Mot-clef : Orchestre symphonique du Grand Théâtre du Liceu

beczala_antonacci-werther-liceu-c2ae-a-bofill

Piotr Beczala, extraordinaire Werther au Liceu

« Ets el millor tenor del món ! » (« Tu es le meilleur ténor du monde ! ») crie un spectateur en catalan à Piotr Beczala après son interprétation du célèbre air « Pourquoi me réveiller ? » Alors que la mise en scène de Willy Decker tourne un peu partout dans le monde depuis près de vingt ans, l’événement autour de ce spectacle était le retour de Werther au Liceu après presque vingt-cinq ans d’absence (la dernière ...
Image 6

Le sacre de Joyce DiDonato au Gran Teatre del Liceu

Après un passage par Covent Garden, cette Maria Stuarda débarque à Barcelone au Gran Teatre del Liceu. Sans surprise, la mise en scène de Patrice Caurier et Moshe Leiser joue la carte de l'humour décalé mais semble gênée aux entournures par un sujet visiblement moins perméable à la trivialité. Le problème est moins le manque d'idées que l'épaisseur des cordes, à commencer par cette dispensable décapitation Grand-Guignol pendant l'ouverture ou le fait ...
barcelona_tamerlano

Barcelona, Domingo est Bajazet

Plácido Domingo n’a de cesse de renouveler les défis vocaux et à plus de soixante-dix ans et après plus de cinquante ans de carrière, il renouvelle (après Madrid, Washington et Los Angeles) son incursion dans le répertoire baroque avec succès, en affichant une insolente santé vocale dans le rôle de Bajazet du Tamerlano de Haendel au cours de deux représentations barcelonaises. Il faut dire que le rôle lui colle à ...
Cendrillon au Pays des Merveilles

Cendrillon au Pays des Merveilles

Tout n’était qu’un rêve ? Et oui, cette Cenerentola ne tombe pas dans les bras de son prince. Pendant les dernières secondes de musique l’entourage princier disparaît et Cendrillon reprend son balai, entourée seulement de ses plus fidèles compagnons, une petite bande de rats. Pleine de poésie et de fantaisie (les rats !), aux couleurs vives et aux costumes extravagants, le tout agrémenté d’une superbe touche de surréalisme, la première mise en scène ...
Norma, héroïne tragique

Norma au Liceu, héroïne tragique

Au sommet de la production italienne d’opéras romantiques, figure sans doute Norma, une tragédie «parfaite» où amour et mort se mélangent dans un sentiment unique de passion extrême. L’héroïne de Bellini, moteur principal de l’action, n’agit en fait que sous l’effet d’un romantisme exaspéré où sensualité, amour filial et raison d’Etat se nouent, s’entrelacent et s’enchaînent avec un résultat dramatique. La mort dans laquelle le conflit de l’individu est définitivement ...
La Khovanchtchina, histoire de revanches

La Khovanchtchina au Gran Teatre del Liceu, histoire de revanches

Le Gran Teatre del Liceu aime l’opéra russe. Après un éblouissant Boris Godounov chez TDK, voici une non moins splendide Khovanchtchina, dont la version achevée par Guerassim Voronkov dans l’orchestration de Dimitri Chostakovitch a été préférée à celle peut être moins fidèle à l’original due à Rimski-Korsakov. Les coupures sont peut-être plus importantes que d’habitude, avec la suppression de tous les passages relatifs à la communauté luthérienne, ce qui fait ...
Trop osé pour être honnête ?

Wozzeck par Calixto Bieito, trop osé pour être honnête ?

