Mot-clef : Aušrinė Stundytė

Aušrinė Stundytė se blesse lors de Lady MacBeth de Mzensk – mis à jour

Hier soir la soprano Aušrinė Stundytė (rôle-titre) s'est blessée lors de la représentation de Lady MacBeth de Mzensk à l'Opéra de Paris et a dû être emmenée à l'hôpital. Aucune doublure n'ayant était prévue, le spectacle a été interrompu. L'Opéra de Paris communiquera dans la journée sur l'état de santé de la chanteuse, sans gravité a priori.  (NF) Mise à jour du 10/04/2019 En dédommagement l'Opéra de Paris propose aux spectateurs du 9 avril, une ...
Lady Macbeth de Mzensk

Implacable Lady Macbeth de Mzensk à Bastille

Lady Macbeth de Mzensk, opéra créé en 1934 par Dimitri Chostakovitch, a toujours été très gâté à l’Opéra de Paris. Après l’esthétisme d’André Engel en 1992 et la noirceur de Martin Kušej en 2009 ,c’est au tour de Krzysztof Warlikowski de proposer sa vision de cette œuvre sulfureuse qui a fait sombrer Chostakovitch dans l’inquiétude de la disgrâce stalinienne. Sans concession, le travail du metteur en scène polonais laisse le ...
L'ANGE DE FEU de Serguei Prokofiev,, mise en scene de Mariusz Trelinski, , direction musicale Kazushi Ono au Grand Theatre de Provence du 5 au 15 juillet 2018 dans le cadre du Festival International d'art lyrique d'Aix en provence avec l'ochestre de Paris.
Avec:  Ausrine Stundyte (Renata), Scott Hendricks (Ruprecht), Agnieszka Rehlis (La Voyante / La Mere superieure), Andrei Popov ( Mephistopheles / Agrippa von Nettesheim), Krzysztof Bączyk ( Faust / L'Inquisiteur), Pavlo Tolstoy ( Jakob Glock / Un medecin), Lukasz Golinski ( Matthieu Wissmann / L'Aubergiste / Un serviteur), Bernadetta Grabias ( La Patronne de l'auberge), Bozena Bujnicka ( Premiere religieuse), Maria Stasiak (Seconde religieuse).
 (photo by Pascal Victor/ArtComPress)

L’Ange de feu haletant et cinématographique de Mariusz Treliński à Aix

Cette première aixoise d’un opéra que son auteur n’a jamais vu est un coup de maître. L’exécution musicale transporte. La mise en scène impose avec talent des choix audacieux. Au final, c'est un KO pour tous. Si nous doutions récemment de la qualité du premier opéra de Prokofiev, Le Joueur, il en va tout autrement de L’Ange de feu, son quatrième opus lyrique, qui nécessita sept années d’accouchement (1919-1927) et ne naquit ...
Le metteur en scène David Bösch, entre noirceur et lumière

Le metteur en scène David Bösch, entre noirceur et lumière

Depuis ses débuts à l'opéra en 2009, les mises en scène du jeune artiste allemand David Bösch sont souvent qualifiées de « déroutantes » ou « énigmatiques », mais elles sont surtout résolument modernes. Autour des œuvres de Korngold récemment présentées à l'Opéra des Flandres et au Semperoper de Dresde, le metteur en scène installe sa vision, entre noirceur et lumière. « Avoir la possibilité de traiter coup sur coup deux pièces d’un même compositeur est particulièrement intéressant. » ResMusica : ...
Das Wunder der Heliane

Le Miracle d’Héliane de Korngold à Gand

Toujours aussi dynamique, l’Opéra des Flandres ouvre sa saison avec une rareté : Das Wunder der Heliane d'Erich Wolfgang Korngold. Le livret peu dramaturgique est développé avec difficulté par la mise en scène de David Bösch, tandis que la musique est à l'inverse superbement défendue par l’équipe musicale présente en fosse et sur la scène. Alors que des six opéras d’Erich Wolfgang Korngold seul Die Tote Stadt retrouve régulièrement de nouvelles ...
Bouleversante Lady Macbeth à l’Opéra de Lyon

Bouleversante Lady Macbeth à l’Opéra de Lyon

Reprenant l'essentiel de la mise en scène et des décors de la production de 2008   montée au Stadttheater de Duisburg de Lady Macbeth de Mzensk de Dimitri Chostakovitch,  le metteur en scène Dmitri Tcherniakov parvient à sublimer une œuvre victime de la censure politique et des poncifs esthétiques. Au premier abord, on pourrait se croire chez Christoph Marthaler ou Jacques Tati : cet intérieur de bureau éclairé par la lumière agressive ...
55fe59ae8a8ff

A Gand, un déroutant Tannhäuser signé Calixto Bieito

Bouleversant Tannhäuser à l'Opera Vlaanderen de Gand. Le metteur en scène Calixto Bieito travaille au plus près des corps et des affects, aux limites du jeu d'acteur. Sa proposition ouvre des perspectives inédites et fait voler en éclats la définition "romantique" de l'ouvrage. La soirée brille également par un plateau de qualité et une direction d'orchestre très raffinée. Tannhäuser figure en bonne place parmi les ouvrages les plus emblématiques du romantisme ...
Bouleversante Cio-Cio-San

