Mot-clef : Jean-Philippe Rameau

Les Indes galantes, photographie 1, Patrice Nin

Les Indes galantes à Toulouse, du très grand art

En 1952, l'opéra-ballet Les Indes galantes revivait, à l'Opéra Garnier grâce à la mise en scène de Maurice Lehmann, où triomphait une joyeuse futilité décorative. Depuis lors, toutes les productions de cette œuvre ont emprunté cette même voie et ont postulé que le livret de Louis Fuzelier était fade et avait pour seul mérite de permettre à Rameau d'épanouir sa théorie, post-cartésienne, du plaisir. Le premier mérite de cette nouvelle production, ...
marchand_rameau_ambronay

Mise en regard de Marchand et Rameau par Christophe Rousset

Décidément très actif tant au concert qu’au disque en ce moment, Christophe Rousset propose dans cet enregistrement sur un magnifique clavecin à deux claviers (et une étendue de cinq octaves) Pierre Donzelague (1716) préservé au Musée des Tissus et des Arts Décoratifs de Lyon, un programme mettant en regard deux compositeurs de la France du Grand Siècle attachés à un titre ou à un autre à la capitale des Gaules. ...
christophe_rousset1

Platée en version de concert

La Cité de la Musique articule sa saison autour de grands cycles thématiques qui se déclinent en concerts, tables rondes et projections. Elle recevait ici Les Talens Lyriques pour une version de concert de Platée, comédie lyrique de Rameau (1745), les déconvenues de la nymphe du marais au physique de batracien s’inscrivant parfaitement dans un cycle intitulé « L’animal ». Même si l’apport d’une mise en scène ou au moins d’une mise ...
balbastre_zimmer_encelade

Catherine Zimmer recrée l’opéra baroque au clavecin

Voilà un enregistrement qui en décomplexera plus d’un en matière de transcription musicale. De nos jours, on a tendance à trouver cette opération suspecte, capable de dénaturer l’original. Pourtant certains instruments, en particulier ceux à claviers s’y prêtent aisément, et même avec bonheur. L’histoire de la musique est parsemée d’exemples de ce type, depuis les polyphonies de la renaissance, jusqu’aux pièces les plus contemporaines. On en comprend aisément l’intérêt, ...
ligia_vernet_soultz

Olivier Vernet et l’orgue de Soultz

Après seize années, nous retrouvons Olivier Vernet auprès de l’orgue alsacien de Soultz pour un deuxième enregistrement consacré à cet orgue historique de 1750, à l’occasion de sa récente restauration. Le premier volume, paru en 1995 nous permis de découvrir un de ces très attachants instruments de la famille Silbermann installée en Alsace au XVIIIe siècle. Dans un somptueux buffet richement orné de ses fameuses tourelles trilobées, caractéristiques de cette ...
Nathalie Stutzmann_passions_montauban11

Festival Passions Baroques à Montauban : 1ère édition

Pour leur vingt-cinquième anniversaire et après vingt années de présence dans la cité d’Ingres, Les Passions Orchestre baroque de Montauban ont proposé fin octobre un premier festival à leur ville de résidence. Une juste gratitude pour une ensemble dont la renommée ne cesse de grandir en France et à l’étranger par des concerts plébiscités par le public et des enregistrements faisant référence. Se déroulant sur deux jours, la première édition se ...
raphael_pichon2_sable11

33e Festival de Sablé, une édition charnière (2)

Le Festival de Sablé accueillait lors du dernier jour de cette 33e édition deux ensembles dans des programmes originaux. Tout d’abord, en la Basilique Notre-Dame-du-Chêne de Vion, l’Ensemble Pygmalion du très en vue Raphaël Pichon présentait une vraie curiosité, la Köthener Trauermusik BWV 244a de Johann Sebastian Bach, une œuvre qui existe sans exister. Comme d’autres se sont penchés sur la Passion selon saint Marc, Raphaël Pichon, passionné par le ...
Exhumation ramiste

Naïs, exhumation ramiste par Hugo Reyne

Dans le cadre de son cycle «Le Pacifisme», La Cité de la Musique programmait la Simphonie du Marais dans une rareté lyrique de Rameau, Naïs. L’opéra était présenté en version de concert à l’occasion de la publication chez Bärenreiter de la nouvelle édition critique réalisée par la société Jean-Philippe Rameau (Sylvie Bouissou, Pascal Denécheau). Sous-titré «Opéra pour la Paix», il s’agit d’une commande destinée à célébrer en 1749 la ratification du ...
Rameau et Mondonville pour le Japon

