Mot-clef : Giuliano Carella

Generale Aida, Opera National de Lorraine. Nancy, FRANCE -23/09/2018

Aida à Nancy : quand l’intimisme confine à l’ascèse

Malgré une distribution soignée au format vocal adapté et une direction éblouissante, Aida à l’Opéra national de Lorraine pêche par sa mise en scène. L’intimisme revendiqué de l’œuvre n’appelait pas une telle pauvreté scénique et dramaturgique. Dans l’imaginaire collectif, Aida se résume souvent à la scène du triomphe, à ses défilés d’animaux exotiques, à ses multitudes de figurants et à ses trop célèbres trompettes. Des Arènes de Vérone au Metropolitan Opera ...
Don Pasquale
von Gaetano Donizetti
in italienischer Sprache mit deutschen Übertiteln

Altersempfehlung für Schulklassen
25. März 2018


Musikalische Leitung: Giuliano Carella, Marco Comin
Regie und Dramaturgie: Jossi Wieler, Sergio Morabito
Bühne: Jens Kilian
Kostüme: Teresa Vergho
Licht: Mariella von Vequel-Westernach
Animationsfilm: Studio Seufz
Chor: Christoph Heil

Auf dem Bild: Ioan  Hotea (Ernesto),  Enzo Capuano (Don Pasquale),  Ana Durlovski (Norina),  André Morsch (Doktor Malatesta),  Marko Špehar  (Carlotto)

Foto: Martin Sigmund

Don Pasquale à Stuttgart, une sage comédie sérieuse

La soirée est un peu longue, avec un chef trop timoré et une distribution un peu effacée - à une glorieuse exception près. Il y a des répertoires qui suscitent moins que d'autres la créativité des metteurs en scène, et on peut comprendre que Don Pasquale, avec son action un peu lymphatique, ses personnages réduits à des types et ses situations triviales en fasse partie. À l'Opéra de Stuttgart, cependant, c'est ...
aFrancesca_ONR-®KlaraBeck_3637

Francesca da Rimini de Zandonai à l’Opéra national du Rhin

Mise en scène esthétisante et d’un statisme assumé pour un chef d’œuvre un peu négligé du premier quart du xxe siècle. Belle distribution vocale, dominée par Giuliano Carella et un Orchestre Philharmonique de Strasbourg des grands jours. Les occasions de voir et d’entendre le chef d’œuvre de Riccardo Zandonai ne sont pas légion, et l’on rendra grâce à l’Opéra national du Rhin d’avoir mis à l’honneur, pour les fêtes de fin d’année, cette ...
Ariodante ou le charme haendelien à l’Opéra de Stuttgart

Ariodante ou le charme haendelien à l’Opéra de Stuttgart

Jossi Wieler et Sergio Morabito jouent avec un réel succès la carte de la légèreté. Ariodante n'est pas le plus réussi des opéras de Haendel du point de vue dramatique, et de loin ; ses qualités musicales en font cependant l'un des plus représentés, et cela ne va pas sans mal pour les metteurs en scène. Jossi Wieler et Sergio Morabito ont choisi d'ouvrir à cette complexe histoire à quiproquos multiples ...
belair_Turandot

Hommage à Salvatore Licitra

On aurait tort de se détourner, par simple principe, de ce DVD ! Certes, l’association des noms de « Turandot » et de « Zeffirelli » produit comme on pouvait attendre cette immanquable avalanche de kitsch et de chinoiseries en tout genre, que l’on pouvait déjà constater dans la captation d’une mise en scène du Met à la fin des années 1980. Mais justement, la caméra d’Andy Sommer nous épargne fort heureusement ces savants étalages ...
Lyrique - Tosca - 14-09-11_vign2

Le chef Giuliano Carella, vraie star de Tosca à Copenhague

En janvier 2005, les mélomanes danois prenaient possession de leur nouvelle salle d'Opéra, œuvre de l'architecte Henning Larsen. Financée par un industriel hautement impliqué dans la composition architecturale du projet, ce nouvel opéra avait fait couler beaucoup d'encre, premièrement pour son architecture. Rapidement surnommé le "grille-pain" en raison de la quantité d'acier mise en œuvre au niveau de son imposante verrière, on a aussi raillé la "casquette" coiffant la salle, ...
Une Carmen de salon

