Mot-clef : Laurent Campellone

1_madame_favart_dr_s._brion_resized

Madame Favart frustre avec légèreté à l’Opéra-Comique

Pour le bicentenaire de la naissance d'Offenbach, l'Opéra-Comique a eu la bonne idée de programmer Madame Favart, faisant par la même occasion ressurgir le couple mythique du XVIIIe siècle qui donne aujourd'hui son nom à la salle. Après le Postillon de Lonjumeau où Michel Fau s'amusait à réinventer un XVIIIe siècle fantasmé par le XIXe, Anne Kessler choisit de transposer l'action de Madame Favart - fameuse actrice du siècle ...
ar94tx7llvira_600

Jodie Devos chez Offenbach : charme, verve et virtuosité

Depuis quelques années, la soprano belge Jodie Devos compte parmi les jeunes talents à suivre (Jeune artiste ICMA 2015). Son premier album, réalisé en partenariat avec le Palazzetto Bru Zane, confirme tous les espoirs – malgré un programme manquant de variété. Cette voix capte l’attention immédiatement. Un soprano colorature au timbre gracieux, aux vocalises sans failles et au suraigu ébouriffant. Mais Jodie Devos n’est pas qu’une virtuose hors normes. Dotée d’un ...
La Belle Hélène©C2images pour Opéra national de Lorraine (10)

La Belle Hélène un peu trop sage de Nancy

Après Barkouf à Strasbourg, l’Opéra national de Lorraine propose à son tour son spectacle de fin d’année, tout en inaugurant l’année du bicentenaire de la naissance d’Offenbach, avec la bien plus classique Belle Hélène.  Avec Werther à Nancy en mai dernier, le metteur en scène Bruno Ravella a montré son affinité avec l’âme romantique et su faire naître sur scène l’émotion et la vérité des sentiments. Lui proposer pour les fêtes de ...
FANTASIO

Jacques Offenbach

opera-comique en trois actes sur un livret de Paul de Musset
cree a l'Opera Comique en 1872

direction musicale Laurent Campellone 
mise en scene Thomas Jolly
collaborateur artistique Alexandre Dain 
decors Thibaut Fack 
costumes Sylvette Dequest 
lumieres Antoine Travert et Philippe Berthome

assistant direction musicale Claire Levacher 
assistant mise en scene Katja Krueger 
assistant mise en scene pour le choeur Pier Lamande 
assistant creation costumes Magali Perrin Toinin 
chef de Chant Martin Surot 
chef de choeur Mathieu Romano

Fantasio Marianne Crebassa
Le roi de Baviere Franck Leguerinel 
La princesse Elsbeth Marie-Eve Munger 
Le prince de Mantoue Jean-Sebastien Bou 
Marinoni Loic Felix 
Flamel Alix Le Saux 
Sparck Philippe Estephe 
Facio Enguerrand de Hys 
Max Kevin Amiel 
Hartmann Flannan Obe 
Rutten, le tailleur, le garde Suisse Bruno Bayeux

choeur Choeur Aedes
orchestre Orchestre Philharmonique de Radio France

production Opera Comique
coproduction Grand Theatre de Geneve, Opera de Rouen - Normandie, Opera national de Montpellier, Croatian National Theater in Zagreb
corealisation Theatre du Chatelet 

editeur d'apres l'edition critique de Jean-Christophe Keck OEK - Boosey & Hawkes-Bote & Bock, Berlin

Le Fantasio tendre et enchanteur de l’Opéra-Comique

Des travaux retardés ? Peu importe puisque pour le lancement de la nouvelle saison de l’Opéra-Comique, le public avait rendez-vous au Théâtre du Châtelet afin d’assister à la première représentation de Fantasio. Dans un univers sombre tout autant que féérique, menée d’une main de maître par Laurent Campellone et Thomas Jolly, cette nouvelle production révèle une musique bien moins fantasque que celle à laquelle nous a accoutumé le brillant amuseur du ...
_F9A0366©OlivierMetzgerModds

Thomas Jolly, incarnation d’une audacieuse réouverture pour l’Opéra-Comique

C’est un Thomas Jolly étonnamment serein et très épanoui que nous rencontrons à un peu moins d’un mois de la première représentation de la nouvelle production qui donnera le coup d’envoi de la nouvelle saison de l’Opéra-Comique. Après une entrée très remarquée dans le monde lyrique avec Eliogabalo de Cavalli à l’Opéra de Paris, à seulement 35 ans, voici le metteur en scène de retour avec Fantasio d'Offenbach.  « C’est un très ...
orphee-aux-enfers_credits-opera-national-de-lorraine