Enfant terrible du théâtre espagnol, Calixto Bieito (pour ceux qui l’ont oublié ce scénographe est l’auteur de deux productions « houleuses » de l’Enlèvement au Sérail et de Don Giovanni ) se voyait consacré par une co-production entre les deux plus prestigieuses scènes espagnoles : le Liceu de Barcelona et le Teatro Real de Madrid. Curieusement et alors qu’on s’attendait à une débauche d’effets (et de vulgarités !) ce Wozzeck est ...
Manon

Manon incontournable avec Dessay et Villazón

Hasard des programmations lyriques, si la saison 2005-2006 fut celle des Così – année Mozart oblige – et que la saison 2007-2008 sera celle des Cenerentola, la saison 2006-2007 fut celle des Manon, avec trois couples vedettes : Netrebko/Villazón à Berlin, Netrebko/Alagna à Vienne et Dessay/Villazon à Barcelone. Le Liceu donnait donc une production exceptionnelle pour les deuxièmes Manon de Natalie Dessay et le Des Grieux d’un Rolando Villazón en forme. Pour ...
Un opéra bien affûté

Andrea Chénier, un opéra bien affûté

Si les noms d’André Chénier et d’Umberto Giordano sont aujourd’hui quasiment tombés dans l’oubli il nous reste heureusement en héritage ce drame historique en quatre actes dont le vérisme affirmé est caractéristique de ce mouvement italien apparu à la fin du XIXe siècle et tout droit issu du Naturalisme français. Si la partition et le livret sont, somme toute, d’un accès relativement aisé et plaisant pour le public, cet opéra ...
Un couple bouleversant

Un couple bouleversant

Teatre del Liceu Le « répertoire de grand papa » a traîné après lui pendant des années une mauvaise réputation. Certains membres de l’intelligentsia musicale ont parfois regardé Manon avec condescendance, voire mépris. Renée Fleming déclarait récemment dans le mensuel Ópera actual qu’elle fut presque obligée de défendre cette partition face à des Français ! Rolando Villazon racontait il y a peu une anecdote lors d’une rencontre avec les Amis du Liceu. ...
Thaïs, le péché capital

Thaïs, le péché capital

Teatre del Liceu A propos de la Manon critiquée ici même il y a peu, nous parlions de la mauvaise réputation dont souffre Massenet chez certains mélomanes. Thaïs plus encore que Manon traîne cette image sulfureuse : livret vieillot et saint-sulpicien, musique trop mondaine ou sucrée, passages « tunnels » sans intérêt entre deux moments plus consistants, Méditation pour violon solo devenue une scie de la musique classique, voici quelques reproches que ...
Quand Desdémone se couche à terre

Quand Desdémone se couche à terre

Ce n’est certes pas la première fois que la question est posée. Mais après avoir visionné ce DVD, on ne peut faire autrement. Pourquoi les metteurs en scène actuels ont-ils tellement peur de beaux décors ? Dans le cas présent, nous avons affaire à une direction d’acteur souvent fascinante, mettant en relief de façon exemplaire les relations entre les différents personnages. Mais cette impression très favorable est presque anéantie par la manie ...
Turandot

Turandot au Liceu

Le DVD ici chroniqué témoigne du spectacle proposé au Gran Teatre del Liceu de Barcelone au mois de juillet 2005. Le compositeur offre au rôle titre, une soprano dramatique d’une grande intensité que Luana DeVol, sculpturale et glaciale à souhait, défend avec un talent remarquable. Le prince inconnu, Calaf, est incarné avec conviction par Franco Farina, au timbre impressionnant (bien que parfois limite dans les forte fortissimo) comme son physique d’ailleurs. ...
Une solide Gioconda

Une solide Gioconda avec Deborah Voigt

Monter la Gioconda n’est pas chose facile. Il faut réunir six chanteurs hors pairs, des masses chorales et orchestrales aguerries et un corps de ballet. Nous ne sommes pas loin du Grand Opéra, mais revu à l’italienne. Quant au rôle-titre, il demande une endurance et un gosier à toute épreuve. Ces raisons expliquent que l’œuvre soit beaucoup moins jouée de nos jours qu’il y a un demi-siècle. Le Liceu a ...
La Gazzetta : le grand Rossini est ailleurs