Une Carmen de salon

Les décors étaient beaux et imposants, la mise en scène fut très classique, à la fois sans surprise et pourtant très fraîche. Le reste fut approximatif voire décevant. Les chœurs surtout, très peu ensembles, les dictions rapides étaient toutes dissolues, particulièrement les voix de femmes. Les plus grands airs, furent tous largement escamotés, tantôt par les chœurs, incapables d’articuler, tantôt par des solistes sans voix. La seule voix réellement présente ...
La musique des loosers

La musique des loosers

Finale du 64ème Concours de Genève (Chant) Il faut remonter aussi loin qu’en 2000 pour voir le jury du Concours de Genève décerner un 1er prix de chant. Même si l’écoute des premiers concurrents aux épreuves éliminatoires de l’édition 2009 laissait imaginer un concours un peu pâlot, quelques figures se sont pourtant révélées au-dessus de la mêlée. Pour avoir suivi pratiquement toutes les épreuves du chant (éliminatoire, deux récitals et finale ...
Norma, héroïne tragique

Norma au Liceu, héroïne tragique

Au sommet de la production italienne d’opéras romantiques, figure sans doute Norma, une tragédie «parfaite» où amour et mort se mélangent dans un sentiment unique de passion extrême. L’héroïne de Bellini, moteur principal de l’action, n’agit en fait que sous l’effet d’un romantisme exaspéré où sensualité, amour filial et raison d’Etat se nouent, s’entrelacent et s’enchaînent avec un résultat dramatique. La mort dans laquelle le conflit de l’individu est définitivement ...
Quand le respect de l’œuvre s’avère payant

Falstaff à Strasbourg, quand le respect de l’œuvre s’avère payant

C’est dans la bonne humeur que l’Opéra du Rhin a choisi de fêter sa fin de saison et le terme du mandat de son directeur, Nicholas Snowman, en reprenant sa production de Falstaff de 2004. Quelle heureuse idée, à la veille de la Fête de la Musique, que de présenter ce petit bijou d’humour et de mécanique comique, ultime chef-d’œuvre d’un Verdi octogénaire. La mise en scène de Giorgio Barberio Corsetti ...
Les Puritains en grande pompes

Les Puritains en grande pompes

I Puritani Donner Les Puritains en pleine terre de marins pourrait presque paraître une provocation de nature à relancer la guerre des grandes écoles militaires ! La galette des Saint-Cyriens (extraite de l’opéra) en face des anciens de l’École navale… mais la qualité globale de la représentation, ouf, permet d’oublier l’affront ! Et de fait ce fut peut-être la plus belle soirée de la saison toulonnaise. Très vite on pouvait apprécier la cohésion de ...
Les passions du duc de Mantoue

Les passions du duc de Mantoue

Rigoletto Troisième étape provençale de cette production de Rigoletto après Marseille et Avignon. Avec Verdi la musique se suffit, l’effet est assuré, jamais démenti depuis plus de 150 ans. Que l’interprétation soit bonne ou légère, les mélodies touchent et enjouent toujours de la même façon. Il est heureux qu’il en soit ainsi, sans quoi le public de l’opéra de Toulon aurait pu être déçu par l’interprétation musicale, ou plus exactement l’absence ...
Vivica Genaux parfaite, mais…

La Cenerentola à Genève, Vivica Genaux parfaite, mais…

Comment une production de La Cenerentola, certainement le plus accompli musicalement et théâtralement de tous les opéras de Rossini, peut-elle ne pas enthousiasmer ? Avec ses situations tour à tour plaisantes, comiques, graves ou touchantes, sa musique d’inspiration géniale, cela paraît impossible. Les décors originaux, les costumes colorés, les chanteurs d’excellent niveau, l’orchestre de grande réputation n’ont pourtant pas suffit à dérider cette production genevoise. A qui la faute ? Peut-être à Joan Font qui, ...
Emotions fortes