Rameau et Mondonville pour le Japon

Une foule relativement nombreuse s’est déplacée vendredi soir à l’auditorium de Dijon pour applaudir à nouveau Emmanuelle Haïm et son Concert d’Astrée, des habitués du lieu. L’auditorium dijonnais était en effet rempli aux deux tiers. Le programme tout entier sous le signe du baroque français avec le Dijonnais Rameau et son contemporain Mondonville, plus connu pour ses œuvres instrumentales, a suscité une réelle ferveur. De plus, Emmanuelle Haïm a d’emblée ...
Rameau transcrit

Pierre Hantaï et Skip Sempé : Rameau transcrit

La Cité de la Musique invite régulièrement des interprètes à jouer en concert les instruments provenant des collections du Musée de la Musique. C’était le cas ici de Skip Sempé, sur un clavecin Goujon/Swanen (1749/1784) et de Pierre Hantaï, sur le célèbre Ruckers/Taskin (1646/1780), programmés à l’Amphithéâtre dans des transcriptions et des arrangements pour deux clavecins de pièces de Rameau tirées de ses opéras-ballets, tragédies lyriques, comédies lyriques, mais aussi ...
Un coup d’épée dans l’eau

Les Paladins version Konrad Junghänel, un coup d’épée dans l’eau

Comédie lyrique créée à l’Académie royale de musique le 12 février 1760, Les Paladins fait partie des dernières œuvres écrites par Rameau, et ne connut guère de succès, sans doute du fait du mélange des genres qui traversent l’opéra, mais aussi de la médiocrité du livret de Duplat de Monticourt. Il faut attendre 1967 pour que l’ouvrage renaisse en France (à Lyon), Jean-Claude Malgoire en a enregistré des extraits en ...
Poucette couv_des braques

La Poucette, version baroque

La soprano baroque Isabelle Desrochers, une des chanteuses créatrices du mythique Atys de Lully il y a 25 ans, a monté un spectacle pour enfants plein de charme, Poucette, d’après le conte d’Andersen, qu’elle présente dans toutes les régions de France depuis plus d’un an. Le présent ouvrage est une version papier de ce spectacle qui ravit tant les petits. Une toute petite fille, pas plus haute qu’un pouce – c’est ...
L’ancêtre baroque du cinéma

La lanterne magique de M. Couperin, l’ancêtre baroque du cinéma

Décidément, en cet automne, le Théâtre de Cornouaille, «Scène nationale – centre de création musicale», à Quimper, contribue joliment au spectacle vivant, puisqu’il est aussi le premier producteur de l’opéra Cachafaz d’Oscar Strasnoy qui tourne encore en France pendant quelques semaines. Également créé au Théâtre de Cornouaille, La lanterne magique de M. Couperin est qualifié de «concert optique». Long d’environ une heure, ce spectacle est original. Il conjoint un récital ...
Automne musical du Centre de musique baroque de Versailles

Automne musical du Centre de musique baroque de Versailles

Campra et Henri IV De la saison de concerts « Automne musical » que produit annuellement le Centre de musique baroque de Versailles, ResMusica.com avait déjà présenté un dimanche de musique de chambre à Trianon. La présente chronique s’attachera à rendre compte de presque tous les autres concerts. (Signalons que deux d’entre eux, voués à Campra, furent annulés : Le Carnaval de Venise, au Théâtre des Champs-Élysées, à cause des grèves nationales ...
La leçon de Rameau de William Christie

La leçon de Rameau de William Christie

Suite à la tournée d’un spectacle Rameau présenté sur différentes scènes (dont le festival d’Aix-en-Provence) et dans une chorégraphie de Trisha Brown, l’équipe des Arts Florissants poursuit l’aventure avec une série de concerts uniquement basés sur la «bande son». Il n’est pas sur que l’on perde au change tant cette production n’avait pas enthousiasmé la critique ! Mais William Christie et ses troupes ne se limitent pas à une version de ...
La jeunesse sort des marais