La Gazzetta : le grand Rossini est ailleurs

L’intrigue de la Gazzetta nous vient de Goldoni et séduit par sa modernité. Un père de famille fait passer une publicité dans un journal pour « vendre » sa fille au gendre qui lui paraîtra le plus digne. Evidemment la belle a déjà donné son cœur à un amoureux qui n’est pas du goût de son père. Ni à l’époque du dramaturge vénitien, ni à celle du compositeur de Pesaro, le pouvoir ...
Wagner, de Bayreuth à Barcelone

Wagner par Bertrand de Billy, de Bayreuth à Barcelone

Le label Opus Arte nous offre en DVD séparés et maintenant en coffret (référence OA0962BD), la mouture catalane du Ring mis en scène par Harry Kupfer. Créée au festival de Bayreuth en 1988 sous la baguette de Daniel Baremboim, cette scénographie fut présentée dans une nouvelle version au Staatsoper de Berlin avant d’être importée au Liceu de Barcelone en 2003 et 2004. Tout a été dit sur la mise en scène ...
Boris Godounov et Willy Decker : Slava Tsar Boris Fyoderevitch

Boris Godounov et Willy Decker : Slava Tsar Boris Fyoderevitch

En provenance directe du Nederlandse Opera d’Amsterdam qui en est le producteur, ce Boris Godounov, présenté dans sa première version originale (donc sans l’acte polonais, et sans rôle féminin important, mais avec la scène de Saint-Basile), se veut « conceptuel ». La mise en scène de Willy Decker plonge cet épisode sombre de l’histoire de la Russie des tsars dans un mélange de d’Union Soviétique des années 30 (lors de la prise ...
Sangre y violencia para Don Juan

Sangre y violencia para Don Juan

Il y a quatre ans, le trublion de la mise en scène d’opéra Calixto Bieito (lire l’article sur l’Enlèvement au sérail du même metteur en scène à Berlin) montait un Don Giovanni au Liceu de Barcelone qui souleva vents et marées. Caractérisée par une violence soutenue, le portrait qu’il a brossé du Don Giovanni de Mozart surprend par son audace. Une fois l’ouverture terminée, une mercedes surgit sur la scène, de ...
Miracle d’une nuit d’été !

Benjamin Britten, miracle d’une nuit d’été !

Le Songe d’une nuit d’été, chef-d’œuvre de William Shakespeare, a inspiré Britten et le ténor Peter Pears en 1960. Au final, le compositeur anglais lègue un ouvrage lyrique parsemé d’humour, d’amours, de magie et dont la partition révèle une multitude de procédés d’écriture : le rôle masculin central d’Obéron est confié à un contre-ténor, maintes tessitures se repèrent dans la distribution, des séries dodécaphoniques servent parfois de matériel thématique, une instrumentation ...
Giulio Cesare…vraiment ? Ou la revanche du crocodile…

Giulio Cesare…vraiment ? Ou la revanche du crocodile…

Saviez-vous que Giulio Cesare était une œuvre comique? L’auteure de ces lignes non plus, jusqu’à ce qu’elle visionne le DVD de la production du Liceu. Car la mise en scène d’Herbert Wernicke est truffée de gags : les lauriers de César s’effeuillent comme des pétales de marguerite, Achilla est vêtu du même costume que Tintin au Congo, un petit bonhomme avec un chapeau melon se ballade en montrant des écriteaux, parfaitement illisibles ...
I Puritani

I Puritani avec Edita Gruberova au sommet

La carrière d’Edita Gruberova est, à maints égards, exceptionnelle. Alors qu’à Vienne, à Munich, Berlin ou Barcelone, elle est fêtée comme la reine incontestée du belcanto, elle n’a jamais su gagner les publics français et italiens ni s’établir durablement au Metropolitan de New York. Et si ses enregistrements sont très nombreux, bon nombre d’entre eux ont été réalisés par des petites maisons de disque et avec des partenaires d’un niveau ...