Mot-clef : Orchestre national de Lille

Quand Prokofiev faisait son cinéma

Quand Prokofiev faisait son cinéma

La cantate Alexandre Nevsky est tirée de la musique écrite par Sergueï Prokofiev en 1938 pour le film du légendaire cinéaste Eisenstein, traitant du conflit qui au XIIIe siècle opposa la Russie aux chevaliers teutoniques, événement qui semblait avoir une résonance contemporaine vu la menace croissante que faisait peser l’Allemagne nazie sur la Russie soviétique. Une grande réussite avec ses élans patriotiques (sur un motif de Debout peuple russe) et ...
Concerts-découverte

Concerts-découverte

Début de saison 2006 de l’ONL L’Orchestre National de Lille débutait sa saison ce week-end en toute décontraction avec des concerts gratuits au Nouveau Siècle, qui permettaient à un public assez nombreux et en bonne partie novice, de découvrir l’orchestre de sa région. Deux concerts étaient programmés le samedi après-midi, comprenant respectivement Récit II de Piotr Moss et le Concerto da camera d’Honegger, et ayant en commun les Suites de Peer ...
La Damnation de Faust par Jean-Claude Casadesus

La Damnation de Faust par Jean-Claude Casadesus

Après la Symphonie fantastique, les Nuits d’été, les cantates pour le Prix de Rome et l’Enfance du Christ, la discographie berliozienne de l’Orchestre National de Lille s’étoffe avec cette nouvelle version de la Damnation de Faust parue chez Naxos, qui réunit une distribution de premier ordre. Faust est un rôle difficile, dans lequel Michael Myers est presque idéal : le timbre n’est pas très beau, un peu gris, mais il capte ...
Des invités luxueux

Des invités luxueux

Fin de saison de l’ONL En première partie de ce concert final de la saison 2005-2006 de l’ONL, la Symphonie de psaumes de Stravinsky, dans une lecture ample, souple et ardente, mais au son orchestral un peu trop mœlleux, pas assez percutant et à l’équilibre sonore pas toujours maîtrisé (on n’entend pas assez les pianos), loin de la précision chirurgicale d’Ernest Ansermet, le créateur de l’œuvre. Pour la suite : encore la ...
Les Romantiques

Laurent Korcia, John Axelrod et les Romantiques

Orchestre National de Lille Chaque fois que nous assistons à un concert dirigé par John Axelrod, il se passe quelque chose d’insolite. A Liège, ce fut une clarinettiste victime d’un malaise s’écroulant au milieu du quai, ce soir, beaucoup moins grave, c’est une corde du Stradivarius de Laurent Korcia qui casse net au début de la cadence, causant une effervescence certaine, et obligeant à reprendre depuis le début. On aura donc ...
Mozart en toute clarté

Mozart en toute clarté

Orchestre National de Lille Le Théâtre Léo Ferré d’Aulnoye Aimeries, remarquable équipement culturel pour une ville de cette taille, était assez peu rempli pour la venue de l’Orchestre National de Lille dans un concert Mozart dirigé par Joseph Silverstein, violoniste et chef américain, ancien violon solo du Boston Symphony Orchestra et directeur musical du Utah Symphony Orchestra de 1983 à 1998. La soirée débute par deux œuvres concertantes pour violon et orchestre, ...
Requiem à l’ancienne

Requiem à l’ancienne

Casadesus dirige Tavener et Mozart Page rebattue et rabâchée, le Requiem de Mozart fait malgré tout, toujours recette, et la salle du Nouveau Siècle était comble ce soir pour ce concert. On débute par Tears of the Angels de John Taverner, composition créée en 1996, dédiée aux victimes des guerres de Yougoslavie. C’est un adagio pour cordes et violon solo, planant et éthéré, pas désagréable à entendre, mais d’une vacuité à ...
Un songe de Shakespeare

Un songe de Shakespeare

Orchestre National de Lille Le programme du concert est consacré à la musique de scène et de film, avec en fil rouge la référence à William Shakespeare. Celle-ci est évidente dans le cas des œuvres de Walton et Mendelssohn, tandis que le titre de la pièce d’Adès a deux origines : une strophe du poème « Little Gidding » de TS Eliot, et aussi une phrase extraite du Chœur des Fées du Songe d’une ...
kazuchi_ono

Kazushi Ono dirige l’ONL, si loin si proche…

Le concert débute par le célèbre concerto pour violoncelle, au titre évocateur, d’Henri Dutilleux, Tout un monde lointain. Divisée en cinq mouvements (Enigme, Regards, Houles, Miroir et Hymne), l’œuvre est onirique et fantasque, austère et brumeuse dans les deux premières parties mais plus animée et éclatante à partir de Houles. Le superbe Hymne final étant soulevé par une puissance tellurique grandiose. Natalia Gutman est une grande dame du violoncelle, ...
freres_capucon

Eblouissante musique d’ombre !

