tous les dossiers(1)

Opéra

RIGOLETTO.Sandra Daveau-0096

Rigoletto avec un jeune et beau ténor à l’Opéra de Tours

L’Opéra de Tours ouvre sa saison avec Rigoletto dans une production conventionnelle de François de Carpentries déjà vue à Reims et Limoges quatre ans plus tôt. On s’attardera alors surtout sur la distribution avec une belle découverte, Rodrigo Porras Garulo, un jeune ténor remplaçant au pied levé le Duc de Mantoue, face à la Gilda à l'aigu solide d’Ulyana Aleksyuk et à l'attirante Maddalena d’Ahlima Mhamdi, tandis que la fosse insuffle ...
À Bordeaux, jouissive Vie parisienne d’Offenbach

À Bordeaux, jouissive Vie parisienne d’Offenbach

La saison à Bordeaux démarre à grande vitesse avec cette formidable Vie parisienne d’Offenbach. La baguette de Marc Minkowski est pleine de fougue, la mise en scène de Vincent Huguet excelle par son panache tandis que la distribution mêle la jeune génération du chant lyrique francophone et les artistes habitués de l’opéra-bouffe. Jouissif. Astucieux début de saison pour l’Opéra de Bordeaux qui présente une programmation intitulée « Gare à l’Opéra » à l’occasion ...
La Bohème 7 © Arnaud Hussenot - Opéra-Théâtre de Metz Métropole

La Bohème mise en scène par Paul-Émile Fourny à Metz

Transposé à la Belle Époque, le spectacle brille par sa vitalité débordante et nous rappelle que La Bohème est aussi un bel hymne à la jeunesse. Un plateau homogène et prometteur contribue au succès d’une réalisation qui innove sans bousculer les traditions. Située dans une esthétique inspirée à la fois de la Belle Époque (Moulin Rouge, affiches, french cancan, bas résilles…) et de l’univers steampunk de la fin du XIXe siècle ...
Lucia.03

À Lausanne, Lucia di Lammermoor révèle Edgardo

Ouverture de saison flamboyante à l’Opéra de Lausanne avec une Lucia di Lammermoor de Gaetano Donizetti dont la qualité des deux principaux protagonistes, Lenneke Ruiten et Airam Hernández, portent un spectacle parfois inabouti vers un succès populaire mérité. Quand s’ouvre le rideau en même temps que résonnent les premières notes de l’ouverture, la noirceur du décor, le brouillard ambiant laisse à peine entrevoir les longues silhouettes humaines plantées telles les colonnes d’un édifice ...
Lucio Silla Bale17

Lucio Silla à Bâle, ou la sexualité des dictateurs

Les metteurs en scène ont fort à faire s'ils veulent hausser Lucio Silla à la hauteur des grands Mozart. Si Chéreau y était quasiment parvenu, plus de trente années après, malgré l'orchestre et les chanteurs remarquables mis à sa disposition, Hans Neuenfels navigue assez laborieusement dans les contraintes de l'opera seria. Pour le grand public lyrique, Hans Neuenfels est surtout connu pour son « Lohengrin des rats » à Bayreuth entre 2010 et ...
Tiefland_1

Avec Tiefland, le Capitole au sommet des Pyrénées

Audace et Théâtre du Capitole de Toulouse sont bien synonymes au regard de la fin de saison lyrique 2016-2017, avec Le Prophète de Meyerbeer, et de ce début de saison, avec Tiefland d’Eugen d’Albert. Peu importe qu'entre ces deux ouvrages lyriques, les univers diffèrent totalement : le succès est total pour la maison toulousaine. Rarement joué sur les scènes lyriques nationales, Tiefland possède pourtant de très belles pages musicales et une ...
Image de une

Nikolai Schukoff, le berger pyrénéen de Tiefland au Capitole

Après son succès incontestable dans un puissant Lohengrin à Saint-Étienne en juin dernier, Nikolai Schukoff ouvre la saison lyrique du Capitole de Toulouse en incarnant le rôle principal de Tiefland de Eugen d’Albert, ouvrage quasi absent aujourd’hui des scènes lyriques. ResMusica a rencontré le ténor le lendemain de la première. « Pour moi, c’est la différence entre la campagne et la ville qu’il est important d’aborder dans Tiefland. » ResMusica : Pourquoi avoir dit « oui » à ...