Finesse musicale contre embonpoint scénique pour Orphée aux Enfers

Retour aux fondamentaux à Nancy avec Offenbach et son Orphée aux Enfers pour les festivités de fin d’année. Las ! L’excellence musicale du spectacle s’y trouve handicapée par une mise en scène aux semelles de plomb. Pourtant, tout commence plutôt bien avec le remarquable décor de Clement & Sanôu, reconstitution minutieuse du hall d’un grand hôtel à la décoration Art déco, où le metteur en scène Ted Huffman a choisi de dérouler ...
LES MOUSQUETAIRES AU COUVENT

Les mousquetaires s’aventurent au couvent, et J. Deschamps aussi

Pour clôturer huit années de mandat en tant que directeur de l’Opéra-Comique, Jérôme Deschamps a choisi, non pas un opéra, ni un opéra-comique, mais une opérette, résumant ainsi son attachement à un répertoire spécifiquement français. Lors de sa création aux Bouffes-Parisiens le 16 mars 1880, l’opérette a connu un franc succès. L’œuvre a hissé au sommet du podium son compositeur Louis Varney, jusqu’alors caché derrière son père, chef d’orchestre célèbre : le ...

Opéra Théâtre de Saint-Etienne: le chef Laurent Campellone va saisir la justice

Le chef d'orchestre Laurent Campellone a annoncé aujourd'hui qu'il allait saisir la justice administrative après son licenciement aux motifs "totalement grotesques" de la direction musicale de l'Opéra Théâtre de Saint-Etienne. La municipalité a également licencié pour faute le directeur général de l'Opéra Théâtre, Vincent Bergeot et sa directrice de production Sophie Platret, le poste du secrétaire général David Camus ayant été supprimé au mois d'octobre.
barbebleue

Barbe Bleue d’Offenbach à Nantes, très réjouissante

Rien de tel pour célébrer les fêtes de fin d'année qu'un opéra bouffe d'Offenbach. Alors que le marché de Noël bat son plein place Royale, le Théâtre Graslin nous offre Noël avant l'heure avec cette production de Barbe-Bleue particulièrement réjouissante. Créé au théâtre des Variétés en février 1866, Barbe-Bleue prend place dans le catalogue des œuvres d'Offenbach entre La Belle Hélène et La Vie parisienne. Signé par les mêmes librettistes, les futurs académiciens ...
71nsnWFCPgL__SL1500_

Les Barbares de Saint-Saëns : passionnante résurrection

Echo de deux concerts stéphanois donnés en février, cet enregistrement des très oubliés Barbares de Camille Saint-Saëns nous permet de découvrir un ouvrage à l'inspiration généreuse et riche en beautés musicales. Destinés à l'origine au Théâtre antique d'Orange, ces Barbares ont finalement été baptisés sur la scène de l'Opéra Garnier le 23 octobre 1901. Malgré un accueil critique assez favorable, cette tragédie lyrique tomba rapidement dans l'oubli. Nous devons la joie ...

Opéra de Saint-Etienne, la Mairie se justifie

La ville de Jules Massenet continue à avoir mal à son Opéra-théâtre, et ce n'est pas prêt de s'arrêter. Après la découverte d'un déficit de près d'1 million d'euros, la suspension de neuf cadres (quatre ont été réintégrés depuis), la démission de Laurent Campellone (directeur musical), la nouvelle équipe municipal de Gaël Perdriau (UMP, qui a ravit au PS une ville ancrée  à gauche) a décidé de se justifier, suite ...

Démission de Laurent Campellone à Saint-Etienne

Le chef d'orchestre Laurent Campellone a remis vendredi sa démission du poste de directeur musical de l'Orchestre symphonique de Saint-Etienne Loire (OSSEL). Il était depuis le 30 avril suspendu de ses fonctions (avec huit autres cadres culturels de la ville), l'obligeant à ne plus diriger de concerts. Selon la nouvelle équipe municipale, il manquerait 1 millions d'euros dans les caisses du théâtre. La volonté de faire des travaux dans le bâtiment ...
barbares3

