tous les dossiers(1)

Musique symphonique

Nemanja R et Laure FK

Le festival des Nuits romantiques célèbre la musique de Grieg

Depuis 1995, le festival des Nuits romantiques autour du lac du Bourget s’attache chaque année à un grand compositeur romantique autour duquel s’articule la programmation, élaborée par Pierre Korzilius, son enthousiaste directeur artistique. Cette année, le musicien à l’honneur était Edvard Grieg. Le concert d’ouverture débute ainsi par la Suite Holberg, occasion de découvrir l’ensemble de chambre de Neuss, une formation bien connue des discophiles. Vingt-quatre cordes (réparties en 8-6-4-4-2) qui ...
heras-casado debussy hm

Debussy en son Martyre par Pablo Heras-Casado

Postmoderne La Mer selon Pablo Heras-Casado ? Et le Martyre, d'un érotisme morbide ? Les voluptés mesurées du Philharmonia Orchestra lui donnent en tous cas un espace sonore lustré, quelque chose de parfait et d’un rien glacé qui déboussolera les admirateurs de Munch, ou ceux de Toscanini : beaucoup de couleurs mais froides, des pleins et des déliés très Matisse, une Mer plus dessinée que peinte qui laisse voir les secrets de l’orchestre debussyste et ...
Vienne à Luxembourg avec Herbert Blomstedt

Vienne à Luxembourg avec Herbert Blomstedt

Blomstedt est devenu un des chefs favoris de l'Orchestre Philharmonique de Vienne, et on comprend bien pourquoi. Si la Philharmonie de Luxembourg présente certes chaque année une saison prestigieuse d'orchestres invités, la venue de l'Orchestre Philharmonique de Vienne est tout de même un événement, trois ans et demi après son premier passage dans la belle salle construite par Christian de Portzamparc. Cette fois, c'est Herbert Blomstedt qui dirige un programme qu'il a ...
Richter

La suite de la monumentale édition des concerts de Sviatoslav Richter

À côté des gravures "officielles" et bien documentées de Richter très connues des discophiles, il existe quantité de bandes de concert captées dans les années cinquante et soixante dans feu l'U.R.S.S., de qualité variable mais qui enrichissent notre connaissance de l'art de ce géant du piano. L'édition Profil nous les restitue dans un certain désordre. Décidément en effet, Profil n’en finit pas d’explorer les archives des concerts, essentiellement russes, de Sviatoslav Richter ...
stenhammar_symphonie_lindberg

Stenhammar éclairé par Lindberg et le Symphonique d’Anvers

Proposée dans cet album par Christian Lindberg et le Antwerp Symphony Orchestra, la Symphonie n° 2 de Wilhelm Stenhammar domine le catalogue du fameux pianiste, chef d’orchestre et compositeur suédois. Après avoir renié sa  Symphonie n°1 écrite en 1902-1903 pour causes d’affinités brucknériennes trop marquées, Stenhammar s’attela à un second opus symphonique entre 1911 et 1915. Oscillant entre une admiration pour la musique populaire de son pays et pour l’esthétique de ...
Adjani

À Genève, l’Ismène d’Isabelle Adjani

En ouverture de sa saison, le Geneva Camerata de David Greilsammer frappe un grand coup avec la présentation d'Ismène, une œuvre du compositeur chilien Javier Muñoz Bravo. Commande de l’ensemble genevois, elle était présentée en création mondiale et portée par la comédienne Isabelle Adjani. Analyse. Magnétique, Patricia Petibon ouvre le premier concert de cette nouvelle saison du Geneva Camerata, dont le point focal est la présence d'Isabelle Adjani. La comédienne entre ...
joseph_keilberth_profil

Josef Keilberth et le romantisme germanique, une adéquation parfaite

Double célébration : on fête le cent-dixième anniversaire de la naissance de Joseph Keilberth (né le 19 avril 1908) et l’on pleure les cinquante ans de sa mort le 10 juillet 1968 lorsqu’il s’effondra dans la fosse de l’Opéra de Munich durant le deuxième acte de Tristan und Isolde. À soixante ans, un interprète majeur du grand répertoire germanique disparaissait au sommet de son art qui s’était pleinement réalisé dans une ardente ...
Force et puissance de Boston et Nelsons dans Chostakovitch