Avec Don Giovanni, le théâtre de tréteaux de Jean-François Sivadier accoste à Nancy

Après le Festival d’Aix-en-Provence en juillet dernier, l’Opéra national de Lorraine, coproducteur du spectacle et responsable de la construction des décors, accueille Don Giovanni de Mozart avec une distribution sensiblement modifiée. Avec d’autres interprètes, la mise en scène de pur théâtre de Jean-François Sivadier en ressort forcément quelque peu différente mais sans perdre ni de sa force ni de sa vérité. Sans revenir en détail sur cette mise en scène, déjà ...
vivica-genaux

Après Geminiani, Vivaldi sauve la mise au Théâtre des Champs-Élysées

Une soirée en demi-teinte mais qui s’achève sur une note savoureuse, grâce au prêtre roux et aux interprètes : Vivica Genaux, Sonia Prina et Fabio Biondi à la tête de l'Orchestre de chambre de Paris. L’Orchestre de chambre de Paris s’est associé avec le chef Fabio Biondi autour d’un programme baroque italien qui regarde vers la France, avec une belle part consacrée au violon et aux voix : la cantate Gloria e ...
miranda opera comique

Action de grâces à l’Opéra Comique pour Miranda d’après Purcell

Comment faire du neuf avec du vieux ? D’après cette première de Miranda à l’Opéra Comique, Raphaël Pichon (direction musicale), Katie Mitchell (mise en scène) et Cordelia Lynn (livret) ont bien trouvé la formule magique pour une création lyrique prenante de bout en bout. Ce dramatic opera a effectivement été conçu sur la base d’une sélection judicieuse de nombreux extraits d’œuvres scéniques méconnues d’Henry Purcell mais pas que, puisque quatre pièces ...
kein licht musica opera du rhin 2

Le tsunami verbal de Kein Licht à Musica

Après Duisburg où Kein Licht a été créé dans le cadre de la Ruhrtriennale en août dernier, et avant l'Opéra Comique qui en est le commanditaire, le cinquième ouvrage lyrique de Philippe Manoury, avec les forces de l'IRCAM et la collaboration du metteur en scène allemand Nicolas Stemann, est à l'affiche de l'Opéra National du Rhin pour quatre représentations. Si l'aventure s'avère passionnante (récompensée avant même son aboutissement par le ...
Faust-47810a

Michael Spyres et Catherine Hunold illuminent La Damnation de Faust à Nantes

Pour conduire au succès cette version de concert de la Damnation de Faust, Angers Nantes Opéra s'est assuré deux atouts de premier ordre avec la présence de celui qui est incontestablement le Faust du moment, Michael Spyres, et la prise de rôle majeure de Catherine Hunold en Marguerite. Que rêver d'autre dans le rôle titre que ce que nous propose Michael Spyres ? Le ténor américain possède une intelligence du répertoire romantique ...
Un nouveau Parsifal entre tradition et modernité à Hambourg

Un nouveau Parsifal entre tradition et modernité à Hambourg

La saison du Staatsoper de Hambourg ouvre sur une nouvelle production de Parsifal et prolonge l'idée d'un alliage entre modernité et tradition en s’offrant les services du vétéran Achim Freyer pour la mise en scène, tandis que l’équipe musicale haut de gamme mélange chanteurs wagnériens aguerris et artistes plus jeunes, le tout sous la direction équilibrée de Kent Nagano. Lorsqu'ils prirent leurs fonctions à Hambourg, Kent Nagano et Georges Delnon développèrent ...
Don Giovanni à l'Opéra de Vichy photo Victoria PULIDO4(1)

Tout feu sans flamme à Vichy pour Don Giovanni

À Vichy, les grossières espagnolades du metteur en scène Éric Vigié n’ont pas eu le dernier mot face à la virilité diabolique du Don Giovanni de Nicolas Cavallier. Malheureusement, malgré cette nouvelle distribution vocale concoctée par la directrice artistique de la maison lyrique vichyssoise et l’impulsion du chef Roberto Forés Veses à la tête de l’Orchestre d’Auvergne, le dramma giocoso de Mozart manque douloureusement de corps pour arriver à attiser ...
Das Wunder der Heliane

Le Miracle d’Héliane de Korngold à Gand

Toujours aussi dynamique, l’Opéra des Flandres ouvre sa saison avec une rareté : Das Wunder der Heliane d'Erich Wolfgang Korngold. Le livret peu dramaturgique est développé avec difficulté par la mise en scène de David Bösch, tandis que la musique est à l'inverse superbement défendue par l’équipe musicale présente en fosse et sur la scène. Alors que des six opéras d’Erich Wolfgang Korngold seul Die Tote Stadt retrouve régulièrement de nouvelles ...
0092

