Archives de l’auteur : Catherine Scholler

avatar

À propos de Catherine Scholler

Catherine Scholler a découvert la musique a l’âge de douze ans, par la grâce d’un professeur de collège. Immédiatement passionnée par la musique vocale, elle passa ensuite une dizaine d’année au conservatoire (professeur de chant, Jacques Villisech, professeur de solfège, Jacqueline Landowski). Décidant qu’une passion devait rester une passion, et surtout pas un moyen de subsistance, elle se tourna vers une carrière complètement différente de la musique, mais ne resta jamais bien loin des maisons d’opéra. Secrétaire de rédaction puis rédactrice en chef de ResMusica de 2004 à 2007, Catherine Scholler est également journaliste à Opéra Magazine.
Accéder à son site →
354575DSC3629

Des Contes d’Hoffmann bien musicaux à Saint-Étienne

Comme à son habitude, l'Opéra de Saint-Étienne montre son amour et son respect absolu de la musique française, en proposant une version des Contes d'Hoffmann dans une version indiquée dans le programme de salle comme étant de Michaël Kaye / Jean-Christophe Keck, et dans une distribution entièrement française, d'une grande qualité. Le prologue et les deux premiers actes diffèrent peu de ce qu'on l'on connaît bien maintenant depuis les travaux de ...
gaellearquez_ardenteflamme_3000x3000_rvb-bis-bd

Premier album de récital de Gaëlle Arquez, pas si ardent

Pour le premier récital au disque Gaëlle Arquez, le label Deutsche Grammophon a mis les petits plats dans les grands,  avec pochette glamour et programme d'opéras français. Pour un résultat trop formaté pour rendre pleinement justice à l'une des jeunes mezzo-soprano françaises les plus intéressantes du moment. Le dosage est subtil, entre les tubes (« Près des remparts de Séville » de Carmen, l'air des lettres et l'air des larmes de Werther, et ...
Studio_J_Adore_Ce_Que_Vous_Faites__-La-Ronde-17.18---Scene-9---Danylo-Matviienko-et-Sofija-Petrovic---Studio-j-adore-ce-que-vous-faites---OnP--3--800

Reigen de Philippe Boesmans par l’Académie de l’Opéra de Paris

C'est la première fois, à notre connaissance, que les jeunes talents de l'Académie de l'Opéra National de Paris se frottent au répertoire contemporain, du moins si l'on estime qu'Owen Wingrave de Britten est déjà un classique. Les promotions précédentes nous avaient proposé de larges pans du répertoire, passant du traditionnel au baroque ou à la comédie musicale, mais cette soirée est une véritable gageure ! Ils sont aidés en cela par ...
ambroisine pré eric mercier

Concours Nadia et Lili Boulanger : de réels jeunes talents

Le Concours international de chant-piano Nadia et Lili Boulanger récompense le meilleur duo dans le domaine de la mélodie et du lied. Des candidats de très bonne qualité étaient en lice pour  cette IXe édition.    Ce concours possède une ambiance très particulière. Situé dans l'adorable petite salle à l'italienne du conservatoire national supérieur d'art dramatique, l'entrée libre permet un brassage du public particulièrement intéressant, avec lequel il fait bon discuter : professionnels de la musique, ...
meyerbeer_damrau

À la redécouverte de Meyerbeer avec Diana Damrau

Il semble que Meyerbeer, qui compte bon nombre de fans convaincus parmi les amateurs d'opéra, commence à convaincre les directeurs de salle, et connaisse une mini-renaissance, avec notamment des production du Prophète à Toulouse et des Huguenots à Berlin, qui ont fait grand bruit. Mais les opéras français, tout rares (trop !) qu'ils soient, ne concernent que la partie visible de l'iceberg, car le compositeur a eu une longue et riche ...
webimage-D03571E8-99F0-41D8-93217B8422B875BE

Bain de jouvence avec Grease au Théâtre Mogador 

Il existe parfois des maux pour des biens. Ainsi, le Théâtre Mogador, qu'on a connu bien poussiéreux et pas vraiment engageant, renaît de ses cendres, dans tous les sens du terme, puisque très endommagé en 2016 à la suite d'un incendie dans ses sous-sols, il revient un an après complètement rénové, avec Grease, la célèbre comédie musicale. La salle est maintenant magnifique, rutilante. Tapisseries, peintures, dorures, machinerie, tout a été refait ...
0092