Les Barbares de Saint-Saëns redécouverts à l’Opéra de Saint-Etienne

L’exhumation d’œuvres oubliées est un exercice dangereux, car on peut tout autant découvrir d’abominables nanars que d’inimaginables coups de cœur. Fort heureusement, ces Barbares font partie de la seconde catégorie. Conçu à l’origine pour leThéâtre antique d’Orange (d’où le lieu de l’action, même si en 105 av.J-C, date à laquelle elle se situe, il est encore loin d’être érigé) mais finalement créé à l’Opéra de Paris en 1901, cet opéra ...
lakmé st etienne

La jeune Lakmé de l’Opéra de Saint-Étienne

La grande qualité de la mise en scène de cette Lakmé, coproduite avec l’Opéra de Lausanne (en octobre 2013) et l’Opéra-comique (en janvier prochain) est de ne pas succomber aux travers de l’orientalisme de pacotille. Ainsi assiste-t-on à un spectacle qui ne fera pas visuellement date, mais qui a le mérite de dépoussiérer un opéra trop souvent vu au travers du regard de nos grands-mères, et des prestations de Mady ...
Le Mage

Le Mage de Massenet, enfin, par Le Palazzetto Bru Zane

Ce fut l’événement-clé de l‘année Massenet 2012 : la récréation du Mage au festival de Saint-Étienne, opéra dont la dernière représentation remontait à 1896 ! Quelques rares chanteurs avait inclut des extraits dans des récitals (dont Rolando Villazon), mais aucune intégrale permettait jusqu’ici de se faire une idée de l’œuvre. La faute est désormais réparée : les deux concerts ont été enregistrés et un livre-disque vient de paraître dans la collection « opéra français » ...
Princesse - Zanetta photo Cyrille Cauvet  /Opéra Théâtre de Saint-Etienne

Saint-Étienne : la princesse de Trébizonde, poupée aux yeux d’émail

La documentation est rarissime concernant la Princesse de Trébizonde, qui fut pourtant un grand succès à son époque, et on ne trouve aucune entrée de ce nom, y compris dans le Kaminski, la bible du lyricomane. Seul le Clément et Larousse de 1905 mentionne « des couplets par trop grivois et dont les équivoques sont trop grossières (…) une musique (qui) dépasse partout la vulgarité (…)qui n’a pour elle que ...
Traviata - Acte 3 - Cyrille Cauvet 01

Saint-Étienne : une Traviata de grande qualité

Cette Traviata de Saint-Étienne, coproduction avec l’Opéra de Monte-Carlo, ne réserve que des satisfactions, à commencer par une excellente distribution. La soprano canadienne Joyce El-Koury possède une belle présence scénique, une voix à la fois puissante et souple, et une incroyable longueur de souffle, ce qui lui permet d’enchaîner de longues phrases sans effort apparent. Grâce à cela, elle maîtrise également de fort beaux piani bien timbrés, dont elle use et ...
Sur les pas de Thais1 - Crédit Cyrille cauvet

Clôture du festival Massenet de Saint-Étienne

Visions…poème symphonique, présente une amusante caractéristique, sa partition fut composée pour orchestre, soprano solo et électrophone, ce qui fait de Jules Massenet l’annonciateur de la musique électro-acoustique. On sent à cet instant se dresser les cheveux sur la tête de notre bien-aimé directeur de la publication, mais tel est le cas, Massenet fut un précurseur, toujours à la recherche de sonorités inédites. Le projet fut abandonné, à cause du peu de ...
Le Mage - Kate Aldrich et JF lapointe- Cyrille Cauvet

Le Mage fait des miracles au festival de Saint-Étienne

Il était jusqu’ici très difficile de se faire une idée de la qualité de l’opéra de Jules Massenet, Le Mage. Créé en 1891, il connut une trentaine de représentations et ne fut repris qu’une seule fois, à La Haye, en 1896. Pour les âmes chagrines, cela était dû à sa froideur et son manque de relief, pour les optimistes, à une cabale montée par Ernest Reyer, furieux de voir reporter ...
Weber en VOST

Der Freischütz en VOST à Saint-Etienne

Alors que l’Opéra-Comique (re)découvrait Le Freischütz traduit et en partie écrit par Berlioz, en province était programmée la version originale. Présentée pour la première fois à l’Opéra de Toulon en janvier dernier, cette production, reprise ici, à l’Opéra-Théâtre de Saint-Étienne, a été notablement modifiée : Laurence Équilbey cède la place à Laurent Campellone, directeur musical in loco. Et deux des quatre rôles principaux sont nouveaux : respectivement en Agathe et en Max, ...
Ecoutons Ponchielli !