L’hommage de John Eliot Gardiner à Monteverdi se poursuit à Paris

Sir John Eliot Gardiner a choisi, pour fêter le 450e anniversaire de la disparition de Claudio Monteverdi, d'organiser une tournée mondiale des trois opéras dont les partitions sont arrivées quasi-complètes à notre époque : Orphée, Le Retour d'Ulysse dans sa patrie, Le Couronnement de Poppée. La tournée prenait fin lors de ce week-end Trilogie à la Philharmonie de Paris. Bien sûr, avec le temps, les passions et les révélations musicologiques se ...
5186681_cover

Thomas Hampson dans un récital de mélodies françaises

Le baryton américain Thomas Hampson signe son premier disque pour le label néerlandais Pentatone, en nous proposant une incursion dans l’univers de la mélodie romantique française, et il réussit merveilleusement bien à dépeindre l’ambiance nostalgique, tout autant que le côté ludique de ces pages. Rappelons qu’au cours de sa carrière, Thomas Hampson ne s’est aventuré dans le domaine de la musique française que relativement rarement, tout en manifestant une préférence pour ...
Orfeo 1 (Bertrand Pichêne)

Leonardo García Alarcón à Ambronay avec l’Orfeo de Monteverdi

Leonardo García Alarcón et sa Cappella Mediterranea ont magnifiquement ouvert la 38e édition du Festival d’Ambronay avec L’Orfeo de Claudio Monteverdi. Trois semaines de plaisirs musicaux attendent un public fidèle, à suivre sur ResMusica. En cette année 2017, on fête, à Ambronay aussi, le 450e anniversaire de Monteverdi. Et ce, grâce à Leonardo García Alarcón. Dès l’enfance, en Argentine, il a entendu des extraits des Vêpres de la Vierge par Michel ...
Alain Mercier, l’audacieux directeur de l’Opéra de Limoges

Alain Mercier, l’audacieux directeur de l’Opéra de Limoges

Depuis 2010, Alain Mercier est directeur de l’Opéra de Limoges. Il a accepté d'accorder un entretien à ResMusica pour nous parler de son travail et de son ambition de transformer cette salle de province en laboratoire lyrique et symphonique ouvert à une plus grande diversité de publics. L’audace et le grand intérêt des programmations qui s’y succèdent témoignent d’un beau dynamisme des institutions lyriques de province auxquelles nous ne pouvions rester insensibles. "Le modèle ancien qui ...
Les enregistrements disparus de Maria Callas

Les enregistrements disparus de Maria Callas

En cette date de commémoration du 40e anniversaire de la disparition de Maria Callas, les gazettes, les radios, les télévisions, les producteurs discographiques ont été prolixes pour nous abreuver d’articles, de reportages, de films sur la diva. Mais, écoutant les radios, scrutant les écrans de télévision, épluchant les articles, le collectionneur, l’admirateur inconditionnel, le « fou-de » ne trouvera, ni n’entendra les enregistrements inédits qu’il espère depuis des années. Si on exclut ...
SAMDP

L’immoralité décomplexée de la S.A.D.M.P.

Enregistré dans la foulée du concert avignonnais de mars 2015, La Société Anonyme des Messieurs Prudents de Louis Beyts, ressuscité en 2006 par l'intelligente production des Brigands, sort de l'anonymat discographique grâce à d'excellents chanteurs français. Comédie musicale, titre la jaquette. Opérette, lit-on encore çà et là. Opéra-bouffe annonçait, en novembre 1931, l'affiche de la création. Guitry, ébloui par Moineau, premier éclat de Beyts, en mars de la même année, offrit ...
Cencic

À Fénétrange, programme tout Orlando autour de Max Emanuel Cenčić

Cohérence thématique et unité chronologique auront marqué ce beau concert consacré à la folie du paladin de Charlemagne. En belle forme vocale, le contreténor croate a prêté sa voix de bronze au service d’un personnage aux multiples facettes. Pour sa trente-neuvième édition, le festival de Fénétrange a réuni l’Ensemble Desmarest et Max Emanuel Cenčić pour un concert entièrement consacré à la figure du paladin Roland/Orlando, le neveu de Charlemagne et héros ...
Barbiere.01

À Genève, une saga de Figaro ?

