Lieu : Bavière

5M1A0407

La fiancée vendue, comédie de David Bösch à Munich

C'est d'abord grâce à sa mise en scène que la soirée tient, avec une distribution très honorable mais plombée par la fosse. La fiancée vendue de Bedřich Smetana n’est certainement pas la plus drôle ni la plus émouvante des comédies lyriques, et il lui faut bien le soutien d’un metteur en scène ambitieux pour donner des contours à ses personnages. David Bösch n’est pas l’homme des grands concepts, mais il s’entend ...
LA A. von Otter K. Bezuidenhout c) W. Hösl

Anne Sofie von Otter dans l’intimité des salons

Une soirée poétique avec l'aide précieuse de Kristian Bezuidenhout. Mieux vaut ne pas venir à ce concert avec de fausses attentes : la voix d’Anne Sofie von Otter n’est plus celle de ses débuts, et ce qu’elle offre aujourd’hui au public n’est plus la plénitude sonore de ses plus belles années. Ce qui n’a pas changé, en revanche, c’est l’intelligence et la sûreté de goût de l’interprète. Le programme qu’elle propose ...
PB_4_DUO_M._Dilaghi__V._Segova_c._Alexandros_Tsolakis

DUO, entre musique et danse à Munich

Musique Hans Abrahamsen, chorégraphie Nanine Linning : une rencontre sans étincelle. Si seulement la danse contemporaine pouvait entretenir un dialogue plus ambitieux avec la musique d'aujourd'hui ! Le choix de la chorégraphe Nanine Linning de travailler sur le vaste cycle Schnee (Neige) de Hans Abrahamsen était à ce titre stimulant : Schnee, sous-titré Canons pour neuf instruments, est une pièce délicate, chambriste au plus fort sens du terme. La neige qui ...
20181123_Otello__A._Harteros__J._Kaufmann_c_W._Hoesl_5M1A8516

Anja Harteros et Gerald Finley dans un Otello sans Otello à Munich

Un remplacement indigne pèse sur un spectacle de haute qualité musicale et théâtrale. À l'opéra, rien ne sert de se rebeller contre les changements de distribution. Jonas Kaufmann avait chanté la représentation précédente, il ne chante pas celle-ci. Annoncé vingt-quatre heures avant le spectacle, son remplaçant est Zoran Todorovich, et le problème est là : dans une représentation festivalière où les places coûtent jusqu'à 293 €, il est difficile de comprendre ...
53fbf3b1296c8340476d53ccecbb8639

Bryn Terfel, une belle voix s’essaie au Lied

Un programme sans unité et un public plus enthousiaste qu'attentif pour un concert décevant. Le Lied et les stars d'opéra ne font pas toujours bon ménage, a fortiori dans une salle aussi vaste que le Nationaltheater. L'ennemi, c'est le silence, qu'il faut vite étouffer dans l’œuf par des applaudissements : même les Quatre chants sérieux de Brahms ne sont pas à l'abri de ce réflexe hérité de la télévision. Il y a ...
Mémorable Salome par Warlikowski et Petrenko à Munich

Mémorable Salome par Warlikowski et Petrenko à Munich

Il ne manque qu'une Salomé plus adéquate pour faire un spectacle idéal. Le mystère de l'amour est plus fort que le mystère de la mort - c'est Salomé elle-même qui le dit ; dans la mise en scène de Krzysztof Warlikowski, il n'est pas sûr que cette sentence emphatique soit prise pour argent comptant. C'est au contraire la mort qui rôde dans ce spectacle fort, qui décrit une société aux abois ...
62074801_10157245205613794_4259207235084746752_o

Les débuts de Dima Slobodeniouk à l’Opéra de Bavière

Le concert symphonique qu'il vient diriger vaut surtout par la présence de Frank Peter Zimmermann. Abondance d’Oiseaux de feu ne nuit pas : quelques jours à peine avant ce concert, Munich accueillait l’interprétation de Mirga Gražinytė-Tyla que nous avions commentée à Luxembourg ; cette fois c’est le Staatsorchester, autrement dit l’orchestre de l’Opéra, qui l’interprète sous la direction de Dima Slobodeniouk. C’est un jour de première : le chef n’avait jamais dirigé l’orchestre, et ...
20190528_Blomstedt©PMeisel_212-800x600