Ecoutons Ponchielli !

La Gioconda Il faut s'extraire de certaines habitudes d’écoute pour apprécier l’opéra de Ponchielli, faire le deuil dès le premier acte des nuances et demi-teintes pour se laisser finalement très rapidement happer par le charme de La Gioconda et des grosses voix qu’elle demande. Distribuer un tel opéra est d’ailleurs une gageure, il n’est que de prendre pour exemple la scène finale où Gioconda doit vocaliser face à Barnaba, alors que, ...
Grandiose et époustouflant

Festival Berlioz 2006 Vol III : Grandiose et époustouflant

Ouverture franche et nette, une incroyable maîtrise des doubles forte, une très grande lisibilité des accords et une facile appréhension des pupitres, quelques relatives anicroches des trompettes et des altos un peu poussifs, un jeu entre pupitres un rien décousu et décidément une nette puissance dans les graves, posés avec un aplomb inébranlable, voilà ce qui aurait pu ressortir de ce concert. Un ensemble très correct pour une interprétation agréable ...
Retour sur un des événements musicaux majeurs de l’été

Festival Berlioz 2006 Vol I : Retour sur un des événements musicaux majeurs de l’été

Humilité, sobriété excellence ! Le village est quasiment inchangé. Les superbes Halles médiévales qui ont accueilli le festival à ses débuts il y a douze ans, n’ont rien perdu de leur éclat qui rivalise avec le ravissant château Louis XI qui accueille depuis 2003 un festival devenu incontournable pour les grands noms de la musique symphonique. Tout le village est mobilisé derrière l’équipe du Festival. Quatre salariés et deux cents bénévoles ...
Féerie sonore

Turandot, féerie sonore

Cela ne fait, désormais, plus aucun doute : il se passe quelque chose de passionnant à l’Opéra de Saint-Étienne. En atteste l’accueil triomphal réservé à cette Turandot dominicale, au terme d’une représentation haute en couleur, prodigue en visions féeriques et d’un niveau musical littéralement soufflant. Un orchestre transfiguré, d’un luxe sonore qu’on ne lui a jamais connu, une baguette électrisante car audacieuse et investie, une triade de chanteurs qui ont mouillé ...
Triomphale Résurrection

Triomphale Résurrection de Polyeucte

« Je n’ai jamais rien entendu de pire que cet opéra ; il comporte cinq actes assommants dont aucun passage ne réussit à s’élever au-dessus d’un fond mortellement plat et incolore ». Voilà ce qu’écrivait un fervent admirateur de Faust, Piotr Illich Tchaïkovski, à son ami Tanéiev. Nous sommes en 1878, et Polyeucte, dernier ouvrage en date de Gounod, vient d’être mal reçu par le public du Palais Garnier. En dépit de nombreuses ...
Etoile de Noël

Etoile de Noël

L’Etoile, de Chabrier En proposant à la place des sempiternelles Chauve-souris et Veuve joyeuse pour les fêtes de fin d’année, la rare Etoile de Chabrier, l’opéra d’Angers/Nantes a frappé un grand coup. La musique de Chabrier est belle et raffinée, bien loin de ce qu’on entend d’habitude par le mot « opérette », tant et si bien qu’on est parfois tellement saisi d’admiration qu’on ne pense plus à rire, ni même à applaudir, ...
Jésus, reviens !

Le Jongleur de Notre Dame au Festival Massenet : Jésus, reviens !

La pièce principale de la huitième édition du festival Massenet de Saint-Etienne était un couplage du ballet Cigale et du « miracle en trois actes » Le Jongleur de Notre Dame. Mise en regard de deux œuvres présentées la même année à l’Opéra-Comique, 1904, la première, fraîche et ludique, l’autre, plus engagée qu’il n’y paraît à nos cultures contemporaines. Cigale, bien oubliée de nos jours, est loin d’être une œuvre mineure. ...
Salomé monte en paquebot

Salomé monte en paquebot

Salomé en version française L’intérêt supplémentaire de cette Salomé, dont il y a en ce moment inflation (voir les articles de Pierre-Jean Tribot à Anvers, Andreas Laska à Cologne, en attendant celui de Philippe-Alexandre Pham à Nice) était de proposer la version française sur le texte original d’Oscar Wilde, corrigé de la main même de Richard Strauss pour l’adapter à cette nouvelle prosodie. Sans révolutionner la structure de l’œuvre, cette version y ...