Force et puissance de Boston et Nelsons dans Chostakovitch

Après une première excursion à l’ouverture de saison 2015-2016 avec la 10e Symphonie de Chostakovitch, le Boston Symphony Orchestra et Andris Nelsons retrouvent la Philharmonie de Paris lors de leur tournée européenne d’été, pour un concert de chambre et deux concerts symphoniques, au programme desquels la 4e de Chostakovitch et la Sérénade pour violon de Bernstein. A l’occasion du retour du Boston Symphony Orchestra à la Philharmonie de Paris, en plus ...
Concert Gustav Mahler, Symphonie n°3, à la Philharmonie de Paris, dirigé par Andris Nelson, le 15 septembre 2018

Superbes sonorités du Boston Symphony Orchestra dans Mahler

Après Cleveland et Los Angeles, chacun avec leur directeur musical respectif, le Boston Symphony Orchestra et son chef Andris Nelsons offrent en cette rentrée leur propre proposition de la Symphonie n°3 de Gustav Mahler, dans une acoustique de la Philharmonie de Paris maintenant mature pour permettre de bénéficier à plein des timbres et de l’énergie de l’orchestre. En introduction de la Symphonie n°3 en ré mineur de Gustav Mahler, la première ...
sibelius_sondergaard_linn

Un Sibelius ampoulé et atone sous la baguette de Søndergård

Ce choix judicieux de diverses pièces orchestrales de Jean Sibelius n’apporte pas, loin s’en faut, la satisfaction attendue. Explication. La musique saisissante et fantastique de Sibelius appartient pleinement au meilleur de la production instrumentale occidentale et ses farouches contestataires de jadis n’avancent plus d’arguments plausibles et convaincants. A contrario, ce constat implique nécessairement une lecture en adéquation avec l’esprit du plus célèbre des compositeurs finlandais. C’est dire que les inflexions dynamiques, ...
AC

Ombre et lumière sur le Festival de Besançon

Non, comme tient à le souligner en ouverture la nouvelle Présidente de son festival, « Besançon n’est pas une belle endormie », ainsi que le prouvera une 71e édition vivifiée par quelques mémorables mises en lumière autour de la résidence, pour deux années, d’Éric Tanguy. « Le ciel n’est pas misogyne » constate également Myriam Grandmottet à la Rodia, sous la ligne de crête de la Citadelle de Vauban, le soir du concert gratuit offert ...
sibelius_deux_kitajenko

Kitajenko et le Gürzenich de Cologne pour la Symphonie n°2 de Sibelius

Au soir d'une brillante carrière, Dmitri Kitajenko s'associe au Gürzenich de Cologne pour servir la symphonie "italienne" de Jean Sibelius. Le succès phénoménal enregistré par cette Symphonie n° 2 lors de sa création à Helsinki le 8 mars 1902 sous la conduite du compositeur fut suivi de trois autres concerts soulevant également un enthousiasme populaire comme n’en avait jamais connu la Finlande. Toutefois, au plan international, les nouveautés véhiculées par la musique de ...
Stockhausen envoûte son auditoire de la Philharmonie avec Inori

Stockhausen envoûte son auditoire de la Philharmonie avec Inori

Besoin de spiritualité, de boussole dans des temps jugés obscurs ? Le fait est que Stockhausen est régulièrement programmé en ce moment à Paris. Et il fallait bien le volume de la grande salle Pierre Boulez pour, devant un public nombreux et fervent, accueillir Inori (1973-1974), qui relève avant tout du rituel. Un événement, donc. Une scène dominée par une plate-forme servant de piste à deux danseurs, sous laquelle va diriger Gergely ...
dag wiren

Rumon Gamba à la (re)découverte de Dag Wirén

Le label Chandos Records, souvent adepte de projets éditoriaux monographiques ambitieux, se lancerait-il dans une série d’enregistrements consacrés au Suédois Dag Wirén ? Le présent disque, splendidement capté, est en tout cas une belle opportunité de (re)découvrir ce compositeur scandinave adepte d'un néo-classicisme très pur de forme et d'expression. Dag Wirén partagea sa formation entre Stockholm avec le très sérieux et passéiste Ernst Elberg et Paris avec le plus "moderne" Leonid Sabaneiev. S’il ...
Cover_LSO3042_BD_DVD_3000px_W_1024x1024

Lecture trop distanciée de Simon Rattle de la n°8 de Bruckner

Familier de Mahler et de Sibelius dont il est l'un des meilleurs interprètes vivants, Sir Simon Rattle est toujours demeuré prudent vis à vis de Bruckner. Il s'attaque au chef-d’œuvre absolu qu'est la Symphonie n°8. Au disque, une Symphonie n°7 jadis à Birmigham, puis à Berlin la n°4 et une n°9 surtout remarquable pour son interprétation du finale dans la version de Samale-Mazucca-Philips et Cohrs, restent ses seuls témoignages. De l’immense ...
Pietari Inkinen à Sarrebruck ou les contrastes de Mahler