Emotions fortes avec Zanetto et Paillasse à Nancy

Fin de saison vériste à l’Opéra de Nancy qui a eu l’excellente idée d’afficher, face au devenu classique Pagliacci / Paillasse de Leoncavallo, non pas l’archi-rebattu Cavalleria Rusticana de son contemporain Mascagni mais une rareté absolue de celui-ci : Zanetto. Créée le 2 mars 1896 (six ans après le triomphe de Cavalleria Rusticana) au Liceo Musicale de Pesaro, cette œuvre en un acte est tirée d’une pièce française de 1869 : Le Passant ...
La folie transcendée

La folie transcendée

Opéra National du Rhin Encore une admirable réussite à mettre au crédit de l’Opéra du Rhin. Cette Lucia pourra sans doute compter comme l’un des grands triomphes de cette saison 2006-2007. Scéniquement, malheureusement, cette nouvelle production n’offre pas grand-chose à voir : une scène vide, seulement meublée par une immense pale dotée d’une surface noire d’un côté, et d’un étrange miroir doré de l’autre. Pendant près de deux heures, cette pale, avançant ou ...
Ernani

Ernani avec Vincenzo La Scola

La collection Nuova Era propose une série d’enregistrements des grandes œuvres de l’opéra italien. La version de l’Ernani de Verdi est une captation sur le vif due à l’Orchestre International d’Italie dirigé par Giuliano Carella en 1991. L’ouverture est intéressante et la lecture d’ensemble de Carella, classique, avec des mouvements particulièrement tranchés. En tête d’affiche, Vincenzo La Scola est un Hernani à la voix claire et au phrasé précis. Le timbre ...
Turandot

Turandot au Liceu

Le DVD ici chroniqué témoigne du spectacle proposé au Gran Teatre del Liceu de Barcelone au mois de juillet 2005. Le compositeur offre au rôle titre, une soprano dramatique d’une grande intensité que Luana DeVol, sculpturale et glaciale à souhait, défend avec un talent remarquable. Le prince inconnu, Calaf, est incarné avec conviction par Franco Farina, au timbre impressionnant (bien que parfois limite dans les forte fortissimo) comme son physique d’ailleurs. ...
Déluge réussi

Gaetano Donizetti, déluge réussi

Une fois de plus, le label Opera Rara fait honneur à son nom en nous présentant une œuvre quasiment inconnue, car représentée une seule fois depuis les cent cinquante dernières années, à Gênes en 1985 : l’azione tragico-sacra Il diluvio universale de Gaetano Donizetti, composée en 1830. L’intrigue retrace l’histoire biblique de Noé. Mais pour lui donner une dimension plus humaine et pour accroître la tension dramatique, l’opéra évoque également le ...
Norma, Etonnante Theodossiou !

Norma, étonnante Dimitra Theodossiou !

Quelle excellente surprise que cette Norma dont on n’attendait pas grand chose au départ ! Ça ne commence pas très bien, pourtant. Si les décors sont plutôt jolis, Les costumes sont laids, sans être franchement hideux, le look des perruques est branché « cheveux gras » et les gros godillots que portent tous les protagonistes n’arrangent pas les choses. Le costumier s’est de plus acharné sur cette pauvre Dimitra Theodossiou, l’affublant d’une perruque rousse ...
L’oublié de Meyerbeer

L’Esule di Granata, l’oublié de Meyerbeer

Il est toujours étonnant d’observer comment certains passionnés réussissent à déplacer des montagnes simplement pour faire passer leurs messages. C’est le cas des producteurs du label Opera Rara. Avec leur petite équipe de lyricomanes, ils exhument de tiroirs poussiéreux d’obscures bibliothèques des partitions perdues depuis des centaines d’années pour les faire revivre dans leur collection discographique. C’est le cas de cet oublié L’Esule di Granata qui, par un étrange et malheureux ...
Lucrezia Borgia

Lucrezia Borgia

Difformité morale & Sentiment pur Le théâtre Fontvieille, salle provisoire durant les travaux au Casino Garnier, dit aussi «salle du Canton», espace polyvalent, se trouve à l’orée du nouveau quartier conquis sur la mer au pied du rocher princier. On sait que tout Fontvieille, expansion aux cent statues et immeubles géants, est bâti sur des gravats de pierres immergées. Quant au Casino de Garnier (1879), clef de voûte du quartier Monte-Carlo, ...