Herbert Blomstedt et la Radio bavaroise en terres nordiques

Pleinement suivi par l'orchestre, Herbert Blomstedt offre des interprétations très personnelles et abouties de Sibelius et Mendelssohn. On a beaucoup entendu Herbert Blomstedt, ces dernières années, diriger Bruckner et Mahler, sans doute parce que c’est ce que les orchestres lui demandent d’abord ; son répertoire reste cependant beaucoup plus vaste que cela, et l’édition 2019 de son passage à Munich l’aura montré. Les deux symphonies au programme sont toutes deux en ...
Le jeune Lord de Henze à Munich, une comédie moderne

Le jeune Lord de Henze à Munich, une comédie moderne

La mise en scène du Jeune Lord de Hans Werner Henze par Brigitte Fassbaender a son efficacité, mais c'est surtout la troupe du Gärtnerplatz qui brille. On n'a pas tous les jours l'occasion de pouvoir écrire sans paraître insultant que le ténor pousse des cris de singe : c'est bien ce que fait ici Brett Sprague en jeune lord de l'opéra éponyme de Henze, et avec beaucoup de conviction, d'élégance et de musicalité. Le ...
Alceste__D._Roeschmann__C._Castronovo_c_Bayerische_Staatsoper_Wilfried_Hoesl_LM0A2083

Alceste de Gluck à l’Opéra de Munich, sans style et sans noblesse

Seule la chorégraphie élégante de Sidi Larbi Cherkaoui sauve la soirée du désastre. Après l’éclatante réussite de ses Indes Galantes, on pouvait avoir de fortes attentes dans la mise en scène de Sidi Larbi Cherkaoui, même si la place de la danse est naturellement moindre dans Alceste. Il propose avec les danseurs de sa compagnie Eastman un spectacle d’une belle tenue esthétique, où c’est tout le spectacle qui est en mouvement. ...
LM0A0567

Mavra/Iolanta pour jeunes chanteurs à l’Opéra de Bavière

Une mise en scène riche et intelligente sert d'écrin à des jeunes talents très prometteurs. D'abord la pochade Mavra, puis le drame romantique Iolanta ? Ou plutôt l'inverse ? Tel le grand mécène d'Ariane à Naxos, le metteur en scène Axel Ranisch a choisi de ne pas trancher : Mavra et Iolanta ne seront donc pas joués l'un à la suite de l'autre, mais... en même temps. Iolanta joue avec ses ...
52774235_10157046489562232_8679456373466988544_o

Haitink et la Radio Bavaroise face au grand œuvre beethovénien

Malgré la fatigue du chef, il y a beaucoup à admirer dans une interprétation mêlant lenteur et richesse des timbres. On aimerait, dans les critiques de concert, ne parler que musique ; ce n’est hélas pas toujours possible. Quelques semaines avant son 90e anniversaire, Bernard Haitink a annoncé qu’il ne dirigerait aucun concert la saison prochaine, et une bronchite la semaine dernière l’a conduit à restreindre ses activités : c’est pourquoi il laisse ...
Missa Solemnis au Bayerische Staatsoper par Kirill Petrenko

Missa Solemnis au Bayerische Staatsoper par Kirill Petrenko

Donnée en concert au Bayerische Staatsoper, la Missa Solemnis de Beethoven par Kirill Petrenko trouve des instants de grâce dans un traitement très différencié de chacune des parties, au risque de perdre l’arche globale. Kirill Petrenko est devenu directeur des Berliner Philharmoniker en ne les dirigeant que trois fois, avec un programme anglais, puis un second d’œuvres russes. Il lui faut alors maintenant travailler le répertoire principal de l’orchestre de Furtwängler ...
Karl_V.__B._Skovhus_c_W._Hoesl___13_

Bo Skovhus est Karl V dans l’opéra d’Ernst Křenek à Munich

Rarement programmé, le chef-d’œuvre lyrique d’Ernst Křenek basé sur les dernières années de règne de Charles Quint retrouve une scène en 2019 avec la nouvelle production du Bayerische Staatsoper. Né la même année que Kurt Weill, élève à seize ans de Franz Schreker et compositeur précoce, Ernst Křenek passe rapidement d’influences jazz au dodécaphonisme pour continuer ses recherches après la Seconde Guerre mondiale vers la musique sérielle et électroacoustique. Il est ...
50000448_10156946507612232_1235499466417504256_n