Pietari Inkinen à Sarrebruck ou les contrastes de Mahler

Plutôt que des Vier letzte Lieder sans séduction, l'approche efficace du jeune Pietari Inkinen dans Mahler fait le prix de ce concert de rentrée. Sarrebruck a beau être la capitale du Land de Sarre, la ville n'est guère qu'une ville moyenne, mais son statut lui donne le privilège rare d'être le siège de deux orchestres, l'un rattaché au théâtre de la ville, l'autre à la radio, et tous deux se partagent ...
Gustavo Dudamel et le Mahler Chamber Orchestra dans Mahler

Gustavo Dudamel et le Mahler Chamber Orchestra dans Mahler

Les unes après les autres et sans suivre leur ordre chronologique, Gustavo Dudamel interprète les symphonies de Gustav Mahler et réussit particulièrement la Quatrième à la Philharmonie de Paris, lors d'une tournée de début d’année avec le Mahler Chamber Orchestra et la soprano Golda Schultz. L’évènement a été peu visible en Europe, mais en mai 2017 au Walt Disney Concert Hall, Gustavo Dudamel a dirigé en quatre soirs le Los Angeles ...
Hommage à Evgeny Svetlanov à la Maison de la Radio

Hommage à Evgeny Svetlanov à la Maison de la Radio

Dans le cadre du Concours International de Chefs d’Orchestre Evgeny Svetlanov à la Maison de la Radio, un hommage est rendu au chef russe avec au programme deux œuvres chambristes portées par les pianistes Boris Berezovsky et Andreï Korobeïnikov, puis une pièce symphonique de Svetlanov lui-même développée par Vadim Repin et l’Orchestre Philharmonique de Radio France sous la direction d’Andris Poga. Marina Bower n’était pas seulement l’agente d’Evgeny Svetlanov, elle était ...
Concert à la Philharmonie de Paris le 06/09/2018 dans la grande salle Pierre Boulez. Biennale Pierre Boulez. Concert de Daniel Barenboim - Staatskapelle Berlin, seconde partie : Igor Stravinski
"Le Sacre du printemps"

L’espace du rituel avec la Staatskapelle Berlin et Daniel Barenboim

Mettre en perspective Rituel in memoriam Bruno Maderna de Pierre Boulez et Le Sacre du printemps d'Igor Stravinsky fait sens, les deux chefs-d’œuvre de la modernité invoquant le même ordre du sacré et la dimension collective d'une musique de la célébration.  Dans Rituel in memoriam Bruno Maderna créé en 1975 (le collègue et ami très cher décède en 1973), l'orchestre est divisé en huit groupes aux effectifs croissants, du duo (hautbois ...
Septmus.2018.02

Septembre Musical : Marc-André Hamelin en maître chez Beethoven

Au Septembre Musical, soirée symphonique beethovénienne entre sublimation avec Marc-André Hamelin et routine. Pour faire bon poids sur la durée, le concert débute avec une page de Gustav Mahler. Prévu comme un mouvement de la partition originale de sa Symphonie n°1 « Titan » de 1889, l'andante allegretto fut supprimé dans la version de 1896 et depuis joué seul sous le nom de Blumine. A Montreux, cette petite dizaine de minutes ...
rca_berlioz_munch

Munch et Monteux, deux Français légendaires de la direction d’orchestre

Pour les mélomanes n’ayant pas eu la chance (ou le portefeuille !) d’acquérir les deux imposants coffrets RCA relatifs aux intégrales Charles Munch (86 CD) et Pierre Monteux (40 CD), voici une petite compensation sous forme de deux mini albums dans l’excellente série « Masters » de RCA. Dès la fin de l’ère acoustique, le disque préserva la Symphonie fantastique op. 14 de Berlioz sous les baguettes de Rhené-Bâton (1923), Felix ...
gardiner richardot

Berlioz romantique et révolutionnaire à La Côte Saint-André

Berlioziens autant que fidèles de La Côte Saint-André, les deux chefs François-Xavier Roth et John Eliot Gardiner, à la tête de leur phalange respective, investissent la scène du Château Louis XI avec des programmes ambitieux, donnant à la pensée et la musique du génie romantique sa résonance universelle. François-Xavier Roth, dirigeant son orchestre Les Siècles ainsi qu'un double chœur d'hommes (Spirito et choeurs lyonnais), a mis à l'affiche Le Temple universel, ...
poulenc