Platée, la jeunesse sort des marais

Il est assez audacieux pour ne pas dire culotté de la part d’une jeune troupe de s’engager dans un projet aussi ambitieux que Platée, alors que la production de Laurent Pelly et Marc Minkowski, largement reprise à l’Opéra de Paris, fait référence et qu’à Strasbourg, Mariame Clément propose une vision post moderne du chef-d’œuvre de Rameau. On notera avec malice le clin d’œil ou le pied de nez à Laurent ...
Vaine élégance

Vaine élégance pour Pygmalion à Aix

Avec son Orfeo bruxellois, Trisha Brown nous avait offert en 1998 un spectacle d'une absolue beauté, inégalé fusion entre la danse, le chant et la musique... Douze ans plus tard, rien n'a vraiment changé dans le vocabulaire chorégraphique, et visuel, de l'américaine. Seulement, la magie s'est complètement envolée et ce Pygmalion/Hippolyte et Aricie fait de bric et de broc n'ajoutera rien à sa gloire ! Il faut dire que cette production arrivait ...
La pudeur de la Tragédie Lyrique

Anne Sofie von Otter, la pudeur de la Tragédie Lyrique

Ce magnifique CD, reflet d’une série de concerts à Edimbourg, Lucerne et Paris, est bâti, avec tout l’amour de l’artisan, autour de larges extraits de Médée de Marc-Antoine Charpentier et de Hippolyte et Aricie de Jean-Philippe Rameau, entrecoupés de chansons et d’airs de cour, dont certains de Michel Lambert, beau-père de Jean-Baptiste Lully, mais aussi de morceaux choisis des fêtes d’Hébé et de concerts à quatre parties de viole. C’est ...
Une grenouille chez les Yankees

Platée de Rameau : une grenouille chez les Yankees

Authentique OVNI dans la production lyrique de son époque, Platée est l’incroyable ouvrage d’un compositeur de 62 ans, qui s’y amuse à tourner en ridicule les Dieux de l’Olympe et à pasticher les codes de la tragédie lyrique, annonçant avec plus d’un siècle d’avance les chefs-d’œuvre d’Offenbach. Elle bénéficie depuis 1999 d’une version quasiment de référence avec la production abondamment reprise de l’Opéra de Paris, signée Laurent Pelly et Marc ...
La musique de Rameau révélée à l’orgue

La musique de Rameau révélée à l’orgue

Dans la vie d’un discophile, et plus spécialement amateur d’orgue, l’arrivée d’un tel produit fait figure d’évènement. Nous savons la prédilection pour l’orgue de Jean-Paul Combet, directeur du label Alpha, et son souhait déjà ancien de créer en parallèle à son catalogue habituel, une collection spécifique à l’orgue, comme Harmonia Mundi le fit jadis avec ses célèbres livres-disques 45 tours au cours des années 60. Le rêve se réalise, puisque ...
saphir_pontet_rameau

Joël Pontet, un Rameau d’Or

Si la scène lyrique a fait la gloire de Rameau dans un XVIIIe siècle où le classicisme français arrivait à une apogée s’opposant avec ferveur aux canons de la musique italienne, ce sont paradoxalement ses œuvres pour le clavecin qui l’ont maintenu au répertoire et dans nos mémoires pendant près de deux siècles. La redécouverte de Castor et Pollux, Dardanus et des Indes Galantes replace aujourd’hui Rameau dans son aura ...
Sous le signe des Gémeaux

Castor et Pollux sous le signe des Gémeaux

Après la publication de Zoroastre, filmé au Théâtre de Drottningholm, voici Castor et Pollux (version de 1754), donné début 2008 par la même équipe, qui a dû adapter son esthétique à l’immensité du Muziektheater d’Amsterdam. La captation se concentre davantage sur le jeu des acteurs que sur le décor, d’une abstraction toute conceptuelle : une armature blanche, éclairée de diverses couleurs, dessine un grand pentagone régulier, qui pivote pour ouvrir le ...
Les flèches de l’amour

Dardanus de Rameau, les flèches de l’amour

Jean-Philippe Rameau is back, retour du fils prodigue ! Depuis l’opéra-ballet Les Indes galantes présenté en 1983 par William Christie, aucune œuvre lyrique du musicien dijonnais n’avait été donnée en sa bonne ville. Rendons grâce à cette coproduction associant Caen, Dijon et Lille, où Emmanuelle Haïm est en résidence avec le chœur et l’orchestre du Concert d’Astrée : elle a délicieusement enchanté notre soirée. Il faut pourtant accepter de remonter le temps pour ...
A la gloire de la voix de dessus