Retrouvailles de Christoph von Dohnányi et de l’Orchestre de la Radio Bavaroise

Après avoir dû annuler la plupart des représentations d'Elektra à la Scala, Dohnanyi offre à Munich un programme inhabituel. Occasion rare : il aura fallu qu'il arrive à la veille de ses 90 ans pour que Christoph von Dohnányi vienne diriger l'Orchestre symphonique de la Radio Bavaroise pour la deuxième fois de sa carrière, plusieurs décennies après une première apparition. Il est fort heureux qu’il ait choisi d’inscrire à son programme ...
1538499567_x_10a1087dantonstodcopypogozach

La Mort de Danton de Gottfried von Einem à Munich

Le Théâtre de la Gärtnerplatz à Munich ressuscite efficacement une œuvre qui a fait date. Festival de Salzbourg, 1947. Pour sa troisième édition de l'après guerre, le Festival affiche quelques œuvres phares de son identité autrichienne, Jedermann bien sûr, mais aussi Les Noces de Figaro et Arabella ; pour la première fois depuis la fin du nazisme, il affiche aussi une création, celle d'un jeune compositeur de 29 ans, qui a ...
Jewels1_Emeralds_c_Hoesl_Zeisel_Pavan_Ensemble_LM0A2067

Joyaux de Balanchine conquiert Munich

Salle comble et applaudissements à chaque lever de rideau : le public bavarois découvre avec bonheur l'effet Joyaux.  Omniprésente sur les scènes du monde entier, la trilogie de George Balanchine n'avait jamais été présentée à Munich ; le choix d'Igor Zelensky de la faire entrer au répertoire du Ballet de Bavière n'est à ce titre ni très surprenant ni très audacieux, tant le brio de ce qui est en quelque sorte ...
43985692_2198073783589768_3122059796736376832_n

Cristian Măcelaru en remplaçant de Jansons à la Radio Bavaroise

Cristian Măcelaru, remplaçant Mariss Jansons, assure l'essentiel, mais ce n'est pas assez. Les concerts de l'Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise auraient dû être le premier grand moment de sa saison, avec le début de la résidence du violoniste Leonidas Kavakos et la première venue à Munich de Mariss Jansons pour cette nouvelle saison. Hélas, la santé de Mariss Jansons donne à nouveau des inquiétudes, et il se voit contraint à ...
Muenchner_Philharmoniker_credit_Hans_Engels

David Afkham et Gautier Capuçon avec les Münchner Philharmoniker

Dans la riche offre symphonique de la capitale bavaroise, ce sont les Philharmoniker qui offrent le plus souvent l'occasion de passer en revue les prometteurs talents des nouvelles générations. David Afkham, aujourd'hui directeur musical de l'Orchestre national d'Espagne, n'en est plus à ses débuts à Munich, mais le programme choisi aujourd'hui ne lui permet pas de briller autant qu'il y a deux ans. Il n'est pas en son pouvoir de ...
StaatstheaterNürnberg_2018-2019_Oper_KriegUndFrieden_LudwigOlah_1004

La Guerre et la Paix à Nuremberg, Prokofiev pour esprits pressés

Partition massacrée et mise en scène sans nécessité ni ambition : le spectacle de Jens-Daniel Herzog est un gâchis inexcusable. Ferait-on subir pareil traitement aux opéras de Wagner ? Le rôle du prince Koutouzov, pour ne prendre que cet exemple, se retrouve à peu près réduit à son monologue ; point de rencontre avec le prince Andrei, point de conseil de guerre. On peut discuter de toutes les conceptions artistiques, mais ...
Un Lohengrin bleu pour Piotr Beczała à Bayreuth

Un Lohengrin bleu pour Piotr Beczała à Bayreuth

Nouvelle production du Festival de Bayreuth 2018, Lohengrin dans la mise en scène de Yuval Sharon ne trouve qu’une proposition axée sur la couleur bleue, dont l’absence de dramaturgie ne rend pas hommage à la distribution portée par Piotr Beczała et la sublime Ortrud de Waltraud Meier, tous soutenus par l’impeccable travail orchestral de Christian Thielemann. Yuval Sharon a récemment abordé Wagner avec Die Walküre à Karlsruhe dans une production discutable ...
Pa_100718_189_EnricoNawrath_presse - copie

Parsifal à Bayreuth emporté par Semyon Bychkov

Créée en 2016, la mise en scène du Parsifal d’Uwe Eric Laufenberg pour Bayreuth autour des guerres de religions au Proche-Orient laisse un scénario inabouti pour une distribution correcte mais non référente, qui demande alors de se tourner vers la fosse pour l’excellente direction de Semyon Bychkov. Le piège de Bayreuth est qu’une mise en scène, lorsqu’elle est créée, doit ensuite maintenir l’intérêt de son propos pendant quatre à sept ans. ...
bayreuth2018_Ring enfants2