L’hommage de John Eliot Gardiner à Monteverdi se poursuit à Paris

Sir John Eliot Gardiner a choisi, pour fêter le 450e anniversaire de la disparition de Claudio Monteverdi, d'organiser une tournée mondiale des trois opéras dont les partitions sont arrivées quasi-complètes à notre époque : Orphée, Le Retour d'Ulysse dans sa patrie, Le Couronnement de Poppée. La tournée prenait fin lors de ce week-end Trilogie à la Philharmonie de Paris. Bien sûr, avec le temps, les passions et les révélations musicologiques se ...
La résurrection du Timbre d’Argent à l’Opéra-Comique

La résurrection du Timbre d’Argent à l’Opéra-Comique

Après la recréation controversée de La Reine de Chypre au Théâtre des Champs-Élysées, on s'inquiétait beaucoup de la suite du Festival Palazzetto Bru Zane à Paris, même si Le Timbre d'Argent était produit et entièrement assumé par l'Opéra-Comique. On avait tort, car on a découvert une œuvre charmante, fort bien montée et distribuée. La première œuvre lyrique de Camille Saint-Saëns a attendu longtemps avant d'être jouée, et, paradoxalement, fût créée la ...
lucy arbell

À la poursuite de Lucy Arbell

Lucy Arbell, voix d'ombres et de lumière retrace le parcours mouvementé de la cantatrice qui fut l'égérie de Massenet pendant près de douze ans. Bon nombre de personnages publics ont vu au cours du temps leur existence racontée, déformée, transformée en légende, surtout si ceux-ci ont la faiblesse de romancer leurs actes. C'est bien entendu le cas de Jules Massenet, figure incontournable de l'art lyrique au XIXe siècle, qui a jeté ...
Faire confiance à Berlioz : Béatrice et Bénédict au Palais Garnier

Faire confiance à Berlioz : Béatrice et Bénédict au Palais Garnier

Et si la solution pour mettre en scène Béatrice et Bénédict, œuvre réputée inmontable, était justement de ne pas la mettre en scène ? La mise en espace de Stephen Taylor au Palais Garnier est ce qu'on a vu de plus réussi pour traduire le propos de notre cher Hector ! Au devant de la scène, une rangée de chaises noires accueillent les chœurs, qui ne restent pas toujours benoitement assis, ...
carmélites saint-etienne2

De puissants Dialogues des Carmélites à Saint-Étienne

On avait gardé un excellent souvenir de ces Dialogues des Carmélites donnés en 2005 à l'Opéra de Saint-Étienne qui ont obtenu par la suite le grand prix de la critique pour le meilleur spectacle de l'année au Chili. On retrouve avec bonheur la mise en scène puissante de Jean-Louis Pichon, sa sobriété et sa grande humanité. Légèrement retouchées pour tirer parti de technologies plus moderne, les projections vidéos montrent en fond ...
Candide1

A Bordeaux, Candide nous met la joie au cœur

Cette coproduction de Candide, qui a été donnée au Capitole de Toulouse le mois dernier, et précédemment créée au Festival de Glimmerglass, est une véritable bénédiction en ces jours froids et déprimants. On en ressort revigoré, le sourire aux lèvres et de la musique plein la tête. Cela n'est pas uniquement dû au conte à la fois drolatique et cruel inspiré de Voltaire, qui trouve encore de nos jours une résonance ...
crebassa

Oh, Boy ! Les affres de l’adolescence avec Marianne Crebassa

Qui ne connaît, est, ou a été, un adolescent ? Marianne Crebassa, avec une grande délicatesse et beaucoup de musicalité, nous fait entrer dans cet univers rempli d'angoisse et défi, de fragilité et d'hormones bouillonnantes, de doutes et de désirs. Voici un programme harmonieusement concocté, qui alterne Mozart et certains compositeurs français des XVIIIe et XIXe qui ont confié des rôles de jeunes garçons à une mezzo-soprano. Avec une grâce et ...
5840379e0000000000000000_medium

Les voix à l’honneur dans Iphigénie en Tauride au Palais Garnier

En passant les grilles du Palais Garnier, on se demandait, un peu atterrée, quelle mouche nous avait piquée de nous porter volontaire pour ce spectacle, dont la mise en scène en 2006 nous avait profondément affligée, si ce n'est une distribution plus que prometteuse. Or, la soirée s'est révélée absolument magnifique. Krzysztof Warlikowski a manifestement repensé sa production de bout en bout, et l'a débarrassée de tous les éléments qui la ...
minkp