Tingaud dirige Poulenc : confirmation d’impression

On tient avec ce programme l'essentiel de la musique d'orchestre de Francis Poulenc. Réunis sous la forme condensée de suite, les deux ballets Les Biches et Les Animaux Modèles précèdent l'unique ouvrage symphonique de l'auteur, la Sinfonietta. Entre Les Biches créées en 1924, Les Animaux Modèles en pleine occupation en 1942 et la Sinfonietta de 1947, c'est toute la période créatrice de Poulenc qui nous est proposée. Ainsi, loin de sentir ...
Septmus18.02.01

À Montreux, la générosité de Gianandrea Noseda

Après quinze années passées à la tête du festival, Tobias Richter signe son dernier "Septembre Musical" avec le Chœur et l’Orchestre du Teatro Regio de Turin qui, coïncidence du calendrier, joue pour l’une des dernières fois (1) sous la direction de Gianandrea Noseda, son chef depuis 2007. Un chef italien, un chœur italien, un orchestre italien, qui pendant plus de dix ans se sont côtoyés dans la musique avec l’excellence que ...
entropia_lauri_porra

Dialogues entre orchestre, rappeur et basse électrique de Lauri Porra

Faire se rencontrer guitare électrique et rap avec l'orchestre classique, est-ce une rencontre fécondante ou un appauvrissement ? Lauri Porra, joueur de guitare basse électrique et arrière-petit-fils de Sibelius, tente une expérience qui confirme la règle biologique que la mixité est un enrichissement. De formation classique durant son enfance, Lauri Porra a de l'hérédité. Arrière-petit-fils de Jean Sibelius, petit-fils du chef d'orchestre Jussi Jalas, fils d'une mère musicienne d'orchestre et d'un père musicien amateur de jazz, ...
La Côte Saint-André 2018, Sacré Berlioz, sacré festival

La Côte Saint-André 2018, Sacré Berlioz, sacré festival

Intitulé "Sacré Berlioz", le festival encense cette année la production sacrée du compositeur. Il est aussi l’aboutissement des dix années du patient travail de son directeur, Bruno Messina, parvenu à rendre à la France un de ses plus grands compositeurs, mais, plus fort encore, à nous faire entendre du Berlioz partout. Cela commence avec le visage même, assez berliozien, de Philippe Bianconi. Dans la cour du Château Louis XI, le grand ...
Babayan.03

À Tannay, le jeu de Sergei Babayan beau à pleurer

Plus tôt dans la semaine, nous faisions état des impressions que certains concerts peuvent laisser sur un public. De l’enchantement à la colère, de l’émotion à l’indifférence, toutes les perceptions de l’intellect peuvent habiter le spectateur, l’auditeur à différents degrés. Parfois le jugement du public est unanime. Et le concert de clôture des Variations Musicales de Tannay est de ceux-ci. À cela, plusieurs éléments entrent en considération. L’endroit d’abord. Un parc ...
le sacre urbansky

Le Sacre selon Krzysztof Urbański : orage d’acier

Le Sacre du printemps a la cote auprès des jeunes chefs. Après la version quasi punk de Teodor Currentzis parue il y a deux ans, voici celle de Krzysztof Urbański, un peu paradoxale car privilégiant l’opulence sonore au détriment du geste dramatique voire chorégraphique. Signe des temps ? Les étoiles montantes de la direction d’orchestre semblent, comme au bon vieux temps du microssillon, refuser tout couplage pour le Sacre du printemps, élément séminal ...
asia tour

Déroutant coffret souvenir de la dernière tournée asiatique de Rattle et des Berlinois

Le coffret de la dernière tournée asiatique de Sir Simon Rattle avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin en novembre 2017 est luxueux mais laisse perplexe.  Curieux objet en vérité. Par son format improbable, boîte allongée comme les précédentes parutions du label de la Philharmonie de Berlin, énorme livret de présentation illustré de nombreuses et peu séduisantes photographies façon album de voyage, accompagnées d’un texte uniquement en allemand et en anglais. Par son contenu, ...
IsabelleFaust.03

À Tannay, l’Akademie für Alte Musik et Isabelle Faust

Certains concerts transforment le spectateur. D’autres, le fâchent par l’impression d’avoir été dupé. D’autres encore, le confondent par l’exploit, ou par l’honnêteté artistique. Après celui offert par Isabelle Faust et l’Akademie für Alte Musik Berlin dans le cadre du festival des Variations Musicales, on mesure combien l’interprétation musicale reste un travail, un engagement de chaque instant et qu’après l’aspect purement technique, la donne artistique peut encore être difficile à joindre. Et ...