Mot-clef : Jessye Norman

Michel Legrand rejoint Francis Lai et les autres

Après Francis Lai, mort le 7 novembre 2018, on apprend la disparition de Michel Legrand, autre figure marquante de la musique pour le cinéma, dans sa 87e année. Il était aussi compositeur pour la chanson, arrangeur, pianiste, chanteur, et dirigeait ses œuvres à l’occasion, un musicien complet en quelque sorte. Il excellait dans le jazz, notamment dans l’art de chanter en onomatopées, un peu comme le scat. Michel Legrand, c’est bien entendu ...
Michel Dalberto the making of a musician

Michel Dalberto, le legs Erato inachevé et pourtant parfait

Retour sur les premiers sillons d’un interprète majeur du grand répertoire, Michel Dalberto. Sous ses airs de joli garçon, le jeune Michel Dalberto cachait un prodige : vous lui mettiez la partition d’orchestre sous les yeux et il vous la transcrivait au piano dans l’instant, sans perdre une note d’Octavian ou de la Feldmarshallin ! Avec cela une mémoire prodigieuse, les doigts du bon Dieu que Vlado Perlmemuter mit dans le droit chemin, ...

À l’opéra, la transcendance à l’épreuve des diktats de l’apparence

Regardons rapidement les nouveaux visages apparus ces dernières années sur les pochettes de disques, pour ne parler que de ceux qui sont restés : la gracieuse Olga Peretyatko, l’impériale Elīna Garanča, la sensuelle Sonya Yoncheva, le sourire de Pretty Yende … Du côté des hommes : le ténébreux Jonas Kaufmann, le solaire Juan Diego Flórez, le musculeux Erwin Schrott, le sexy Vittorio Grigolo ... Tous d’excellents chanteurs me direz-vous ! Maintenant, regardons ceux qui ...
erato_french_symphonic_armin_jordan

Merveilleux Armin Jordan, hélas dans une édition peu soignée

La disparition prématurée d’Armin Jordan le 20 septembre 2006 a bouleversé non seulement tous les mélomanes auxquels il a révélé des œuvres et des interprétations rares, mais également tous les musiciens qui ont eu l’honneur de collaborer avec lui, et qui, sans exception, l’adoraient. Avec un soin hélas fort variable, Warner Classics, sous étiquette légendaire Erato et dans la belle série « Icon », rassemble en un petit coffret de 13 CDs ...
tristanO

Abécédaire Tristan : O comme occasions manquées

Le 10 juin 1865 au Nationaltheater de Munich : Tristan et Isolde de Richard Wagner, l’une des œuvres les plus importantes de l’histoire de la musique, est jouée pour la première fois. Un événement que Resmusica a choisi de commémorer sous la forme d’un Abécédaire Tristan. Aujourd’hui, Tristan et… les occasions manquées. Tristan et Isolde, l'histoire d'un amour absolu qui se termine par un ratage. Le troisième acte, c'est l'occasion pour ...
emi plassson opera

Michel Plasson et l’amour de l’opéra français

Espéré après une première publication symphonique majeure en 2010, EMI vient de nous restituer en un coffret de 38 CD l’essentiel des opéras français enregistrés par Michel Plasson avec l’orchestre et le chœur du Capitole entre 1976 et 2002. Quelle aubaine ! Au moment où EMI risque d’être avalé avec son fabuleux catalogue par le monstre Universal, voici cette boîte recelant la quintessence de l’opéra  français, défendue envers et contre tout pendant ...
Boulez/Bartók : le coffret

Boulez/Bartók : le coffret

Selon la mode récente de la mise en coffret immédiate des intégrales terminées, DGG publie dans un petit boîtier cartonné la somme des enregistrements Bartók réalisés par Pierre Boulez entre 1991 et 2008. En dix-huit ans, le chef français a gravé l’essentiel des œuvres du compositeur à la tête des meilleurs orchestres du monde et avec des solistes les plus prestigieux ; c’est la « dream team » DGG au service de ...
Jessye Norman ou l’habileté du déclin

Jessye Norman ou l’habileté du déclin

Menuhin Festival Au Casino, on le sait, c’est toujours la table qui gagne. D’avoir misé sur Jessye Norman, le Festival Menuhin a gagné. La grande tente du Festival avec ses 2 000 places était pleine à craquer. Et si les organisateurs ont gagné un pari commercial, le jazz, le chant, la musique ont été les grands perdants d’une soirée de faux-semblant. Au programme, une œuvre majeure de Duke Ellington, The Sacred Concert, ...
Dans la cour des grands

Jessye Norman, dans la cour des grands

Tout comme György Ligeti à qui Pierre Boulez rendait un dernier hommage public, ce mardi 13 juin, au théâtre du Châtelet, en lui dédiant son interprétation du Château de Barbe-Bleue, le maître français s’est fait l’ennemi du pathos, préférant à tout autre répertoire celui du XXe siècle qu’il aborde avec une sobriété et une précision conférant à la musique son véritable pouvoir de suggestion. On a pris l’habitude, depuis quelques années, ...
Concert Bartok et Ravel les 10, 13 et 16 juin 2006

Concert Boulez avec Jessye Norman & Peter Fried

Quand les monstres sacrés rencontrent les monstres sacrés… Pour Daphnis et Chloé de Maurice Ravel et le Château de Barbe-Bleue de Béla Bartok, l’Orchestre de Paris ne s’offre rien de moins que trois concerts au Théâtre du Châtelet, avec Peter Fried, Jessye Norman et Pierre Boulez ! Une venue de Pierre Boulez à Paris est toujours un évènement. Après un remarquable concert avec l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, le grand Maître revient dans ...
Symphony. For the Spire

Symphony. For the Spire

Parions que pour beaucoup le support visuel contribue sensiblement au rapprochement de l’essentiel de la musique. Par le biais de ce vecteur audiovisuel il est raisonnable d’imaginer que les spectateurs occasionnels apprécieront des œuvres qu’ils n’auraient probablement pas abordées spontanément. Le concert inaugural du festival de Salisbury 1991 propose à ce titre un choix fort intéressant et diversifié. La participation de Plácido Domingo ne pourra laisser indifférent avec E lucevan la ...

Jessye Norman de velours

C’est sur une véritable soirée de gala que s’est ouverte la saison 2002-2003 du Théâtre du Châtelet, qui accueillait pour la seconde fois consécutive en ce même cadre, la majestueuse Jessye Norman. Mais, contrairement au Voyage d’Hiver de Schubert mis en scène l’an dernier par Bob Wilson, la cantatrice américaine s’est cette fois montrée en pleine possession de ses moyens. Dans ces deux grands monologues que sont Erwartung (1909) de ...

Olga, Jessye, Jimmy… et les autres.

Festspielhaus de Baden Baden James Levine a conduit deux concerts au Festspielhaus de Baden Baden. Olga Borodina et Jessye Norman étaient ses solistes de prestige pour une aventure musicale qui aura d’abord confirmé que le « Met » est devenu un des grands orchestres de notre temps. Jimmy Levine, pareil à lui même, a rallié les foules malgré quelques réserves de style. Le constat est désormais sans appel ; l’orchestre du Metropolitain ...