poulenc magnifié par Carsen

Le chef-d’œuvre de Poulenc magnifié par Carsen

Dialogues des Carmélites Proposer une production de Robert Carsen par saison est presque une tradition au Vlaamse Opera. La collaboration entre l’institution flamande et le metteur en scène canadien compte déjà de nombreuses réussites tels que les cycles Janáček et Puccini. Cette production (ici une reprise) des Dialogues des Carmélites s’ajoute indéniablement à ces grands moments d’opéra, le travail de Carsen s’accordant subtilement à la lumineuse musique de Francis Poulenc. A ...
Don Giovanni, la révolution Jacobs

Don Giovanni, la révolution Jacobs

Après les concerts à Paris et à Bruxelles, Harmonia Mundi édite dans un luxueux coffret le Don Giovanni de René Jacobs. C’est peu dire que ce coffret était des plus attendus après une Clemenza di Tito intrigante mais parfois très irritante. Dès les premières notes de ce Don Giovanni, l’oreille est accrochée par le flot musical. Bien évidement c’est le travail de René Jacobs qui attire l’esprit. Dans un passionnant livret ...
Les Noces aixoises triomphent au Grand Théâtre

Les Noces aixoises triomphent au Grand Théâtre

Heureux Luxembourgeois qui ont pu applaudir la sobriété de la belle mise en scène des Noces de Figaro proposée l’été dernier au Festival d’Aix-en-Provence. Optant pour le refus de l’accessoire, ici réduit au strict minimum (un matelas à même le sol, un unique fauteuil à l’acte I…), Vincent Boussard prend le parti de concentrer sa mise en scène sur l’expérience émotionnelle traversée, dans la plus grande nudité, par les différents ...
Messe en Si

Messe en Si par Pierre Cao

Chœur Arsys-Bourgogne, Concerto Köln Pierre Cao La Messe en si, c’est en quelque sorte « LA messe pour en finir avec toutes les messes ». Celle à l’écoute de laquelle l’esprit le plus impie peut soudainement se sentir habité de foi chrétienne ; ce qui, par là, justifierait pleinement le malicieux aphorisme de Cioran : « S’il y a quelqu’un qui doit tout à Bach, c’est bien Dieu… » Pour le converti (aussi bien à la foi ...
Don Giovanni par la case René Jacobs II

Don Giovanni par la case René Jacobs II

Opéras en concert à Pleyel La tournée européenne pendant laquelle René Jacobs présente alternativement le Don Giovanni de Mozart dans la version de la création à Prague en 1787et de sa reprise à Vienne en 1788, faisait ces 28 et 29 novembre escale à la Salle Pleyel. Excellente occasion de rafraîchir nos oreilles contemporaines, habituées à entendre le plus souvent un mixage des deux. Quelles en sont les principales différences ? Pour faire ...
Don Giovanni par la case René Jacobs I :

Don Giovanni par la case René Jacobs I

Affluence des grands soirs au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles pour applaudir l’une des explorations mozartiennes de l’icône locale : René Jacobs. Il y a un an, la même équipe avait offert, dans ces lieux, une version peu convaincante de La Clemenza di Tito (lire ici, la chronique de notre collègue Richard Letawe). Fort heureusement, ce nouveau concert fait renouer le chef gantois avec les grands succès que furent ses ...
Chimérique

Chimérique

Le Messie arrangé par Mozart Il est toujours réjouissant de voir un lieu de concert bien rempli, même si cela se fait un peu au détriment du confort, et pour cette soirée consacrée au Messias, l’Eglise Saint Loup était bondée, le public répondant comme à son habitude présent à l’appel de la Société Philharmonique. Les forces namuroises ont voulu ce soir faire d’une pierre deux coups et rendre hommage aux deux ...
Don Quichotte, un jeune homme de 400 ans

Don Quichotte, un jeune homme de 400 ans

Innsbrucker Festwochen Le festival d’Innsbruck est avec celui de Beaune, la référence mondiale en matière de musique baroque. Sous la conduite artistique de René Jacobs, la cité olympique accueille chaque année des concerts et des représentations d’opéras. En ce samedi pluvieux du mois d’août, le public se pressait devant l’imposant et massif Landestheater pour assister à la première du très rare Don Quichotte a Sierra Morena du Florentin Francesco Conti à ...
Le retour du poussin jaune

Le retour du poussin jaune

Rinaldo La production de Rinaldo proposée actuellement au public du Vlaamse Opera a déjà beaucoup voyagé : créée à Montpellier en 2002 (voir ici l’article de ResMusica), la mise en scène du duo Nigel Lowery/Amir Hosseinpour avait provoqué les huées du public et un flot de critiques acerbes de la part de la presse française, avant de gagner le Festival d’Innsbruck puis le Staatsoper de Berlin où elle a fini par remporter ...
Commémoration du dernier concert donné à Paris par Frédéric Chopin

Commémoration du dernier concert donné à Paris par Frédéric Chopin

Théâtre du Conservatoire National d’Art Dramatique Dans la ravissante salle du conservatoire où fut créée en 1830 la Symphonie fantastique de Berlioz, où est née en 1828 sous l’impulsion de Habeneck la Société des Concerts du conservatoire, ancêtre de l’Orchestre de Paris, et où Chopin a joué à plusieurs reprises, la Société Chopin a eu l’idée de reconstituer à partir du programme original, le dernier concert donné par Chopin en février ...
Haendel à l’heure du thé...

Haendel à l’heure du thé…

Georg Friedrich Haendel ; L’Allegro Parfois, on peut se demander si la musique n’est pas sans avoir quelque affinité avec l’art culinaire : autant des ingrédients très simples, mais bien accommodés, peuvent aboutir à un résultat fort savoureux, autant des mets très raffinés et recherchés se révéler parfois insuffisants pour réussir un plat, surtout s’il manque un chef sachant y apporter la petite touche finale qui donne le chic, et/ou la saveur... ...