Présences 2006 Ce concert inscrit dans le cadre de la 16ème édition du Festival « Présences » proposait un programme ambitieux et une splendide affiche. Alors que le festival présente l’intégrale des symphonies de Penderecki, cette soirée permettait d’entendre deux courtes œuvres d’avant-garde du compositeur. Ecrite pour 42 cordes, 6 groupes de percussions, célesta, harpe et piano, Anaklasis correspond à la première période du compositeur, où il travaille sur la recherche de couleurs sonores ...
Brillante prestation de l’Orchestre de Lille

Brillante prestation de l’Orchestre de Lille

Festival Présences Habitué du festival Présences et très attendu par le public si l’on en juge par la foule compacte qui se pressait aux portes de la Maison de la Radio ce mercredi 8 février, l’Orchestre National de Lille, dirigé par Paul Polivnick, venait donner en création parisienne une œuvre de son nouveau compositeur en résidence, Thierry Escaich, éminent organiste, improvisateur, pédagogue et compositeur. Co-commande du Festival Présences et de l’orchestre ...
Nouvelle composition de Thierry Escaich

Nouvelle composition de Thierry Escaich

Création de Miroirs d’ombres Anaklasis de Krzysztof Penderecki, créée par Hans Rosbaud au Festival de Donaueschingen en 1960, composée pour un orchestre à cordes et six percussionnistes, est une pièce assez aride qui étudie la réfraction du son dans l’espace. Le chromatisme peut en être assez crispant, mais certains effets spectaculaires des percussions, traitées comme de véritables solistes, sont saisissants. De natura sonoris n°2 (1970) est de la même veine expérimentale, ...
casadesus_jean_claude (c) DR

Un anniversaire en beauté

Les 30 ans de L’ONP Le Nouveau Siècle a fait le plein ce dimanche pour ce concert célébrant les trente ans de l’Orchestre national de Lille sous les caméras d’Arte. Le programme débute avec le clarinettiste Paul Meyer dans un très beau et fraternel Concerto de Mozart. Les tempi des deux premiers mouvements sont amples, donnant une merveilleuse sensation d’équilibre à l’ensemble. L’orchestre met beaucoup de soin et de chaleur dans ...
gurre_lieder

Captain Judd à la tête des Gurrelieder

Après la venue de Vadim Repin en décembre, janvier est encore une période de cadeaux à Lille, où l’Orchestre National fête ce mois-ci ses trente ans en offrant de superbes concerts au public et en faisant un magnifique présent à James Judd, son premier chef invité, en lui permettant de diriger une œuvre jubilatoire, dont les proportions babyloniennes rendent les exécutions aussi rares que chères. L’effectif nécessaire à cette œuvre mi-oratorio ...
Des étrennes avant l’heure

Des étrennes avant l’heure

Vadim Repin à Lille L’Orchestre National de Lille a fait un magnifique cadeau à son public en invitant, pour deux concerts qui ont fait salle comble, le grand Vadim Repin, un violoniste qui vole de succès en succès depuis sa victoire en surclassement au Concours Reine Elisabeth de 1989. C’est la première fois que nous avions la chance de l’entendre en direct, et avant le concert, comme souvent dans ce cas-là, ...
A Lille, Mahler est chez lui

A Lille, Mahler est chez lui

Début de saison lilloise Pour le début de la saison d’abonnement de l’Orchestre national de Lille dans son port d’attache du Nouveau Siècle, Jean-Claude Casadesus a choisi un programme assez court, couplant Prélude et Mort d’Isolde de Wagner au Chant de la terre de Gustav Mahler. Ce programme a été donné également au Festival de Laon et à la Cité de la Musique à Paris. Le prélude de Tristan par Casadesus, austère, ...
Orchestre National de Lille

Une création pour débuter la saison de l’Orchestre National de Lille

C’était ce jeudi la rentrée de l’ONL dans ce concert célébrant le soixantième anniversaire du Secours Populaire Français dans un lieu symbolique, le Centre des archives du monde du travail. Le jeune Jérémie Rhorer faisait ses débuts ce soir à la tête de l’ONL, ancien assistant de William Christie et de Marc Minkowski, il connaît un début de carrière enviable, ayant déjà notamment dirigé Hercules dans la production de Luc ...
Le Désir du boeuf

Le Désir du boeuf

Darius Milhaud laisse un héritage artistique considérable dont la valeur reste encore à découvrir. Sa musique ne laisse pas indifférent. Provocante, fiévreuse, franchouillarde ou polissonne, elle est un vrai stimulant pour les mélomanes. Compositeur, chef d´orchestre, critique musical, conférencier et pédagogue, il est aussi membre du Groupe des Six (avec Georges Auric, Louis Durey, Arthur Honegger, Francis Poulenc et Germaine Tailleferre). Son éducation musicale et artistique s´enrichit de ses multiples ...
Culture pour tous