Bouleversante Cio-Cio-San blonde d’Aušrinė Stundytė

Une Cio-Cio-San blonde ? A vrai dire, nous avions d’abord du mal à croire nos yeux. Et pourtant, c’est bien cela ce que Patrick Kinmonth a imaginé pour sa première mise en scène d’opéra, une nouvelle production de Madama Butterfly à l’Opéra de Cologne. Pour éviter tout exotisme pittoresque, le fidèle décorateur de Robert Carsen a transposé l’action aux années 1950 tout en radicalisant l’intrigue. Ainsi, Miss Butterfly n’est plus qu’une geisha, ...
Quand le rêve tourne au cauchemar

Die Zauberflöte à Cologne, quand le rêve tourne au cauchemar

Qu’est-ce que La Flûte enchantée ? Un conte de fée ? Une comédie populaire ? Une pièce d’initiation maçonnique ? Un drame d’idées du Siècle des Lumières ? Ou bien tout à la fois ? Dans la nouvelle production de l’Opéra de Cologne tout n’est qu’un rêve, le rêve d’un malade mental. En effet Tamino, personnalité multiple divisée en un chanteur, une récitante et un danseur, imagine toute l’histoire. Ou peut-être la revit-il dans quelque asile après 20 ans de mariage malheureux avec ...
Les débuts de José Cura

Les débuts de José Cura à l’Opéra de Cologne

Opéra et star system sont indissociables, dit-on. A Cologne, paraît-il, ce n’est pas le cas. Bien que les vedettes internationales passent rarement à l’Opéra (le budget étant plutôt limité), les débuts in loco de José Cura n’ont pas rempli la salle. Etait-ce par qu’en même temps, à la Philharmonie, le Cleveland Orchestra interprétait la Symphonie n°2 de Mahler ? Ou était-ce parce que le public de Cologne connaissait déjà cette production datant ...
Un arbre qui ne cache pas la forêt

Lecture traditionnelle du Freischütz à Cologne, un arbre qui ne cache pas la forêt

Opernhaus Cela paraît presque incroyable. En Allemagne, la patrie même du Regietheater, un metteur en scène ose une lecture traditionnelle du Freischütz - la plus appropriée à notre avis, car l’œuvre est profondément ancrée dans la pensée romantique avec ce fort élément fantastique et ce double rôle de la nature, à la fois symbole de joie et de liberté et lieu de terreur et de danger. Ici donc pas de dialogues ...
Intense émotion

Intense émotion

Jenůfa Il en est de ces soirées où, après quelques instants seulement, on sent par on ne sait quel sixième sens que l’on va vivre un moment d’intense émotion. C’est le cas avec cette nouvelle production de Jenůfa que l’Opéra de Cologne présente depuis le 28 avril. Dès la première scène, le spectateur est entraîné dans le drame, et la fascination ne le lâche plus jusqu’à l’utopie finale, ce beau duo ...
Mimì prend les choses en main

Mimì prend les choses en main

La Bohème Après une saison entière d’abstinence, l’Opéra de Cologne a enfin reprogrammé une œuvre de Puccini. Non pas une nouvelle production, mais la reprise d’une mise en scène signée Willy Decker et datant de 1997. Contrairement à ses habitudes, Decker n’a pas choisi une approche épurée et stylisée, mais a conçu un spectacle plutôt réaliste et donc en phase avec les intentions de Murger et Puccini. Malheureusement, ce que l’on ...
Moments magiques

Fête des belles voix à l’Opéra de Cologne

Fête des belles voix – c’est le titre du gala annuel de l’association des Amis de l’Opéra de Cologne. Le principe est toujours le même. Une star internationale est invitée à se présenter aux côtés d’un ou de plusieurs membres de la troupe de l’Opéra de Cologne. En outre, les «Amis» discernent la «médaille Offenbach» pour saluer l’évolution personnelle et artistique d’un jeune chanteur au sein de cette troupe. Cette ...
Des applaudissements spontanés

Applaudissements au lever de rideau pour Michael Hampe

Cosi fan tutte Qu’est ce que Così fan tutte ? Une comédie, une pièce grotesque, ou noire, voire une tragédie déguisée ? L’ambiguïté fait la richesse de cette œuvre, qui permet un nombre quasiment illimité d’interprétations possibles. C’est donc au metteur en scène de choisir son point de vue. Michael Hampe, doyen de la mise en scène et ancien directeur de l’Opéra de Cologne, a choisi une approche profondément traditionnelle (au meilleur sens du terme) ...
Carmen seule et vulnérable

Carmen seule et vulnérable

Une manufacture de tabacs transformée en bordel (qui remplace également la taverne de Lillas Pastia), pas de Manzanilla ni de danses espagnoles, des enfants qui font tout sauf imiter une garde montante, un torero sans arènes – voici encore une mise en scène de Carmen qui évite soigneusement les éléments espagnols dits folkloriques. Comme si ce folklore n’était pas présent dans la musique ! Le texte aussi est souvent en contradiction ...
Triomphe pour Mozart

Triomphe pour Idomeneo

Si, toute provocation mise à part, le Regietheater à l’allemande nous a apporté un regard plus psychologique sur les opéras du passé, s’il nous a permis de percevoir différemment le jeu sur scène d’un chanteur lyrique, actuellement, il est définitivement en train de tourner en rond. Les décors, souvent les plus laids possibles, se ressemblent d’un opéra à l’autre, les éléments scéniques (chaises, tables, radiateurs, valises... ) sont les mêmes ...