Une frustrante Armide à la Philharmonie de Paris

On avait tellement idolâtré cette Armide de Gluck enregistrée sous le label Archiv en 1996, déjà par Marc Minkowski, qu'on attendait avec une impatience frétillante sa revisitation, vingt ans après, par le toujours sémillant chef et les nouvelles forces vives du chant français. Hélas, la réalisation n'était pas à la hauteur de nos attentes. Bien sûr, comparer un enregistrement à un concert, et les impressions d'une mélomane un peu verte à ...
Formidable Traviata de Sonya Yoncheva à l’Opéra Bastille

Formidable Traviata de Sonya Yoncheva à l’Opéra Bastille

Il existe parfois des circonstances heureuses, comme par exemple de devoir reculer une représentation de La Traviata pour cause de grêve, et d'assister ainsi à la première in loco de la merveilleuse Sonya Yoncheva ! En effet, la soprano avait dû déclarer forfait lors des premières représentations suite au décès de son père, puis les mouvements sociaux ont engendré une version de concert avec une titulaire de dernière minute. Enfin, après ces ...
SAMTP et TROUBLE Opera de Tours, mars 2016 ©Fr Berthon 3001

La SADMP et Trouble in Tahiti, deux opéras du XXe siècle à Tours

L'opéra de Tours propose deux opéras en un acte de la première moitié du XXe siècle, bien différents dans leur conception, mais qui décrivent chacun une certaine idée de la femme. Que les choses ont changé en vingt ans ! Même si l'on est réfractaire à l'humour de Sacha Guitry, La SADMP est un ouvrage bien troussé, créé en 1931, racontant l'histoire de quatre messieurs qui montent une société, afin d'entretenir une ...
brabant_4

Geneviève de Brabant d’Offenbach à Montpellier

On avoue notre grande perplexité au sortir du Corum de Montpellier. Venu pour assister à la résurrection d'une œuvre rare d'Offenbach, Geneviève de Brabant, on ne peut pas dire qu'on a assisté à un mauvais spectacle, mais à quel spectacle justement ? Opéra, comédie musicale, théâtre de boulevard ? Le choix de la version, tout d'abord. Geneviève de Brabant fut d'abord un opéra-bouffe, créé en 1859. Objet d'une nouvelle version en 1867, il ...
Die Meistersinger von Nürnberg à Bastille : le bonheur absolu

Die Meistersinger von Nürnberg à Bastille : le bonheur absolu 

Une grande réussite de l'opéra de Paris, dont on espère de nombreuses reprises ! Le rideau se lève pendant l'ouverture sur un Richard Wagner – ou peut-être Hans Sachs – en pleine fièvre créatrice. Il se dirige ensuite vers un coin de la scène où il retrouve, ému, ses jouets d'enfant. Par un joli effet scénique, le secrétaire à cylindre sur lequel le musicien composait enfle et devient la cathédrale Sainte-Catherine du ...
pirgu saimir

Un récital bien décevant de Saimir Pirgu

Ce disque banal et passe-partout déçoit d'autant plus qu'on attendait beaucoup de Saimir Pirgu. On avait beaucoup aimé l'entretien que nous avait accordé le beau Saimir Pirgu en 2013, on avait découvert à cette occasion une personnalité charmeuse, attachante, intelligente, et passionnée par la musique. On avait également apprécié les fois où on l'avait entendu sur scène et on garde par exemple un excellent souvenir de son Rinuccio dans Il trittico à l'Opéra Bastille. ...
Lucia---Marc-Bissières-3

Reprise du Lucia di Lammermoor de Saint-Céré à Massy

On avait plutôt bien aimé cette Lucia créée en 2014 au festival de Saint-Céré, dans la cour du château médiéval de Castelnau. Sa reprise à Massy permet de la revoir sous un angle différent. En premier lieu, sans la magie du cadre et des remparts, les décors sans imagination de Ruth Gross sont laissés à nu. Un praticable incliné en forme de losange occupe la majeure partie de la scène, un ...
BARBIER-0057 L

Un Barbier sixties à Clermont-Ferrand

Une nouvelle production d'Il barbiere di Siviglia par le Centre lyrique Clermont-Auvergne et l'Opéra nomade, l'occasion d'écouter les jeunes Elsa Dreisig et Viktor Korotich. Les sixties siéent bien au Barbier de Séville, qui se situe à une époque où les jeunes filles n'ont pas encore leur mot à dire, tout en commençant à montrer leurs griffes, et où les costumes sont aussi pimpants que la musique de Rossini ! De ce postulat, Pierre ...
NORMA -