Culture pour tous

Orchestre National de Lille La salle Fernand Léger était bondée ce soir pour la venue de l’Orchestre National de Lille en ouverture du festival « Vitaville » qui devait animer tout le week-end dans la ville de Douchy-les-Mines. Dans son discours d’avant concert, le maire de la ville, Michel Lefebvre a expliqué que l’argent ne devait pas être un obstacle à l’accès à la culture de haut niveau. Soulignons donc les mérites de ...
bakels

L’ONL sous la baguette de Kees Bakels

Couche-toi Soleil S’il est un orchestre qui s’adapte à toutes les situations, c’est bien l’Orchestre National de Lille : dans son exemplaire mission d’apporter la musique dans les moindres recoins de la région du Nord Pas-de-Calais, il est parfois confronté à des lieux peu adaptés au déploiement d’une formation symphonique comme cette salle des sports de Berlaimont, manquant visiblement de commodités et dans laquelle les rayons du soleil, plongeant sur les pupitres ...
james_judd

L’ONL dirigé par James Judd

Atelier Théâtre Jean Vilar Organisée par l’Atelier Théâtre Jean Vilar, la venue de l’Orchestre National de Lille dirigé par son premier chef invité James Judd, également directeur musical de l’Orchestre Symphonique de Nouvelle-Zélande et du Philharmonique de Malaisie, à Louvain-La-Neuve a drainé un nombreux public dans la belle salle moderne de l’Aula Magna. L’introduction du concerto pour violon de Beethoven est menée idéalement, d’une main à la fois ferme et souple, ...
Charles Gounod, Faust

Faust de Gounod à l’Opéra de Lille

Le public est venu en nombre ce dimanche au magnifique Opéra de Lille pour cette fastueuse production de Faust qui créée la saison dernière au Royal Opera House de Covent Garden est passée par Monte-Carlo et Trieste avant d’arriver dans la Métropole Nordiste. De la distribution réunie, on se serait volontiers passé du chevrotant Paul Charles Clarke, qui serait peut-être un Faust apprécié à l’Opéra de Milwaukee ou à Houston, ...
Peter Schreier chante et dirige

Peter Schreier chante et dirige

Le cumul des passions En invitant Peter Schreier à venir le diriger dans la Passion selon Saint Jean, l’Orchestre National de Lille conviait à son pupitre un des représentants les plus éminents de la tradition « Est-Allemande » de l’interprétation de Bach, illustrée avant lui par des chefs tels que Rudolf Mauersberger, Martin Flämig ou Gunther Ramin. A cette tradition accordant une importance première au texte, au drame et à la foi religieuse, ...
Faux baroque, faux jazz et réelle modernité

Faux baroque, faux jazz et réelle modernité

Carré Saint-Vincent Ce concert se fait l’écho du VIe concours international Piano XXe siècle d’Orléans qui s’est tenu en mars 2004 (lire le compte-rendu de la finale et l’entretien avec son organisatrice, Françoise Thinat, par notre collaborateur Edouard Bailly). En piste, les trois finalistes : la chinoise Ya-ou Xie, le suisse Reto Reichenbach et le luxembourgeois Francesco Tristano Schlimé, tous trois également compositeurs. Ce concert a également permis de découvrir ou redécouvrir ...
Canteloube et les Chants d’Auvergne

Splendides Chants d’Auvergne par Véronique Gens

S’il fut l’élève de Vincent d’Indy et Charles Bordes, deux disciples de César Franck, les compositions (dont trois opéras) de Marie-Joseph Canteloube de Malaret — plus connu sous le nom de Joseph Canteloube — ne rencontrèrent jamais un succès retentissant. Membre de l’Action Française, il s’intéressa vivement aux traditions musicales régionales. Et c’est en tant que collectionneur de ces musiques qu’il a trouvé sa place dans l’histoire de la musique ...
L’Enfance des Troyens

L’Enfance du Christ par Casadesus : L’Enfance des Troyens

Berlioz détestait qu’on lui fête son anniversaire. Mais aurait-il vraiment tenu rigueur à Jean-Claude Casadesus et l’Orchestre National de Lille d’être venu à Paris pour célébrer ses deux cents ans ? Peut-être, pour leur choix d’interpréter L’Enfance du Christ. En effet, sa « trilogie sacrée » avait, lors de sa création parisienne en 1854, reçu un succès qu’il avait considéré « spontané, très grand, et même calomnieux pour mes compositions antérieures ». Mais, à l’écoute ...