Fêtes baroques du CMBV : à la gloire de la voix de dessus

Entre Versailles et l’Amérique, plus exactement les États-Unis, l’histoire d’amour remonte à plus de deux siècles, histoire dont il n’est nul besoin de rappeler l’origine. Et c’est donc Versailles, ou plus exactement le Centre de Musique Baroque de Versailles (CMBV) qui a invité le Boston Early Music Festival Orchestra à venir se produire pour la première fois en Europe, à l’occasion de leurs journées d’automne. Ces dernières ont cette année ...
Véronique Gens, tragédienne : la force du destin

Véronique Gens tragédienne, la force du destin

En 2006, Véronique Gens, Christophe Rousset et les Talens Lyriques, nous offraient le volume 1 de «Tragédiennes». La critique et le public unanimes tombèrent sous la grâce de l’altière noblesse de ce récital couvrant l’ensemble du répertoire baroque. Aujourd’hui, avec ce volume 2, les mêmes interprètes nous permettent de découvrir le passage entre l’art de la déclamation et l’art lyrique. Véronique Gens ose s’y permettre avec l’élégance qui la caractérise ...
Les coloristes de l’éphémère

Les coloristes de l’éphémère

Festival de la Chabotterie 2009 Dans le cadre de la 13ième édition du festival de musique baroque de la Chabotterie qui se déroule dans le cadre enchanteur du logis qui lui prête son nom, Hugo Reyne et la Simphonie du Marais nous ont proposé d’entendre le programme Rameau, Concerts mis en simphonie qu’ils viennent d’enregistrer. Publiés en 1741 les pièces ici composées faisait partie d’un recueil pour clavecin accompagné de deux ou ...
rameau_grisey

Cycle Rameau / Grisey, les Maîtres de l’Harmonie

Quoi de plus naturel que de faire entrer «en résonance» deux maîtres de l’harmonie qui ont œuvré avec cette dernière en travaillant «à l’intérieur même du son» ? Si certains parallèles – celui de Mozart/Lachenmann par exemple – initiés par la Cité de la Musique, ont pu sembler improbables, le rapprochement Grisey/Rameau s’impose comme une évidence à la faveur d’une pensée compositionnelle commune mue par le désir, voire l’obsession, de mettre à ...
Rameau demeure toujours charmeur, quel que soit son habit !

Rameau demeure toujours charmeur, quel que soit son habit !

Musiques à la chabotterie Depuis bien longtemps maintenant, l’ensemble «la simphonie du marais» que dirige depuis son hautbois ou sa baguette virtuelle l’excellent Hugo Reyne, s’intéresse à ce phénix de la musique française que fut Rameau. Une collection consacrée à cet auteur est en cours, dont voici le deuxième volume dédié aux pièces en concerts, quelque peu re-orchestrées par Hugo Reyne, «mises en simphonie». A l’instar de Bach, son exact contemporain, ...
Rameau, la musique du chaos humain

Rameau, la musique du chaos humain

Jean-Philippe Rameau, tout le monde croit le connaître… Et réunir sur un même disque des airs de Zoroastre et de Zaïs sous forme de récital pourrait paraître à des puristes une hérésie… Et bien si c’en est une, alors c’est que le choc qu’elle provoquera sera salutaire, permettant de faire venir ou revenir à Rameau tous ceux qui ne sont que trop habitués à l’entendre sans couleurs comme une simple ...
Tout un opéra sur un somptueux clavecin

Les Indes galantes, tout un opéra sur le somptueux clavecin de Christophe Rousset

Rameau, toujours lui, omniprésent dans le paysage baroque français, musicien de l’avenir par excellence, sonne ici d’une manière nouvelle, différente, comme si elle avait été rêvée par son auteur, lui-même installé à ses claviers. La démarche n’est pas nouvelle, certains compositeurs, c’est le cas ici, se prêtent à cet exercice périlleux. Déjà plusieurs musiciens au XVIIIe siècle, ont proposé des transcriptions, montrant ainsi la voie, que reprendrons par la suite ...