Maria Agresta grande Norma au Théâtre des Champs-Elysées

A Paris Maria Agresta est une grande Norma dans une mise en scène trop terne. Dans ses notes d'intentions imprimées dans le programme de salle, Stéphane Braunschweig explicite son concept de mise en scène : les gaulois résistants (encore et toujours) à l'empire romain se terrent au fond d'un bunker. Cela nous vaut une production plus que dépouillée, grise sur fond gris, avec un minimum d’accessoires, et peu de direction d'acteur. Un ...
566577340000000000000000_BIG

Une Damnation de Faust très controversée à l’Opéra Bastille

On avoue que les rumeurs de la bronca qui avait accueilli la générale et la première de cette Damnation de Faust avaient refroidi notre ardeur à y assister. On a, malgré tout, passé une plutôt bonne soirée. L'idée de base du metteur en scène Alvis Hermanis, est que le scientifique Stephen Hawking, totalement paralysé à la suite d'une maladie neurodégénérative, et dont le rêve est de quitter la terre pour coloniser ...
incroyable talent

Un biopic sur l’amour de l’opéra

Un incroyable talent : un film sur l'amour de la musique pour passer un moment agréable, malgré un scénario prévisible. Petit, enveloppé, timide, Paul n'est pas un héros. Il est vendeur dans une boutique de téléphones portables, rien là-dedans qui fasse rêver. Mais il a un cœur d'or, une gentille maman, un papa bourru-mais-aimant, une tendre fiancée, un ennemi tellement crétin qu'il en devient inoffensif, et surtout, une passion : l'opéra. La quête, ...
oonm_cheurubin4marc_ginot_-_copie

L’opéra de Montpellier revisite le Chérubin de Massenet

Pour l'ouverture de sa première saison à la tête de l'opéra de Montpellier, Valérie Chevalier a frappé fort en choisissant ce rare Chérubin. On ne peut que lui savoir gré de s'aventurer hors des sentiers battus, et de ne pas nous infliger une kyrielle d’œuvres rabâchées. Quelques sièges vides sanctionnent ce goût de l'aventure. Et pourtant, que la musique de Massenet est belle ! La mise en scène prend le parti d'éclairer ...
9782330053062

La sombre trajectoire de Georges Bizet

Qu'on se s'attende pas avec ce livre original, à une biographie rigide de la vie de Georges Bizet ! On ne saura rien, au terme de la lecture, des dates et des événements, petits ou grands, de la vie du compositeur. Jérôme Bastianelli, en marge des sentiers battus, s'en est tenu à une seule interrogation, quels sont les cheminements qui le conduisirent aux chefs d’œuvres que sont l'Arlésienne et Carmen ? Le concept de ...
dq1-le-concert_-spirituel

Apprendre en s’amusant avec Shirley et Dino au festival de Montpellier

La comédie est un art difficile. Ce qui amuse aujourd'hui peut demain ne plus faire rire, par manque de références. Ainsi, ce Don Quichotte chez la Duchesse, racontant l'histoire d'une aristocrate tentant d'humilier par tous les moyens le chevalier à la triste figure, pourrait de nos jours sembler d'une cruauté inouïe, pas drôle pour un sou. C'est là qu'intervient le formidable talent de Corinne et Gilles Benizio (Shirley et Dino), qui ...
fantasio-13

À Montpellier, la redécouverte d’un opéra sentimental d’Offenbach

On retrouve, avec cet opéra peu connu d'Offenbach, une veine trop ignorée de ce compositeur, l'opéra sentimental. Peut-être son tempérament de génial amuseur a-t-il occulté cet aspect, au profit d’œuvres tout aussi bien ficelées, mais dans le genre comique, ce que le public de l'époque – et d'aujourd'hui – réclamait. On se retrouve avec Fantasio plus près des Contes d'Hoffmann que de la Belle Hélène, avec un personnage en or d'étudiant ...
_DSC3775

Le problématique Marchand de Venise à Saint-Étienne 

Le Marchand de Venise de Reynaldo Hahn, une programmation rare, une nouvelle fois grâce à l'Opéra de Saint-Étienne, mais une œuvre peu viable. Est-il possible de nos jours de monter le Marchand de Venise ? La pièce de Shakespeare réutilisait pour son personnage principal la figure légendaire du Juif animé par la haine des chrétiens, même si, au cours de la pièce, l'auteur humanise son personnage et le rend émouvant. Le ...