Trois opéras en trois jours à Genève. Trois opéras pour tenter de raconter le destin de Figaro. Du brillant entremetteur des amours du comte Almaviva, alias Lindoro, jusqu’à son divorce d’avec Susanna, la soubrette rencontrée lorsqu’elle était au service de Rosine devenue la Comtesse Almaviva. Une histoire de famille, l’histoire d’une famille. Premier épisode : Il Barbiere di Siviglia À l’entracte de ce Barbiere di Siviglia, deux des plus éminents critiques musicaux ...
Jessica Pratt

La Lucia lumineuse et triomphante de Jessica Pratt

Dans le cadre de l’hommage rendu à Maria Callas, à l’occasion du 40e anniversaire de sa disparition, le Théâtre des Champs-Élysées proposait pour ce premier concert de la saison l’opéra de Donizetti Lucia di Lammermoor, en version de concert. Un opéra emblématique du bel canto où la divine Maria laissa à tout jamais son empreinte. Ce soir, charge à la jeune soprano Jessica Pratt, qui a triomphé dans ce rôle ...
Avec le livre de Robert Sutherland, Maria Callas chante une dernière fois

Avec le livre de Robert Sutherland, Maria Callas chante une dernière fois

Cette transcription française de Maria Callas : Diaries of a Friendschip se révèle un merveilleux témoignage du dernier pianiste de la prima donna. Réalisme saisissant de la narration, écriture subtile, regard juste et bienveillant : ce livre haletant se dévore d’un trait comme un roman. 40 ans après sa disparition à Paris, le 16 septembre 1977, la Divina fascine toujours les mélomanes d’hier comme ceux d’aujourd’hui. En cette rentrée littéraire et musicale ...
RF03-116-portrait-Decca-TimothyWhite

Top class : Renée Fleming and Sakari Oramo at the Helsinki Festival

This evening's performance of Nielsen's Symphony No. 2 provided further evidence that the Royal Stockholm Philharmonic Orchestra belongs in the top echelon of the world's great orchestras.  Sakari Oramo is currently Chief Conductor of the Royal Stockholm Philharmonic Orchestra (RSPO) and is well-known to Finnish audiences from his tenure as Chief Conductor of the Finnish Radio Symphony Orchestra. This evening's performance gave Oramo an opportunity to showcase the RSPO to his hometown audience; the ...
VeuveJoyeuse2

Reprise de La Veuve Joyeuse pour la rentrée de l’Opéra de Paris

Manque de précision évident à de nombreux moments et à plusieurs niveaux, mise en scène bien trop disproportionnée pour combler cette grande salle de l’Opéra Bastille, un plateau vocal qui peine à arriver jusqu’à nos oreilles : les bulles de champagne de La Veuve Joyeuse en version allemande pétillent grâce aux chorégraphies énergiques et spectaculaires de Laurence Fanon et à la qualité des mélodies de Franz Lehár, mais ne nous font ...
Image_une

Exposition Mozart à Garnier, une passion française qui n’a pas traversé le périph’

Une scénographie très classique, différentes étapes selon un ordre chronologique assez convenu, une orientation centrée seulement sur les productions parisiennes et quelques-unes du Festival d’Aix-en-Provence… Le bilan en fin de parcours de l’exposition « événement » Mozart, une passion française, présentée à l’Opéra Garnier jusqu’au 24 septembre 2017, se révèle mitigé malgré quelques inédits et sa pièce maîtresse : la partition manuscrite autographe de Don Giovanni conservée à la Bibliothèque Nationale de France à ...
Fotoprobe für das Ruhrtriennale Thinkspiel Kein Licht am 22.08.2017 in der Gebläsehalle im Landschaftspark Duisburg Nord. Foto: Caroline Seidel/ Ruhrtriennale 2017

Ruhrtriennale : Kein Licht, pas de lumière mais des tas de clichés

Se présentant comme un opéra, ce spectacle fort peu musical aux ambitions démesurées reste désespérément terre-à-terre. La catastrophe de Fukushima, Donald Trump, les illusions d'un tournant énergétique ne remettant pas en cause notre voracité en énergie, les folies de la société de consommation, et j'en passe : voici des thèmes qui ne pourraient être plus actuels, plus essentiels pour nous, et la voix acerbe et rageuse d'Elfriede Jelinek, qui profère sans ...
Pierre Emmanuel Rastoin - Le figaro magazine

Véronique Gens, un besoin de renouveau pour sortir des étiquettes

Véronique Gens ouvre la saison de l’Opéra de Paris en assurant le rôle d’Hanna Glawari dans La Veuve Joyeuse de Franz Lehár. Même si la soprano a déjà abordé cette héroïne dans une version française à Lyon en 2006, il n’est pas si évident d’imaginer la tragédienne dans cet univers d’opérette. Et pourtant ! En 2018, ce sera sous les traits de la Castafiore que nous la retrouverons. L’artiste ne veut ...
 

tous les dossiers(1)