Le Ring pour les enfants à Bayreuth

Chaque été, Bayreuth offre la possibilité aux enfants d’entrer dans le monde de Wagner grâce à une version réduite de l’un des opéras du maître. En 2018 revient le Ring für Kinder, résumé en moins de deux heures de la Tétralogie, porté par une magnifique distribution et un superbe orchestre. Le début du Prélude de Rheingold résonne dans la quatrième salle de répétition attenante au Festspielhaus de Bayreuth, et déjà la ...
Wa_170718_407_EnricoNawrath_presse - light

Walkyrie solitaire pour Bayreuth en 2018

Reprise seule avec une dramaturgie moins travaillée, la production de Die Walküre de Frank Castorf devient une simple scène de répertoire pour une distribution qualitative, livrée à elle-même par la direction leste et décalée de Plácido Domingo. Créée en 2013 pour le bicentenaire de la naissance de Wagner, la production de Der Ring des Nibelungen de Frank Castorf a passionné une partie du public et de la critique, pour en abandonner ...
Un poétique et tendre Orlando Paladino à Munich

Un poétique et tendre Orlando Paladino à Munich

Méfiez-vous des débutants : pour son quasi-début à l'opéra, le jeune cinéaste Axel Ranisch propose un spectacle formidable. Voilà un spectacle qui prend le spectateur par surprise. C'est dans un cinéma que le cinéaste Axel Ranisch situe l'action (pourquoi pas), un cinéma dirigé par un couple plus très jeune et pas très dynamique, avec sa fille Alcina, la femme de ménage Eurilla, le concierge Licone ; l'ouverture montre avec un prosaïsme ...
Vanitas

Vanitas de Sciarrino à Munich ou la fragilité humaine

Magnifiquement écrite pour la voix, l'œuvre de Salvatore Sciarrino, Vanitas, est servie par des interprètes idéaux et efficacement traduite en scène. Dans le cadre de son festival annuel, l'Opéra de Bavière propose depuis longtemps, sous des titres divers, une programmation de théâtre musical contemporain, qui comprend cette année notamment deux exécutions d'une des œuvres majeures de Salvatore Sciarrino, Vanitas, composée en 1981. À première vue, rien dans ces cinquante minutes de ...
Parsifal à Munich, la perfection musicale

Parsifal à Munich, la perfection musicale

Il n'y a rien à tirer de la mise en scène de Pierre Audi, mais ce Parsifal est un événement musical de tout premier plan grâce à une distribution exceptionnelle. Il suffisait au fond de lire la présentation de ce spectacle lors de la parution du programme de l'Opéra de Munich il y a quinze mois pour savoir à quoi s'en tenir : un chef au sommet de son art, une ...
1529058180_x_10a4856soldatgp-regpogozach

Le Vaillant Soldat d’Oscar Straus à Munich

Sous l'opérette, la guerre : Peter Konwitschny au Staatstheater am Gärtnerplatz. La deuxième maison d'opéra de Munich, loin de posséder le rayonnement de la Komische Oper de Berlin à laquelle on pourrait la comparer, reste discrète dans le paysage opératique européen. Disposant de sa propre troupe de ballet, elle présente un répertoire qui recouvre en partie celui de la prestigieuse Staatsoper, mais aussi de nombreuses opérettes. Pour ce Vaillant soldat d'Oscar ...
Mahler 7, Kirill Petrenko l’intranquille

Mahler 7, Kirill Petrenko l’intranquille

Nationaltheater comble et ovations sonores : Petrenko fait sensation en concert tout autant qu'à l'opéra.  Après Mariss Jansons un mois plus tôt , c’est au tour de Kirill Petrenko d’affronter la Symphonie n° 7 de Mahler devant le public de Munich, et le résultat est sans appel : tout ce que le directeur musical de l’orchestre de la Radio bavaroise ne parvenait pas à construire, à laisser croître, à rendre organique, tout cela ...
9C2A7739

Frank Castorf fait sienne La Maison des morts

Dans le chef-d’œuvre de Janáček, l’Opéra de Munich fait face à une rude concurrence et s’en tire avec tous les honneurs. Depuis la production de Patrick Chéreau au festival d'Aix en 2007 puis en tournée, De la maison des morts occupe dans les programmes des grands opéras du monde une place inédite et bien méritée : après la création à Londres d'une autre coproduction internationale mise en scène par Krzysztof Warlikowski, ...